Union et les Grenadines, la carte postale des Caraïbes

Union et les Grenadines, la carte postale des Caraïbes

Posté par : Jean
03 Février 2017 à 00h
Dernière mise à jour 25 Mars 2017 à 11h
3658 vues
Flux-RSS

J'ai pris un peu de retard dans la rédaction du blog. Le rythme effréné  des Caraïbes, sans aucun doute.

Après notre traversée, Nous voici arrivés à Union. Nous sommes dans un autre monde : cocotiers , plages de sable blanc, maisons colorés et musique de Bob Marley, tout y est.

Nous nous amarrons au ponton de l'anchorage yacht club, pour pouvoir nous dégourdir facilement les jambes sans avoir à prendre l'annexe.

vue du ponton de l'AYC,

Après bien des péripéties, Michèle et Jean Louis ont enfin pu nous rejoindre en avion via la Barbade et Saint Vincent, puis en bateau de Saint Vincent à Union. Les liaisons entre la Martinique et Union sont assez compliquées. Jean Louis n'a pas beaucoup de bagages, mais il a réussi à amener un beau cubi de rosé du domaine des Baguiers.

Arrivée  du secrétaire du club  des Mouissèques  et de son assistante.

Nous allons faire notre clearance au tout petit aéroport d'Union. L'opération est menée au rythme lent des Caraïbes. Alain, qui doit nous quitter, essaie de trouver un vol pour la Martinique. Pas facile dans ce sens là non plus, mais Martin, effectue cela avec son avion quand il a des clients. Peut-être Lundi ?

Nous avons vite fait le tour du petit village. Tout est horriblement cher !

Il y a même  des location de VTT à  Clifton ! (pour les connaisseurs  qui se reconnaîtrons)

Nous mangeons chez Jennifer où nous rencontrons Obi, artiste peintre en bâtiments (façon Jamaïque), d'origine allemande, qui a la double nationalité, cubaine et de Saint Vincent. Il nous parle un peu de la situation difficile de Saint Vincent, de l'insécurité, de la misère et de la corruption. Il n'a manifestement pas les mêmes amis que Fidel et encore moins que Raoul. D'après lui, l'arrêt est fortement déconseillé à Saint-Vincent, sauf peut être à la marina  de blue lagoon?

repas chez Jennifer, 

Jean-Louis dans les bras de  Jennifer  et Obi (qui se tient plus loin de Jennifer).

Après avoir acheté quelques fruits et légumes à prix d'or, nous filons vers les Tobagos Cays, parc naturel, paraît il.

Et c'est superbe, malgré la quantité de bateaux. Nous nageons au milieu des tortues et des raies. Mais les fonds semblent bien se dégrader. Les coraux ne sont pas flambants.

les tobagos cays,

les plongeurs  à l'assaut des tortues.

bleu Caraïbes.

Jean-Louis  seul à la barre , mais jamais seul au bar...  avec Raymond et KradokII

Puisqu'on y est, nous jouons le jeu jusqu'au bout : soirée langouste sur la plage de « Petit Bateau ». Là encore c'est bien cher, mais qu'est ce que c'est bon ! La langouste fraîche grillée au barbecue accompagnée de bananes plantain, de petits légumes et de riz nous régale. Je n'ai plus mangé de telles langoustes depuis celles de Centuri en Corse ! Et c'est tout dire.

la langouste  encore fraîche

langoustes  grillées  sur la plage de petit bateau.

Le lendemain, arrêt pour le casse croûte à Salt Whistle bay, sur l'île de Mayereau, puis nuit à Chattam sur l'île d'Union.

Salt  Whistle bay.

le mouillage de Chattam  sur l'île d'Union.

Enfin un mouillage sans trop de monde  et un peu sauvage! Les tortues nagent autour du bateau tandis que pélicans et les frégates plongent chercher leur pitance.

Retour à Clifton harbour toujours sur Union pour débarquer Alain, qui prend le petit monomoteur de Martin pour rentrer en Martinique puis en métropole.

Un petit arrêt à Canouan avant un stop à Bequia. Superbe baie, plein d'américains. Un des jolis coins à ne pas rater. Nous nous arrêtons à Lower Bay, un peu plus loin du village, mais magnifique mouillage.

Lower Bay à Union.

Assis sur des vertèbres de baleine au  Whaleboner bar

Le célèbre club de La Seyne  présent à  Bequia  secrétaire, secrétaire adjoint,  et assistante du secrétaire.

Nous filons ensuite vers le sud de l'île de Saint Vincent pour un arrêt à la marina de Blue lagoon. Marina en travaux depuis sans doute pas mal de temps. C'est un vrai lagon avec une passe étroite qui cale à 1, 80m. Heureusement, la petite marée nous laisse 50 cm de rab pour rentrer dans le lagon super abrité malgré sa position tout au bout de l'île.

Emplacement

Salut à tous, c'est nico;C'est sympa de vous suivre dans votre voyage;Quelle bonheur d’être en short et claquette nous on se pelle les miches et il pleut ;Profitez encore des bonnes choses

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...