N°15 2015 Italie, Croatie, Albanie, Monténégro, Gréce.

N°15 2015 Italie, Croatie, Albanie, Monténégro, Gréce.

Posté par : GILBERT
24 April 2015 à 13h
Last updated 06 December 2017 à 09h
17131 vues
Flux-RSS

N°15, 2015 Italie, Croatie,  Monténégro, Albanie, la Gréce avec Shundo.

Maintenant au mouillage dans la baie de Siracusa, nous attendons le bon créneau pour nous élancer  vers le nord et oui nous allons reprendre un peu de nord avant de piquer sur l'est et bien-sur ensuite, redescendre vers la Gréce. Destination L'ile de Corfou en Gréce pour l'hiver 2015/16.

Mais, avant, à nous les découvertes.  Avec cette carte tout devient plus simple. pour t'indiquer notre projet, sera-t-il réalisé . . . ?

Beaucoup de navigateur arrivant ici a Siracusa vont directement sur L'Ile de Corfou, les avantages sont importants, rester dans la zone "euro" et être rapidement dans le coeur de la Gréce, mais tu viens de lire le mot rapidement et pour nous ce mot, n'est pas de mise, pourquoi alors se priver de remonter un peu, pour aller découvir ces pays qui sont nos voisins ? Ces villes mythiques comme: Split, Dubrovnik et surtout, surtout les myriades d'iles

Le temps devient de plus en plus beau, chaud même des petits: 29° maintenant l'aprés-midi, mais les soirées et les nuits sont encore un peu fraiches. Nous avons ce matin 30/04/2015 définitivement fini de gratter la coque, c'est un travail long et trés fatigant mais maintenant, il nous vient des envies de vagabondages.

Alors MTO, Tu nous donnes le feu vert  ?

Ce: 2 Mai 2015 nous levons l'ancre.

Nous levons l'ancre aprés plus de 15 jours dans la baie, Aprés plus de 7 mois pendant ce long hiver ici à Siracusa. Nous remontons jusqu'au port de Riposto. Plus de 7 heures de navigation.

La navigation de Siracusa a Riposto a été sous le regard vigilant et permanent de l'Etna.

Riposto, c'est pour toi ami navigateur un bon port, c'est du propre avec une capitainerie centrale, un poste à carburant et des pontons en ciment l'équipement est très correct, même plus. L'accueil y est des plus attentionné et cerise sur le gâteau, ils parlent Français et oui! Ce port est le plus proche si tu envisages de faire l'excursion sur l'Etna, l'Etna est là et il impossible de l'ignorer avec en permanence son panache de fumée au sommet.

Ce port moderne nous change agréablement par rapport au port précedent aux installations bricolées.

La ville est simple avec ces deux églises qui égrainent les heures tout le long de la journée, avec ses rues étroites avec ses bâtisses qui ont pour certaines de nombreuses années, pas de richesses ici, mais les rues sont sans papier, ni ordure, la plage qui est un peu plus loin sur une autre commune est elle, à  l'image de la Sicile et de la Calabre.

Ce: 5 mai 2015 Demain nous quittons la Sicile. Demain matin des: 6 heures nous  quittons ce port, cette ile: La Sicile. . . !   Nous, nous dirigeons plein Est et ce matin là, le soleil venait à notre rencontre. 

Pourquoi de si bonne heure ? Et bien simplement parce qu'une navigation de: 12 à 13 heures est néccessaire pour rejoindre le plus proche abris sur les cotes sud de la Calabre. Roccella Ionica est la seule escale possible  ou alors  il nous faut faire une navigation de plus de: 24 heures. Brreeeeuuuu ! ! !

Roccella Ionica à mauvaise, trés mauvaise  réputation. Ce petit port n'est accessible que par belle mer, une barre de sable ferme partiellement son entrée et léve des vagues dangereuses quand la mer est un peu formé. Demain tous les feux sont verts, pas de vent, mer belle. Rendez-vous a été fixé avec la capitainerie du port, nous devrons les contacter, 1 miles avant d'arriver, afin qu'ils viennent nous guider dans la passe d'entrée, elle change selon l'ensablement.

Ce: 7 mai 2015 Marina Roccella ionica.

La navigation longue, mais tranquille, avec de nombreux groupes de dauphins, certains  poursuivent leurs routes avec dédain et d'autres plus curieux viennent a notre rencontres. ici une mére avec son petit.

Navigation donc tranquille   sauf . . . Mais je te raconte, ensuite ! 

La mer hyper calme nous a permi de rentrer dans cette marina  "mignonne", des arbres: pins et autres entourent cette derniére et derrière la marina des montagnes pas trés hautes mais elles créent  un jolie décor,

Alors nous allons y rester quelques jours. Les tarifs en ce début du mois de mai ne sont pas exccessifs et ici, ils sont prêt à tout faire, pour retenir un peu plus longtemps le visiteur de passage, clients trop rares, découragés par les indications "vrais" du guide nautique qui décrit  l'entrée du port comme trés dangereuse, quand le temps n'y est pas. Alors choisi un bon créneau MTO c'est-à-dire: la mer la plus calme possible et vient gouter au calme que dégage cette marina.

Navigation, Chantal en prend encore de plus gros, encore de plus grand

Voilà, j'y viens ! 

Comment ne pas te raconter une pêche extraordinaire. . . . Pour nous. !

"Chantal a encore sévie", Cela pourrait être le titre d'une série d'aventures et bien nous n'en sommes pas trés loin. c'est maintenant: un Espadon de 1 mètre 20 qu'elle   nous a pêchée.

Une sacrée bête alors bien-sur il n'y aura pas de photo de la lutte pour sortir l'animal ( Nous étions trop occupés).

Mais ensuite, il y a la corvée de la préparation et nous continuons notre route pendant ce temps là !

J'ai voulu en apprendre un peu plus sur: l'Espadon, voici se que j'ai découvert:

Le terme «espadon» vient de l'italien spadone qui signifie «grande épée». Il se distingue par son rostre aplati et non conique, l'absence de dents et décailles. De plus, l’œil de l'espadon est très grand, en conformité avec sa prédation essentiellement nocturne et sa tendance à descendre plus bas que les marlins. Sa couleur varie d'un brun noir sur sa partie dorsale à un brun plus clair sur sa partie ventrale. Ses nageoires sont brunes ou brun noir. Son espérance de vie est d'une dizaine d'année mais peut aller jusqu'à quinze ans. l'espadon possède un organe spécial près des yeux qui leur permet de réchauffer les yeux et le cerveau de 10 à 15°C par rapport à la température de l'eau. Ce réchauffement permettrait de grandement améliorer leur vision, et donc leur capacité de prédation. Un tel mécanisme n'est recensé que sur quelques espèces de poissons, comme le marlin, le thon et certains requin.

Ce: 8 mai 2015, après demain, le vent vire au Nord.

Le vent va virer au nord. Alors  pour nous qui allons vers le nord, il nous  faut partir avant ce changement. Donc demain matin de bonne heure direction Crotone.   Le temps reste beau chaud même plus de 30° ce matin. Dés 8 heure nous prenons la   direction du village qui est   à:  environ 15 minutes   à pied.

Ce: 10 mai 2015 à: Crotone.

 

Navigation. Musclée,

les fichiers grib donnait un vent tournant avec un maximun de 7 knots.

Mais c'est des rafales à: 30 knots dans:     il Golfo di Squillace (long de: 26 profond de: 14 miles) qui nous ont bien ballottées,   plus d'une trentaine de fois le voilier a été ainsi sur une gîte de plus de 45°, sans gravité autres que des battements du coeur un peu plus rapides.

Cela nous obligaient à rester sur les fesses ou à quatres pattes, le vent dans le nez, la mer levé, des embruns passant par dessus et pourtant avant et aprés ce Golfe tout était calme, alors . . . ? Effet de terre, effet de Golfe ?

Nous sommes arrivés donc vers 16 heures ici à Crotone.

Avec des courbatures un peu partout alors repos, cool, tranquouilllle.

Ce matin le vent comme l'annonçait les fichiers grib est bien présent, la mer est toute moutonnée.

 

 

 

 

 

 

Bien,  à l'abri dans ce port, aux prestations et tarifs extrêments compétitifs nous y sommes bien !

Le soleil est bien présent et ce vent quand même fort, donne  à l'atmosphére une douceur appréciable. Mais aujourd'hui si, tu te promènes dans les rues met une main sur ton chapeau autrement, ... Tu vas le perdre.

Crotone fait sa timide et se cache. En sortant du port dés que tu es dans la toute  première petite rue, ne retournes pas sur tes pas, deçu de l'aspect de cette ville !

Crotone se cache Crotone est comme un peu timide. Ne te décourages pas et continues plus loin, un peu plus haut, tu vas apercevoir de fortes murailles, le coeur de la ville est proche, le coeur de la ville est derriére.

Histoire: Crotone est fondée en: 710 ac JC par des Achéens et des Spartiates. Assez rapidement elle devient prospère et s'oppose à Sybaris la grande rivale dont les mœurs relâchées contrastent avec Crotone.

En 530 av JC Pythagore crée son école de sagesse et donne des lois aristocratiques à la cité. Nous sommes ici encore au coeur de l'histoire de notre histoire.  Ah ! Pythagore combien d'élèves as-tu contrariés ? Encore une fois la curiosité me fait faire quelques recherches, je te livre ces quelques éléments, découvrant une piste:

- Pythagore alors ! Il aurait pu devenir à la place de Jésus: "un dieu" ?

- Un dieu,  à qui encore en 2015 les peuples, demandent,  implorent des graces et des miracles ?

- Un dieu, une religion, en conccurence avec d'autres s'affrontant et créant encore aujourd'hui  tant de massacre !

Quelques 500 années avant JC, les peuples n'avaient pas encore subit la dictature Romaine, (L'Empire romain est le nom donné à la domination romaine antique entre 27 av. J.-C. et 476 ap. J.-C) avec ses excés donnant alors l'engrais pour la fermentation d'une nouvelle  religion et le début ou la suite de meutres de cruautés pour le nom d'un "Dieu"

Pythagore arrive à Crotone vers l’an 535. Ses connaissances sont immenses, en géométrie, astronomie, droit, musique, médecine, magie. On raconte qu’à Léon, tyran de Phlionthe, qui lui demandait qui il était, il aurait répondu - nul ne s’était encore qualifié ainsi : «Je suis un philosophe.»

Il veut apprendre les lois du monde, manifestes ou occultes. Virtuose de la lyre, il découvre que les accords musicaux s’expriment en termes de rapports arithmétiques et cette harmonie, il la projette sur l’univers tout entier, en faisant du Nombre l’essence de toute chose.

Découverte des quantités irrationnelles, construction des solides réguliers, théorèmes… Les pythagoriciens font de la mathématique une science, mais Pythagore est plus qu’un «savant».

Il aurait été le premier à affirmer la sphéricité de la Terre, à introduire les poids et mesures, à montrer que l’amitié est égalité, que l’esprit, après la mort, transmigre dans d’autres corps, que les animaux ont une âme et qu’il n’est pas séant d’en manger la chair.

Mais il prétendait être ressuscité quatre fois, et, dans l’Hadès, avoir aperçu Homère pendu à un arbre. Le fleuve Nessos, paraît-il, le saluait lorsqu’il le traversait. Il était d’une extrême beauté, maîtrisait comme personne l’art oratoire, et la légende dit qu’on «lui vit un jour une cuisse découverte, et qu’elle était d’or».

 

Mathématicien, philosophe - mais aussi prédicateur, «chaman», demi-dieu.

Bien vite, il réunit de nombreux cercles autour de lui. Il fonde une école philosophique, mais aussi des «sectes» (aux membres desquelles il est fait interdiction de manger des fèves, de toucher des coqs blancs, de briser le pain, de se regarder dans un miroir à la lumière de torches…), qui se répandent dans toutes les cités environnantes.

Pythagore s’empare de Crotone, après la guerre contre Sybaris, et y installe un gouvernement aristocratique. Sa politique d’assainissement des mœurs, son œuvre éducative et législative sont appréciées. Mais son pouvoir  mécontente, et bientôt provoque une révolte sanglante, menée par Cylon. La maison de Milon, où les pythagoriciens se réunissent, est incendiée.

Pythagore s’enfuit mais, refusant de traverser un champ de fèves, il serait rejoint par les conjurés et tué. Plus probablement, il parvient à Métaponte, au milieu du golfe, où il fonde une autre école et où il meurt vers 490.

En 510 av JC, Crotone s'empare de Sybaris qui est détruite de fond en comble. Plus tard, à une date incertaine, elle est ravagée par Pyrrhus Ier roi d'Épire, et est prise par les Romains.

En 194 av. J.-C, Crotone devient une colonie romaine.

En 1928, le nom de la ville change de Cotrone en Crotone.

Parmi les lieux les plus célèbres, le Château de Charles V Construit au cours du 9e siècle, est un  bel édifice qui témoigne de  l'historique de la ville. Il se trouve dans la partie la plus ancienne de la ville, ainsi que le Duomo (cathédrale), qui renferme des œuvres de grande valeur. Le long du mur d'enceinte du château, s'étend le centre historique avec ses maisons aristocratiques.

Ce: 17 mai 2015 à: Cariati.

Nous sommes arrivés hier en milieu d'aprés-midi aprés environ 6 heures de navigation, navigation calme. Non ,nous n'avons pas mouillées les lignes et les espadons et autres thons pour l'instant, . . . Nous les laissons courir les mers, pour cause de saturation de ces plats au demeurant délicieux, mais trop c'est de trop !

La journée a été brumeuse, la veille un vent du sud est venu avec son air chaud et lourd, "Tu ouvres la bouche et ta langue se sèche comme une figue" Non je plaisante, mais quand même chaud!  Le lendemain donc l'atmosphere est chargée et c'est sous un ciel bâché que nous avons éffectué cette navigation.

Le port ici est presque vide, pas de touriste ou presque, il y a ici plus de bateau de pêche que de plaisance.  Cette partie du sud de l'Italie n'attire pas beaucoup de tourisme, les ports ne sont pas bien favorisés sur les guides nautique et pourtant, ils sont comme celui-ci trés convenable et plus, l'acccueil y est trés chaleureux, le responsable est passé hier en soirée, nous étions samedi il nous précise: " pour les formalités je serai au bureau vers 10 heure lundi, ça va ?"  Nous pourrions partir entre temps, il nous fait confiance, "Allora Gilberto lunedi va béné ?"

