CROATIE : Mode d'emploi

CROATIE : Mode d'emploi

Posté par : Herve
05 Septembre 2017 à 10h
Dernière mise à jour 02 Juillet 2018 à 09h
18099 vues
Flux-RSS

Nous voilà de retour de Croatie après un périple de 3050 miles en 103 jours.  Nous revenons enchantés de notre croisière dans ce pays injustement boudé par les bateaux français. Pour ceux qui seraient tentés par la destination, nous avons listé quelques conseils pratiques afin d'éviter les désagréments qui peuvent rapidement gâcher une croisière.

Les Mouillages:  Nous avions lu et entendu que tous les mouillages sûrs étaient systématiquement équipés de bouées payantes. Le constat est sans appel, ces mouillages organisés ne concernent qu'une part infime des mouillages disponibles. Il s'agit des zones proches des centres d'intérêt touristiques et des villes réputées, mais nous avons toujours trouvé des mouillages forains gratuits à proximité.  Sur 60 mouillages, nous avons utilisé 4 bouées payantes (en moyenne 3€/m). Lors des arrêts du midi, on peut utiliser librement les bouées à disposition.

Les Ports et Marinas:  Il y en a beaucoup, ils sont d'un coût relativement élevé: 45€ pour les ports, 65€ à 80€ pour les Marinas/12m.  Nous y avons eu recours 4 fois, pour les pleins d'eau et le ravitaillement. Les flottilles et les bateaux de location constituent 90% de la clientèle.

Les Frais de navigation:  Pour naviguer en Croatie, il faut s'acquitter d'un droit de navigation valable 1 ou 3 mois.  Pour 3 mois nous avons déboursé 132€.  Il faut impérativement présenter un permis de navigation, sinon  200€ pour défaut de présentation.  Les contrôles sont rares, en 2 mois nous en avons connu 1   seul.  Pour naviguer dans les parcs naturels protégés, il faut payer une taxe (dans les Kornati: 60€ pour 1jour, 120€ pour 3j.). En ne mouillant pas, on est dispensé du paiement.  Dans l' île de Lastovo la taxe est de 16€ pour 1j et 28€ pour 7j.  Les îles et zones concernées sont heureusement très limitées. Des gardes officiels surveillent ces zones avec beaucoup d'attention.

Les Amendes:  Elles sont la raison principale des gens qui fuient la Croatie.  Elles sont élevées et infligées sans discernement par des agents zélés.  C'est à l'arrivée et au départ de Croatie que le risque est le plus grand.  La règle est simple, il faut procéder aux formalités dès l'arrivée en Croatie quelle que soit l'heure, la démarche ne souffre aucun délai. La Police assure une permanence dans les ports d'entrée même la nuit et le dimanche. Attention, certains ports d'entrée ne sont pas encore ouverts en avant saison, notamment Cavtat ce qui oblige à viser Dubrovnik en arrivant du Sud.  Si votre ancre quitte le davier avant de vous être présenté aux autorités, votre compte est bon, c'est la prune assurée (180€ ).

Même chose au départ du pays, les formalités faites vous devez quitter les eaux territoriales sans délai même pour raisons météo, et sans détour. Pour ceux qui en sont équipés, nous recommandons de couper l'AIS.  L'autre cause d'amendes concerne les mouillages dans des zones interdites, mais elles sont rares.  En respectant ces règles simples, on s'évite bien des désagréments.

Le Coût de la vie:  On trouve des supérettes sur presque toutes les îles et des supermarchés Konzum,studenac, Idl dans les villes. Dans l'ensemble les prix sont moins élevés qu'en France. Les restaurants (Konoba) sont au moins aussi chers qu'en France.

La Météo:  Nous avons suivi les fichiers Grib et le Navtex qui donnent des infos par zones sur 24h.  Nous n'avons jamais été surpris par des prévisions erronées.  Les vents dangereux sont bien connus et il est facile de trouver des abris sûrs jamais très éloignés.  Nous n'avons jamais rencontré de mer forte en raison de la multitude d'îles.  Nous avons souvent profité de petits vents agréables de 8 à 12 nd suffisants pour passer d'une île à l'autre sans utiliser le moteur. Un demi réservoir de gaz oil aura suffi pour nos 2 mois de navigation.

