Mindelo, Cabo Verde

Mindelo, Cabo Verde

Posté par : Jean
03 Janvier 2017 à 01h
Dernière mise à jour 06 Janvier 2017 à 18h
2951 vues
Flux-RSS

Nous retournons de Sao Nicolau à Mindelo.

Malgré les îles sur le chemin, qui devraient permettre de naviguer à vue, le retour de Sao Nicolau se fait au GPS. Le sable du Sahel donne un brouillard roux qui limite la visibilité à 200 mètres. Sara est couverte d'une fine pellicule de sable.

Nous passons cette fois sous l’îlot Razo et sous l'îlot Branco, pour un stop d'une nuit dans le joli mouillage de l'île de Santa Luzia.

Quatre voiliers sont déjà dans cette immense baie. L'île est seulement occupée par quelques cabanes de pêcheurs sur la grande plage.

mouillage  à Santa Luzia  dans le brouillard de sable.

En route entre Santa Luzia et Mindelo, deux belle dorades coryphènes et une petite bonite viennent remplir le frigo en prévision de notre séjour à Mindelo.

Trop longue d'après le photographe du bord pour que je sois aussi sur la photo...

Nous nous amarrons à la marina de Mindelo, inconfortable, pas des plus sympathiques, mais incontournable, parce que la seule.

Marina de Mindelo,  ammarré devant la tour de Bélem et le marché aux poissons.

Une fois franchie la porte de la Marina, les premiers « mon ami » fusent pour réclamer quelques pièces, voire plus. Cela cesse vite et le reste de la ville reste très accueillant.

Les formalités pour la clearance du bateau et les visas sont assez conviviales. En attendant un peu avec un policier, il me raconte que depuis 37 ans à Mindelo, il n'a jamais eu à se servir de son arme de service. Je n'ose pas lui demander si il est sûr qu'elle n'a pas rouillé avec l'air marin.

Aucun sentiment d'insécurité ici, même si évidemment il faut faire attention aux petits vols. Les gens sont en général très pauvres.

Langoustes au menu chez Pica pau,  on se croirait chez buena  vista social club !

Nous trouvons tout ce qu'il faut au petit supermarché en ville pour compléter notre avitaillement. Il faut surtout racheter de la farine : le pain que fait Raymond est de mieux en mieux et nous en mangeons de plus en plus.

marché africain à Mindelo,

marché  capverdien  

Nous commandons notre avitaillement en fruits et légumes sur un étal du marché chez notre copine Lize.

Nous avons maintenant nos repères en ville et nous sommes des clients assidus de la « librairie », rue « senador Vera Cruz » une librairie qui s'est transformée en scène capverdienne où l'on côtoie touristes marcheurs, marins en attente du vent, capverdiens musiciens pour des soirées fabuleuses et arrosées.

toute petite salle pour de grandes soirées.

Évidemment la nuit de la saint Sylvestre à Mindelo est une nuit de folie. Toute la ville est descendue sur l'avenida de Lisboa pour un concert géant qui ne commence qu'après le feu d'artifice de minuit.

Avenida de Lisboa ,  nuit  de la Saint Sylvestre,

C'est  le feu à Mindelo !

Comme les autres skippers, nous surveillons le feu d'artifice depuis le bateau par crainte de brandons qui retomberaient sur les voiles et le bimini. Pas de crainte, nous ne sommes pas tout à fait sous le vent...

Surveillance  du bateau,  Clément et Raymond avec l'aide de Tania.

Puis après une journée au lit, nouvel apéro au floating bar, vraiment flottant, puis soirée sur le bateau avec Tom Rhom  en exclusivité. Il me donne ma première leçon d'harmonica. Super Tom joue spécialement les beatles pour Raymond, aux anges. Clément réapparait épisodiquement accaparée par la belle Tania.

Des rencontres dans la marina également avec tous les équipages maintenant prêts au départ. Je ne vais pas vous faire l'inventaire des bateaux, chacun ayant son histoire à raconter ! La traversée de la marina sur le ponton prend maintenant toujours beaucoup de temps

En attendant un vent meilleur, (et surtout captain Kradok I) la prochaine étape est Sao Antao, l'île voisine que nous rejoindrons en Ferry. Clément reste à Mindelo, raison officielle : surveiller le bateau en l'absence du capitaine.

départ  en Ferry  vers   Sao  Antao  au lever du jour

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...