Le navigateur,  avec la montre dans la tête préfèrera traverser plutôt que faire le tour. Bon ! Ici, le temps à une autre dimension, les gens sont calmes et pour les formalités, Elles seront pour lundi ! Va béné!

Ce port, Marina, comme à Crotone peut également être une trés économique solution pour ceux qui ne veulent pas hiverner dans leurs voiliers, les tarifs à sec (il y a de la place) (à Crotone il faut réserver) doivent être trés bas à sec, il sera  à l'abri des tempêtes et autres soucis d'un voilier dans un port. ils peuvent lever 100 tonnes et Il y a une station de train ici, alors !

Mais maintenant, je t'invite à nous suivre, attention! Tu nous connais maintenant, nous avons encore un regard admiratif. Mais les photos ne peuvent pas elles mentir, alors  à toi de juger ! Avec juste quelques gouttes de sueur, non pas un litre!   Quelques gouttes tu arriveras en haut, au village historique.

Ce: 19 mai 2015 à: Policoro.

Départ ce matin dés: 7H30 le ciel est tout gris et il va même pleuvoir un peu, quelques gouttes, une sur ma joue gauche,  une autre sur mon nez, doucement le soleil nous revient d'abord timidement et ensuite franchement, les températures d'abord fraiches sont devenues ensuite plus douces, voir chaudes. La mer est calme juste une ondulation par moment. Nous arrivons vers vers 15H00.

L'entrée de la marina m'a laissé un peu des palpitations cardiaque. Fonds mini 2,20. Plus ou moins les vagues de: 0,50/0,80 gros tirants d'eau =  danger !

 

 

Ensuite voici des photos:

La marina de Policoro est belle, la protection a l'intérieur y est parfaite, il y régne un grand calme, les oiseaux le matin nous réveillent, tout serait hyper parfait, si, il y avait au moins un magasin d'alimentation, en cette saison nous ne rencontrons personne ou presque, seul le chantier a coté est un peu animé. Cette marina a été construite au milieu d'une plaine déserte en bordure de mer. La ville est a plus de 5km. Alors Ami navigateur cette étape sera pour toi du repos, mais arrive ici avec  de quoi manger.

Demain matin,  nous repartons, les jours suivants, le vent sera un peu plus fort, une houle va se lever et nous ne voulons pas rester ici bloqué. Direction de: Tarenton nous serons alors au fond du Golfo di Tarento.

 

Ce: 21 mai 2015 à: Tarento. (Tarente)

Navigation: Calme, mer belle, peu de houle, avec un ciel bâché, chargé, qui nous a donné de la pluie, les températures sont toujours clémentes, le soleil est revenu en fin de matinée. Des Dauphins à chaque navigation viennent nous voir , c'est un spectacle toujours merveilleux et sans accoutumance qui nous enchantent.

la pêche, encore une belle bonite au tableau de chasse de Chantal. Pas trop grosse et à la chaire rose/rouge, voici donc quelques repas assurés !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tarento, est un très, très, très, grand port ou plutôt une baie une très grand baie, elle abrite quelques ports et surtout l'armée sur la droite en entrant. Il a aussi des équipements lourds pour les navires marchand sur la gauche. La baie dans sa largeur fait 4 miles c'est-à-dire environ 7km ....

L'histoire: La ville est fondée par des exilés spartiates, en 706 av JC Le site est avantageux, et ce pour deux raisons: sa position stratégique sur la mer avec un port naturel déjà réputé depuis une Antiquité plus lointaine et sa position dominante sur les plaines de l'arrière-pays. Par contre, celui-ci est peuplé par des communautés denses et hostiles, empêchant l'extension du domaine agricole.

Des luttes incessantes l’opposent aux populations. Tarente atteint son apogée au IVe siècle av.J.-C. et exerce alors une véritable hégémonie sur la Grande-Grèce, aussi bien sur le plan politique, qu'économique et culturel. Sa situation maritime favorable contribue à faire de la cité un centre important de commerce maritime et de pêche.

En 212 av JC, Tarente passe sous l’autorité d’Hannibal, ce qui lui vaut, une fois reprise, d’être mise à sac par les troupes de Fabius Cunctator. Les Romains en font la conquête définitive en 209 av JC, Après la conquête romaine, son importance décroît, les Romains lui préférant Brindisi.

 

À la suite des guerres avec les Goths, l'Empire byzantin la reconquiert en 540. Elle est successivement conquise en 661 par les Lombards, les Sarrasins, et enfin par le normand Robert Guiscard, en 1063. De 1806 à 1815, Tarente, dont les travaux de fortifications ont été confiés au général Soult, est une base navale française très importante dans la guerre contre les Anglais et les Russes. Le titre de duc de Tarente est donné par Napoléon au maréchal Macdonald (1765-1840).

En 1940, lors de la Seconde Guerre mondiale, la flotte de la Regia Marina italienne, mouillée dans le port de Tarante, subit de grosses pertes à la suite d'un bombardement massif de la flotte aérienne de la Royal Navy britannique (bataille de Tarente).

Aujourd'hui la fureur et les guerres sont loins. Des "Omerggio" se partagent différents infrastructures accueillant les voiliers et autres embarcations. Nous avons sélectionné le "Molo Sant'Eligio" pour être au pied de la vieille citée. L’accueil y est très « sympatico » parler un peu l'Italien facilite tellement les choses, la région est peu touristique et entamer la conversation avec eux et plaisanter accentue le sourire et facilite grandement la discussion tarifaire.

Un premier contact (il prima sensazione) Avec cette ville, est comment dire : surprenant, déroutant pour nous qui sortons de Policoro, nous sommes ici a l'opposé. La vieille ville est : vieille, très, très vieille, tellement vieille que beaucoup, beaucoup de maison sont fermées, abandonnées.

Ici la rénovation n'a pas encore commencée. Dans ce centre historique des églises, des basiliques et autres monuments religieux abondent, de petites ruelles, des passages étroits des films peuvent être tournés dans ces décors presque trop délabrés. Cela est l’île, la citée ancienne, cette citée est maintenant ceinturée par des constructions plus contemporaine.

Du coté intérieure du coté de la lagune vers le nord cette petite mer intérieure protège

une flotte de pêche importante, les accès passent par dessous des ponts qui refusent l'entrée aux voiliers avec leurs mats.

Deuxième contact (una altra sensazione) Passe le pont « Fransesco  Paola » et tu arrives dans une autre époque, dans notre période, dans notre monde là tu es en : 2015 une ville moderne, animée, propre, presque neuve avec ses batiments fraîchements peints. Des commerces actifs, brillants, riches.

Allora! Certo Siracusa questa, l'isola di Ortigia  è ricco, Qui c è l'isola chi è povera ma, mai s porco. (Alors! Bien-sur  à Siracusa c'est l'ile d'Ortigia qui est riche Ici c'est l'Ile qui est pauvre mais jamais sale)

Bien, alors ! Tu as deviné, cette ville mérite le détour, même plus, un petit séjour, c'est une ville surprenante d'une très grande diversité, richesses, pauvretés, mais sans jamais d’agressivité et toujours avec un sourire, dans la rue le « Bonjour » est permanent. Une rénovation dans la partie ancienne ferait de cette ville une des plus intéressante du bassin. Mais alors comment faire cela, sans pousser dehors les actuels résidents  ?

Pour les plus curieux de l'histoire, un très beau musée juste après le parc sur la gauche en sortant de l’île recueille dans de grandes salles lumineuses les richesses trouvées dans les sols de la citée lors de ré-constructions. Ce musée raconte alors son histoire. La Grèce, La Rome ont laissées derrières eux un héritage important et toujours surprenant de finesse : des sculptures, des céramiques, des verreries, des bijoux, des armures, des monnaies et déjà un dauphin surmonté d'un homme figurait sur certaines pièces de monnaie, ce symbole est, aujourd'hui celui de la ville.

Un autre sujet a attiré, attisé notre curiosité c'est « Il Castello Aragonése ».

Son histoire et sa description : C'est une construction Aragonaise d'une forteresse Normande – Souabe – Angevine – pré-existante. Ces caractéristiques très différentes, puisque c'était un château typique du moyen age, aux tours hautes et minces, bâti sur les bases d'une fortification Byzantine avec des fondations ramenant à la période Grecque. (IV siècle av JC).

Au XV l'amélioration de l'artillerie en particulier en Turquie et en France dans la phase finale de la guerre de cent ans rendit obsolètes les châteaux moyenâgeux, car leurs murs étaient faibles et ne pouvaient plus résister aux canons attaquants. La conquête d'Otrante, de la part des Turcs en 1840 démontra que ce type de fortifications n'étaient plus du tout efficace. Le roi de Naples Ferdinand d'Aragon, décida de renforcer les défenses du royaume. Ce fut dans ce contexte qu'on fit bâtir le château de Tarento (1487 à 1492). Les tours et les remparts avaient les même hauteur 28 mètres et l'épaisseur prés de 8 mètres. Les Espagnols, qui succédèrent aux Aragonais en 1502 agrandirent les plates formes du sommet pour faciliter le mouvement et l'emploi de l'artillerie qui avant étaient bloqués devant des meurtrières. Ils remplirent de terre beaucoup de galerie et les casemates des tours pour les renforcées et obtenir des emplacements pour l'artillerie aux sommets. Artilleries plus mobile, plus optimisés.

Les interventions Espagnoles sur ces aspect défensifs, perdit tour à tour toute validité militaire après avoir eu un rôle fondamental en maintes batailles en particulier en 1594 ou elle repoussa l'assaut des Turcs. A Partir de 2003 la Marine Militaire qui avait la garde du château depuis 1883 a commencé des travaux de restauration pour lui rendre son histoire.

Aujourd'hui encore, Ami Navigateur, toi qui aura fait l'effort de venir jusqu'ici tu sera reçu par un militaire qui, je te le souhaite comme pour nous, n'a pas compté son temps. Nous n'étions que, Chantal et moi puis un autre couple est arrivé plus tard. C'est après plus de 2 heures, avec une passion tout à l'Italienne et surtout une passion de l'histoire de ce château, que ce guide bien particulier avec un grand enthousiasme nous a fait parcourir le temps, les siècles.

Cette visite est gratuite, passionnante, impressionnante, molto, molto intéressante é piu. (Trés intéressante et plus)

 

Ce: 29 mai 2015 à Césario. 040° 15' 0391''N - 017° 53' 9883''.

Navigation: Avec un bon vent qui malgré un manque de régularité et bien évidemment des changements de direction autour des caps, nous a bien aidé. 7 heures plus ou moins pour arrivé dans ce petit paradis du mouillage. L'entrée est un peu difficile à comprendre, les îlots protégeant cette petite baie son bas sur l'eau et de loin se confondent avec l’arrière paysage. Deux bouées signalent l'entrée. Ensuite cap au 32°.

 

 

 

Un fois a l’intérieur l'eau est émeraude, les grands tirants d'eau devront faire un peu attention. Notre premier mouillage était juste devant la ville, la tour mais un peu rouleur trop devant, et au fond, une manœuvre après et nous voilà bien au calme, bien tranquille protégé justement par l'ilot de tribord en entrant, là, la petite houle persistante qui rentre est cassée. La zone indiquée avec 1,8 est réellement de 1,4.

Porto Cesereo est une petite commune des Pouille, d’environ sulement 5.600 habitants, situé sur la cote Ionnienne du Salento en province de Lecce, qui est à seulement 28 km. A l’époque des romains la ville, du nom de Portus Sasinar, etait une important escale portuaire pour le commerce des produits agricoles de l’arrière pays de la partie basse des Pouilles.

Aujourd’hui Porto Cesareo est une importante ville de tourisme. Le littoral est plein de petits ilots, roche et de longues étendues de dunes de sable. Porto Cesareo est aussi siège d’une aire marine protégée et de la réserve naturelle Orientée de la Région Pouilles.(Pugla con Italiano)

La nuit est tombée, nous avons pleins d'images en tête, nous avons fait encore des rencontres, des moments de gentillesse! Nous avons apprécié cette escale et si nous t'avons donné envie de venir ici, nous en sommes heureux. Mais demain nous reprenons notre route, un petit vent du nord va nous aider à descendre.

Ce: 2 juin 2015 à: Galipoli.

Navigation :  Mer belle, petit vent, mais vraiment petit vent, alors petite vitesse au plus fort: 12knots et donc au plus vite: 3,4knots. Heureusement la distance a parcourir était  faible alors au lieu de 2 heures, c'est 4 que nous avons savourer mais sans Gasoil !

Le port Bellisimo, mais le prix lui aussi est beau, la haute saison a commencée avec Juin et a 80€ la nuit nous ne sommes plus preneurs: bonne navigation, ma ! Porto prezzo molto alto per noi !  

 

Merda ! La città ha una storia molto forte. Ma,  no possiamo restare.

Dommange!  Nous ne pourrons pas découvrir l'histoire de cette ville.  Nous repartons demain matin because le prix. . . . Alors si toi, a qui  nous avons peut-être donné envie de venir ici, Pourras-tu nous donner plus d'informations ? 

Voici les photos que Chantal a été prendre pendant que dans mon coin, je râlais sur les prix !

Le tarif du port était fort, bon !  Evidemment j'avais comme voisin ce . . .  "Machin" !!

 

Ce: 3 juin 2015 à : Santa Maria di Leuca  (prononciation:  léouca)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Navigation: Sans vraiment de vent, nous  l'avions dans le dos, la houle dans le même sens, l'ensemble n'a donc pas ralenti notre progression.

 

Porto Leuca est juste sous le phare de la Punta di Ristola.

Ce cap va nous faire dire au-revoir à la mer Ionienne et bonjour à la mer Adriatique.

Mais pour le moment , nous allons souffler un peu, n'étant pas habitué

à enchainer ainsi deux étapes coup sur coup, pas habitué et ne voulant pas nous y habituer,  plus que nécéssaire.

Le voyage, nous apprend à ne pas nous étonner et pourtant encore une fois cette ville est totalement différente, Maisons bases, petits commerces, quelques habitations d'une autre époque, une plage, des barques promènent des touristes Italiens autour du port, vers les grottes marines. Le port lui est tout confort et d'un prix moitie moins qu'à Galippoli. Les habitants sont calmes, souriants, Tranquouilllles !

