N°02 Chantier META, c'est un DALU.

N°02 Chantier META, c'est un DALU.

Posté par : GILBERT
19 November 2014 à 08h
Last updated 17 August 2018 à 09h
11152 vues
Flux-RSS

  Shundo,  c'est  notre unique maison.

2010 01 01 ST VASST HOUGUE MOUILLAGE

2010 01 01 PLOUMANAC H ECHOUAGE 1.JPG

 Construction chantier:  META, c'est un dériveur intégral.

En aluminium épais de: 12 m/m dans les fonds.

Ici échoué en Bretagne sud.

Longueur de : 13 mètres 84. (  Les douanes sont toujours précises  )

Largeur de : 4 mètres.

Environ : 15 tonnes.

Dériveur intègral.

Poste de pilotage central.

Moteur de : 120 Cv. 

2012 01 01 BALEARES PH MARCHAND

 Photo de: François Marchand. Nord Minorque.

2010 SHUNDO CARRE

 Dessous les bouteilles,    c'est  la dérive.

2010 01 01 SHUNDO CARRE1

2010 01 01 SHUNDO COULOIR

2010 01 01 SHUNDO CARRE BANQUETTE BAB

2010 01 01 SHUNDO SB

2010 01 01 SHUNDO CHAMBRE

2010 01 01 Shundo sous la neige

  Port de Carentan hiver 2011. Breuuu ! J'en ai le froid encore dans le dos.

2011 01 01 VEYS CHANTAL

2011 01 01 VEYS ECHOUAGE ET MOI.JPG

 Comme une simple barque, Shundo se pose.

Ensuite c'est des mouillages tranquilles, les petits carénages sont alors possible, mais aussi ayant un accès dans des eaux peu profondes, tout devient plus facile, plus agréable. Hyper, super pour chasser les petites moules qui viennent coloniser la coque et là, le soir, nous sommes les seuls dans un paysage, comme dans un autre monde.

2008 01 01 DIVES FABRICATION CAPOTE

  Quelques mots du Chantier META.

NE PAS CONFONDRE ALUMINIUM ET STRONGALL ®.

Pourquoi Michel JOUBERT, architecte naval expérimenté, et Joseph FRICAUD, constructeur de robustes bateaux métalliques, ont-ils imaginé le STRONGALL ® ?

Parce qu’ils pensent que la construction aluminium traditionnelle permet, certes, de réaliser des unités adaptées à la compétition, mais en revanche, ne répond pas sérieusement aux préoccupations de ceux qui savent qu’un jour, inévitablement, on se trouve confronté à des forces naturelles imprévues, on touche un rocher, on percute un obstacle flottant ou bien on rate un accostage …

Trop de plaisanciers mal informés amalgament acier et aluminium sans autre forme de procès.

Pourtant, voilà bien deux métaux qui n’ont absolument rien de commun.

Le premier (densité 7.85) est relativement facile à souder dans toutes les épaisseurs courantes.

Le second (densité 2.65, soit presque trois fois moins que l’acier) est infiniment plus délicat à souder avec sécurité dans les épaisseurs retenues en construction aluminium traditionnelle, cela tous les experts en métallurgie le déplorent, et malheureusement, les trop nombreux drames de mer régulièrement relatés par la presse nautique n’ont rien d’étranger à ce postulat.

LE STRONGALL® N’A STRICTEMENT RIEN A VOIR : les coques construites suivant ce procédé breveté sont très fortement échantillonnées : les bordés aluminium sont 2,5 à 3 fois plus épais qu’en construction aluminium traditionnelle.

La très forte épaisseur des bordés permet en outre, des soudages sous très forte intensité de courant, sans risque de déformation des coques : ceci est d’une importance capitale ; en effet, le soudage sous très forte intensité supprime radicalement tout risque de « collage » des soudures, « collages » qui restent malheureusement (en l’état actuel de la technologie) indécelables en radiographie comme aux ultrasons.

Par ailleurs, une protection par sablage + zingage inorganique silicaté (agréée par le Naval Civil Engineering Laboratory) garantit contractuellement, une protection anti-électrolyse absolue.

Ne manquez pas d’interroger les spécialistes du bateau les mieux informés sur ce qu’ils pensent réellement de la construction alaminium traditionnelle !… Interrogez en particulier les fonctionnaires de Marine Marchande, les pêcheurs, les transporteurs, les assureurs maritimes, les commissaires d’avarie, les experts, les sociétés de classification, les gens de mer qui pratiquent ; eux savent réellement de quoi ils parlent et sauront vous mettre en garde.

Seul le STRONGALL® (procédé breveté, marque déposée) permet de construire des bateaux aussi robustes qu’en acier, bateaux garantis à vie mais, sur lesquels l’entretien est réduit à sa simple expression.

