N°13 2014 iles Toscanes vers la Sicile.

N°13 2014 iles Toscanes vers la Sicile.

Posté par : GILBERT
19 November 2014 à 08h
Last updated 21 September 2016 à 13h
9812 vues
Flux-RSS

    Ce: 12 juillet 2014 , Nous sommes sur la côte Est de la Corse, nous allons remonter toute la Corse jusqu'au cap Corse et ensuite redescendre vers l'Italie via les iles Toscanes, prends des maillots de bain et un chapeau, il va faire chaud.

Allez nous y allons !

 

Shundo est au mouillage devant le port de Macimaggio. 

2014 07 12 MACIMAGGIO SHUNDO MOUILLAGE

2014 07 12 MACIMAGGIO VACHES PLAGE

Le Cap Corse est passé, sur la côte Ouest une houle de plus d'un mètre, ensuite du velour le calme.

L1060840N.jpg

Sur la gauche de la photo la pointe c'est le cap di Agnello.

En face c'est la derniére terre au nord de la Corse: l'Ile de la Giraglia. Un petit caillou isolé.

Pour nous c'est la dernière escale avant de replonger en Italie direction: Elba (l'ile d'Elbe).

Ce: 13 juillet 2014 mouillage: ile d'Elbe en Italie. 

L1060877.JPG

l'île d'Elbe (Isola d'Elba en italien) est la plus grande ile de l'archipel Toscan avec 224 km2 de superficie et 147 km de côtes. Longue de 29 km et large de 18,5 km, elle est située entre la Corse et la Toscane, à la frontière entre les mers Ligure et Tyrrhénienne.  

L1060862.JPG

Le temps encore nous joue des tours. Du beau, du trés beau temps et une navigation superbe et pour conclure: une belle Bonite. mais les nuages sont là derrière ! 

L1060887.JPG

L1060891.JPG

L1060894.JPG

Qui va nous dire, c'est quoi ces machins ?

En arrivant de douces températures et aujourd'hui 14 juillet: Aie, aie! et plus encore.

L1060902.JPG

Mouillage: Golfo di Campo. C'est un mouillage ouvert au Sud/Sud/Est sur 50%. Sur l'ile pas de mouillage fermé. La mer rentre bien, trop bien même nous en avons fait l'expérience, une expérience: pénible surtout quand le vent porte le voilier par le travers à la houle. Aie, aie !

Le ciel, nous est tombé sur la tête: des vents violents soudain, des pluies fortes. Les pluies torentielles dans les montagnes et sur les plaines ont propulsées vers les plages des eaux chargées de boues et de végétaux, la mer a changée de couleur en un instants le courant a été inversé.

 Et, et ce soir et bien! Le soleil est revenu et la mer est calme. 

Ce: 15 juillet 2014 à: Porto Azzurro.

 1.jpg

Porto Azzurro est pour nous, dans nos conditions actuelle c'est-à-dire des vents de dominance Nord le meilleur abris de toute la côte Sud. Plus de vague, même si le vent ce soir est bien présent le mouillage reste calme.

L1060922.JPG

L1060924.JPG

Le vent et bien aujourd'hui lui venant du Nord et nous sous la protection de la côte Sud, il nous a offert une navigation de rêve comme dans les films et plus encore. Pas de houle et juste ce qu'il faut de vent pour nous faire passer les 6 knots. la coque est encore propre nous glissons bien.

Vent, soleil, douces températures le rêve.

L1060910.JPG

Alors comme je suis ce soir d'humeur enjouée, je voudrais te dire quelques choses: - Si un jour tu désires vivre au calme dans un endroit reposant ou les gens prennent le temps assis sur un banc en compagnie d'autres habitants souriants, dans des petites ou plus grandes villes propres, coquettes, fleuries viens ici, Ici en Sardaigne ici, sur l'ile d'Elbe.

Nous avons retrouvé la France enfin je voulais dire la Corse et bien, comment te dire: Un pays est beau oui, de ses montagnes oui, de ses plaines et de ses villes, mais il sera plus coquet et plus encore si les gens ont le sourire et le plaisir de vivre et de rencontrer les autres. 

 

- Un tout, petit peu d'histoire, Curieux de connaitre la genése de ce drapeau, j'ai été étonné de découvrir ici Napoléon Bonaparte. Je ne voudrais pas retracer l'histoire de Napoléon Bonaparte, elle est vraiment trop copieuse et Internet a pour ce sujet une littérature vraiment conséquente. Qu'il me suffise de présenter ici le pavillon de l'ile qui a été proposé par : Napoléon, Empereur de l'île d'Elbe 1814-1815.

On confectionna le nouveau pavillon de l'île sur la base des informations du sieur Balbiani et du choix final arrêté par l'Empereur, à savoir : fond blanc traversé d'une bande rouge diagonale parsemée de trois abeilles. En fait, Napoléon, et selon les historiens, se serait inspiré du pavillon de Cosme 1er de Médicis (1519-1574), ancien souverain de Portoferraio et de ses territoires. Hasard de l'histoire, l'Empereur au temps de sa grandeur avait déjà choisi l'abeille comme l'un des symboles de son vaste empire. Cela le conforta dans sa décision.

 Ce: 17 juillet 2014 mouillage Isola di Giannutri. 42° 13' 33N 011° 06 60 E.

Isola di Giannutri, cette l'ile est la plus au S de l'archipel des Toscanes et aussi la plus petite, il y a bien-sur d'autres rochers, ilots, plus ou moins importants, mais il ne sont pas habités, ici quelques maisons regroupées autour d'un môle.

L1060945.JPG

Cette ile fait partie du parc National et les eaux environnantes sont une réserve marine. Comme bien d'autres de ces iles ou il est interdit de mouiller.   

L1060962.JPG

IMG_3302N23.jpg

L1060954.JPG

IMG_3305N.jpg

L'intérieur de l'ile reste sauvage. Les animaux se laissent approchés. Des pierres à fortes teneurs de fer sont en surface des chemins.

L1060970.JPG

La région est riche en minerai. Navigateur, Attentions! Des pertubations magnétiques peuvent influencer tes instruments.

Giannutri est en zone 1= Accés, navigation, séjours courts ou longs, mouillage, pêche, baignade et plongée interdits. Il y a malgré tout deux chenaux d'accès pour les navires vers la Cala Maestra et vers le Golfo Spalmatoi.

L1060968.JPG

Je ne sais pour toi, mais pour nous ce voyage a de beaucoup de: " premiéres fois" et c'est encore une premiére fois que nous ancrons dans un cratère d'un ancien volcan  

car.jpg

La forme de croissant de l'ile est propice pour une excellente protection des vents du N, O, et S. Un petit inconvénient c'est la profondeur importante, nous avons mouillé par 30 métres de fond. Les guindeaux doivent être puissants. Les chiffres sur la carte indiquent les profondeurs, les pointillés les zones d'interdition.

Isola di Giannutri, Ile au milieu des eaux. Le plus proche port est a environ: 16 kms. Nous n'aurons pas visité, séjourné, dans toutes les iles de l'archipel des Toscanes pour des raisons d'interdition, mais aussi et surtout comme l'Isola del Giglio immédiatement dans le nord de Giannutri par manque de mouillage suffisament: sécurisant, abrité, notamment pour y passer la nuit.  

Ce: 19 juillet 2014. Mouillage devant la marina: Santa Marinella 42°002'.07'' & 011°52'46''

Départ ce matin à 7H 30. Nous mouillons l'ancre vers 14 heures et il a fait chaud pas de vent aujourd'hui ou juste un peu pour rider la surface de l'eau, alors chaleur. Depuis notre départ nous touchons réellement la côte Italienne, si, si car depuis nous étions sur des iles. (Sardaigne et l'Archipel des Toscanes).

L1060977N.jpg

Alors devines, que fait un Italien en Juillet, un samedi, quand il fait chaud, trés chaud ?