 

 

 

 

 

 

 

Le temps est beau, le temps est beau et chaud, le temps est beau et trés chaud !

Ce: 6 Juin 2015 à : Otranto. Bonjour l'Adriatique !

Navigation : Nous jouons actuellement avec les conditions de vent et de houle. Nous remontons à nouveau vers le nord et donc il nous faut des conditions avec dominance Sud/Ouest voir Est. Tout cela pour obtenir des navigations : calmes, agréables, à ce jeu pour le moment c'est gagnant. Mais comme il nous faut avancer c'est quand même un jeu de cache, cache, délicat. Demain nous repartons, mais nous aurons des conditions moins favorables avec dans la première partie des vents contraires.

Mouillage : Ici a Otranto il te faudra des conditions calmes car mouiller derrière cette digue n'est pas une protection satisfaisante, peut-être avec un place sur les pontons payant là-bas au fond cela est plus confortable mais comme cela, je n'ai pas l'impression qu'il y a beaucoup de place libre.

Blason de la Terre d'Otrante : le croissant dans la bouche du dauphin, symbole des Turcs, fut ajouté en 1481 quand Alphonse d'Aragon, fils du roi Ferdinand 1er, eut chassé les Ottomans de la province. La ville est belle avec son château Aragonais, mais plus qu'un trop long discours je te laisse découvrir cette citée touristique avec nos photos.

 

Ce:  7 Juin 2015 à : Brindisi.

Navigation : Mer calme même si nous avons dû jouer avec un vent qui nous refusait un peu.  L'adriatique pour le moment en ce mois de Juin nous donne des brumes cela est-il courant et permanent ? Et nous donne et cela nous a étonné aussi des courants plus forts que ceux rencontrées précédemment, cela est-il courant et permanent ? En passant le dernier cap, nous avons vue deux grosses tortues. ( Abbiamo visto due grandi tartarughe).

Marina di Bocca di Puglia : Moderne, propre, protection exceptionnelle, un seul point négatif un mercato dans la Marina qui pratique des prix un peu fort. Mais la personne se propose pour te commander selon ton choix les choses qui manqueraient bien qu'il y a un peu de tout. Un poco di tutti.

Histoire: C'est une ville importante de la côte adriatique, célèbre depuis l'Antiquité (Brundisium). Cité grecque à l'origine et capitales des Salentins, Brindisium est conquise par le consul Marcus Atilius Regulus en 267 av. J.-C., achevant la conquête romaine du sud de l'Italie[3]. Transformée en colonie romaine en - 244, elle fut rapidement reliée à Rome par la via Appia, puis par la Via Traiana (109). Après la chute de l'Empire romain d'Occident, elle fut prise par les Ostrogoths, puis passa vers 535 sous la domination de Byzance, jusqu'en 1070, avec l'arrivée des Normands. D'ici partit la sixième croisade en 1228 sous Frédéric II du Saint-Empire. Un tremblement de terre la détruisit en 1456. La ville est restée sous la domination de l'Empire ottoman en 1480-1481. Il s'agit du seul territoire de l'Italie à avoir été gouverné par les Ottomans. Le sultan Mehmet II avait envisagé d'en faire la base militaire d'une campagne sur Rome afin de s'emparer du siège papal. Ce projet n'a pas abouti en raison de la mort subite du sultan. Perdant de son importance économique après la Renaissance, c'est maintenant une station balnéaire, un centre portuaire (pêche) et industriel (chimie, mécanique, énergie). Le roi d'Italie Victor-Emmanuel III et le gouvernement antifasciste en exil, dont le maréchal Badoglio s'y réfugient et y annoncent la signature de l'armistice entre l'Italie et les forces alliées le 8 septembre 1943.

Nous repartons demain et donc de Brindisi, nous n'avons rien vue, la marina est loin du centre, il nous aurai fallu prendre le bus, il nous aurait fallu . . . Bon alors ! Cela sera peut-être pour un autre jour, il nous faut avancer et tout voir, tout visiter nous n'aurions pas suffisamment de plusieurs vies alors ! Il faut faire des choix.

Le choix pour cette après-midi a été d'aller visiter le château qui ferme la baie, ce château est juste devant la marina. Cela sera un visite sans guide et en passant par une fenêtre, si, si, mais maintenant, tu n'as qu'à suivre Chantal pour cette visite.

Ce: 9 Juin 2015 à : Monopoli.

Navigation:  Encore cette brume, qui comme nous  naviguons loin des côtes, nous les cachent un peu. Le vent est arrivé dans la bonne direction et dans la bonne force une heure avant d'apercevoir à la jumelle les contours de la ville et cela comme pour nous dire:  " Allez il faut continuer ! " Mais tu nous connais maintenant , pas trop vite, lentement. 

Le port: Nous avions quelques informations qui ajoutées a celles du guide nautique auraient dû,  nous décourager. Et bien non ! Nous, nous ne sommes pas retouvé le long du quai qui pourrait être avec un faible tirant d'eau plus les passages un peu dur. (Quai sur la gauche en rentrant, avantage GRATUIT) Nous avons trouvé une place dans un "Chantier marina" pour un prix trés, trés abordable. Autre solution, par un temps calme, mouiller juste a droite en sortant, la nuit la mer se calme bien et en plus le mur, la digue, Nord/E laisse une zone abritée sous son vent.  Alors en ce qui concerne ce quai (gratuit) sur le guide il est précisé qu'il était occupé par les pêcheurs, depuis trois jours que nous sommes ici, plusieurs voiliers sont venues certains sont restés plusieurs jours, apparement sans soucis !

 

L'histoire: Le nom de Monopolis, aurait été inventé lorsque les habitants de Gnatia ont fui vers le nord, leur ville ayant été détruite par Totila, roi des Goths vers 545. Dans les siècles qui suivirent, Monopoli a été gouvernée par les Normands, les Byzantins et les Suèves. En 1484, sous les vénitiens, Monopoli commença à vivre une période de croissance économique, grâce au développement du port, en position stratégique comme relais entre Bari et Brindisi et disposant d’un vaste arrière-pays, riche de produits demandés sur les marchés étrangers (huile, amandes, caroube, vin). En 1530, après la domination vénitienne, on tenta de transformer Monopoli en baronnie ou marquisat ; les monopolitains s’y opposèrent en achetant leur liberté 51 000 ducats d’or. Ville libre sous le gouvernement espagnol, en 1545, Monopoli élargit ses murs d’enceinte. En 1552, l'ancien château de Henri IV et Frédéric II fut agrandi sur l'ordre de Charles Quint. Après la domination espagnole, qui prit fin en 1713 et celle des Autrichiens en 1734, suivirent les Bourbons, qui s’installèrent à Naples. Â la fin du Royaume de Naples, en 1860, la ville fut annexée au Royaume d’Italie.

La ville: En arrivant nous avons été surpris de voir un trés gros navire, un paquebot de tourisme ancré un peu au large de la ville avec  ses embarcations mobiles, il déverse sur la ville des touristes dorlotés, chouchoutés. La ville attire aujourd'hui par son histoire et ses monuments de nombreux visiteurs, nous te laissons découvrir  quelques images pour que ton agrément.

Une ville trés trés propre, une ville qui a finie sa rénovation, une ville accueillante, régulièrement des conversations avec ses habitants s'engagent et avec  une grande gentillesse.

C'est à Otranto, l'escale précédente ou, nous avons pris conscience d'un changement. En remontant un peu dans le temps: en regardant à nouveau les images, les photos ces derniéres te montraient La Calabre. Ici, nous sommes dans les Pouilles, c'est un terme Français, le nom de cette province en  Italien est:  Pulgia. Pour nous, en observateurs attentifs, il y a une grande différence, pour éviter des qualificatifs qui peuvent être mal compris à ton tour de regarder à nouveau les reportages photos sur la côte dés: Napoli et en dessous en comparaisons avec ces derniéres.

Demain matin nous quittons Monopoli pour éffectuer une navigation courte de 5 h , nous continuons de remonter la côte vers le nord.

Ce: 12 Juin 2015 à : Bari. Des milliers de mort pendant la seconde guerre mondiale .

Les villes, les villages comme des vêtements habillent leurs habitants ! l'histoire, la grande histoire  ne peut pas être oubliée car elle a façonnée ses résident, ici, aussi les bombes sont tombées. La ville en garde une géometrie moderne de grandes de trés grandes avenues chauffent  leurs bétons sous le soleil brullant de l'aprés-midi. Heureusement:  la vecchia città lei é ancora bella !

Histoire:  IIIe  siècle av.J.-C., Barium est intégrée dans les territoires romains.

- IVe siècle, après la chute de l'Empire romain, elle est convoitée par les Lombards et les Byzantins.

- 847 à 871 elle a été le siège d'un émirat conquise par les Berbères, Elle passe ensuite aux mains des ducs lombards.

- 875 elle revient aux Byzantins qui la font capitale, qui comprenait les Pouilles et la Calabre. Libéré par la flotte vénitienne après six mois de siège des Sarrasins,

- 1002, Bari, sous la direction de Melo de Bari, elle se rebelle contre l'autorité byzantine.

- 1018 elle obtient son autonomie.

- 1068, la ville de Bari est assiégée par les NORMANDS qui l'arrachent des mains des Byzantins. Avec la création du royaume de Sicile, les Normands éliminent la présence des Sarrasins et relancent les relations maritimes avec Venise et les villes côtières de la Méditerranée. Cette période voit la vie politique et religieuse de la région totalement réorganisée. On construit les cathédrales de Bari, Tarente, Otrante, Canosa, Siponto, Trani et du Monte Sant'Angelo dans un style roman à influence byzantine. À la mort de Guillaume II de Sicile, le royaume revient à Constance de Hauteville, qui épouse Henri, fils de ,Frédéric Barberousse Entre les XIIe et le XIVe siècle, Bari devient le port de départ des croisades, Détruite par Guillaume Ier de Sicile,

Bari renaît durant la période suève, autour du château édifié par Frédéric II du Saint-Empire sur les fortifications normandes. Une longue période de déclin accompagnent les dominations angevine, aragonaise et espagnole, interrompue par la splendeur sous les Sforza, avec les duchesses Isabelle d'Aragon et Bona Sforza.

- Le 25 avril 1813, Joachim Murat pose la première pierre de l'extension de la ville en dehors de l'enceinte médiévale caractérisée par un tracé orthogonal des rues.

LSeconde Guerre mondiale Le port a subi d’importants dégâts notamment lors d'une attaque des bombardiers Allemand.

105 Junkers Ju 88 attaquent et bombardent la ville Dix-sept navires de transport sont coulés dans le port emportant environ 40 000 t de matériels et fournitures. L'attaque, qui a duré un peu plus d'une heure, a mis le port hors service jusqu'en février 1944 et a été appelée le « Petit Pearl Harbor ».

La libération de gaz moutarde depuis l'un des navires coulés, a aggravé les pertes humaines. Côté allié, le nombre de morts s'éleva à un millier de militaires ou assimilés, ainsi qu'un millier de civils ; côté allemand, seul un appareil fut détruit.

Bari; le port aujourd'hui est grand trés grand, tout comme la ville qui semble s'étendre à l'infinie  trés loin au travers de ces longues artéres.

Navigateur, tu trouveras surement une place dans les différentes  sturctures, dans le port moderne ou dans: Il vecchio porto. Nous, nous nous sommes arrété dans: Il nuovo porto tout de suite à droite en rentrant les prix sont trés correctes, les prestations sont top, inconvénient un peu loin du centre historique. Nous avons été faire quelques courses alimentaires et te rapportons ces photos. Ruelles étroites, trés étroites même, le chateau avec son histoire raconté plus haut, ci-dessus

 

Rencontre: Peu de Français, peu aussi d'étranger,  Pourtant voici Sabine et Aziz, Les aprés-midi sont chauds et passer quelques heures ainsi installé en échangeant des informations est toujours d'un grand plaisir. Bons vents à vous deux!  Vous nous avez tellement dit du bien de la Croatie, qu'il nous tarde maintenant d'y arriver ! 

Ce: 12 Juin 2015 à : Barletta. Ou un port presque uniquement pour nous !

Nous avançons, nous avançons encore une étape et nous ne serons plus qu'à dix Heures de la Croatie, un peu plus de 5 heures pour venir ici, départ sous voile hyper ! Super ! Et, et, et bien, rien ! Ou presque un vent bien trop faible, mais arriere quand-même pour aider à pousser les 15 tonnes de Shundo. Le temps est lourd et chaud et toujours cette brume sur la mer.

Barletta est un port relativement grand ou nous avons mouillé. Fond de +/- 4 métres les 200 kg de chaine au fond, nous sommes tranquille. C'est dimanche la digue protégeant la partie sud est envahie par les habitants notamment des jeunes qui viennent prendre peu l'air et se rafraichir avec des baignades.

Chantal d'ailleurs aprés les manœuvres et divers opérations a mener apres le mouillage, a elle aussi piquée une tête. Ensuite repos !

Navigateur: Barletta sera pour toi une bonne escale, gratuite, tranquille, sécurisante. Bien que la ville à un centre historique sympatique, un secteur moderne, et une trés grande zone industrielle. L'avantage de passer ici est donc de couper en deux la distance, afin d'éviter une navigation trop longue entre Bari et Vieste.

 

 

Ce: 12 Juin 2015 à : Vieste. Notre dernière étape en Italie, que d'émotion ! Aprés 2 années . . .

Combien de visage ? Combien de rencontre ? Beaucoup, beaucoup !

Alors viseste sera l'étape qui va nous conduire vers la Croatie et d'autres térritoires, d'autres histoires,

Mais jamais, jamais, nous n'oublierons l'Italie,

la: Sardaigne! Surtout.

la: Sicile, la terre des compromis,

les: Iles de Toscanes,

la petite ile de: Calorfotte,

Oh! Italie, tu nous as bien gâté !

Navigateur: Vieste    est à plus ou moinS 10 heures de navigation de l'ile de Lastovo en Croatie. Lastovo est également un des points d'entré de la Croatie. Comme tu le sais, la Croatie n'est pas en Europe. Donc nous avons l'obligation de faire une déclaration d'entrée dans le territoire.

