MARTINIQUE GUADELOUPE

MARTINIQUE GUADELOUPE

Posté par : Herve
12 Février 2021 à 17h
Dernière mise à jour 17 Avril 2021 à 23h
767 vues
Flux-RSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2021: C’est un miracle si cette croisière, réservée avant l’apparition du Covid a pu se réaliser, coincée entre la fin du confinement et le début du couvre feu avec les dernières mesures de restriction de circulation. Nous n’en menions pas large en montant à bord de notre Lagoon 400S2 réservé à la marina du Marin chez Corail Caraïbes. La quasi-totalité des bateaux de location était à quai en cette période de haute saison…

Le programme initial de croisière visait les îles Caraïbes mais c’était avant le Covid et ses restrictions sanitaires très strictes sur ces îles indépendantes. Exit donc Sainte Lucie, St Vincent et les Tobago, restait donc la Guadeloupe, les Saintes, Marie Galante et la Martinique. La Dominique, située à mi chemin à éviter également mais cette fois pour des raisons de sécurité et de piratage.

Après un rapide briefing, nous décidons de remonter la côte W de la MARTINIQUE      et de tracer en direct vers les Saintes en profitant d’un alizé E/NE régulier et puissant.

Ce fut l’occasion d’apprécier les qualités nautiques de notre Lagoon particulièrement véloce avec ces vents de travers. Après les escales classiques au Diamant, à l’Anse d’Arlet et à St Pierre, nous mettons cap au Nord vers LES  SAINTES      distantes de 75 milles à la moyenne de 7,6nds.    Nous restons 2 jours dans l’archipel déserté   par  les croisiéristes et  la plupart des bateaux de location. Seuls quelques bateaux de passage restent confinés au mouillage en profitant d’un décor paradisiaque. Quel contraste avec notre dernier passage en 2017 où trouver une bouée libre relevait de l’exploit… Nous pouvons cette fois mouiller à l’Anse de Terre d’en Bas et devant l’îlet Cabrit presque désert.                    Clic sur DIAPORAMA 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des Saintes nous faisons route vers la GUADELOUPE      avec un mouillage au Gosier et une escale technique à la marina du François pour le ravitaillement d’eau, de vivres mais aussi de rhum. Bon accueil à la marina et là aussi peu de passage en dehors des locaux. Les restaurants sont ouverts et les règles de distanciation assez peu suivies.

Nous préférons ne pas nous attarder et mettons le cap sur MARIE  GALANTE      distante de 20 milles. Nous faisons escale à Saint Louis puis à Grand Bourg où nous visitons la maison Murat et ses vestiges de la période coloniale avec l’exploitation intensive de la canne à sucre.         Il est temps de retourner vers la MARTINIQUE     et nous profitons d’un vent d’Est modéré pour longer la côte au vent de la Dominique, sans nous y arrêter. Eole,    en virant SE, nous contraint à renoncer à descendre la côte au vent de la Martinique.  Nous profitons donc de mouillages peu fréquentés sur la côte W: l'Anse Couleuvre- Case Pilote- Baie de Fort de France- Pointe du Bout- Anse Dufour- Anse à l’Âne et enfin Anse de Ste Anne où stationnent environ 200 bateaux qui attendent l’allègement des mesures sanitaires.       DIAPORAMA   2     ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n’avons pas manqué la visite de Fort de France, de son église rénovée, de son marché couvert et du Fort Napoléon avec une visite guidée en comité restreint puisqu'il n'y a aucun croisiériste.

Nous avons parcouru un peu moins de 300 milles en 2 semaines, une cadence en harmonie avec le rythme de la vie sur ces îles où on sait prendre son temps. Nous retrouvons le personnel d’accueil     très sympathique pour la restitution du bateau. Les dernières mesures restrictives de circulation ont annulé malheureusement les prochaines réservations.

Les Conditions de Navigation : A cette période de l’année, les vents dominants sont orientés E/NE force 3 à 4, force 5 sous les grains ce qui nous a permis quelques belles pointes de vitesse. En longeant la Dominique, nous avons dû nous aider du moteur quelques heures, mais c’est la seule fois où nous avons manqué de vent. Le côté au vent des îles est très exposé et la houle permanente. La température, elle est constante à 27/28°, dans l’air comme dans l’eau.

Il faut savoir aussi qu’à l’approche des côtes, on rencontre de nombreux casiers. Ils sont souvent signalés par de simples bouteilles transparentes et nécessitent une veille attentive. La navigation de nuit dans les zones côtières est très déconseillée, on a l’impression de traverser un champ de mines, cardiaques s’abstenir…

Les journées sont rythmées par le soleil. C’est simple, il fait jour à 6H et nuit à 18H. De toute façon, avec le décalage horaire et l’activité soutenue de la journée, nous étions bien incapables de ressortir le soir.

Les Mouillages : Nous n’avons rencontré aucun problème pour mouiller. Les mouillages sont nombreux et sûrs sous le vent des îles et souvent avec des fonds de sable. Dans les endroits très prisés comme l’ilet Cabrit ou Le Bourg des Saintes, des bouées sont disponibles et parfois gratuites. Ailleurs, on a souvent l’embarras du choix.

Le Ravitaillement : En Martinique et Guadeloupe, il ne pose aucun problème. On trouve de tout mais la vie est globalement assez chère même pour les produits locaux. La pêche locale nous a semblé peu active, il est loin le temps où on pouvait acheter des dorades coryphènes et des langoustes à l’arrivée des bateaux ou au marché local.     Pour des raisons sanitaires nous avons préféré éviter les restaurants où les règles de distanciation étaient globalement peu respectées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion : Nous avons conscience d’avoir eu de la chance de profiter de cette parenthèse salutaire à un moment où la Covid perturbe la vie de tant de monde et affecte gravement les économies locales.  Merci à nos amis  de " Samoa" - "Festinaré" - "Point Vernal" avec qui nous avons partagé ces bons moments.    Comme eux, nous espérons pouvoir envisager une croisière pour cet été ... En attendant prenez soin de vous et amitiés  à tous    Hervé & Brigitte .

 

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...