L1060979.JPG

Ils et elles, ils vont à la plage et mangent des glaces. (Lui é lei vanno alla spiaggia é mangiamo gélato

Ce: 21 juillet 2014 Le beau temps est dangereux. Le beau temps en permanence peut devenir dangereux, nous nous y habituons vite, trop vite et ensuite il devient difficile d'imaginer que la mer demeure, la mer, c'est-à-dire une "Gamine" un peu boudeuse et versatile.  

Le fond de l'air était depuis plusieurs jours: chaud, trés chaud, mais comme nous descendions vers le sud !  Alors, manque de vigilance ?  

Le manque de vigilance est fatale en mer car elle "La Gamine". Elle fait: la belle, elle fait: des sourires, des caresses, mais, quand elle veut se montrer terrible. Aie, aie.  

Hier-au-soir nous avions l'information, mais nous, nous sommes reposés sur nos habitudes là est l'ERREUR. Avec la soirée la "Gamine" est devenue moins sage.  Il était trop tard, la nuit était tombée et avec elle tous nos repères.  

Alors, le vent la houle sont arrivées, que faire dans le noir ? Le port est là tout proche. Le voilier fait des bons, tourne, tire sur l'ancre, tout à bord fait du bruit. Tout à bord: tombe, grince, tape, cogne.  

Dans le lit, seul la position sur le dos est tenable. Nous allons attendre et attendre encore en pensant à l'ancre "il faut qu'elle tienne. . " Derrière nous, des rôches. Derrière c'est la catastrophe si l'ancre décroche.  

Une nuit pour nous deux à attendre. Une nuit à penser sans pouvoir dormir, une nuit à surveiller. Une nuit à sentir les mouvements du voilier pour imaginer sa position par rapport aux vagues, aux vents.  C'est long, trés long une nuit comme celle-là.  

Alors imagine dés qu'une légere clartée est arrivée (l'aube) nous nous sommes habillés et là, enfin nous étions dans l'action, nous n'étions plus passif.  

La suite pas de soucis, le port est à 400 métres, c'est sans problème la lueur de cet aube naissante nous permet de deviner les taquets sur le mur, les manoeuvres se déroulent facilement, chacun connait son rôle, nous avons eu toute la nuit pour y penser. Mais maintenant fatigue, fatigue.

L1060997.JPG

Dans la journée, les pieds bien câlés sur la terre ferme, quelques vagues se fracassent sur les enrochements. Les creux sont encore de plus d'un mètre.

L1070023.JPG

Le port est accueillant, l'environnement agréable.

L1070022.JPG

Mais le sud et ses soucis sont bien présent. le manque d'eau avec ses restrictions ou comme ici l'eau non potable. La solution pour les nomades comme nous demeure le: déssalinisateur. Je persiste et signe.

Alors et le temps me demanderas-tu ? Et mais! Ici  cela ne dure pas longtemps aujourd'hui ciel bleu, sans nuage, la mer est calme, le fond de l'air juste un peu plus frais 30° La côte rocheuse n'offre pas des grandes plages de sable alors l'imagination fertile Italienne invente toujours et encore des solutions.

L1070011.JPG

Ce: 24 juillet 2014, Porto Turistico di Roma.

5 heures de navigation avec une mer calme et pas de vent et nous voilà à quelques kilomètres de Roma. Le temps, lui est toujours aussi chaud et demain à l’aube nous allons par le bus et ensuite le train visiter cette ville. coût: 1,5 € aller bus & train.  Nous avions fini de placer les amarres, la passerelle était en place sur un quai bien trop haut.

L1070149.JPG

Quand, quand, arrive un voilier Français et ho! Surprise voici «L’humeur Vagabonde» rencontré il y a un an à Minorque la derniére ile à l'Est de l'archipel des Baléares. ndrée & Claude arrivent directement de Porto Vecchio en Corse presque à la même latitude que Rome.  Porto Vecchio est quand même à environ: 140 Mn. Encore une nuit en mer pour ce couple qui scionne la méditerranée aussi simplement que nous allons nous, faire nos courses quotidiennes dans les échoppes locales.

 Roma. Rome, c'est surprenant. En sortant de la pénombre de la gare, Ho là, là! Là, devant sur le trottoir en face: le Colisé, il dresse sa haute structure et il n'y a plus que lui: Il est immense.

L1070026.JPG  

Ancienne arène ou les mises à mort étaient régulières, Car, voir un condamné à mort se faire déchiqueter par des animaux était "LE" spectacle. Les personnages les plus riches les plus titrées sont en bas et dans l'étage tout en haut, sont les femmes. Il n'y avait pas que de mauvais usage finalement à cette époque !

L1070031.JPG

Le ton est donné, c'est un plongeons dans l'histoire.

Pour cette visite, nous avons choisi un moyen simple, un car à étage, il éffectue dans la ville un parcourt pour un forfait de: 20€.  Des informations sont données par un systhéme audio dans toutes les langues et surtout, il est possible de descendre et de reprendre le circuit et cela sans contrainte dans le temps et n'importe ou sur le circuit.

Nous allons user de ce moyen bien pratique pour la visite de la ville dans sa partie historique. Plusieurs arrêts pour nous et ensuite en soirée un tour, un autre encore pour encore mieux comprendre.

IMG_3357.JPG

IMG_3309.JPG

Déambuler dans la ville, dans les petites rues et ruelles ou la circulation automobile est absente c'est vraiment agréable, un petit vent frais, nous permets de ne pas trop souffrir sous le soleil ardent. De trés nombreuses fontaines et points d'eau ou coulent en permanence une eau claire et fraiche permet à tous des haltes rafraichissantes.    

IMG_3384.JPG

IMG_3434.JPG

IMG_3441.JPG

L1070045.JPG

IMG_3448.JPG

L1070034.JPG

L1070037.JPG

IMG_3443.JPG

IMG_3426.JPG

 

IMG_3411.JPGQuand même, par ces belles journées de Juillet un bon "couvre-chef" s'impose ! Ou alors, il va te falloir improviser. Avec 2 865 151 habitants établis sur 1 285 km². 4 321 244 habitants avec l'agglomération en 2013 Rome est la commune la plus peuplée d'Italie et la troisième plus étendue d'Europe après Moscou et Londres. Ville berceau de la civilisation occidentale après Athénes, Rome a une histoire qui s'étend sur plus de deux mille cinq cents ans. Elle était le centre de l'Empire romain, qui a dominé l'Europe l'Afrique du Nord et le Moyen Oreint pendant plus de cinq cents ans à partir du Ier siècle av. J.-

Roma, doit tout à son fleuve.

Le Tibre offre son eau à Roma, l'offre encore aujourd'hui. Mais a été au début un manifique autoroute vers la mer et donc vers toutes les destinations. Alors les hommes ont crées presque à son embouchure, un port, une ville.  La ville ensuite fragile, difficile de par sa position à défendre et en concurrence directe avec Roma, victime des inondations du Tibre est abandonnée. 100 000 personnes était là et y vivaient bien. Aujourd'hui nos contemporains curieux de leurs l'histoire redécouvre cette ville.  

L1070083.JPG

 L1070087.JPG

Andrée & Claude était encore nos complices pour ces découvertes.

L1070093.JPG

L1070104.JPG

L1070120.JPG

L1070144.JPG

Ce: 28 juillet 2014 à Nettuno 041°27'05"N & 012°39'60"E.

C'est une station balnéaire très fréquentée, un centre agricole et industriel (alimentaires, conserve de poisson, meubles, verre). Le vin local est le Cacchione. Une partie de la ville se trouve à l'intérieur des murs médiévaux, à l'extérieur se trouve la forteresse, exemple très précoce de fortification moderne érigée par Antonio de Sangallo. 

Le cimetière américain de Nettuno. Ouvert en 1944, a une superficie de 31 hectares. 7 861 soldats américains tombés pendant la campagne d'Italie et l'invasion de la Sicile. Des petites navigations plus encore d'autres et nous arrivons à faire ainsi de très grandes distances. Alors à nous les découvertes ! Nous étions dans une marina moderne et rien autour ou des citées d'habitations classiques, l'avantage la proximité de Roma, bien. . !  5 heures et après avoir fait "la bise" à nos complices, ils remontent vers le nord nous, nous poursuivons notre route vers le Sud.  Sur cette côte plâte un peu, beaucoup, exposée aux coups de vent qui actuellement se succèdent. Nous avons opté pour la prudence et le confort. Nouvelle Marina Nettuno bien protégé et dans un cadre agréable.  