La distance a parcourir de; Vieste à:  Lastovo est pour nous, un bon conpromis, ne voulant pas nous faire du mal, avec des étapes trop longues et sous le soleil, qui est actuellement bien chaud.

"Puglia" (région des Pouilles) n'est pas trop fréquentée par le touriste Européen. L'Italien, lui connait !  -Il est ici en vacances ou en seconde résidence, beaucoup de: restaurant, de: magasin, d'échoppe pour ces visiteurs, le port, lui  est agréable, calme avec juste une touche, comme un petit air de fête., Vieste comme beaucoup d'autres villes de la région a un  trés beau centre ville.

De toutes les  périodes, cette région riche par son  agriculture a été l'enjeu de conflits pour son acquisition. Aujourd'hui, fière, elle expose toute la semaine un marché aux milles couleurs, les étalages sont des chocs de couleurs.

Ce: 23 Juin 2015 à : Lastovo.     CROATIE. Hrvaska.

La république de Croatie, (Republika Hrvatska) Est entourée par la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie Herzégovine et le Monténégro. Sa capitale est : Zagreb.

La Guerre:  La guerre de Bosnie-Herzégovine  est une guerre entre les peuples Serbes, Croates et Bosniaques ayant eu lieu sur le territoire de la Bosnie-Herzégovine et ayant impliqué principalement la Yougoslavie (RFS Yougoslavie puis RF Yougoslavie), la Serbie, la Croatie et les différentes entités de l'actuelle Bosnie-Herzégovine.

 

 

lle débuta le 6 avril 1992 lorsque l’armée populaire yougoslave attaqua la Bosnie-Herzégovine, qui venait de déclarer son indépendance le 1er mars. La guerre s'est achevée par les Accords de Dayton le 14 décembre 1995.

À la fin de la guerre, la plupart des estimations quant au nombre de victimes oscillaient entre 200 000 et 260 000 morts. Ces chiffres ont depuis été revus à la baisse.

Selon le Centre de documentation de Sarajevo, en mars 2006, le conflit en Bosnie-Herzégovine a coûté la vie à 96 175  personnes (dont 38 645 civils) :

Bosniaques : 64  995 (dont 34  555 civils)
Serbes de Bosnie : 30 100 (dont 2 145 civils)
Croates : 7 338 (dont 1 899 civils)

En janvier 2007, le Centre a revu ses chiffres légèrement à la hausse, et annonce le chiffre de 97  901 tués.

Nous arrivons à Lastovo pour faire l'entrée dans le territoire,

c'est une ile qui possède une superficie de 46 km² et une population de 835 habitants. La municipalité est sensiblement plus grande puisqu'elle inclut 46 îles et ilots couvrant une surface d'approximativement 56 km².

La monnaie est le: Kuma valeur: 0,13 euros.

A: Ubli sur l’île de Lastovo. Après 10 heures nous y sommes ! Avec des vents favorables, plus une mer formée, cela a été, quand même physiquement éprouvant.

Mais, la récompense est là ! C'est un endroit vert et bien plus que : «parfait» pour le mouillage. Les eaux, y sont émeraudes et excessivements calmes, alors que nous venons de recevoir en venant des embruns et quelques vagues se sont invitées à bord.

Le calme là, est complet. C'est très agréable.

Déclaration d'entrée sur le territoire. Mais point de repos avant de faire l'entrée, Il faut d'abord aller au quai au fond en rentrant à droite à Ubli pour amarer ton navire. C'est le quai devant la station de carburant au fond. À environ 400 mètres sur la gauche face à la station de carburant, il y un a un bar, dans le même bâtiment sur la gauche se trouve la capitainerie, mais inutile de chercher le mot « Capitainerie » ici, c'est la Croatie et ici et je suis perdu, je suis orphelin par la langue et les écriteaux.

Dix marches plus haut, je rentre, l'homme est galonné et il parle au téléphone, il me fait signe de m’asseoir, j'ai encore le mal de terre, de celui qui t’arrives quand tu n'as plus le mal de mer.

En fait j'ai envie de rester debout mais. . . Sa conversation est longue, très longue et il semble m'avoir oublié, je suis pourtant là ! Et devant lui !

Alors, d'un seul coup, il a fini, il me demande: si je parle Anglais ou … Je lui précise : Que je préfère l'Italien, Lui le parle bien, très bien, mais avec son accent dur, dur... Il n'a pas de patience et s'énerve un peu !

Après trois formulaires plus 750 kn + 757kn (Kn monnaie Croate) total environ: 214 euros de taxes et frais divers, je suis libre maintenant pour rester en Croatie 6 mois, mais nous avons payé aussi et c'est notre choix non pas pour: 1 mois ou 2 mais pour : 3 mois de navigation, c'est une forme de taxe de séjour. Si j'ai bien tout compris, cela s'appuie sur la longueur du voilier ainsi que sur la puissance du moteur, bref !

Je suis libre maintenant, de me présenter à la police, au bureau juste en face de l'autre côté du quai maintenant à droite face à la station, dans un petit bungalow. Là, je m’attendais à suivre encore un dur parcoure, pas du tout ! Je frappe une petite fenêtre s’ouvre un jeune homme, me regarde, je lui donne tous les papiers, il téléphonait, il me regarde prend un double et me fait comprendre que c'est tout. . .

Voilà . . ! Nous sommes libre maintenant de circuler en Croatie pendant 3 mois en voilier, libre d'ancrer n’importe ou.

L’île est Belle, oserais-je dire : magnifique, écoute et regarde voilà les photos à toi de juger, mais pour nous, cela efface toutes nos heures de navigations, quelques fois durs.

Devant Shundo ce n'est pas un tunnel, c'est un abris à sous-marin, son garage en quelques sorte ! l’île est belle, car elle a été longtemps interdite occupée par l'armée. Les conflits terminés l’île a été rendue aux civiles, un peu plus loin en nous promenant nous avons découvert à la sortie du village en plein forêt, bien caché sous les arbres une importante base de l'armée, aujourd'hui ces bâtiments s'écroulent les fenêtres et autres équipements ont été pillés, ils ont bien moins résisté s aux temps que cet abris fait pour subir des bombes.

Visite en Scooter : L’île n'est pas bien grande et nous voulions visiter un peu l’intérieur. La ville la plus importante c'est Lastovo à environ 13 kms de Ubli. Cette ville a gardée des demeures anciennes et comme a Ubly les habitations sont fonctionnelle et ne font pas grande place à l'esthétique. Si l'esthétique est un superflue pour eux, ils possèdent devant leurs fenêtres le jardin d'éden.

Ce: 28 juin 2015 Ile de Korcula, village de : Vela Luka.

Apres 5 nuits au mouillage à Ubli, et 3 heures de navigation, nous voilà devant un petit village qui s'adosse à une colline au fond d'un golfe profond.

Situation : Archipel de la côte dalmate méridionale de la mer Adriatique 42° 58' N ; 17° 08' E (ville de Korčula), éloigné de 1 270 m du continent, à 49 milles marins au nord-ouest de Dubrovnik (Raguse), à 57 milles marins au sud-est de Split et à 250 milles marins de Venise et de Corfou (Corcyre)
Taille : 276 km2 (la 6e île de Croatie par sa superficie)
Longueur : 47 km
Largeur : 8 km
Etendue du littoral : 182 km
Nombre d'îles composant l'archipel de Korčula : 50
Profondeur de la mer autour de l'île : de 20 à 70 m
Altitude maximale : 568 m – Pic de Klupca
Nature du terrain : pierre calcaire, dolomitique et marneuse
Paysage : île montagneuse parsemée de nombreux petits champs

Ce: 1 juillet 2015 à : Otok Scedro. 43°05 70N 16°42 40 E

Otok, cela veut dire : ile,

C'est donc sur une autre ile que nous sommes actuellement à l'ancre. Ici, pas de route encore moins de voiture, en son point le plus haut, elle est a : 112 metres au-dessus des eaux, deux profondes criques orientées nord procurent des abris merveilleux, le reste n'est que nature, l'ile est boisée comme au premier temps, buissons, épineux, petits arbres sont impénétrables c'est la nature avec un grand « N ». 6,5 km environ de longueur, 2 criques regroupent 2 bars restaurants un de chaque côté et cela pour le plus grand plaisir des voiliers de passages, au menu bien-sur du poisson mais aussi des viandes tout est fait au feu de bois. Donc pas de ville, donc pas de bruit, seul le matin un coq donne de la voix. Dans la journée ce petit paradis attire des navires un peu plus grands qui transportes des touristes, ils partent des 16 h laissant des places pour les voiliers nomades.

Le paysage est sec, ici ou là des murets témoignent d'une activitée agricole, des puits existent sur l'ile mais ils délivrent  une eau chargée d'un peu de sel, là c'est les ruines d'un monastére, ce qui a donné le non à la crique U. Manastir.

Le matin a bord d'une petite embarcation Phylippe viendra t'accoster pour te proposer du pain frais, des croissants et autres douceurs, en soirée il repassera cette fois avec du vin blanc, rouge et autres confitures, phyllipe est Croate il parle un bon Français, il a été étudier en France à Angers l'agriculture, les produits qu'ils proposent sont de sa transformation, il travail avec « son amour », sa fiancée.

Pourquoi les Français se privent-ils de cela ?

Des navigateurs : Autrichiens, Allemands, Croates, Polonais, de temps en temps des Anglais, un peu d'Italiens, mais pas ou vraiment peu de : Français. Ces côtes sont: belles, les mouillages: idylliques. Le coût de la vie est: bas.  le climat est: doux sans être trop chaud, nous sommes au niveau du haut de la Corse. Alors pourquoi les Français se privent-ils de cela ?

La barriére de la langue peut-être ou surement. L'Italien si il n'ait pas parlé ici est compris plus ou moins, l'Anglais lui passe mieux, mais il faudrait pouvoir parler le Croate pour avoir de vrais contacts, en allant au devant des habitants les sourires sont là. Quelques mots maintenant nous arrivent :

Merci : Croilà orthographe non garantie

Bonjour : Dobar dan orthographe non garantie

Ne pas, bien prononcer un mot n'est pas grave au contraire, ils vont essayer de t'aider et c'est le début des conversations pour nous quelques fois comiques, car alors basées sur les gestes et sur les mimiques.

Après cette presque semaine dans ce mouillage: Sécurisant, Tranquille, Calme, nous repartons, motif:

Nous n'avons plus vivres fraîches et aussi il faut que nous débarquions nos déchets, la poignée d'habitants ne vont nous prendre ces derniers eux mêmes ayant cette gestion à leurs charges, les sacs s'entassent sur le devant du voilier pour le plus grand bonheur des guêpes du voisinage.

Bref il faut bouger!!!...

Alors nous allons essayer de retrouver la civilisation.

La recherche d'un mouillage bien abrité avec une ville au pied est un exercice long et fastidieux: Tiens ! Là, cela serait bien! L’abri est parfait mais, le village ne regroupe que quelques maisons sans magasin. Là, la ville paraît grande mais sa protection pour le mouillage ou est aléatoire par certains secteurs de vents et comme, ils tournent tous les jours actuellement entre le matin et l’après-midi. Alors il nous faut un peu jongler.

Destination: demain matin: Hvar Sur place nous aviserons les vents sont relativements modérés actuellement. Nous avons privilégie la proximité de la ville.

Ce: 5 juillet 2015 à: Hvar.

L'île est allongée et orientée est-ouest. Elle a une longueur de près de 68 km et elle est partagée par une chaîne de collines qui suit la côte méridionale et culmine à 628 m.

La ville principale porte le même nom que l'île. Située au sud-ouest de l'île, elle borde une baie protégée par les îles Infernales, constituées de 21 îlots célèbres pour l'agrément de leurs plages. Sur la côte nord, se trouvent les villes de Stari Grad, au fond d'une baie très profonde, et de Jelsa, plus à l'est.

Une route part de la ville de Hvar, suit d'abord la côte sud, traverse la chaîne de collines en direction du nord-est vers Stari Grad, puis continue vers Jelsa et la pointe orientale de l'île.

Histoire : Les premiers habitants de Hvar furent les lyriens au IVe siècle. Ils se défendirent vaillamment contre les Grecs mais ceux-ci finirent par envahir l'île. Les Grecs de Paros fondèrent alors la colonie de Faros, ancêtre de la ville de Stari Grad. En 219 avant J.-C., les Romains la conquirent. À la chute de l'Empire romain d'Occident, Hvar devint byzantine.

Aux VIIe et VIIIe  siècles, des Slaves s'y installèrent. Les siècles suivants furent marqués par des querelles incessantes entre Byzance, Venise et les souverains hungaro-croates au sujet du contrôle de Hvar. En 1151 l'ile offerte à l'ordre de Saint Benoît, bâtisseurs de trois abbayes et d'un prieuré, fut prise par les habitants de Narenta, qui s'emparèrent également des îles de Lastovo, et de Korčula. En 1331, c'est Venise, la plus puissante, qui annexa l'île dalmate. Les habitants de Hvar se soulevèrent à plusieurs reprises mais sans succès. La suite suivit les aléas de l'histoire, elle fut tour à tour italienne, française, autrichienne, yougoslave et enfin croate.

Oh là là que de monde ! En plus c'est dimanche alors les embarcations sortent, elles rentrent dans un infernal brouhaha générant un méchant glapot pas une tempête mais ... La ville est propre nickel trés touristique, les prix sont aussi touristiques heureusement nous nous sommes sur notre ancre.

Tout en haut de la ville la forteresse veille.  Mais la forteresse a aussi bien-sur été utile comme prison.

De tout là haut la vue sur la baie et ses îles en face est merveilleuse.

Les ruelles aux pierres blanches accentuent la luminosité,

Là, une grand-mère contemple ces touristes avec leurs curieux  vêtements.

Ce: 7 juillet 2015 Pakleini otoci U. vinogradisce Traduction: sur les iles Pakleini dans la crique Vinogradisce. 43°09. 40'N 016°23.70'E.

D’île en île, de baies en baies nous n'avançons plus, nous flânons, le bonheur d'un mouillage à un autre qui, lui est là, juste à coté. Maintenant que nous sommes arrivés en Croatie dans ce Paradis de la plaisance et ou le mot plaisance a tout son sens : eaux limpides quelques fois fraîches ,quelques fois tièdes, sans vague, avec juste une douce brise et ses criques qui t’invites au mouillage dans leurs eaux calmes.

