Les USA - Boston et Cape Cod

Les USA - Boston et Cape Cod

Posté par : Francine
03 Septembre 2018 à 23h
Dernière mise à jour 04 Septembre 2018 à 01h
579 vues
Flux-RSS

Les USA - Boston et Cape Cod

Nous restons amarrés à Boston Waterboat Marina du 17 au 25 août, c’est l’occasion de nombreuses lessives, d’un grand nettoyage, d’un changement d’équipage et d’une visite de cette belle ville.

En débarquant à Boston, on est tout d’abord frappé par la majesté de ces buildings qui mélangent harmonieusement l’ultra moderne et l’ancien. Au milieu des gratte-ciels se trouvent de vieilles maisons historiques du 17ème siècle en briques rouges. Les façades des magasins ont un côté retro et British dépaysant.  Des arbres  et des petits parcs  apportent de la gaieté et de la couleur au milieu de tout cela  : d’anciens cimetières, lieux de verdure, des mails aménagés entre deux routes importantes avec des jeux d’eaux, balancelles…

   

   

 Découverte de Boston au gré des rues

   

Espaces verts modernes et anciens

Le « Freedom Trail » retrace  le passé historique de Boston où se sont déclenchés les évènements à l’origine de la révolution américaine. Rappelez-vous vos cours d’histoire, la « Boston tea party » quand les Bostoniens ont déversé une cargaison de thé dans le port plutôt que de payer les taxes réclamés par le roi d‘Angleterre. C’est une promenade au cœur de la ville qui commence au « Boston Common », ancien parc de Boston avec le « Massachussetts State House », le capitole de l’état ;  puis  passe par divers sites tels que « Old House » où fut lue la déclaration d’indépendance et le site du massacre de Boston (répression sanglante de l’armée anglaise contre les manifestants qui protestaient contre  les taxes infligées aux colonies anglaises par le roi)  ; « Faneuil Hall », ancien marché de Boston… Elle se termine sur un site de la Navy où est amarré l’« USS Constitution»,  un ancien navire de guerre américain. Cette jolie promenade nous fait visiter le centre-ville et nous imprégner de l’ambiance bostonienne, active et chargée d’histoire.

 

      

 Le « Freedom Trail », sur les traces du passé historique de Boston : le capitole et Old House

Sur les quais on trouve une activité touristique et folklorique intense, avec les départs des divers bateaux qui proposent des promenades dans les îles de la rade, des « Whales Watchings », et même des sorties sur les racers pour les amateurs de sensations. C’est de là que partent les très nombreux ferries qui permettent de traverser la rade, de rejoindre    le Cape Cod, Salem ou l’aéroport. Des échoppes de souvenirs foisonnent, ainsi que des magasins de vêtements et de souvenirs. Et au Quincy Market, le royaume de la malbouffe, on trouve tout ce qu’il faut pour se restaurer : du hamburger aux homards, en passant par la pizza, la nourriture chinoise, les glaces ou les cookies. Il ne faudrait pas se laisser tenter tous les jours mais c’est bien agréable quand on en a assez de faire à manger ! Et n’oublions, omniprésents dans la rue, la musique ou les spectacles donnés par de jeunes saltimbanques.

      

 Spectacle de rue devant le Quincy market

      

 Ambiance de Boston

Nous partons avec Julie et ses garçons à la découverte du Boston universitaire. Après une marche d’une demi-heure nous traversons un pont au nord de Boston et arrivons à Cambridge. Nous passons devant le MIT (Massachussetts Institute of Technology), le prestigieux institut à la pointe de la technologie. Nous visitons au passage le « MIT Museum », un peu décevant. En fait de robots promis dans le guide, nous avons découvert des nombreuses machines, montages issus de projets certes rigolos. Après avoir déjeuné dans un Fastfood grec, et oui, il faut se mettre à la nourriture locale  ; nous finissons par arriver sur le Campus d’Harvard. C’est un magnifique parc dans lequel se dressent les bâtiments historiques de la plus (pardonnez-moi les superlatifs, mais tout est « plus » quelque chose ici) prestigieuse université américaine.

      

 Architecture futuriste et pause sur le campus du MIT

La bibliothèque d’Harvard

 Julie, Amaury et Nathan nous quittent le 19 août, merci à eux pour leur compagnie rafraîchissante.

Nous passons deux jours seuls et en profitons pour remettre un peu d’ordre  à bord, et pour passer une agréable soirée avec Mike et Yvonne nos amis américains. Nous dinons dans un restaurant de fruits de mer dans le quartier italien. Boston a aussi la réputation d’être la ville américaine où on mange le mieux (encore un superlatif !… Hum, il me semble que j’ai aussi entendu cela de Portland ?), et cela se vérifie ! Huitres locales, soupe de poissons épicée aux homards…

Le 23 août nous accueillons Vannina, Nicolay et leurs trois garçons, Filip, Elliot et Gregor. Nous restons une journée à découvrir les activités de Boston qui conviennent aux enfants  : visite de l’aquarium (il y a mieux comme aquarium, mais les pingouins et phoques sont sympathiques), visite de "l’ USS Constitution ", admirablement bien conservé.