L1070153.JPG

L1070156.JPG

L1070157.JPG

Là derrière, de vieilles forteresses, des rues ou juste de minuscules ruelles ou le soleil n'arrive pas et ou règne l'ombre et une douce fraicheur. En soirée ces petites places sont envahies par des tables pour la Pizza et la convivialité.  

L1070161.JPG

Cadre de carte postale, vieilles rues, façades d'une autre époque. Non ! Nous, nous n'en nous lassons pas

L1070165.JPG

Ce: 2 aout 2014 Isola di Ponza. 040°54'06'' & 012°58'24''. 7 heures de navigation pour arriver ici.

2.jpg

 Ici, c'est l'ile de Ponza elle est à, environ 20 milles de la côte (35kms).

L'île de Ponza est un étroit croissant de terre de neuf kilomètres pour quarante et un km de côtes

Sous l'empire romain, l'île de Ponza avait certes servi de villégiature, mais aussi de prison dorée pour personnalités encombrantes. Des chrétiens y furent aussi relégués, dont le pape Silvère, au VIe siècle, devenu le saint patron local. Il fut exilé et mourut sur la petite île de Palmarola toute proche.

Après des siècles d'abandon, la Maison de Bourbon-Parme qui régnait sur l'Italie du Sud redonna vie, au XVIIIe siècle, à l'ancienne « Pontia ». Ils érigèrent le port et firent venir des colons de la région de Naples, dont les « Ponzesi » d'aujourd'hui sont les descendants, comme le rappelle leur dialecte originaire de Campanie.Mais plus tard, on exilait ici toujours les indésirables. Mussolini y déporta ses opposants, avant d'y être lui-même enfermé en 1943. À plusieurs époques, Ponza a subi des exodes, dus à la pauvreté et à la famine.

Les vents dominants actuellements sont de N/O, alors bien-sur dans ces criques, c'est parfait. La navigation a été calme, nous avons laissé passer une mauvaise houle (2 mètres et plus) générée par des coups de vent venant du nord.  Navigateur, amatteur de mouillage fais-tu comme nous ? C'est-à-dire devoir choisir entre une bonne navigation ou et bien dormir ! Bonne navigation pour nous c'est 15/20 knots. Mais alors là, la mer crée de la houle. Les mouillages deviennent difficiles sauf ceux qui sont fermées. Il y a trés peu de bon mouillage sur ces côtes.

 Alors c'est: Le port pour attendre le calme, afin de pouvoir profiter de belles criques et de trés beaux mouillages.  Voici donc quelques photos de Ponza les qualificatifs à toi de les choisirs.

L1070191.JPG

En arrivant, nous découvrons une côte de calcaire de toute beautée. 

L1070226.JPG

L1070232.JPG

Ici , les habitants ont beaucoup d'imagination, des piéces ont vues sur la mer.

L1070256.JPG

L1070265.JPG

L1070266.JPG

L1070284.JPG

Shundo est là-bas tirant sur sa chaine

L1070285.JPG

Ponza, nous trouvons cela "extra. . . pas. Ordinaire", c'est une premiére nous n'avons jamais vue autant d'embarcations, des petites, des grandes, des monstres, un 5 mats. Alors bien-sur ! Tu vas venir mais alors si tu peux évite le weed-end car il y aura encore et encore plus d'embarcations.  

L1070311.JPG

L1070321.JPG

L1070327.JPG

 L1070341.JPG L1070351.JPG  L1070353.JPG

L1070360.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce: 6 aout 2014 Baie de Napoli. Porto di Baia. 

IMG_3470.JPG

9 heures de navigation de l'ile de Ponza pour découvrir cette baie, mais avant sous un bon et gros soleil nous avons enchainé des:

- Sortir le génois,

- Rentrer le génois,  

- Descendre la GV,

- Ressortir le génois.

Après 4 heures de navigation, nous avons laissé sur notre tribord l'Isola de Ventotene. Ses côtes acores ne nous laissent pas trop de solution pour respecter la bande des 300 mètres ou il est interdit d'ancrer, au-delà c'est autorisé mais les profondeurs là-bas sont trop importantes. Idem les contraintes réglementaires juste à l'entrée de la baie pour: l'Isola d'Ischia et l'Isola di Procidia avec ses zones de réserve marine avec ses cortèges d'interdiction.  La baie de Naples est pour nous et comme à chaque fois une surprise, surprise car l'imaginaire généré par les films, les romans, les photos publicitaires nous procurent des images qui sont à chaque fois démenties.

L1070426.JPG

La baie est grande, très grande environ 14 milles (25 kms) ouverte seulement sur le S/O, tout autour des villages, villes et des petites maisons aux couleurs pastelles douces. Naples, Napoli en arrivant de l’Ouest comme nous l'avons fait est caché derrière une pointe élevée. Dessous la masse nuageuse blanche et compacte se cache le Vésuve la ville est à ses pieds.  Pour nous le Vésuve représente une curiosité, ici, il est craint.

- Pompei détruite sous les cendres et Naples est sous sa menace permanente et pourtant après ses destructions les habitants sont revenus. Mais que pouvaient-ils faire d'autre la région est surement l'une des plus pauvre de l'Italie. Le Vésuve ou mont Vésuve (monte Vesuvio en italien est un volcan d'une altitude de 1 281 mètres, bordant la baie de Naples, à l'est de la ville. Il s'agit du seul volcan d'Europe continentale à être entré en éruption durant les cent dernières années, même s'il est actuellement en sommeil ; sa dernière éruption date de 1944.

- En 1970 un tremblement de la terre lent a fait monter le niveau des sols de plus de 75 cm. 

- Mais, il y a des baisses : 5 mètres et plus c'est une estimation de l’affaissement des sols sur plusieurs siècles.

- Juste devant nous là sous la mer à environ 200 mètres les cartes marines précisent : Profondeurs sujettes à variations dues à des mouvements sismiques.

Encore une première fois. En arrivant vers 16 heures nous, nous dirigeons très lentement vers le port, un homme sur le ponton nous fait par signe comprendre qu’il faut venir à lui, pour accoster. Et là, en quelques secondes avec l'aide de 2 autres personnes sans demander, ils montent à bord et deux grosses pendilles sont posées sur le devant de notre voilier et 2 autres sur l'arrière. L1070371.JPG

Chantal en reste baba! Les bras ballants, elle a assisté du regard ces aides efficaces et souriants.

 

 

 

 

D'habitude, nous manœuvrons, comme nous pouvons, si, il y a une personne présente sur le quai dans le meilleur cas il nous donne une pré-pendille qu'il faut tirer pour arriver à une autre amarre plus forte toujours pleine de boue et ou avec des coquillages coupant les mains si tu n'as pris la précaution de porter des gants.  Les navigateurs de la Méditerranée connaissent bien ces manœuvres qui laissent toujours des traces de boue sur le pont et les hublots. Bref le ton est donné: Sourires, aides, mots gentils.  Quelques temps plus tard après une bonne bière fraiche prise à l'ombre du taud et une bonne douche tiède, nous, nous dirigeons vers la sortie et nous rencontrons "Le Président". (Il Présidente)

- "Venez, je vous offre un café". Les jambes encore un peu cotonneuses nous le suivons dans la ville juste là derrière. Mais avant, de l'autre coté de la rue nous le suivons encore, de grandes ruines Romaines sont là, alors petite leçon d'histoire. Discussions intéressantes, histoire de la ville présentation de son histoire, etc...

L1070374.JPG

Apres le café Il Présidente nous accompagne vers son bureau et là nous parlons de navigation, Les documents seront vite fait, nous resterons 6 jours minimum car nous avons besoin d'un peu de repos, la chaleur, les mouillages, nous avons besoin de reprendre un peu de poids.  Retour au bateau et de bonne heure, nous prenons notre repas celui du midi a été un peu beaucoup bâclé. Quelques instants après tous les deux allongés avec un livre pour faire semblant. Les yeux se fermant un peu et j'entends:

- "Monsieur Gilbert, Monsieur Gilbert, Monsieur Gilbert."