Même, si comme cette nuit et jusqu'au petit jour nous avons été sous les boums, boums de la musique techno, derrière la végétation nous n'avions pas aperçu un petit camp qui rassemble à la nuit beaucoup de jeune et qui ne partent qu'avec les premières lueurs du petit matin, laissant alors, la place quelques heures après aux chants des cigales.

Les prix questions souvent posées.

Adriatc Croatia International Club (ACI) gère plus d'une vingtaine de port en Croatie, ici de l’autre coté de l’île en 12 minutes à pied, par une petit sentier sous les pins ce trouve une de celle-là. Construite dans un site naturel, abrité de tous les vents l'endroit est merveilleusement bien adapté pour cette activité, comme dans un jardin. Pas de béton, pas de mur ni de digue, non ! Le seul aménagement réalisé a été les pontons. C'est également une importante base pour les locations de voiliers, ils sont très, très nombreux, ils représentent plus de 50 à 80% des voiliers croisés. Alors malgré les prix, il y a peu ou pas de place.

Prix, Voici quelques exemples, que nous avons été chercher au bureau du port: tarif 2015:

Marina Palmizana. Prix en euros

10 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 64,00

11 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 75,00

12 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 80,00

13 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 89,00

14 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 95,00

Marina de Split

10 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 73,00

11 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 85,00

12 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 90,00

13 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 102,00

14 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 107,00

Marina de Dubrovnik

10 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 76,00

11 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 100,00

12 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 105,00

13 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 126,00

14 mètre par nuit de la période du 01.07 au 31.08 tarif 2015 = 134,00  Alors, maintenant, je te laisse découvrir notre reportage photo, tu pourras ainsi choisir avec ou sans un ponton ?

 

Pour nous, ici, bien-sur il nous faut mettre l'annexe en fonction et mettre une amarre à la terre . . . Mais, c'est sans frais. Les nuits ici sont calmes, pas de musique, les cigales nous régalent de leurs chants dans la journée, le matin impossible de retenir Chantal qui prend beaucoup de plaisir a se rafraîchir dans ces eaux sans ride. Tout autour c'est la Nature.

Ce: 13 juillet 2015 à: Stari Grad sur l’île Hvar. Hrvaska.

Histoire: Stari Grad est la ville la plus ancienne en Croatie, de même âge qu’Aristote c'est-à-dire: 384 av jc. les Grecs de l’île Paros de la mer Égée ont fondé une ville sur l’île de Hvar, qu’ils ont nommée Pharos.

Navigation: 3 heures juste le temps de contourner d'autres îles et îlots et nous y voilà, la mer est lisse une petite brise est présente et d’îles en îles la navigation est un véritable plaisir. Toujours un peu de brume, les vents actuellement le matin sont d'est et tourne l’après-midi ouest à toi donc de choisir l'heure de ton départ suivant ta destination, les vents forcissent un peu l’après-midi mais sans jamais jusqu’à maintenant lever une mer forte.

Stari Grad est un village au fond tout au fond d'une très grand baie qui n'en fini pas de se rétrécir laissant sur ses cotés des criques plus ou moins profondes elles créent des abris pour toutes les orientations du vent. Mer calme, petites brises, criques accueillantes, soleil, douces températures. Mais que veut de plus le marin ? Rien, c'est parfait ! Nous retrouvons ici à Stari Grad le confort du modernisme, alimentations, magasins divers.

Nous allons en profiter pour acquérir une autre aussière pour l'arrière de grande longueur: 60 mètres cela afin de ne pas être limiter lors des mouillages réclamant un double amarrage arrière avec un angle d'environ 90°. Les quais ne sont pas comme dans la nature, bien souvent pour des raisons de profondeur ou de points d'accrochage, deux longueurs de 60 mètres c'est bien.

Alors, bien-sur nous allons aussi refaire le plein en alimentation fraîche, sur les petites îles, il est fréquent de trouver de petits magasins, de tout petit magasin 20/40 m², les choix y sont limités et les prix plus élevés.

Les eaux devant ce village sont sans rides, calmes à l'image de ses habitants, quelques barques passent sans bruit, les voiliers de passages glissent sans remous sur les ondes et ne s'attardent pas, ils resteront une nuit, de courtes vacances les obligeant à toujours avancer, les quais, les bouées se libèrent de bonne heure en matinée et elles attendent en soirée un nouveau flot de navigateurs. Nous, nous resterons ici quelques jours encore, prenant le temps de regarder, de visiter, d'observer.

Les voiliers de particuliers comme nous, sont minoritaires.

Tous pavillons confondus : Autrichiens, polonais, Allemand, quelques Anglais et toujours pas de Français et bien tous ces voiliers sont bien minoritaires par rapport à l'importante flotte de charter. Cette flotte est composée de voiliers avec 7/8 personnes à bord et ou alors de vieux gréements bois en reconverties en dancing flottant, ils peuvent embarquer plus ou moins 30/40 jeunes. Aujourd'hui le vent de l’après-midi a été un peu plus fort, alors c'est prés de 20 vieux gréements qui se sont retrouvés sur les quais des ferries. Sur ces embarcations, c'est la musique à fond et boissons à gogo. Chacun navire jouant sa propre symphonie ou la puissance des enceintes est bien plus important que la mélodie, c'est un infernal concours de décibels. Sur les voiliers qui ont eux tous un Skipper l'ambiance est un peu plus calme en apparence, tous sont très jeunes et le mot d'ordre semble être boissons et musiques. Une importante et discrète organisation, logistique gravite autour de ces voiliers grands et petits car en soirée comme aujourd'hui cela représente plusieurs centaines de personnes à restaurer. Dans ces Îles le chômage pendant cette période estivale doit être considérablement réduit. La Croatie semble bien tirer partie de ces Paradis et c'est tant mieux pour la population. Un jour la flotte de location envahie le village et le lendemain, ils ne sont plus là, c'est à nouveau le calme et alors organisation oblige en soirée c'est de plus gros navires : voiliers a plusieurs mats rutilants et autres navires yachts qui occupent les quais laissant beaucoup de place entre eux.

Ce: 13 juillet 2015 à Luka Tiha c'est un bain de silence et de calme.

Au nord ouest dans la baie de Stari Grad à environ 35 minutes, Luka Tiha est un mouillage de rêve et oui encore un ! Quelques bouées dans des eaux profondes tout au fond de criques et rien autour seul les cigales font entendre leurs chants. L'eau y est tiède de nombreux poissons nous tournent autour, le soleil tape un peu fort. Deux jours de solitude ou presque, eaux cristallines, les bains dans la journée se suivent régulièrement même pour moi, mais le vent lui aussi est tiède presque chaud. Demain nous repartons et cette fois pour aller toucher le continent quittant pour quelques temps les Îles.

Ce:20 juillet 2015 à Uvala Vinisce. Aie, aie chaleurs, chaleurs.

Depuis quelques jours, il fait chaud, très chaud, la douche, les baignades et hop la douche la baignade. Ce matin de bonne heure pour échapper à la renverse des vents nous sommes parties des 6H30 les vents étaient a ce moment de dominance E quelques heures après ils ont virés à W, ce phénomène plus les brumes côtières se répète régulièrement, pour le moment, avec bien-sur un renforcement au début de l’après-midi et un affaiblissement total en soirée.

Vents de dominance W alors bien-sur recherche d'une baie avec cette protection Vinisce correspond bien à cela, la profondeur assura une bonne protection également du secteur E si il n'est pas trop fort pour générer une houle importante. Juste 5 heures ce matin pour arriver ici, avec de douces températures au départ, mais en rentrant dans la baie, les vents passant au dessus des terres hautes, ces hautes collines qui protègent l'entrée, les vents sont devenus chauds, très chaud et secs. C'est l'effet de foehn.

Chaleur, chaleur te dis-je !

Ce: 22 juillet 2015 toujours a Venisce

Pour cette promenade nous avons pris un peu d'altitude et sous le soleil ce matin là, Chantal avait changé de chapeau.

De là-haut, nous pouvons découvrir: Shundo au mouillage. Sous la brume là-bas quelques iles, mais se qui est le plus surprenant c'est cette nature toute faite de roches de caillasses. Ici pour pouvoir cultiver ou même planter un arbre, il faudra d'abord dégager un espace et que faire ensuite de tous cailloux de ces pierres, les murets sont donc des réceptacles, ont-ils une autre fonction ?

La Dalmatie est une des, 10 provinces de Hrvaska (Croatie) Ces 10 Provinces sont:

-1 Istrie (les plus petites villes du monde)

-2 Kvarner (des cotes et des iles aromatiques)

-3 Dalmatie zadar (chemins des souverains Croates)

-4 Dalmatie Sibenik. (chemins des souverains Croates)

-5 Dalmatie Split.(Chemins des anciennes cultures)

-6 Dalmatie Dubrovnic (chemins des anciens capitaines)

-7 Lika – Karlovac (chemins des sources naturelles)

-8 Croatie centrale (chemins des fées)(chemins des secrets souterrains)

-9 Ville de Zagreb (une ville a la mesure de l'Homme)

-10 Slavonie (Chemins de la mer de Pannonie)

Tout cela pour te préciser que notre périple, que, ce périple, ne fait qu’effleurer cette Croatie qui se révèle un énorme sanctuaire naturel préservé du moins sur les zones que nous abordons.

Mais pour le moment et a ce demi parcourt se qui inévitablement me comble, c'est ce terrain de jeu, cette zone de navigation superbe, sécurisante et très agréable et économique c'est du 100% de mouillage.

La gastronomie pour nous Français n'est pas des plus fines, elle est tournée principalement vers les produits de la mer et des grillades, mais encore une fois la nature offre ici des fruits et des légumes d'une grande qualité, savoureux à l’extrême et cela avec des productions artisanales qui garantissent le na,tu,rel.

La population, n'est pas celle de l'Italie avec sa joie,  sa langue haute en couleurs et ses accolades a te couper le souffle. Une plus grande réserve est présente mais la barrière de la langue est là indiscutablement qui complique bien les choses, alors un peu d'Italien, beaucoup l'Anglais, mais il te suffira de sourire de dire «bonjour» (bobar dan) et «merci» (hvala) pour avoir un retour.

Dire «bonjour» ici, cela n'est pas apparemment courant, c'est culturel et cela n'est pas une incorrection.

Quelques chiffres:

- Surface de la partie continentale: 56 594 km²

- Surface de la mer: 31 479 km²

- Population est de: 4 284 889 habitants.

- Les Nationalités, la plupart des habitants sont des Croates et les minorités sont: Serbes, Bosniaques, Italiens, Albanais, Roms, Hongrois, Slovènes et Tchèques.

- La Capital c'est Zagreb avec 790 017 habitants, le régime d'état c'est une république à plusieurs parties politiques.

- Longueur de la cote maritime est de: 6278 km, dont: 4398 km d’îles et îlots roches et récifs.

- Nombre d’îles: 1244 îles îlots et récifs, les plus grandes sont: KrK et Cres. 50 îles sont habitées.

Ce: 26 juillet 2015 toujours au mouillage à Vinisce.

Et toujours pas, de Pavillon Français ! Toujours pas de navigateur Français . Mais nous rencontrons des Français, qui ici, ont trouvés leurs bonheurs le temps des vacances avec des locations agréables à des prix trés, trés abordables. Ils passent des jours heureux bien souvent en famille profitant des températures, de la mer, les tarifs  n'étant pas idiots, ils profitent ainsi pour louer des petites embarcations leurs permettant de visiter en famille toutes les criques des environs.

C'est ainsi que nous sommes invité pour un aprés-midi baignade avec une de ces petites vedettes à moteur dans une crique aux eaux chaudes et émeraudes, merci donc à Alain et Patrick ainsi qu'a leurs douces épouses Yolande et Florence et il ne faut surtout oublier "Don Mauricio" il Grande Padré, pour ces moments conviviaux et chaleureux. Ces eaux accueillent pour un " après-midi soleil " de nombreuses embarcations, l'endroit abrité derriére des ilots fait penser a un atoll ou le corail serait remplacé par du sable lumineux.

La nature demande un combat permanent, pour y vivre, pour y survivre pour y rester.

Dans ces régions ou l'eau manque et il n'y a pas de vie possible, sans l'eau, les hommes ici rivalisent d'idées et d'astuces, les eaux de pluies arrivent dans des citernes soit directement ou via des gouttiéres. C'est donc des grandes surfaces ouvertes ou les eaux sont dirigées par gravitation vers un trou unique. les installations sont réalisées avec des pierres et elles sont cimentées. Elles équipent les maisons traditionneles mais, aussi, certaines constructions plus récentes. Ces installations sont dans les jardins autour des pavillons a coté des légumes.

Ici pas de pelouse, cette mode des pays riches! Il faut aller à l'essentiel, à l'indispensable. Les gouttiéres ne déversent plus alors ce précieux liquide dans les rues, il est recueilli et traité avec une grande attention, qui est celle de sa véritable valeur.

Georges Pernoud a consacré pour  Thalassa une émission complète sur la Croatie je te laisse découvrir d'autres aspects de cette Croatie suprenante.

Ce: 30 juillet 2015 à: Nous voilà à: Split. Hrvaska.​

 

Navigation Douce, calme, sereine, nous arrivons dans la baie de Split 2h1/2 heures environ après avoir quitté le mouillage de Vinisce. Nous voulions mouiller dans la baie comme cela était indiqué sur le guide Imray et bien non cela n'est plus possible ! Les quais maintenant sont occupés par des échoppes proposant des excursions en mer. Alors que faire ?

Et bien simplement contourner la presqu’île passer derrière moins de 5 milles et nous voilà bien plus au calme. Le paysage a changé ce n'est plus la nature mais un foisonnement de béton et de monde.

Split est tout d'abord pour nous de beaux quais, larges, spacieux, lumineux sous ce soleil éclatant, beaucoup de touristes, pleins de touristes, toutes les langues sont parlées, ils déambulent sous le soleil le regard dissimulé derrière des lunettes de soleil, dessous des chapeaux aux larges bords et dessus des dalles de pierres blanches lissées par les innombrables piétinements.