   

A l’aquarium de Boston

         

 Balade dans Boston avec la petite famille de  Vannina

   

      

 L’ «USS Constitution»

Le 24  août appareillage vers le Cape Cod, avec l’équipage des « moi aussi ». Nous traversons le dédale de petites îles de la rade pour sortir vers le sud en direction de Cohasset Harbor où nous nous arrêtons pour la nuit. C’est un joli mouillage ouvert vers le nord, il ne faut pas s’approcher trop près car le banc de sable assèche à marée basse. La  plage est magique, on y a pied indéfiniment ; idéal avec les enfants, qui en profitent ! C’est moins drôle quand il faut porter l’annexe sur une bonne distance pour réembarquer !

   

Sur une plage magique à Cohasset Harbor

Le 25 août nous prenons la direction de Provincetown au nord de Cape Cod. Une traversée au moteur, le peu de vent qu’il y a, est dans le nez.  Nous tentons de nous approcher des bateaux de « Whales Watching » mais nous ne sommes pas assez rapide… pas d’observation de baleines pour nous ! Pourtant tout le monde nous dit qu’il y en a partout ! Nous restons deux jours au mouillage dans cette jolie baie entourée de plages. C’est l’occasion de visiter Provincetown. En pleine saison touristique, les rues de cette station balnéaire branchée sont très animées. Habituels magasins de souvenirs, restaurants, galeries d’art et artisanat local. L’ambiance est mitigée hippies et gay, les orientations sexuelles s’affichent ici plus qu’ailleurs. Pavillons arc en ciel sur les maisons et dans les rues, couples masculins body-buildés et tatoués en juste-au-corps, ou en simple slip moulant aux couleurs du drapeau américain… Tout cela dans une ambiance estivale, bon enfant.

Le Cape Cod

      

      

 Ambiance de Provincetown

Nous sommes bons pour une course au réveil pour changer notre bouteille de gaz tombée en panne. Et oui il faut bien finir de cuire le pain pétrit la veille avec amour par Vannina ! Le monument à visiter à Provincetown est la tour édifiée en hommage aux « Pilgrim Fathers » qui débarquèrent là du « May Flower » , avant de traverser le bras de mer et de s’installer en face à Plymouth. Cette haute tour bâtie sur le modèle du campanile de la Piazza del Campo de Sienne (d’où vient l’inspiration ?) nous montre une magnifique vue sur le Cape Cod. Le sympathique musée adjoint raconte l’aventure de ces premiers colons. On ne peut s’empêcher d’admirer ces aventuriers qui arrivèrent sur ces côtes non ou peu cartographiées, et y érigèrent les premières colonies en territoire inconnu.

   

La tour Pilgrim et la vue.

Une grande partie de la baie de Provincetown est occupée par les mouillages sur bouée (comme partout), mais il reste de la place pour mouiller sur ancre, c’est un peu éloignée du ponton de débarquement des annexes. Cela nous vaut des allers-retours bien humides à 7 dans l’annexe, à la grande joie des enfants qui se battent pour se trouver devant. Heureusement il fait chaud et l’eau est bonne. Nous consacrons nos après-midi à la baignade, direction le nord du mouillage pour débarquer sur cette immense langue de sable. Une bande de 5 à 6 phoques ont élu domicile dans cette baie et, c’est au milieu d’eux, que nous nous baignons. Je dois vous dire que même si ça parait idyllique comme cela,  quand on voit une tête de ces gros bestiaux apparaitre à 10 mètre de soi, on s’arrête de nager et on retient sa    respiration ! S’ils sont bien pacifiques, ils sont tout de même très gros !

      

Baignade avec nos amis les phoques

Nous sommes de retour à Boston le 29 août, Vannina, Nicolay, et les garçons reprennent l’avion le lendemain pour la rentrée des classes en France. Nous reprenons donc un mouillage à notre marina, bien agitée dans le passage des nombreux ferries et autres engins flottants.

      

 Occupations en mer par petit temps

Merci à nos amis pour ces bons moments passés avec eux qui nous ont rappelé  la joie (et le stress) d’élever trois garçons et de les faire naviguer… Mais ouf ! Nous n’étions plus habitués à ce rythme, il y a un âge pour tout !

 

Le repas d’adieux et le départ en water taxi

Nous sommes aux premières loges pour assister au feu d‘artifice tiré le 30 août (à l’occasion de « Labor Day » ?). Les fusées partent tout près vers le milieu de la rivière devant nous, nous nous serions crus en pleine bataille navale, ça pêtait de partout ! Et nous sommes bons pour nettoyer le bateau couvert de flammèches, morceaux de cartons brûlés et autres débris noirs.

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...