Alors, j'enfile rapidement en chancelant, un short, les yeux un peu dans le floue et je sors, Il Présidente est là derrière le voilier et il nous apporte une assiette avec, tiens je te fais une photo.

L1070368.JPG

 Je me recouche, je n'arrive pas à me concentrer sur ce livre et: - "Monsieur Gilbert, Monsieur Gilbert, Monsieur Gilbert."

Et à nouveau, une assiette, je te fais une photo.

L1070367.JPG

Je me recouche et: - "Monsieur Gilbert, Monsieur Gilbert"

Là maintenant c'est deux parts de pizza.

L1070369.JPG

 La nuit a été calme mais longtemps je me suis demandé si je n'allais pas encore entendre :- "Monsieur Gilbert"

Alors, non !

Un accueil comme celui là, c'est pour nous du jamais vue. Pendant le repas un feu d'artifice a été tirée non celui-là n'était pas en notre honneur non, quand même pas !  Le village était en fête et tard dans la nuit nous avons entendu des chansons, les rires des plaisanciers sur le ponton qui a leurs manières fêtaient le saint de la ville. Maintenant, j'en suis convaincu: les assiettes étaient des invitations à nous joindre à eux. . .  Mais, nous étions là, vraiment trop fatigués ! (Io sono stanco, noi éravamo stanco morto. Scusatemi Senior Présidente) Il y a pour protéger la baie de Baia un Fort, une Citadelle cette derniere est aussi un musée de là haut le point de vue sur la Baie est à lui seul une bonne excuse pour cette visite.

L1070408.JPG

Chambre mortuaire

L1070411.JPG

Broche a cheveux.

L1070434.JPG

Ce: 11 aout 2014 à: Napoli.  Naples, Avec 956 739 habitants en 2012, c'est la troisième commune italienne pour sa population, après Rome et Mila. 4 434 136 habitants avec sa périphérie, en fait la deuxième du pays après celle de Milan, et l'une des plus grandes cités méditerranéennes.

Napoli subit un déclin socio-économique relatif depuis l'annexion au Royaume de l’Italie en 1860.  Encore une fois l’Italie d’aujourd’hui est jeune très jeune juste un peu plus de 150 années.

Elle doit donc rattraper son retard par rapport aux autres nations Européenne. Ayant été elle aussi un royaume, une république et maintenant dans l’Europe en 154 années.  Non je ne vais pas te faire : « la force des mots ou le choc des photos », mais quand même Napoli c’est bien par.ti.cu.lier. Si l’Italie devait dans mon imaginaire ressembler à quelques choses c’est bien à Napoli, la faute bien-sur aux films et à leurs caricatures.

Cette ville est grouillante de vie sur ces pavés énormes et noirs ou il est facile de se tordre les chevilles une foule importante circule. Elle circule surtout vite en petites voitures bien-sur en tricycles motorisés pour les livraisons mais aussi et surtout en Vespa: 2 personnes par engin c’est normal, vite si possible, le klaxon est bien actif et bien-sur ce n’est pas du folklore mais un père sur un deux roues, deux enfants et la mère avec derrière les jambes écartées nous l’avons vu aussi. Dans les ruelles les gens se parlent d’une fenêtre à l’autre les portes sont ouvertes sur la rue et le regard indiscret pénètre dans l’intimité de ces appartements. Des chaises sont devant les portes et a la fraicheur de ces rues des groupes se forment et les discutions sont animées.

Même la femme jetant du deuxième étage des seaux d’eau peut-être pour rafraichir la chaussée ? Existe, alors même si elle regarde avant, lève la tête dans ces petites rues. Mais Napoli c’est aussi dans les hauteurs de la ville un peu plus de richesse.

Voici les photos de cette journée qui va rester pour nous un moment fort.  

L1070447.JPG

L1070494.JPG

L1070498.JPG

L1070486.JPG

L1070474.JPG

L1070512.JPG

L1070522.JPG

L1070525.JPG

L1070488.JPG

  Derrière le voilier dans ce port de Baia : Il y a les quais et une petite ville. Elle s’adosse à une colline et là en d’autres siècles et dans une autre civilisation, ils avaient trouvée l’endroit eux aussi agréable. Voilà donc 3 milles ans, une autre ville nous donne une idée de son histoire. Ici des bains, des bains chauds, des bains à vapeur et bien-sur des piscines. Ils avaient tout le confort. Le plus curieux quand même c’est que ces murs ces plafonds ont résistés aux temps, aux pluies, aux secousses sismiques, les murs étaient épais certes, mais, mêmes quelques peintures ont résistées, alors ! Etonnements ! Partout dans la région dans les endroits les plus inattendus il existe ainsi le témoignage d’autres civilisations. Aurions-nous aujourd’hui des matériaux des ciments, des peintures différentes ?  

L1070533.JPG

L1070545.JPG

L1070547.JPG

L1070558.JPG

En arrivant ici souviens-toi de l’accueil particulier qui nous a été accordé. Hier-au-soir, nous avons avec émotions, plaisirs, dégustés aussi bien les mets que l’ambiance ou cette fois nous n’étions plus des témoins, mais des participants.    

L1070574.JPG

Ce : 14 aout 2014 en visite à Pozzuoli. Pour aller de Baia à Naples ou à toutes les villes intermédiaires pas de soucis, un train est à ta disposition. Les grandes marées du 15 aout ont générées une forte houle d’ouest sur la Méditerrané. La Mer Tyrrhénienne, elle, est calme ou presque protégée des grandes houles venant de l’ouest du bassin méditerranéen par La Sardaigne et La CorseLe temps nuageux avec quelques petits coups de vent nous donne l’excuse de prolonger cette escale. Nous quitterons avec prudence la protection de la baie de Naples avant de nous aventurer à découvert vers d’autres mouillages. Alors pour une demi-journée direction Pozzuoli.

L1070601.JPG

L1070585.JPG

L1070587.JPG

L1070593.JPG

L1070597.JPG

Le voyage a quand-même de mauvais côtés, nous serons restés à Baia 11 jours et évidemment avec l'accueil que nous avons reçu, il y a toujours un petit pincement au coeur de quitter ces nouvelles connaissances. Alors nous allons reprendre notre route.

 Ce : 18 Aout 2014 à Salerno au Port.

L1070625.JPG

Salerno, est un grand Port industriel qui accueil des portes containers.  Militaire quelques navires sont actuellement à quai. De pêche, bien-sur. Comme un peu partout en Italie 3 à 4 organisations, ont profitées de la protection de cette grande digue pour y installer à l’intérieur des pontons flottants, créant ainsi à moindre frais des installations pour la plaisance. Ami navigateur , malgré le tarif n'attend pas de sanitaire, ni de carburant et encore moins la wifi.

Pour te donner une idée la protection intérieur de cette digue c’est une longueur  +/- 1000 mètres de coté.  

Navigation : La côte dés la sortie de la baie de Naples est de toute beauté. Encore une fois un peu à cause des restrictions à la navigation, nous avons laissé l’Ile de Capri sur notre tribord. L’accès au port étant d’un tarif des plus impossibles, impossibles pour notre bourse.

C’est ainsi que les nantis se préservent des sites exceptionnels.

Amis navigateurs ne boude pas, car ensuite va défiler devant tes yeux une cote par.ti.culièrement belle. Comme au cinéma assis dans nos fauteuils de toile et avec au-dessus de la tête le soleil nous tombant dessus, nous n’avons pas vue le temps passer.

Amalfi petite ville qui est l’ancienne capitale d’un des 4 pays formant l’actuel Italie est au centre de cette côte ou s’accrochent des villas et des petits villages sur des roches torturées par la mer.

Ces falaises ces montagnes sont sur une région fortement volcanique et tu peux alors imaginer des failles profondes et autres mouvements de cette terre ou, ses habitants sont si chaleureux.