De notre mouillage 15 minutes seront nécessaire avant d'arriver à ces quais et avant nous traversons une ville aux nombreux magasins, une ville moderne ou les églises ne sont plus comme en Italie légions et dominatrice, ici est laissé une belle place aux sports. Pourtant pas de richesse. Au-delà de cette ville moderne à la circulation intense, c'est Split la ville anarchique là split touristique avec tous ses styles. Voici en quelques photos comment elle nous est apparue.

Ce: 01 aout 2015 à: Split. Hrvaska.  Juste un peu d’histoire pour mieux comprendre. Comprendre ce pays, comprend les Hommes, mieux nous connaître,  mieux se connaitre

Sous la domination de Rome. La ville a été construite à l'intérieur, puis autour, du palais de Dioclétien, Dioclétien est un empereur romain qui lui était originaire de la région de la Dalmatie. (cette région). Il se fait donc construire un immense palais de : 294 à 305 av JC. Ce palais, outre les bâtiments résidentiels, il comprend des thermes, des bibliothèques un temple dédié au Dieu Jupiter, une caserne abritant une garde, et il est cerné de remparts. Le tout occupe une surface d'environ 8 stades de football. Sur Le front de mer il est encore visible aujourd'hui l'enceinte du palais. Sur ce front de mer, s'ouvre encore la porte maritime, qui dans l'Antiquité, permettait aux navires d'accoster directement.

Au Moyen Âge Le palais se transforme en ville, lorsque les habitants de la cité romaine voisine de Salone s'y réfugient en 615. Ils y établissent de hautes maisons dans ou contre les remparts, ou encore en s'appuyant sur les monuments antiques. Le mausolée de Dioclétien est transformé en cathédrale dédiée à Saint-Domnius ou Duje, patron protecteur de la ville.

Domination vénitienne Après la chute de l'Empire romain d'Occident, Split tomba sous la coupe des Byzantins et l’indépendance dont elle put bénéficier du XIIe au XIVe siècle, lui permit de se développer et de connaître un remarquable essor économique.   En 1420, Split fut conquise par la République de Venise qui réussit à contrôler l’essentiel des relations commerciales et économique sur la mer Adriatique. Les menaces d'invasions Turques obligea, la construction d’imposants remparts au XVIIe siècle. La présence de l’autorité Vénitienne a bien souvent été liée à une période de développement économique et urbain. Le centre historique de Split comporte de nombreuses habitations de style Vénitien (palais du recteur, hôtel de ville, tour Vénitienne). La domination Vénitienne prit fin en 1797.

Au XIXe siècle De 1805 à 1813 Split est, comme toute la Dalmatie et souviens toi des chapitres précédents sur la Sicile la Sardaigne et ici aussi Split, est gouverné par la France et Napoléon.  Les souvenirs de cette gouvernance française de Split aujourd'hui sont la première rue moderne de la ville qui s'appelle toujours Marmontova du nom du Maréchal Marmont administrateur des provinces illyriennes, et le sommet de Marjan au nom de Telegrin (à l'époque un télégraphe optique français, y était installé).

1815, Split et la Dalmatie intègrent l'Empire d'Autriche puis l'Autriche-Hongrie jusqu'au Traité de Saint-Germain-en-Laye. (Tiens ! Une ville Française) Split demeure dans la partie Autrichienne de la nouvelle Autriche-Hongrie, tout en conservant ses particularismes linguistiques. Ainsi, aux cultures Vénitienne et Slave, s'ajoute progressivement un substrat Germanophone. Les habitants Dalmates, jonglent entre le Croate, l'Italien et l'Allemand.

L'imposante statue de Grégoire de Nin (Grgur Ninski), plus de 8 métres de haut l'évêque du Xème siècle qui lutta pour imposer le vieux croate comme langue liturgique. Alors quand tu passeras devant, tu pourras lui caresser l'orteil droit, cela te portera bonheur.!

Mais, cela reste un mystère pour la science...

Dans la rue en nous promenant, nous levons bien souvent la tête pour pouvoir voir, le visage des Hommes Croates et des femme, je me suis interrogé et pour le moment il n'y a pas de raisons particulières, voici le début de mes recherches. Mais cela reste un mystère pour la science...  Les Croates sont grands, très grands, même…Une étude menée en 2001 par un spécialiste français est venue confirmer ce dont les habitants du pays s’étaient rendus compte depuis fort longtemps : leur taille moyenne est vertigineuse. Avec 1,85 m de moyenne, ils sont tous simplement les habitants les plus grands de la planète. Dans la province croate de la Dalmatie, justement ou nous sommes actuellement un homme sur quarante mesure plus de deux mètres. A titre de comparaison, cette proportion n’est que d’1 pour 330 chez les Suédois et d’1 pour 10 000 chez les Français.

Est-ce parce qu’ils mangent beaucoup de maneštra, du ragoût de légumes bien bourratif, de fuzi, des pâtes au goulasch pas forcément digestes ou encore de paprenjaci, des gâteaux au miel hyper caloriques, que les Croates sont si grands ? Le morphologiste français qui a mené l’étude n’a pas trouvé la réponse. Les Croates restent donc un mystère pour la science.

Ce: 06 août 2015 à:  Split. Hrvaska. Voiliers TURC. Il y a sur les eaux de l'Adriatique des pièces de musée. 

Nous croisons ou mouillons très régulièrement avec de très beaux voiliers, très rarement aperçu avant, ici, ils sont nombreux. Les premiers que nous avons aperçus servent pour des croisières ou la population à bord est jeunes et ou les décibels et le nombre de litres d'alcool ingurgité est semble-t-il plus important que l'environnement, qu'ils polluent allégrement avec leurs musiques qui a oublié qu'il existe peut-être autre chose comme instrument que la grosse caisse.

des pièces de musée alors ! Et bien non.

Car la demande de ce type de voilier fait qu'a ce jour la construction est en croissance, Les voiliers Turc traditionnel est un navire fait main, fabriqué de bois par les artisans hautement habiles, les Goélettes ou ketch sont extrêmement confortables et idéals pour les voyages en haute mer ainsi que pour des excursions côtières. Gréer en Goélettes mais aussi en Ketch, c'est-a-dire qu'il y a 2 mats et que celui de l’arrière est moins haut que celui de devant ou l'inverse. Ces yachts de croisière ont une poupe haute et arrondie. Leurs longueurs varient de 15 à 55 mètres et ils peuvent accueillent de 6 à 24 personnes dans 3 à 12 cabines avec salle de douche et WC.

L'origine des ces voiliers est de la région de Bodrum en Turquie, mais la croissance d'un marché exigeant, a conduit à leurs constructions dans d'autres villes, d'autres régions à Bozburun, Marmaris, Fethiye et Istanbul. La haute qualité de ces fabrication et les bois durables tels que le teck et l'iroko servent principalement pour la construction de ces beaux et robustes voiliers. Comme je te sais curieux j'ai trouvé cette annonce parmi bien d'autres :

Annonce : Ketch de 2003 pavillon Turc, longueur 28m, largeur 7,35m, tirant d'eau 3,5m. Coque réalisée en chêne. 2 moteur Iveco de 380cv, réservoir d'eau 9000L, réservoir carburant 3000L. 7 Cabines, chacune avec climatisation et salle de bain, +1 cabine pour le capitaine, + 1cabine pour l'équipage. Alors si ce petit bijou te convient il ne faudra débourser, que : 680 000 e.

Un ou une caïque est une famille ancestrale de petits bateaux rustiques, à rames ou à voiles, dont le nom est remis au goût du jour avec des versions modernes motorisées nettement plus imposantes caïque ketch ou goélette disposant de tout le confort pour des croisières côtières et appréciées pour leurs constructions en bois.

Ce: 09 août 2015, il y a des magnificences naturelles.

Il y a des magnificences naturelles et les chutes d'eau du parc national de Krka en est un magnifique exemple. Dans ce pays ou la rocaille, les caillasses recouvrent les espaces et ou la végétation lutte pour conquérir et préserver son existence, l'imagination a du mal à croire, à penser qu'il existe autant d'eau. Un peu comme cet homme du Sahara emmené devant des chutes d'eau et qui ne voulait plus partir, la question lui fut alors posée :

- « pourquoi, ne veux-tu plus partir ? »,

- « J'attends, … Que cela s'arrête ».

Ici aussi, le spectacle est grand et le regarde interrogateur est posé sur cette grandiose manifestation de la nature. Sols arides, petits arbustes sous un soleil de plomb ou même la poussière semble paralysée. Là, ici, sous cette terre et dans des lacs aux surfaces importantes c'est une eau cristalline qui favorise la vie. Le parc national de la Krka a une superficie de 109 km² autour du bassin de la rivière Karst. La rivière Karst et ses chutes d'eau franchissent des barrières de tuf et constituent un phénomène karstique naturel : Les roches dans cette région sont blanches, c'est du calcaire, les eaux se chargent de cette matière et la repose ensuite pour y former de multiples bassins. Les racines des arbres environnants se chargent, eux aussi et des sculptures difformes et arrondies se créent.

Pour pouvoir découvrir tout cela sans trop perdre son temps sur des routes étroites et ou les panneaux indicateurs en Croate sont vraiment du Croate pour nous !

Nous avons opté pour une excursion d'une journée en car, en car climatisé bien-sur. Beaucoup de nationalité différente, mais aussi une petite famille Française de Colmar, la Maman avec ses deux très grandes filles, avec qui nous avons partagés quelques moments avec grands plaisirs. Une journée complète pour cette découverte impressionnante, mais . . . chut ! Maintenant Voici, notre reportage photo.

Ce: 14 août 2015, Otok Brac. U. Luka.

U. Luka & U. Povlja sont des criques profondes d'environ 1 mille nautique, leurs positions est : 43°,20,40N & 016°,48,20E. Il nous aura fallu environ 4 heures pour venir ici, Départ ce matin de Split dés 7h00 pour profiter de la fraîcheur toute relative du début de journée ensuite nous, nous sommes faufilé dans le Brackide Kanal. c'est le bras de mer entre le continent et Otok Brac. l'environnement sur Otok Brac est à nouveau celui des îles (Otok veut dire: île), il est sauvage pas ou très peu urbanisé, c'est une végétation d'arbustes et des inextricables buissons qui se disputent les espaces qui restent possibles, disponibles entres les caillasses et les roches. L'endroit est encore une fois un abri de toutes les orientations fermeture 100 %. Il accueille en journée des embarcations diverses venues chercher en ce samedi des eaux calmes, tièdes et claires, d'autres comme nous, y restent pour passer la nuit des voiliers des yachts de toutes les tailles. Encore une fois nous sommes seul a faire flotter aux vents le Pavillon Français. Nous rencontrons des Croates bien-sur, des Autrichiens, des Allemands et curieusement un peu plus d'Italiens.

A la recherche du bien plus mieux, que très bien.

Une excursion en annexe nous amène de notre crique à la ville et là nous découvrons un coin tranquille une ville/village ou les gens marchent lentement, parlent bas. Sur la gauche en arrivant il y a un bras une autre crique profonde et là, il n'y a personne. Nous nous regardons et si nous venions ancrer ici cette après-midi ?

Voilà encore plus tranquille, mieux que très bien !

Installé à un café pour rédiger ce compte rendu et soudain des chants nous, nous retournons et voici. Juste le temps de voler quelques photos.

- En arrière plan, les montagnes qui sont sur le continent avec  une  altitude  de: 1 300 mètres et plus.

- De la caillasse et encore de la caillasse et pourquoi pas un abri, quand il fait mauvais Chantal retrouves là ses réflexes d'enfance jouant au Robinson Crusoé.

Comme sur un fil.

Suspendu a un fil, comme un funambule, comme une araignée sur sa toile en perpétuellement mouvement sous le vent, comme un voilier sur son ancre. Cette impression, ce sentiment de précarité, d'intense beauté, d'instants uniques de soudaineté ou tout peut arriver ou tout peut changer du tout au tout d'un instant à l'autre. Cette incertitude de tous les instants fait de cette vie, une vie particulièrement forte, le temps et les lieux n’amoindrissent pas ce sentiment. La nature domine et façonne à sa volonté notre existence. Alors comme sur un fil il faut s'adapter, point de point fixe, point de refuge certains, l’incertitude est là et face à cela seul peut-être l'improvisation.

Le Mistral a soufflé fort sur tes cotes Françaises et ici, un jour après, il est maintenant là, ce vent, mais ici les côtes sont protectrices, hospitalières. Traditionnellement, régulièrement le 15 août est souvent perturbé, bon sens, beaucoup de prudence et comme sur un fil, sa passe. Le mauvais temps nous est donc arrivé, mais le vent lui un peu essoufflé, affaibli par son long périple est devenu plus tolérant avec nous, la pluie, elle, elle tombe drue, grasse, les gouttes chantent leurs longues mélodies sur le pont rythmées par les assauts désordonnés des nuées. Alors, oui bien-sur le ciel bleu azur va nous revenir, en attendant Shundo lui tire sur sa chaîne et nous sommes toujours : Comme sur un fil.

Ce: 19 août 2015, Otok Brac. Povla .

Le beau temps est revenu, Le vent est parti, il  sévit maintenant  sur d'autres côtes, les mares d'eau sur les chaussées ont disparues. les températures elles ont chutées: 23/27° et nous avons presque froid.

Ce: 20 août 2015, Loviste sur: Peljesac Peninsula.

Loviste: 043°01' 60N - 017° 024 00E.

Loviste est loin d'être une ville, ce n'est même pas un village, ce n'est juste qu'un hameau. Les maisons s'éparpillent tout autour de cette baie, des maisons basses, avec des restaurants, bien-sur ! Aux menus tu trouveras : poissons et autres produits de la mer, des viandes rien de bien extraordinaire, mais tout cela est bien préparé et bien bon. Un magasin bien approvisionné. La population elle, elle vend sur des petites échoppes ou devant leur maisons sur le trottoir ou de petites tables des produits de leurs jardins quelques fruits 3 ou 4 légumes. Le tourisme reste apparemment la seule source de revenu. Encore ici des appartements sont en locations. Dans ce contexte nous sommes (touristes) toujours les biens bienvenus.