Les relations avec les Croates :  Dans les OT bureaux d'information, nous avons eu affaire a des professionnels du tourisme compétents qui nous ont remis gracieusement brochures et cartes.  Les relations client-vendeur ne sont pas comme chez nous. Dans les supermarchés vous avez intérêt a attendre le bon vouloir du boucher ou de la boulangère, quant à la caissière ne traînez pas sinon elle vous regarde de travers...N'attendez pas un sourire de la caissière, ça n'est pas inclus dans le service...Avec les habitants les échanges sont difficiles à cause de la langue bien sûr mais aussi en raison d'une certaine indifférence, voir une froideur. Le Croate n'est pas un gai luron de nature et en 15 ans nous n'avons pas vu beaucoup d'évolution.

Le climat et la végétation:  Nous avons apprécié : 

  • Le côté sauvage du pays : des mouillages de rêve avec des eaux turquoises, noyés dans les  pins ou les chênes kermès. Une végétation méditerranéenne presque luxuriante qui témoigne d'une pluviométrie abondante en dehors de la saison d'été.
  • Les eaux sont superbes, propres et cristallines. Peu de traces de pollution, même dans les ports et les zones fréquentées, et pas de méduse.
  • Les vents sont très agréables: souvent modérés F2 à 3 de direction changeante. Nous n'avons eu à subir la Bora de secteur NE qu'à 2 occasions très courtes et le Sirocco de secteur SE 1 fois.  Coté température, le jour elles montent à 28/30° et les nuits sont plus fraîches 20° le matin dans le bateau, 24° en juillet. La température de l'eau va de 24 à 28°C.

Le tourisme:   Les découvertes touristiques des villes historiques et des parcs naturels sont enrichissantes.  Dubrovnik, Hvar, Split, Trogir, Sibénik, Zadar, Rab, Pula sont des étapes à ne pas manquer.  Une réserve toutefois  concernant les villages qui n'ont pas beaucoup de charme, un assemblage sans caractère de maisons récentes avec des appartements à louer ou de vieilles maisons en restauration à petits frais...On trouve rarement un cliché sur un arrangement floral, la mise en valeur d'une chapelle ou autre, un croate artisan sympa...;Mais  avec  l'arrivée du tourisme  ca évolue...Les touristes rencontrés sur les bateaux sont essentiellement allemands, autrichiens, slovènes, italiens, tchèques.

                   Pour lire  les  étapes  successives   dans  l'ordre  voir  :                                                                                        

  1. https://stw.fr/fr/blogs/boreval/2017-06-08-les-pouilles  
  2. https://stw.fr/fr/blogs/boreval/2017-08-12-croatie-centrale
  3.  https://stw.fr/fr/blogs/boreval/2017-07-06-croatie-nord-kvarner
  4. https://stw.fr/fr/blogs/boreval/2017-06-20-croatie-centrale-lastovo-vis  

Voici donc la fin de notre croisière estivale   2017 et que de bons souvenirs...Vivement qu'on reparte... Bonne rentrée à Tous ,  bien amicalement .  Hervé &  Brigitte

 

Encore un très beau voyage et un compte rendu très utile pour ceux qui y sont allés, qui prendront plaisir à te lire et raviver des souvenirs et pour ceux qui projettent d'y aller... c'est un bon routeur. Et 3 mois ça permet de bien s'imprégner de la culture. Très chouette!!! Sirtaki

Merci pour toutes ces infos qui nous permettent de réenvisager une croisière en Croatie dont certains plaisanciers nous en avaient dissuadés.Les choses évoluent favorablement,il suffit donc de respecter les codes de chacun.

Merci pour le commentaire. On vous souhaite bon séjour en Adriatique en espérant vous y croiser l'été prochain . Amicalement Hervé & Brigitte

Superbe voyage en Croatie , je lis toujours votre blog avec beaucoup de plaisir. Nous allons pouvoir utiliser tous vos conseils sur les Antilles car la traversée de l'Atlantique est prévue en janvier 2018 !!! Bonne saison à terre Cordialement Christiane et Denys

J'y vais cet été. Merci de partager toutes ces informations

Renseignez vous pour actualiser le prix des taxes d'entrée, tout a encore évolué. Bon vent et bonne nave H&Br.

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...