L1070620.JPG

L1070614.JPG

Excursion dur. Nous voulions aller tout là-haut en haut, bien haut car, là-haut sur les hauteurs, il y a un château de l’époque Aragonaise. Les renseignements obtenus auprès de la fille du responsable du port une belle brunette devaient nous faire, faire une promenade d’une heure par un petit sentier avec des marches.

Les marches nous ne les avons  trouvées. . ., mais, bien après ! Pas facile de trouver son chemin, mais nous avons tout compris. . . Après.

Alors imagine « la donna » (la femme, la mienne) avec le plan dans les mains et moi qui derrière mal réveillé d’une sieste trop courte, sous le soleil, je piétine.

C’est à droit, non c’est a gauche ! . . .  Nous demandons notre chemin aprés plus d'une heure à un homme qui allait monter dans son auto. Il nous regarde, il dit :

- mais c’est loin, 

- oui mais pour nous.

- non, lui, il re-dis

- c’est loin. Bon pas grave ! Alors donne nous la direction.

Il nous regarde et il dit : - montez !

Et, et il avait raison. Ce n’est pas loin, c’est très loin, par la route et cela monte terriblement. Encore une fois la gentillesse est vraiment présente ici. sans lui nous aurions tourné sans trouver la bonne route.  Il nous dépose au pied du sentier refuse un dédommagement et quelques centaines de mètres plus loin voici le but de cette excursion.  La vue y est magnifique. Petit tour, une heure encore et alors de là-haut nous trouvons ce sentier mais, il est fermé. Alors nous passons par-dessus la barrière, nous descendons c’est long, très long et descendant nous prions pour que le passage soit libre en bas. Non ! Il y a un grillage, en nous approchons il est ouvert, découpé sur le côté . . .

Ouf ! Vraiment je ne m’imaginais pas remonter.

L1070636.JPG

L1070641.JPG

L1070644.JPG

L1070645.JPG

Alors si tu viens ici prends simplement le bus. Il te déposera pas bien loin = là-haut. Nous allons redescendre encore dans la ville et découvrir cette ville avec ses habitants qui commencent seulement a envahir les rues il est: 19 h.

L1070655.JPG

L1070657.JPG

L1070662.JPG

Ce : 18 Aout 2014 Pompéi.

Pompéi sont histoire : Les origines de la ville sont incertaines fin VII iéme siècle av JC & ou moitié du VI. C’est sous l’influence d’une civilisation « mixte » dans laquelle se fondaient des éléments indigènes, Etrusques et Grecs, que la ville se développa. Fin V, les tribus des Sammites, descendues des monts de l’Irpinie et du Sannio, se propagèrent dans la plaine. A cette époque Sannite,Pompéi reçoit une forte impulsion de son urbanisation. Vers la fin IV, suite à une nouvelle révolte de population Sannites, Romes s’infiltre dans l’Italie méridionale et peu à peu avec des alliances et campagnes militaires victorieuses imposent sa suprématie. Pompéi est dominé. Cependant en 80-89 av JC il y a une autre rebellion, pour réclamer à Rome une dignité socio-politique. Prise d’assaut par les troupes de P.Cornelius Sulla la ville capitule et deviens alors une colonie Romaine sous le nom de Cornelia Venria Pompeianorum. C’est ensuite une période de prospérité. En 62 après JC un tremblement de terre violent secoue toute la région. A Pompéi la reconstruction commence tout de suite. Mais les secousses sismiques qui suivent ralentissent les travaux. C’est pourquoi quand le 24 aout 79 ap JC arrive l’éruption soudaine du Vésuve et recouvre la ville de cendres et de projections volcanique, la reconstruction de la ville n’est pas achevée. La redécouverte de cette ville à lieu au XVI ieme siècle, mais c’est seulement en 1748 sous le règne de Charles III de Bourbon que commence l’exploitation, à nos jours il y a encore des zones a découvrir. 66 ha dont 45 à peu près ont été fouillés.

L1070705.JPG

L1070710.JPG

L1070715.JPG

L1070727.JPG

L1070744.JPG

L1070753.JPG

L1070754.JPG

L1070745.JPG

L1070764.JPG

L1070774.JPG

Bien-sur un nombre important de victimes.

L1070758.JPG

Pour conclure un peu cette histoire, aujourd’hui et à ma sauce, je dirai que l’affaire tourne merveilleusement bien, à : 11€ l’entée et ces milliers de visiteurs procurent une somme colossale en chiffre d’affaire.  A voir le résultat dans les rues de la commune son église et le reste. A quelques kilomètres de là, la campagne avec ses petites maisons pauvres offres un contraste important pour ceux qui ont les yeux ouverts.

L1070667.JPG

L1070668.JPG

 Amateur d’histoire, tu seras satisfait, avec un peu de culture des sites, tu seras surement comme moi un peu sur la réserve. Après la visite de Rome la belle citée, après la visite de la ville Archéologique de Rome, tu auras un doute en observant attentivement les reprises de restaurations avec notamment des poutres en bois pas crédible apres un bombardement de boules de feux. Cela fait faux ! Et même Chantal a, elle aussi eux des difficultés à rentrer dans le jeu. Il faudrait prendre le circuit à l’ envers du notre pour ne pas découvrir ces reconstitutions malheureuses. 

Ce : 22 Aout 2014 Mouillage à Pollica  Navigation de: 6 heures, tranquille. Tranquille car nous avons privilégié comme d’habitude le temps le plus calme possible, afin que le mouillage lui soit aussi calme 

 

L1070818.JPG

Mouillage. Devant le port la protection est précaire, c’est une ouverture de 180° vers le SO, dos à la plage. L’avantage d’être a coté d’un port c’est qu’en cas de changement de renforcement du vent l’abri est là. Et bien-sur Chantal tôt le matin "pique une tête" profitant de ces eaux calmes et chaudes.

L1070805.JPG

Apres le 15 Aout et son traditionnel coup de vent (marée de plus de 100 en coef) Les températures ont chutées légèrements, mais rassure toi l'apres-midi il y a  toujours +/- 28/30°. La ville/Village (2460 habitants) est touristique, mais c'est un tourisme d'Italien. La ville, les rues sont agréables.

L1070798.JPG

L1070800.JPG

L1070810.JPG

 Ce: 24 aout 2014 à Sapri dans la marina. 040°04'05N & 015°37'65''E.

Navigation: Le vent doucement est monté bien pour la navigation, mais pour le mouillage c'est moins bon!  Nous avons essayé de mouiller avant d'arriver ici, mais Shundo se prenait pour un cabri. Encore une pertubation nous venant de l'ouest N/O. Cette côte n'a pas d'abris, autre que les ports. Alors nous avons gouté un retour de" Weed-end Italien " avec les grosses vedettes, pas calme, trés bruillant et plus. . . .  Nous sommes coincés entre elles, dur, dur la vie dans ces marinas.   

L1070822.JPG

L1070836.JPG

L1070828.JPG

La côte est maintenant bordée de montagnes aux sommets érodés, ronds, couverts pour les plus bas de verdure et pour les plus hauts plus de 2000 mètres, pelés, secs, rocailleux.  Nous, nous posons ici pour quelques jours avec la fin du mois d’aout il (le port) devient plus calme ! Pour les Italiens les vacances sont finies. La ville est un peu loin à pied, alors les vélos ont repris du service.  Sapri est une ville ou il est difficile de se faire comprendre sans parler leurs langues, tant le tourisme ici en bas de l’Italie est un tourisme ItalienL’accueil est toujours aussi chaleureux, nous avons l’impression d’être les seuls étrangers. Ici pas de Tesdesco (allemand) encore moins d’Anglais ou autres.

Bricollage. Confection d'une protection solaire (un taud) pour les navigations. L'actuel est trés grand et nous ne pouvions manoeuvrer la bome quand il était en place.

L1070869.JPG

L1070862.JPG

 Les ports Italiens LA GRANDE DIFFERENCE.