Mouillage: Encore une baie, avec 100 % de fermeture par rapport au large. Un bon mouillage ou cette après-midi le vent souffle quand même avec une certaine constance. La protection la plus efficace est tout de suite à gauche en rentrant. Juste devant le hameau, la houle arrive directement sur les quais, les restaurants voulant attirer a eux une clientèle qui est principalement celle de passage les navigateurs, ont aménagés des pontons en ciments avec des petits brises lames. Une bonne vingtaine de voiliers et ou de motos-yacht sont actuellement à l'ancre.

Navigation: départ dés 7h00 et ensuite 6 heures pour venir ici, mer belle, vents tournants tout comme notre route qui elle a été tracée entre îles et continent. Des vents au portant ensuite des vents de face, mais toujours une mer belle, seul de gros nuages blancs avec des basses noires gonflaient au-dessus des terres, ils menaçaient de convertir leurs énergies en orages.

Ce: 23 août 2015,à: Otok Korcula.

Mouillage: A deux pas, que dis-je ! A 10/20 tours d'hélice de la ville de Korcula une petite baie bien sympathique. Pas bien grande, mais le cadre et l'abri y sont agréables. Arrive pas trop tard dans la journée en saison haute, si tu veux pouvoir y mouiller tranquille.

Navigation: Bien agréable des gros dauphins nous ont escortés quelques instants juste pour nous distraire du paysage grandiose de ce passage entre Peljesac Peninsula et Otock Korcula 900 mètres de haut d'un coté, 600 de l'autre, des montages qui nous paraissent plus grandes encore, plus majestueuses encore, car nous sommes a leurs pieds le regard vers leurs cimes.

Korcula : La ville elle, donne son âge et elle raconte son histoire derrière ses remparts et autres tours défensives. Ruelles étroites d'un autre age, d'une autre époque ou le temps n'est marqué aujourd'hui que par les fils électriques cette disgracieuse décoration des temps modernes. Mais, Nous avons rencontré dans ces rues un homme célèbre, un homme qui a marqué son époque un grand navigateur, un grand découvreur, tu le connais ! Mais si, tu sais bien c'est Marco ! Marco polo, Il est né ici et encore aujourd'hui, il hante, les ruelles et il honore la ville. Les Italiens disent qu'il était justement Italien et c'est vrai, plus exactement Vénitien car a l'époque souviens-toi Venise possédait ces contrés.

Mais la ville a aussi subit des drames, en 1529 la peste se déclare, il y a cette époque 4000 personnes dans l'enceinte des remparts. Alors les maisons des victimes sont brûlées, afin d'essayer d'éradiquer le fléau, plusieurs maisons sans toit aujourd'hui date de cette époque.

En cette fin Août les touristes de toutes les nationalités sont là. Les absents sont les Anglais et les Français, sont présents toutes les nations environnantes. Polonais, Allemands, Autrichiens, Slovènes, Hongrois et Italiens.

Tiens ! Nous avons un voisin, ce soir un: Français, sur un beau catamaran et c'est vraiment une exception. Son voilier rapide lui donne en 4 semaines la possibilité de faire ces longues croisières. Bien-sur un bonjour de courtoisie a été fait, et suivie d'une agréable soirée, merci a vous : Sylvie, Marie, Jacques et Denis. C'est la fin de l'été et ils sont malheureusement sur le retour, toutes ces rencontres sont enrichissantes et si cela était nécessaire nous précise avec plus assiduité notre chance de réaliser cette vie de nomade.

Ce: 27 août 2015. Otok Mljset à : Luka Polace. 42°47'40''N  - 017° 22' 80''E

Navigation: tranquille juste 3h00 pour venir ici, la mer est hyper lisse comme jamais vue, vents, brises légères dans le nez ou même la trinquette est elle à la limite. Bon ! Tout ne peut pas être parfait. Quoique ! Encore un gros dauphin qui est venu couper notre route, comme pour nous dire un : Bonjour et ensuite ce mouillage, alors là !

Le mouillage: Ici, ce n'est pas loin du paradis. Paradis pour les navigateurs, Il en est juste à la porte, mais, il l'a déjà ouverte. Cela pour dire qu'il y a partout tout autour à quelques milles ou juste à coté de nombreux de multiples mouillages qui sont : parfaits, idéaux.

Alors pourquoi celui là, plus qu'un autre ? Et bien simplement parce que, lui me paressait le plus protégé, le plus : bien mieux, le plus : idéal, le plus : que plus et bien tout cela est là ! luka Polace est grand, spacieux et il peut accueillir de nombreux bateaux, dans le calme et dans une nature sauvage.

100 % de fermeture au large aux eaux limpides. Ici, aussi pas de ville encore moins de village juste un hameau qui regroupe sur ses rives quelques maisons bases aux toits de tuiles rouges, des restaurants, deux petits commerces alimentaires et c'est tout, mais ou il est difficile de trouver de la viande.

Le reste: La mer, de très nombreux poisons ici libres qui s'ébattent à leur guises, il y a une interdiction de pêche et elle est respectée, car c'est un parc protégé, des roches blanches à fleur d'eau et juste au-dessus le vert dominant des pins, ces pins peignés par les vents et les chants des cigales. Déjà, le soleil se cache derrière les montagnes, les lumières sont plus douces, arrive un peu plus de fraîcheur, les cigales maintenant se taisent. Alors le silence envahie l'espace et c'est encore plus miraculeux. Dans cette ambiance, nous parlons plus bas en chuchotant presque pour ne pas briser l'harmonie du moment.

Ce: 29 août 2015. En scooter sur Otock Mljet.

Le voilier sur son ancre tourne lentement sous l'influence du léger vent, rafraîchissant du matin. Nous, nous réveillons avec le chant des cigales et à cause de ce rayon de soleil qui pénètre dans la chambre et qui vagabonde sur les murs. Dehors, dans les autres voiliers les équipages dorment encore ou sont comme nous, à observer cette nature qui s'ébroue doucement. Chut Silence !

Le Scooter pour 100 kn/jour (13,50 euros) est un outil bien agréable et ludique pour visiter l’île, il existe aussi en location des vélos mais l’autonomie n'est absolument pas comparable et sous le soleil cela devient vite une vive torture. Départ pour nous des 9h00 et nous allons faire environ 80 km alors :

 

 

Et bien il y a ce que nous connaissons toi et moi et il y a ton imaginaire, le mien, tes rêves et les tous les autres souhaits. Et Il y a aussi la réalité et cette réalité nous a encore plus étonnée. Voici quelques photos des sites qui t'attendent quand tu viendras sur Otock Mljet (l'ile de Mljet).

Petits ports rustiques sans bétonnage. Abris bordés juste de quelques maisons. Lacs d'eau douce encaissées dans des vallées entourés de montagnes de plus de 600 mètres. Côtes sauvages. Petites criques ou quelques amoureux de calmes et de solitudes vivent là, le temps des beaux jours et encore bien d'autres curieuses beautés.

Ce: 01 septembre 2015. à SLano. 042°47'10'' N - 017°53'60''E

Slano c'est une longue et profonde crique, c'est un bon abris. au mouillage bien-sur !

 

Slano à une malheureuse histoire « les hommes ces fous ». Sur le guide nautique il est raconté quand 1984 l'auteur avait visité Slano et avait été touché par cette jolie petite ville construite en pierre avec des maisons fleuries. Quand il revient en 1998 la ville a été rasée complètement détruite par les bombardements Serbe entre 1991 & 1992 seuls étaient encore debout l'église et trois maisons dont deux qui avaient été reconstruites. Aujourd'hui il faut chercher les traces de ce conflit. La ville est propre, moderne, principalement des pavillons avec deux très grands hôtels, un port est en construction, les jeux sont faits, la partie est commencée, la crise ne semble pas toucher cette région la carte du tourisme est ici et est maintenant sur la table.

Ce: 4 septembre 2015. Les hommes, ces fous, Dubrovnik.

Les hommes ces fous ! Visite de Dubrovnik. Dubrovnik est une ville médiévale fortifiée par des remparts très impressionnants pour leurs hauteurs, par leurs puissances et forces. Ces fortifications font tout le tour de la ville historique ou s'agglutinent des maisons aux ruelles étroites. Mais ces défenses, ont été bien fragiles, bien inefficaces face à la fureur des hommes et de leurs armements. La ville a été gravement endommagés par les Serbes au cours des combats terribles de 1991 et 1992.

L'histoire : Le déclenchement de la guerre (août 1991). Il n'y a pas si longtemps ! Tu dois te souvenir ?

- Le 19 mai 1991, le référendum sur l'indépendance qui suit les élections est remporté à plus de 90%, mais il a été boycotté par la communauté serbe de Croatie.
- Le 25 juin 1991, la Slovénie et la Croatie déclarent leur indépendance. Celles-ci se réalisent sans conditions préalables, et Belgrade perd du même coup une grande partie des droits de douanes, qui représentent une part majoritaire du budget fédéral. Parallèlement, l'Allemagne et l'Autriche apportent leur soutien diplomatique et financier à la Slovénie et à la Croatie.

- Du 26 juin au 7 juillet 1991, l'Armée Fédérale Yougoslave, majoritairement composée de Serbes et Monténégrins, intervient en Slovénie, puis ils se retirent rapidement après l'encerclement de ses unités dispersées.
- Le 3 juillet 1991, les États-Unis et la Communauté Européenne proposent un embargo sur les livraisons d'armes à la Yougoslavie.

- Le 7 juillet 1991, un moratoire de trois mois sur les mesures de "dissociation" slovènes et croates est imposé par la Communauté Européenne. Les Serbes sont contraints d'accepter Stjepan Mesic à la tête de la Présidence tournante yougoslave.

Malgré les craintes justifiées de Zagreb, l'Armée Fédérale Yougoslave obtient de la communauté internationale, le 18 juillet 1991, la possibilité d'évacuer tout son arsenal de Slovénie, à travers la Croatie, vers la Serbie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine.

- Le 7 juillet 1991, Un moratoire de trois mois sur l'indépendance de la Croatie et de la Slovénie est accepté par les parties en présence. Cela met fin au conflit en Slovénie, et durant ces trois mois, la l'Armée fédérale Yougoslave se retire complètement du pays.
- Le 7 octobre 1991, à l'expiration du moratoire, Slobodan Milosevic envoie l'aviation yougoslave bombarder le palais présidentiel croate à Zagreb. Les présidents croate et yougoslave, Franjo Tudjman et Stjepan Mesic, ainsi que le Premier ministre fédéral, Ante Markovic, qui s'y trouvent alors, en réchappent de peu. Les hostilités commencent véritablement à partir de cette date. Un tier du territoire croate est déjà occupé par l'Armée Fédérale Yougoslave et les séparatistes serbes.

Une véritable guerre s'étend désormais sur mille kilomètres de front où les forces serbes mènent, à l'aide de l'artillerie, des chars et de l'aviation, des attaques de grande envergure et d'une extrême violence contre les villes croates. La supériorité de l'Armée Fédérale Yougoslave face à une armée croate encore embryonnaire et mal équipée, est écrasante.

Les Serbes et les Monténégrins bombardent Dubrovnik à la fin de l’automne 1991. Plus de 2000 obus tomberont sur la ville. Le 1er octobre 1991: l’électricité, les lignes de téléphone et l’eau sont brusquement coupés. Au large, les navires de guerre yougoslaves bloquent l’accès à la ville.
Serbes et Monténégrins ne veulent pas de l’indépendance de la Croatie. Le siège a commencé. Les pires combats auront lieu le 6 décembre, quand les assiégeants lancent près de 600 grenades sur la vieille ville pour forcer les habitants à fuir. Cela va durer jusqu’au printemps 1992. Les troupes serbo-monténégrines se déplacent alors en Bosnie, où de nouveaux foyers s’allument.

 

.

Alors quand les armes se taisent, enfin ! Il devient possible a nouveau de dialoguer. La ville a été reconstruite et il te faudra bien chercher pour trouver les traces de ces massacres. Les touristes de toutes les nationalités sont là, curieux, admirant cette architecture d'une autre époque pour d'autres guerres de ces guerres ou les belligérants s’affrontaient en corps a corps et n’observaient pas à la jumelle les résultats de leurs frappes.

Ce: 7 septembre 2015. à: Cavtat.

Douane Sortie de Croatie En dessous de Dubrovnik en allant vers le sud Cavtat est le dernier point de douane sur la cote de Croatie. Dubrovnik est aussi un point de douane mais ses quais sont encombrés de nombreux bateaux notamment d'excursion et avec du monde sur l'eau, comme sur terre, alors nous avons fait le choix un endroit plus calme (Cavtat).

Enfin nous le pensions !

Et bien si Cavtat est très sympathique niveau cadre, verdure, village, car cette une petite baie, elle subit elle aussi, un trafic important de moto-Yacht et de voiliers important, sûrement pour les mêmes raisons qui nous ont amenées ici.

Ancrer dans cette baie n'est pas facile, il n'y a pas de pendille sur les quais, les embarcations et quelques fois des grosses voulant être sur ces emplacements doivent tirer une ancre vers l’intérieur de la baie réduisant d'autant les surfaces possibles pour les embarcations voulant mouiller. Conséquence : des mouillages sur des lignes de chaînes courtes.

Comme sur un fil : Cette nuit là, pour nous a été difficile, le vent a pris de la puissance, les voiliers à l'ancre et nous même avons chassé. La mer un peu houleuse au large rentrait conclusion : une nuit a refaire le mouillage dans le noir ( à 1h du matin) et surveiller sa position le reste de la nuit.

Le cap d'Ostra marque la frontière entre la Croatie et le Monténégro.

Réglementairement Chantal hisse les couleurs du pays dans lequel nous rentons. En dessous le drapeau jaune précise que nous demandons à faire une déclaration de rentrée dans le territoire.

Ce : 8 septembre 2015.  Le monténégro à: Kotor.

Kotor est un point de douane, Parfait pour nous, nous voulions venir ici. Alors : Police Capitainerie et re-Police.  Après trois copies de documents, des coups de tampons, nous sommes libres de circuler. Cerise sur le gâteau ils parlent Italiens et cela permet des contact beaucoup plus chaleureux.

Kotor est encore sur ces cotes Croates et du Monténégro un Paradis pour la vie en voilier, des mouillages autant que tu pourrais le souhaiter de toutes les directions fermeture plus que 100 % Kotor est une très, très grandes comment dire ? Un machin ou la mer caresse les montagnes ou les montagnes viennent a la rencontre de la mer.

