2ème fiche technique :

2ème fiche technique :

Posté par : Herve
31 Janvier 2014 à 17h
Dernière mise à jour 21 Novembre 2014 à 17h
1317 vues
Flux-RSS

Energie Boreval2 - Copie.jpg L'énergie à bord

Il est temps de revenir sur ce sujet sensible qui constitue pour les marins Voileux un souci permanent.

En 2005, au moment de la construction du bateau, les principaux consommateurs recensés étaient le pilote automatique, le frigo, un petit ordinateur à usage limité, l'électronique et l'éclairage.

Borêval avait été équipé d'un panneau solaire de 110W orientable qui suffisait pour maintenir chargées les 4 batteries de service de 105Ah.

Un générateur Honda de 1000W avait été prévu pour pallier aux rares jours sans soleil et aux navigations de nuit très énergivores.

Pendant quelques années, ce choix s'est révélé adapté. Depuis, insidieusement, de nouveaux équipements sont venus s'ajouter: AIS, tablette, baladeurs, tel, cartographie, 2 ordinateurs et tout ce que j'oublie...Bref, le compte n'y était plu, il a fallu repenser le problème.

 


 

  PANNEAU SOLAIRE : en complément du panneau d'origine monocristallin de 110W, j'ai ajouté un panneau souple de 100W fixé sur le bimini. A eux 2, ils fournissent plus de 10A en pointe et couvrent la consommation du jour ainsi que la récupération d'une nuit au mouillage(frigo et éclairage).

DSCN8684.JPGDSCN8687.JPG

                  Cette solution permet d'être autonome en énergie en période de cabotage et de ne pas avoir besoin du groupe électrogène, auxiliaire bruyant et nauséabond et dont l'usage n'est plus dans l'air du temps.

Il est certain que le fort ensoleillement dont on profite en Méditerranée favorise grandement cette solution. Pour les navigations de nuit, il fallait trouver autre chose. L'éolienne, bruyante et peu efficace aux allures portantes étant écartée, nous avons opté pour l'hydrogénérateur.

HYDROGENERATEUR: il en existe plusieurs sur le marché et ils sont soit performants mais très chers, soit bon marché mais peu efficaces. J'ai opté pour une fabrication maison, pas chère et efficace.!!!

 DSCN7707.JPGL'appareil est constitué d'un alternateur d'éolienne chinois de 200W, un câble anti-torsion de 12m, une hélice adaptée et un régulateur basique lui aussi chinois, le tout pour vraiment pas cher...

DSCN8689.JPG

 

 

 

 

En dehors de la marinisation de l'alternateur, c'est l'hélice qui a demandé le plus de travail: 8 prototypes ont été nécessaires mais le résultat est là : production à partir de 3,5nd, puis 5,5A à 5nd et 9A à 6,5nd.

La trainée n'est pas négligeable (0,3nd) mais devrait pouvoir être sensiblement réduite (une nouvelle hélice très prometteuse est en gestation).

 

DSCN9657.JPG

 Avec cet équipement, plus de restriction d'énergie à bord de Borêval.!!

J'insiste sur la nécessité de contrôler en permanence la consommation du bord. Le montage d'un gestionnaire de batterie est indispensable pour surveiller l'état des batteries et éviter absolument les surcharges et les décharges profondes.

Sur Borêval, les batteries classiques Delphi Pb/Ca ont 10 ans d'usage intensif mais n'ont jamais connu de décharges supérieures à 30% de leur capacité. Il faut aussi veiller à les maintenir chargées en hiver au moyen d'un petit panneau solaire de 10W branché en permanence pour compenser les pertes internes.

Voilà comment nous avons réglé nos problèmes de production d'énergie à ce jour. On peut penser que tout cela évoluera encore....   Bon vent à tous  Hervé

 

bravo Pierre à Marseille

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...