Une caractéristique bien particulière est l’organisation des ports en Italie. Ici par exemple c’est un port avec une belle grosse digue et donc un espace, une surface qui est ensuite louée à des exploitants.  Ces exploitants vont installer, sur la surface qui leurs accordée, des équipements et à leurs tours ils sont loueurs de services, loueurs de place pour les bateaux.

La différence est énorme par rapport à notre système en France. Juridiquement et aussi bien sur par la concurrence qui est forte entre eux. Alors il ne faut pas t’étonner donc de voir quelqu’un venir au devant de toi avec une petite embarcation quand tu arrives dans un port.

Il va te conduire dans « sa » structure. Ici par exemple ils sont quatre.  Les prix sont donc variables.  Fort de ces affirmations, je viens d’aller demander à la Responsable quelques éclaircissements et surtout confirmations : Voilà donc la situation comme elle vient de m'informer :

Le port a été construit avec les sous de l’Europe. Il y a 10 à 15 ans.  Il y a 3 privées plus une autre partie qui est la commune, plus une dernière pour les pêcheurs. Alors si je te raconte tout cela c’est qu’évidemment celui qui te saute au coup le premier aura plus de chance que les autres, mais sera-t-il le meilleur en équipements et en tarifs ? 

Panorama_sans_titre1 copie.jpg

Ce: 31 aout 2014 mouillage devant le port de Cetraro.  

Sans titre.png

Juste pour une après-midi et une nuit.

- Mais cela n'est pas dans vos habitudes !

Me diras-tu . . .

- Non et tu as raison, demain nous attend une étape de 9 heures et demain nous espérons du vent de 20 knots et plus dans notre 90°. Ensuite la mer va se lever, mais nous serons alors arrivé dans un autre port dans lequel je pense pouvoir mouiller.

Ce : 1 septembre 2014à Vibo Valentia : Vibo est une petite ville qui s’accroche à son port, avec deux marinas coquettes plus une flotte de pêche d’une autre époque, une dizaine de chalutier en bois. D’évidence les deux marinas pratiquent des tarifs bas, elles attirent ainsi des navigateurs Anglais qui eux sont toujours a l’affut de tarifs bas, la ville en à bien besoin, la Calabre n’est pas une région ou roulent les Rolls Royce.

Navigation :

L1070881.JPG

L1070878.JPG

Nous sommes arrivé avec du vent les prévisions étaient bonnes même si nous aurions souhaité que le vent arrive un peu plus tôt dans la journée pour mieux en profiter. Mais ce vent augurait une dégradation importante. La mer est devenue forte à très forte, le ciel a chargé de gros et vilains nuages et les averses abondantes sont arrivées. Mais a ce moment nous étions déjà a l’abri.

L1070888.JPG

Mouillage : Nous avons plongé l’ancre au milieu du port, devant les chalutiers.

L1070907.JPG

L1070897.JPG

Mais ces derniers avec le mauvais temps laissent devant leurs étraves plus de 100 mètres de chaine. Ils laissent aussi bien plus de 5 mètres à l’arrière, en effet la houle rentrant par des ondes longues leurs faits tirer les amarres d’une manière agressive.

L1070922.JPG

Nous n’étions pas si bien placés, les gênant pour plonger leurs ancres. Arrive une barque, deux jeunes à bord, ils nous regardent, discutent, nous échangeons un rapide « Buono giorno ». Mais, après plus d’une heure, l’un revient et nous propose de se mettre sur sa bouée, sur cette bouée stationne déjà une vielle barque pontée en bois de plus de 40 années qu’il répare et une autre embarcation.

L1070910.JPG

La solution et la situation est idéale pour nous. Nous proposons un dédommagement, mais non il ne veut rien. Voici encore un exemple de relation que nous rencontrons en Italie. Alors bien évidemment maintenant, nous allons pouvoir échanger des idées, sur sa vie, sur la notre, sur les difficultés de l’Italie et bien d’autres choses encore, le voyage pour nous c’est cela, c’est des échanges, pour comprendre et apprendre à se connaitre.

L1070924.JPG

Orages, pluies.

Un véritable temps de Normandie, mais sans la fraicheur! A la même époque, à la même saison à la déclinaison des jours quand les températures sont plus douces et comme à Caloforte en Sardaigne, Il y a une année maintenant, nous subissons a nouveau avec cette transition de saison une dégradation des conditions météorologiques. Elles durent depuis maintenant une semaine. L’approche des grandes marées du : 12 septembre ne vont surement pas améliorer cette période d’instabilité. Alors merci à ce mouillage, ce port gratuit. Nous, nous y sentons bien. La montre, le temps pour nous n’a pas cette importance capital, sans maison, sans contrainte nous avons le loisir d’observer les évènements. Le taud de soleil devient bien appréciable le pont arrière restant au sec.

L1070926.JPG

Mouillage un élément de signalement.

Autour de nous en soirée dans le port c’est un festival de scintillements : blanc, rouge, jaune, vert. Les pêcheurs d’ici en mer, la nuit, utilisent en haut des perches à casiers, des flashs.  Le feu de mouillage réglementaire est bien souvent confondu avec des lumières de ville pour les navigateurs arrivant du large. Alors, quand nous sommes au mouillage devant un port ou dans une zone de trafic nous laissons allumer la led (puissante) du carré.

Voici pour 12€ non pas là solution, mais un moyen de signalisation supplémentaire. Avec des piles rechargeables (pardon des accus) c’est sans frais supplémentaire.

L1070927.JPG

Il y a deux modèles, le premier avec un accu = 30 nuits, visibilité 3 milles. Le deuxième celui de la photo = 60 nuits visibilité 3,5 milles.  Même si avec l’utilisation des accus la durée est plus courte ainsi que la portée cela reste un produit puissant, aveuglant, a proximité. Ce dernier est vendu avec deux leds une blanche et une jaune. Dans notre cas, elle sera placée en lieu et place du pavillon du pays, sous la barre de flèche tribord. Installée uniquement quand cela est utile. Ce système s’amorce avec l’obscurité. Inutile dans un port de jouer les arbres de noël.

Les images te parlent, quand tu veux les faire parler !

L1070933.JPG

La Calabre.

L1070937.JPG

L1070942.JPG

Une distraction bien inattendue.

IMG_3530.JPG

Une distraction gratuite de la nature, attend régulièrement les passants sur les quais, là-devant. Inattendue, surprenant une grande, grosse raie Manta fait sa belle une partie de la journée à un mètre du bord pour bien se faire voir.

IMG_3506.JPG

Elle ondule gracieusement devant son public qui pousse des « Ma, che bella ! ».

IMG_3524.JPG

Elle semble même faire bonjour de sa nageoire qu’elle sort un peu.  Hier matin pour la première fois nous l’avons aperçu, aujourd’hui dimanche les curieux sont nombreux et attendent son passage et elle ne les déçoit pas.

IMG_3503.JPG

La Raie Manta C'est un être paisible et tout à fait inoffensif.  C’est un poisson cartilagineux rajiforme dont le corps possède deux grandes « ailes », mesurant jusqu’à environ sept mètres, avec une queue courte, ainsi qu'une tête presque plate avec, de chaque côté, deux extrémités appelées cornes céphaliques, évoquant un animal cornu, d'où son nom vernaculaire de « diable des mers ». Les yeux, petits, se trouvent aux côtés bas de chaque extrémité, en opposition à la bouche. L'animal possède, sur la face ventrale, cinq paires d'ouïes. La mâchoire supérieure est édentée, mais l'inférieure possède plusieurs dents dont la fonction exacte est inconnue. Il pourrait s'agir de parties vestigiales. La raie Manta possède une coloration la plupart du temps bleue, mais qui peut être noire ou grise, souvent tachetée de blanc sur certaines parties. La zone ventrale de l'animal est généralement blanche. La raie Manta se nourrit d'animaux planctoniques et de petits animaux nectoniques (petits poissons). Elle creuse le fond sablonneux avec ses cornes céphaliques pour obliger les proies qui s'y dissimulent à sortir. Elle les avale grâce à sa gueule grande ouverte, les cornes céphaliques dirigeant la nourriture vers la bouche. Puis l'eau est filtrée et ressort par les ouïes, les animaux les plus petits étant gardés pour être mangés.

