Retour atlantique  : la préparation

Retour atlantique  : la préparation

Posté par : Jean
16 Février 2018 à 16h
Dernière mise à jour 29 Avril 2020 à 10h
3338 vues
Flux-RSS

«...Après une saison de balade sous les tropiques il faut songer à rentrer… Certains retiennent l’option cargo pour ramener leur bateau mais la plupart rentrent par la mer. Le retour entre avril et juin est moins « sûr » en terme de météo, l’enthousiasme de la traversée retour est plus « modéré ». »

Le rallye s’appelle « Atlantic back cruising ».

Pour nous, le retour est toujours prévu pour le mois de Mai 2018 et nous ne le ferons pas dans le cadre de ce rallye.

Des Antilles vers les Açores, l’équipage devrait être composé d’Alain, de Raymond et de moi-même. Nous n’avons pas encore défini le programme pour la suite du voyage. Les billets d’avion pour se rendre aux Antilles ont été achetés. On verra un peu arrivé aux Açores en fonction de notre état et de nos envies.

Ce qu'il va falloir éviter :   une belle dépression   juste avant l'arrivée aux Açores...

La préparation du bateau se révèle plus difficile que prévu. Le bateau est resté huit mois inhabité et à l’eau. La saison cyclonique a été cette année très très mauvaise.

Alain (Kradok I) vient de retrouver Sara à la marina de Rivière Sens en Guadeloupe. Le bateau est miraculeusement toujours sur l’eau. La digue de la marina a bien tenu. Seuls quelques bateaux à moteur ont coulé.

Nous avons pu avoir des nouvelles et quelques photos grâce à Christian du bateau Carpe Diem (lien vers le blog). Cela a dû être terrible !

image du cyclone Maria à Basse Terre, photo  Christian,

Le cyclone Maria, celui qui a ravagé la Dominique et durement touché la Guadeloupe, les Saintes et Marie Galante est passé en quelques heures de catégorie 1 en catégorie 5 avec une taille de cyclone encore jamais vue. La vitesse avec laquelle le cyclone s’est renforcé n’a pas permis aux voiliers sur place de fuir la trajectoire.

Nous avons suivi avec angoisse tous les détails  sur les sites de la NOAA

et sur le  groupe Face book météo tropicale animé  par    Olivier Tisserant,

Sara s’en est relativement bien sorti. Cela aurait pu être plus grave. Sous la violence des vents, la chaîne mère qui retenait les bateaux par la proue a reculé et les voiliers de la panne ont tapé la poupe dans le ponton . Le tableau arrière est bien abîmé, mais heureusement pas de trou.

Le voilier voisin, un biloup a dû se coucher sous la violence du vent et une des deux quilles (c’est un biquille) est venu cisailler notre coque à hauteur de la ligne de flottaison. Heureusement là aussi sans la percer.

Alain a retrouvé le bateau dans un sale état : beaucoup d’eau à l’intérieur et une odeur persistante de moisi, les inox bien rouillés, des moules et des huîtres sous la coque…

Un gros coup au moral pour lui, devant l’ampleur de la tâche pour remettre le tout en ordre de marche, avant l’arrivée de Marie-Hélène et dans la perspective du retour atlantique prévu en mai.

Il a commencé à s’attaquer à tous les problèmes :

- raclage de la coque en attendant le carénage prévu en mars,

- révision du moteur volvo : les soudures du coude échappement , bizarrement en inox, acheté chez Vidal Diffusion Marine ont des trous.

- Les connexions électriques sont oxydées et il y a de nombreux faux contacts (frigo, feux de navigations…)

- la batterie moteur achetée avant le départ du Maroc (il y a à peine un an et demi) a rendu l’âme.

Il va encore falloir avant le départ, faire réviser les voiles, refaire l’antifouling, reboucher les trous de la coque, vérifier le gréement dormant, l’usure des drisses… en bref avoir un bateau en parfait état pour la traversée !

Pour la mise à jour de la boite à pharmacie, nous comptons sur Marie-Hélène.

Pour l’avitaillement, c’est Raymond qui va s’en occuper en évitant soigneusement d’aller faire les courses avec Kradok II qui pourrait se nourrir de deux pépins de pomme par jour.

De mon côté, je n’aurais pas le temps sur place de participer à la préparation. Dès mon arrivée prévue le 6 mai à Point à Pitre, nous allons lever l’ancre. Je fais donc cela cela à distance.

De mon séjour au salon nautique, j’ai pu recueillir les précieux conseils de l’équipe STW.

J’ai pris contact avec Michel de Searout pour nous aider à trouver la bonne route et éviter les grosses dépressions toujours possibles sur la route du retour.

Prêt pour du près !

J’ai rencontré les représentants du courtier d’assurance De Lassée pour modifier notre contrat d’assurance. Heureusement, nous ne serons plus aux Antilles pour la prochaine saison cyclonique ! Je ne sais pas combien vont devoir payer ceux qui doivent rester, si ils veulent s’assurer.

J’ai acheté un gestionnaire de batteries et un régulateur d’alternateur sterling qui vont nous permettre respectivement, de contrôler la charge des batteries et d’optimiser le temps de charge au moteur. Cela devrait en théorie permettre d’éviter les soucis électriques de la traversée aller. Le tout a été livré chez Marie Cécile à la marina Rivière Sens et aussitôt monté par Alain, avec l’aide du spécialiste local en électricité.

Il faut encore que j’appelle l’équipe de Naya, pour racheter une carte prépayée pour le téléphone satellite et vérifier que la configuration logicielle de l’ordinateur permet toujours de recevoir les mails et les sms via le téléphone iridium.

Je me suis aussi inscrit au MOOC sur la météo marine qui se déroulera en mars et celui sur la sécurité en mer qui se déroule en février.

Tout cela prend forme !

Mon avion depuis la métropole est réservé :

départ le 5 mai pour une arrivée le 6 mai en Guadeloupe.

Alain et Raymond seront déjà sur place. Le bateau devrait pouvoir parti le 7 ou le 8 mai.

Après un ultime mouillage prévu devant les belles plages de l’île de Barbuda, nous devrions lever l’ancre pour cette traversée retour…

 

dernier mouillage prévu,  çile de Barbuda Cocoa bay

Arrivée aux Açores 3 semaines plus tard. Nous n’avons pas encore choisi le point de chute.

J'ai mis un fil   sur les forum STW pour un éventuel départ à   plusieurs bateaux.

Des nouvelles   du 3 mars 2018 :   le bateau   est presque prêt   :

 

Emplacement

Bonjour, Pour vous aider dans la préparation "météo", si vous avez l'occasion de discuter avec Michel Meulnet et autres guru météo du concept de modèle d'ensemble pour étudier la route à prendre quelques jours avant le départ ... il s'agit d'un bel outil prévisionnel mal connu mais très pertinent si bien utilisé. A noter que cette fonctionnalité se trouve dans nos abonnements SQUID si vous souhaitez vous entraîner avant le départ. A votre disposition pour tout complément d'information, Bonne préparation et bon vent pour la transat retour ...

Je vais regarder cela de près ! Je suis effectivement en contact avec Michel "le guru météo". Je pense lui faire faire le routage de ce voyage. j'ai pu rencontrer Michel au salon nautique de Paris. J'ai un peu discuté avec lui, mais il est bien prévu que l'on s'appelle plus longuement avant le départ. Merci pour vos conseils. je regarde votre site. Jean

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...