 

CABINET JOUBERT- NIVELTS (Michel JOUBERT)
Architecture Navale L’Aubrecay – Saint Xandre 17138 – PUILBOREAU
TÉLÉPHONE : 05.46.37.40.58 TÉLÉCOPIE : 05.46.37.80.32META CHANTIER NAVAL (Patrice PASSINGE)
Constructions Navales Route de Lyon 69170 – TARARE
TÉLÉPHONE : 04.74.63.13.58 TÉLÉCOPIE : 04.74.05.08.65

Retrouves nous sur :

N° 03 2012 Le Départ et surtout le Paragraphe concernant la traversée du Gascogne.

 

Retrouves nous avec le chapitre : N°03 et les autres.

- En haut a droite de ce chapitre, tu trouveras un menu defilant te proposant:

- d'autres chapitres,

- d'autres pays,

- d'autres régions, nous te souhaitons un bon voyage !

- Le chapitre, N° 19    est actuel.

 

 

Location

Aux propriétaires de Shundo: Bonjour, je suis intéressé par un META DALU 40 proposé par un broker italien en Afrique du Sud. Je connais le pays parce que j'y ai habité pendant 6 ans mais c'est quand même un risque d'aller aussi loin chercher un voilier habitable. Il était près pour le voyage mais le propriétaire est décédé. Le prix est bien sûr attractif (60000€). Pensez-vous que le jeu en vaut la chandelle ? On dit de l'Alu que c'est moins sujet à corrosion que l'acier mais plus sournois quand ça s'abîme. (l'acier, quand sa souffre, ça se voit). Je toute façon, je veux une coque métallique. Qu'en pensez vous ? Merci pour votre avis. Bien cordialement. Patrice Richard

Je vais essayer de répondre point par point. As-tu des informations sur la vie du voilier ? Sur ses propriétaires ? Les navigations ? son age ? Le nombre d'heure moteur ? le type et puissance moteur ? Etc . . . Un prix n'est jamais une indication fiable. Shundo par exemple avait un 66CV BMW aujourd'hui c'est un 120CV Perkins, pour un DALU 40 c'est bien, ce n'est pas de trop. Aprés, tout est possible et la révision d'un voilier de voyage avec sa panoplie lourde d'équipement est elle aussi lourde a remettre en état. Pas forcement en mauvais état, mais l'équipement est directement dépendant des régions (dessal) (électo) etc . . . j'ai eu 7 années pour refaire à ma pointure et cela n'est pas de trop. Donc le prix . . . il est avant ou évidemment ensuite. - ATTENTION tu dis bien voyage, seul ou plusieurs ? Nous par exemple cela fait maintenant 7 années que nous y sommes totalement depuis 2010. Depuis notre départ 2012 jamais je ne suis remonté en France. Donc un équipement en fonction de tes souhaits de voyage et des régions, en Normandie ce n'est pas comme en Grece. Bon tout cela pour la valeur. L'aluminium. C'est une valeur sur. - Des voiliers du même age avec le même périple souffrent beaucoup beaucoup plus, des structures des chocs de l'usure générale. L'acier comme l'aluminium oblige a maintenir un réseau électrique sans faute. J'ai eu pendant 5 années une petite fuite mesurée sur un MOBITRONIC. La fuite électrique venait du démarreur depuis un contacteur devant et le problème est réglé. Donc si pas de fuite électrique pas de soucis l'aluminium est fiable. Dans les fonds ou ailleurs. Les voiliers en acier, je suis un ancien Chaudronnier. Les voiliers en acier sont aussi sensibles à l'air, au le sel et autres en comparaison de l'aluminium. Avoir un voilier en acier c'est avoir en permanence le pinceau à la main. Sur l'aluminium les lignes d'amarrage raguent, la peinture peu sauter aucun soucis autre que l’esthétique. Seul soucis encore une fois une construction du réseau électrique parfaite. Une corrosion sur une coque acier sera principalement la ou le pinceau ne peut pas aller par exemple dans les fonds sous les renforts. . . C'est mon avis. Une coque aluminium est plus cher okay, mais là il faut regarder dans le temps et les frais ensuite de sablage pour refaire des peintures. Les peintures sur Shundo ne sont que décoratives et je laisse de plus en plus des espaces sans la protection peinture par exemple sur les support de winchs l'alu est nue. Voilà, je te souhaite de bonnes navigations avec ou sans alu, avec ou sans comme sur les DALU 12 centimetres de matiere dans les fonds. Tu me donneras la suite de tes Aventures ! Gilbert & Chantal sous les douceurs de la Grèce.

A tout hasard, mon adresse mail: pjmrichard@orange.fr Patrice Richard

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...