Ce: 8 septembre 2014 porto Tropéa.

 

2 heures de navigation vers le sud, toujours vers le sud.

La Calabre cache son jeu.  Ici c'est beaucoup, beaucoup  plus touristique. Avec 6725 habitants, Outre le tourisme, une de ses principales ressources est le

L1070989.JPG

fameux oignon rouge dit Cipolla Rossa di Tropea Calabria qui a obtenu une appellation d'origine contrôlée.

Cette Marina: Tranquille, calme, élégante, propre, entourée de plages aux sables fin et blanc aux eaux claires, et transparentes. Chantal arrive a m’y entrainer pour une baignade en matinée dans des eaux vraiment chaudes. Cette marina accueillante au pied de la ville haute à tout pour satisfaire le plus exigeants. Je ne parle pas des choses qui fachent notamment les tarifs.

L1070976.JPG

L1070978.JPG

Alors bien-sur, il y a des marches pour monter à la vielle ville.  Son histoire, elle est un peu dur:  - "Des riches personnages auraient expulsés les pauvres habitants, vers la campagne. Les riches alors construisent cette citée."  Aujourd'hui, plusieurs siecles apres, il faudrait y faire des travaux de rénovations.  Les pauvres sont revenus, les riches sont-ils à la campagne ?

L1070951.JPG

L1080011.JPG

Au milieu de la semaine une procession dans les rues. C'est une grande animation, l'église, elle, est restée et elle est là, bien présente.

L1070997.JPG

 L1070958.JPG

Ce palais, semble lui, comme une huitre accrochée à son rocher. Mais ce palais c'est une chiesa (église) la richesse est là aussi.

L1080048.JPG

Pavillon Français. Français ou non Français. Hier un voilier battant pavillon Français est venu à coté de nous. J’engage la conversation, ils sont Italiens:

- Perché la toi barca hai una bandéria della Francia ? Mais pourquoi tu as un drapeau Français ?

- Ho comperato il veliero in Francia é una occasione. J’ai acheté le voilier en France cela est une occasion.

- Si, comprendo, ma perché la bandéria Francese ?. Oui je comprends, mais pourquoi le drapeau Français ?

- Se faccio il cambiamento cio mi costera: 2000€. Si je voulais faire le changement en Italie de pavillon je paierai 2000 €.

Alors juste cette anecdote pour te préciser qu’il n’y a pas tant de Français que cela en Italie, même si les apparences peuvent te dire le contraire.

Ce : 13 septembre 2014 à Gioia Tauro.

Navigation:   Sous le tonnerre, les éclairs, la foudre et bien-sur des trombes d'eau. Ouf ! Nous sommes arrivé trempé mais non électrocuté. Nous rentrons dans le petit port de plaisance, petit, petit et il est plein, bateau de pêche, Pilot, vigi fuoro, et des embarcations divers. Trouver une place dans ce port relève du miracle. Alors nous allons mouiller hors du port devant la plage. Nous y resterons 2 heures, trop dur, le voilier se place travers a la houle cela bouge de trop.

Retour dans l’avant port c’est vaste il y a de la place la houle n’existe presque plus.  Ouf ! Nous nous disons ici tout va bien (tutto a posto) nous allons y rester jusqu’à 18 heure là une vedette pilot nous accoste.

L1080059.JPG

- Il ne faut pas rester là !  Bon … Et bien gentiment il va contacter les autorités du port et nous obtenir une place a couple du bateau des Pompiers maritimeC’est gratuit, c’est calme, c’est un miracle.

L1080076.JPG

Gioia Tauro. Les tremblements de terre fréquents ont eu raison des  agriculteurs.  Alors la Mafia, plus avec le financement "di Parti Chrétien Démocrate" = création d’un grand port de containers 50Km2, après plusieurs années pour son lancement aujourd’hui, il est actif.  Le bruit 24/24 heures des grues et des engins portent containers manipules ces caisses en fer comme des fournies devant leurs nids. Ces bruits passeraient presque au-dessus des chants des cigales.

L1080081.JPG

Orgies de containers, vie, travail sans trêve, c’est un pari gagné pour l’emploi dans une région qui en a tant besoin.

Ce : 14 septembre 2014 Nous voici en terre de Sicile.

Apres une nuit bien au calme (cout = gratuit) direction la SiciliaNous avons laissé le stomboli et les iles Eoliennes sur notre tribord là-bas dans les brumes. Les conditions atmosphériques sont actuellement très incertaines pour nous aventurer sur un terrain sujet à variations brutales et fortes.  Alors, nous, nous jetons dans le détroit de Messine. Rien à voir avec les Ras Blanchard et Barfleur de Normandie juste un peu de remous pas bien méchant.

L1080088.JPG

IMG_3551.JPG

Au revoir la Mer Tyrrhénienne bonjour la mer Ionienne.

L1080095.JPG

La Marina del Nettuno nous accueille les eaux y sont transparente la faute au courants de marée. Pour obtenir un courant descendant vers le sud prendre la marée haute de Gibraltar + 4h30. Actuellement le tarif à la journée est encore celui de l’été, changement demain breummmm ! Il est exorbitant alors demain matin : Ciao ! A La marina del Nettuno.

Ce: 15 septembre 2014 à Taormine mouillage.

Mouillage Navigateur attention, je ne sais pas si le guide a été fait suite à des visites l'hiver ou l'été, mais les mouillages indiqués ne sont pas praticables.  De nombreux corps morts encombrent la Baie de Mazzaro.

L1080140.JPG

Mouillage UNIQUEMENT par trés beau temps, au nord de cette baie, nous y sommes actuellement 

L1080100.JPG

et en son sud. Un abri un peu plus . . . certain dans les marinas de Giardini, mais là aussi je ne voudrais pas y  être, si le vent montait un peu.

L1080125.JPG

Bref je regarde tous les jours la MTO et ainsi je dors comme un bébé.

Taormine Malgré tout c'est une escale à ne pas manquer, de la mer tout est caché. Il va te falloir marcher, grimper et même prendre un téléphérique si, si !  

L1080133.JPG

L1080104.JPG

L1080106.JPG

Ville perchée dans les rochers, montagne c'est le tourisme, c'est un spot touristique, c'est la richesse.

L1080113.JPG

L1080116.JPG

L1080117.JPG

L1080127.JPG

Ce: 17 septembre 2014 à Catania. Nous devions rester quelques jours encore à Taormine, mais le temps, notre maitre en a decidé lui bien autrement.  Dans la nuit une méchante houle est rentrée, nuit difficile. Ce matin les yeux en tire-bouchons et les jambes en coton, il ne nous aura pas fallu grand temps pour dégager l'ancre et partir. 

Nous voici, maintenant à Catania dans ce grand port bien à l'abri à "la Marina Nautico Catania".  Les tarifs en ce mois de Septembre sont en baisses, nous allons alors en profiter. Catane (en italien Catania) est une ville de la province du même nom. C'est la deuxième ville la plus peuplée de l'île (environ 300 000 habitants) derrière Palerme.

Catane a une forte personnalité, sans doute en raison d'un passé mouvementé et douloureux.

éruption de l'etna

Le XVII e siècle fut catastrophique pour Catane qui a vécu deux tragédies :

-1 Des coulées de lave en 1669 qui recouvrèrent les parties basses de la cité.

-2 Ensuite c'est un terrible tremblement de terre:  1693.  Plus de 30 000 personnes moururent. Bien que ville antique, sa configuration actuelle est la conséquence d'une reconstruction quasiment totale initiée au début du 17 ième siècle.  Elle offre à ce titre un témoignage exceptionnel du génie exubérant de l’art et de l’architecture du baroque tardif, l’apogée et l’épanouissement final de l’art baroque en Europe. Elle figure sur la World Heritage List tenue par l'Unesco.