Ce matin le ciel est bien triste quelques gouttes de pluies cette nuit ont rincées le pont du voilier. Ce matin des chants venant des quais en face ont accompagnés notre réveil. Plus surprenant pour nous ils ont été accompagnés par des tirs de pistolet des 6 coups.

Bon ! La ville est autour, cela ne semble pas plus inquiéter les autres alors … !

Porto Monténégro un oasis d'argent. Porto Monténégro est un port, un complexe de luxe, pour des navires que dis-je des Maxi Yacht incluant un ensemble immobilier qui n'est pas pour l'ouvrier. Nous sommes ancré a quelques 300 mètres de là et le contraste est fort avec les alentours, la ville comment dire ? Pour les autres.

Comme sur un lac en Montagne.

Surprenant, Spectaculaire. Les adjectifs me manquent et pourtant ces derniers ne sont pas trop fort. Nous avons poursuivi notre périple plus profondément dans ce . . . labyrinthe. Et bien, nous ne sommes plus à la mer, maintenant nous sommes à la montagne. Comme sur un lac en montagne, tout autour des sommets qui nous autorisent du soleil que tard le matin et c'est vers 19h qu'il est caché derrière les montagnes. Sommets qui varient entre 1300 & 1500 mètres ils ont les pieds dans l'eau. La ville de Kotor elle est au fond de ce labyrinthe et a donné le nom de : « Bouches de Kotor » (Boka Kotorska) à cette merveille de la nature.

La vieille ville de Kotor est, elle ceinturée par des fortifications, c'est une ville médiévale qui est restée authentique, ruelles étroites, murs en pierres, ville touristique bien-sur. Des très grands navires de croisières pénètrent cette zone et déversent ses touristes curieux. Juste au-dessus de la ville une autre fortification escalade la muraille naturelle des roches pour s’élever jusqu'à demi pente. Je vais laisser Chantal gravir par de bien trop nombreuses marches pour moi cette muraille, elle nous rapportera ainsi quelques photos de là-haut. Je vais de mon coté essayer de la suivre avec les jumelles bien calé dans le fauteuil.

Ce: 13 septembre 2015. Marina de Budva. 42°16'80''N - 018°50'60E

Toujours et encore une route au Sud, nous descendons. Dudva est présenté sur le guide avec des photos laissant penser a un petit village et bien que ni,ni ! C'est touristique, c'est grand la baie est protégée partiellement par une ile et malheureusement le modernisme ici a frappé des immeubles modernes occupent une partie de la cote pourtant tout prêt du port quelques ruelles d'une autre époque.

Le Monténégro est un petit pays avec un littoral limité cela explique peut-être le pourquoi de la réussite de ces villes anciennes historiques mais qui aujourd'hui offre a sa population l’agrément de la baignade et de douces températures.

J'allais oublier de te préciser qu'ici nous avons retrouvé avec plaisir l'Euro pour nous âpres le kuma la monnaie a : 1e pour 7,4/7,20 les achats sont plus faciles

Ce: 15 septembre 2015 à Bar à la marina.

Bar sera pour nous le dernier port, point de douane du Monténégro  nous repartons demain matin après le passage à la Capitaine du port et ensuite la police pour faire toutes les formalitées de sotie du territoire. Nous allons directement sur Durés qui lui est donc le premier point de douane pour l'Albanie.

Bar est un très grand port de commerce l'armée y est bien présente et deux marinas avec des prestations plutôt très bonne.

Bar est aussi une cité balnéaire du littoral monténégrin, avec la présence d'une infrastructure hôtelière importante. C'est une ville moderne, presque entièrement construite après la Seconde Guerre mondiale, offrant des immeubles récents, de grandes avenues et boulevards.

 

 

Ce: 16 septembre 2015, toujours vers le sud à Durrés en Albanie

L'Albanie, est une république. Elle possède une façade maritime à l'ouest, bordée par la mer Adriatique et la mer ionienne. L'Albanie partage également des frontières communes avec le Monténégro au nord, le Kosovo au nord-est, la Macédoine à l'est, et la Grèce au sud. Sa capitale est Tirana 421 286 hab. en 2011. L'Albanie fait actuellement partie de l'OTAN.

Les Illyriens furent les premiers occupants du territoire albanais, suivis par les grecs au VIIe siècle av. J.-C.. Puis au IIe siècle av. J.-C., l'Albanie fut reprise des mains des Grecs par les Romains, le pays intégra l'Empire romain et devint une province romaine. l'Albanie a connu une occupation ottomane de quatre siècles et a accédé à l'indépendance en 1912. Ses frontières actuelles ont été définitivement fixées en 1919, à la suite du traite de Versailles.

L'Albanie est actuellement un pays en développement, avec la moitié de sa population active travaille dans le secteur de l'agriculture, et un cinquième des actifs travaillant à l'étranger. Officiellement, le chômage s'élève à 15 %, mais des sources indépendantes l'estiment à près de 30 % au Nord et au Nord-Est du pays. La croissance globale est de 7,3 % mais varie selon les secteurs. Elle atteint presque 20 % pour la construction mais seulement 10 % pour les services publics et privés.

La monnaie nationale est le leke, 1 euro pour 138 à 140 leke. Donc: 10€  =  1400 L.

L'inflation est de 3,6 % en 2010.

Durrés en Albanie.Durrés sera pour nous avant tout un grand port commercial, c'est un passage obligatoire pour faire les formalitées de la douane sauf qu'ici, c'est tellement complexe ou ils ont tellement peu l'habitude de traiter avec des plaisanciers qu'ils délèguent un agent. Et bien c'est parfait l'homme nous attendait pour prendre les amarres et ensuite est venu à bord, il se charge de tout. « Demain matin à 7h00 je serai là » nous a-t-il dit et cela pour nous rendre nos documents avec tous les doubles et tampons utiles. Ensuite, nous sommes libres. Que demander de plus ?

Navigation : 10 heures quand même ! Et il fait toujours aussi chaud ! Nous avons eu toutes les conditions de navigation mais rien de bien méchant avec du vent, avec du sans vent ou du vent dans le pif ! Toujours se méfier des grands golfes qui accélèrent les vents juste en rentrant et en sortant, 25/30 Knots. La côte est beaucoup plus plate, les fonds ont considérablement remontés 30 mètres au grand  large , une attention supplémentaire a accorder à ce point.

Rencontre d'un Pavillon Belge. Paul & Anne, sont partis ce matin en même temps que nous de Bar, leur voilier SALACIA est un bon marcheur, Paul a prit une stratégie différente de la notre et a jouer avec les vents s'écartant de la route directe que nous, nous avions choisi et cela sous moteur. Il arrive en même temps que nous, mais ayant fait fonctionné quand même un peu son engin. Demain nous repartons encore ensemble pour la même destination, ainsi se fait des rencontres avec des routes communes.

Ce: 17septembre 2015, Marina Orikum. Albanie.

Orikum est un village au fond d'une baie protégée, la baie est profonde environ 8 Mn. Nous arrivons avec Paul & Anne. La Marina est petite, très petite, si elle offre des prestations correctes elle est isolées, la ville se trouve, elle a plus d'un kilomètre, la route qui y mène n'a pas de trottoirs et la circulation y est vive.

La marina orikum ce matin petite te dis-je !

Je m'étonnais de constater

Je m'étonnais de constater que les Albanais parlaient tous un peu l'Italien. Alors bien-sur la proximité des deux pays est une raison est, aussi une autre raison l'occupation avant l'Allemagne par l'Italie, bien ! Mais aussi comme me l'a expliqué le gardien de la marina ce matin :

« Le pays sous le régime communiste était complètement fermé, il n'y avait pas de radio, pas de télévision, uniquement des petites maisons basses et beaucoup d'interdictions. Les gens alors écoutaient les radios qu'ils pouvaient recevoir et ces radios étaient des émissions venant de l'Italie ».   Io lavoro da 7 ore il mattina,  da 7 in serata. Per 220€ par mese. La casa per la mia famiglia io pago 80€  da mese. quando io saro vecchio se  io guardare dietro che vedere, niente, niente, niente !

 

L’Albanie est un pays qui se re-construit, l'ouverture des frontières ne date que de : +/- 20 années et c'est donc un pays nouveau qui arrive. Le secteur du bâtiment est très actif. Partout des immeubles modernes neufs. Le mètre carré est à : 350€ dans la ville de Vlorés.

Les fichiers grib du site « lamma.rete » de la météo italienne donne pour les jours qui sont à venir un très mauvais temps alors nous allons attendre que cela passe, en attendant nous visitons.

La ville de Vlorés à quelques kilomètres dans notre nord nous renseigne de l'état de la région. Ville en construction, population très gentille, pas de police dans les rues, le bâtiment va bien, mais l'électricité …., l'état des rues … , Nous n'avons pas vu de feu rouge, pas de passage pour les piétons et attention quand tu marches dans la rue, il manque de temps en temps la plaque de l'égout, bon !

Ce: 26 septembre 2015, Nous quittons l'Abanie.

Le mauvais temps et des soucis avec le moteur nous  ont un peu bloqué, le temps des orages très forts, très violents, mais pas plus que chez nous !   Nous quittons l'Albanie avec des sentiments très chargés, si tu regardes les guides nautiques qui commences à dater : 5 années.

L’Albanie c'est l'Armée, les revolvers, les mines de la dernière guerre et bien d'autres choses encore.

Notre constat : des gens qui sortent d'une époque pour rentrer dans un monde nouveau (2015).

Chantal en rentrant seule de la ville me disait hier encore :

« J'ai rencontré un homme âgée qui m'a demandé si j'étais Anglaise ? Je lui répondu que j'étais Française Alors il m'a tapé dans les mains avec un grand sourire comme pour le dire Bonjour. »

Ici, ce pays est nouveau, il s'ouvre au monde, il se cherche un peu, certains commerçants abusent mais si j'étais eux ne ferais-je pas comme cela aussi  ? d'autres ouvertement te remercient vivement de venir chez eux et ils font un véritable effort pour t'accueillir.

Je regrette de devoir partir. L'Hiver arrive avec lui son cortège de dépression et j'ai hâte de mettre Shundo en protection et de  pouvoir souffler un peu ainsi que   de commencer les travaux d'amélioration imaginés.

Ce: 27 septembre 2015, à la Marina de Gouvia, sur l'Ile de Corfou, en Gréce.

Ce matin de bonne heure (7H30) nous quittons Sarande.

Nous avions demandé hier-au-soir de procéder immédiatement aux formalités et cela nous a été accordé, mais il fallait quitter le port avant 8 heure, une autre équipe le matin relayait la précédente et il nous fallait partir avant, ils n'auraient pas compris et autrement nous aurions dû attendre l'ouverture des bureaux avec la nouvelle équipe et ainsi perte du temps le matin.

La déclaration de la sortie du territoire a été en soirée aussi simple que d'acheter une baguette de pain et sans frais.

Sarande est notre dernière étape en Albanie, la Gréce est là, en face, comme pour une invitation à venir.

Alors nous y allons !

Ce matin, nous avions moins de 3 heures de navigation pour sortir de la baie rentrer dans le canal qui fait au plus étroit moins d'un mille et ensuite appuyer sur tribord pour longer les côtes de l’île et donc pour rentrer dans les eaux Européenne en Gréce. La Marina de Gouvia est là, juste en face. Ce n'est pas sans émotion que nous y avons amarré Shundo sur pendille pour cette ultime étape de notre périple 2015.

Cette année aura été riche, très riche de multiples découvertes.

Ce chapitre N°15 est dense :

- Noms des Mouillages & Marinas :,

RIPOSTO,

ROCCELLA, IONICA,

CROTONE,

CARIATI,

POLICORO,

TARENTO,

CESAREO,

GALIPOLI,

LEUCA,

OTRANTO,

BRINDISI,

MONOPOLI,

BARI,

BARLETTA,

VIESTE,

LASTOVO,

VELA

LUKA,

LUKA LOVISCE,

OTOK HVAR,

SV KLEMENT

O MARINKOVAC,

STARI GRAD,

THIA,

UVALA

VINISCE,

SPLIT,

SPINUT,

U LUKA

OTOK BRAC,

LOVISTE,

KORCULA,

POLACE,

SLANO,

CAVTAT,

KOTOR,

KOTOR,

KOTOR,

BUDVA,

BAR,

DURRES,

ORIKUM,

SARENTE,

CORFOU.

- Distance depuis Siracusa, en Milles : 998,8

- Nombre de jours de mouillage :107

- Nombre de jours en Marina :64

et, beaucoup d'heures moteur.

Nous allons pouvoir maintenant souffler un peu, prendre du temps pour bien nous reposer et bichonner Shundo.

S'ouvre, maintenant donc une autre période, une période de travaux, mais aussi d'excursion de découverte de la ville de l'ile de leurs histoires. Nous t'invitons à nous accompagner, il n'y a pas, il n'y a jamais de temps mort, ni d’ennui dans cette vie de, sans domicile fixe.

 

Nous Clôturons ce chapitre N°15, nous allons bien-sur en ouvrir un autre, il sera le : chapitre N°16 2015 16 Hivernage en Gréce à  Corfou.

Retrouves nous avec le chapitre : N°16 et les autres.

- En haut a droite de ce chapitre, tu trouveras un menu defilant te proposant:

- d'autres chapitres,

- d'autres pays,

- d'autres régions, nous te souhaitons un bon voyage !

Le chapitre, N° 18 est actuel.

 

 

Location

amis navigateurs Dobar Dan vous avez chaud , nous aussi trop trop chaud et pas d'eau alors vous nous faite envie et rêver , on ne vous avez pas menti la Croatie est un terrain de jeu merveilleux , nous parcourons votre blog avec plaisir,o nous avons l'impression d'être encore la bas .on vous souhaite encore plein de beaux mouillages et plein d'autres plaisirs. bonne nav et bon vent Sabine Aziz

Chaleur, chaleur et même quelques orages avec le cortége de coup de tonnerres et d'éclairs, c'est la saison Aout est toujours un point délicat pour le climat alors nous restons bien sagement sur ce mouillage tres bon la ville est là a quelques minutes a pied. tout va bien et plus que cela pour nous et alors et vous quand revenez vous ?

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...