L1080284.JPG

Une coulée de lave est là, figée, comme pour ce souvenir, dessous des maisons, dessus aujourd'hui d'autres habitations.  Catania le port: La nature n’aime pas le vide, elle colonise les espaces et tous les éléments des espaces, nulle place ne reste sans vie. Cela est bien connu ! Telle une ruche, ce port dans un désordre apparent, bourdonne, circule, travail activement.

La nature n’aime pas le vide ici encore plus qu’ailleurs les hommes exploitent, ici cohabitent la pêche avec la plaisance et c’est sans gêne, cohabitent aussi ces gros, grands navires qui comme les reines de la ruche déversent de leurs entrailles: des marchandises, de longs camions, des voitures. Sans règle que celle de faire vite et bien.  Tous se croisent sans bousculade et pourtant ici, pas de ligne blanche au sol, pas de feu pour régler ce trafic. Les gros camions circulent à une vitesse qui  nous semblent déraisonnable, stoppant, reculant, tournant, telles les abeilles devant la ruche dans un désordre qui des le matin commence et n’arrête qu’avec le voile sombre du soir.

C’est surprenant et cela étonne car dans cette activité grouillante qui impressionne, tout fonctionne sans heurt. Mais qu’arriverait-il à l’étranger lâché avec son véhicule dans cette ruche ?

Cette vie intense ne te laissera pas insensible.

Ami Navigateur tu trouveras : 4, 5 ou même 6 « Marina » Loueurs de place, loueur d’amarre (ormeggiare, ormeggio =  places d’amares) Encore une fois la liberté de l’Ormeggio dans son activité ne garantie aucune homogénéité de prestation et la concurrence fait les prix.

L1080174.JPG

L1080183.JPG

L1080179.JPG

Shundo lui a trouvé sa place au bout de ce ponton. Dommage dans la journée le bruit est permanent.

L1080187.JPG

La ville elle aussi grouille. Son histoire est présente dans les façades des maisons, ville atypique les touristes sont ici aussi. Deux fois détruite, deux fois reconstruite . . . La suite . . .

L1080153.JPG

L1080155.JPG

L1080162.JPG

L1080159.JPG

 La circulation routière dans Catania.

Juste une petite anecdote: Hier-au-soir avec des Amis Sicilien, (Marina et Sally) viennent nous chercher en voiture pour manger la pizza dans la ville du Cyclope. Le cyclope tu sais l'histoire avec Ulysse. Tiens encore un navigateur Ulysse ! Mais là c'est une autre histoire ..... Bref ! Voilà, j'y arrive: Nous étions donc dans une belle petite Twingo couleur pistache la circulation ici, c'est vif. Aie, aie ! 

Alors à un moment, il s'arrête à un feu rouge et il repart tout de suite et un peu gêné, il m'explique:                                                                                                                                                                    

- Tu sais, j'ai voulu m’arrêter pour toi au feu rouge, mais j'allais créer un accident, car les véhicules arrivant derrière n'auraient pas compris. Compris, pourquoi moi je m’arrêtai à ce feu rouge. Ils risquaient de m'emboutir.

 

 

Alors effectivement ici, tu ne t’arrêtes pas aux feux, quand, il n'y pas d'autres véhicules sur les autres voies et hop ! Tu passes.

 

 

 

Fuite de courant électrique. Depuis quelques jours, j'avais une fuite sur le négatif, une fuite importante signalée par le testeur. Des journées entiéres et des nuits à rechercher la cause. Ces fuites de courant détériores toutes les embarcations et plus encore les bateaux construits avec des métaux.

Un matin Chantal m'entends Chanter de joie, J'ai trouvé. "C'est le Guindeau 

L1080190.JPG

Alors, les travaux commencent:

- démontage,

- isolation,

- essais,

- remontage. 4 jours quand-même !

Une recherche sur internet et je découvre un manuel de 54 pages en 4 langues, la phrase:

Les guindeaux doivent être montés isolés de la coque notamment pour les embarcations métalliques, sous peine de destruction de l'équipement.

Alors, regarde si ton guindeau est bien isolé.

Mais voici quelques photos de la ville que Chantal m'a placées sous le nez pour me sortir de toutes ces bricolles.

L1080205.JPG

L1080206.JPG

L1080212.JPG

L1080215.JPG

L1080222.JPG

L1080236.JPG

Bon, c'est d'accord, demain je sors du bateau et nous irons en ville.

L1080275.JPG

L1080278.JPG

Et bien-sur les mains ne sont pas dans les poches pour parler

L1080252.JPG

L1080258.JPG

L1080260.JPG

L1080267.JPG

L1080268.JPG

L1080272.JPG

Demain nous quittons Catania (Catane) ici s’achève notre périple estival.

Un peu plus de 5 heures de navigation pour rejoindre Syracusa (Syracuse) Notre port d’hivernage. Nous allons y passer les mois d’hiver bien tranquillement. Alors permets moi de te présenter pour finir, une scéne quotidienne de la rue. Les joueurs de carte.

L1080288.JPG

L1080290.JPG

  

Alors nous ouvrons un autre Chapitre : N°14 2014/15 Syracuse. Hivernage en Sicile.

Retrouves nous avec le chapitre : N°14 et les autres.

- En haut a droite de ce chapitre, tu trouveras un menu defilant te proposant:

- d'autres chapitres,

- d'autres pays,

- d'autres régions, nous te souhaitons un bon voyage !

Le chapitre, N° 18 est actuel.

 

 
Location

Suite à notre rencontre dans une "pizzeria" de Napoli, nous venons de parcourir votre site que nous regarderons plus attentivement à notre retour car demain Capri puis samedi retour à Paris avec 10° de moins ( et oui toutes les bonnes choses ont une fin .....) Stéphane, Céline, Roméo et Léonie

Bonjour Chantal & Gilbert, nous suivons votre aventure depuis notre bord. Nous sommes partis de Lorient ce 2 juillet et sommes aujourd'hui à Cagliari pour quelques jours. Je vais relire votre note sur cette escale. Ensuite nous prendrons la direction de la Sicile puis de la Grèce. J'espère que nous croiserons votre route. Cordialement. Bonne route Dominique et Violaine sur Félix. "Lodysseedefelix.blogs.stw.fr" dvaripatis@gmail.com

Oui, ns sommes bien à Portus Karalis, j'avais lu que vs y étiez bien pour hiverner. J'ai fait la connaissance de Fabio, mais uniquement par mail pour l'intant. Il devait être en repos ce dimanche. Je lui remettrai ton bonjour. J'aimerai passer par Siracuse mais peut être l'an prochain seulement. Ns avons réservé la marina de Léros à partir de nov. Et je voudrai profiter des îles grecques en sept-oct. Restez vs à Siracuse cet hiver ? À bientôt. Dominique et Violaine

Bonjour Chantal et Gilbert Nous allons peut-être contourner la Sicile par le sud et passer ainsi par Syracuse. Nous serons heureux de vous y rencontrer. Je n'ai pas encore étudié les escales, mais sans doute un atterrissage à Trappani depuis Cagliari. On vous fait signe quand ns serons par là, dans une petite quinzaine, le temps de profiter de notre fille et du sud Sardaigne. À bientôt Dominique & Violaine sur Félixdvaripatis@gmail.com +33625589701

Bonjour les Shundo, Je crois bien que nous allons profiter de Cagliari une petite semaine de plus car les orages arrivent également par l'ouest avec des J/Kg > 1500 sur la traversée pour la Sicile qui était prévu demain. Y'a pas le feu au lac...à bientôt. Dominique

Bonsoir C'est le tailleur de pierre de Cagliari qui vient de s’informer si vous êtes dans les temps pour votre hivernage à Syracuse. Je vois qui vous avez fait un beau périple. En Aout, j'ai fait un tour en Croatie, bien sur avec mon bus et visité quelques îles entourées de bleu. Ce doit être vraiment sympa en bateau car c'est vraiment un pays dans lequel on peut trouver de beaux mouillages tranquilles. J'irai voir dans quelques semaines ou vous allez passer l'hiver. Peut être que je passerai par là. Je sens la fraîcheur arriver à grands pas et je pense qu'il va bientot falloir migrer. Bon vent et heureux de savoir que vous réaliser vos projets. Christian

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...