Les Açores - Terceira, Angra do Heroismo

Les Açores - Terceira, Angra do Heroismo

Posté par : Francine
20 Juin 2019 à 19h
Dernière mise à jour 21 Juin 2019 à 12h
298 vues
Flux-RSS

Les Açores - Terceira, Angra do Heroismo

Le 12 juin nous quittons Las Velas de très bonne heure car une longe étape nous attend pour rejoindre Terceira. Une étape essentiellement au moteur, nous avons le vent en plein de face et de plus, pas très violent. Heureusement comme chaque fois en ces eaux, une dizaine de dauphins viennent nous dire un petit bonjour. Nous apercevons au loin de animaux qui soufflent, probablement de gros cétacé, mais trop loin pour les identifier.

Angra do Heroismo vue de la mer

Nous arrivons en fin d’après-midi à la marina d’Angra do Heroismo au sud de l’île de Terceira. Nous nous amarrons au seul ponton où il reste de la place, qui est très exposé au clapot qui entre dans le port, mais heureusement le temps est clame. Le capitaine du port nous avertit qu’il faudra peut-être quitter le port et nous rendre à Praia da Victoria à l’est, car du mauvais temps arrive et dans ce cas il doit vider totalement ce ponton trop exposé.

 Free Vikings est amarré au ponton visiteur exposé à la houle qui entre dans la baie

Une dépression va passer sur les Açores les 15 et 16 juin, elle n’était au début pas bien méchante et nous pensions profiter du virement de vent au secteur ouest pour entreprendre le traversée vers Sao Miguel. Mais au fil des jours les prévisions s’aggravent et il est maintenant annoncé des vents de 30 nœuds avec rafales proches de 40. Nous décidons donc de partir le 13 au soir avant que le vent ne fraichisse. Tant pis ce sera une traversée au moteur, vent encore dans le nez.

Nous prenons néanmoins le temps de visiter la belle ville d’Angra do Heroismo. Cette jolie ville parfaitement restaurée après un séisme qui y fit de lourds dégâts en 1980, est classée patrimoine mondial de l’Unesco. Il est dommage néanmoins qu’il ait été possible de construire cet hôtel qui domine la marina et gâche un peu le paysage.

 La marina de Angra avec un hôtel moderne qui défigure la ville

Sur la partie ouest de la marina une belle promenade est aménagée qui débouche sur une fontaine moderne au pied de la belle église bleue de la Miseracordia.

   

Une fontaine au bout du quai de la marina débouche sur l’église de la Misericordia

Les rues principales sont très animées, Angra de Héroismo est la seconde ville des Açores. Les rues sont décorées en prévision de la fête de la ville. Se succèdent des rues pavées, de jolies places avec des terrasses de café. On y admire des balcons en fer forgé…

Rues animées et décorées, jolies place et…

      

des terrasses de café, du fer forgé…

Mais si on s’engage dans les quelques rues piétonnes ou les petites ruelles, on retrouve vite le calme et on peut flâner dans les petites boutiques cachées dans des rez-de-chaussée bas de plafond. On est vite ravi par le charme des petites maisons de tous les âges, colorées et fleuries.

        

 Jolies maisons fleuries et calmes rues piétonnes

Outre ces habitations, les beaux édifices parfaitement restaurés, la ville abrite aussi de jolis jardins comme celui du Duque de Terceira en plein centre au pied du musée de la ville.

   

Les belles églises et autres monuments parfaitement restaurés

   

Un magnifique jardin au plein cœur de la ville

      

L’équipage pose dans les jardins

A l’est de la ville est érigée une forteresse du 15eme siècle qui défendait la ville des attaques de pirates. Les villes des Açores se sont créées et enrichies grâce au pillage et au commerce des richesses du nouveau monde, ce qui attirait bien entendu les convoitises. Ce château abrite maintenant un hôtel, heureusement bien camouflé à l’intérieur.

      

La vue est imprenable sur la ville et la baie depuis la forteresse

En fin d’après-midi le 13 juin nous quittons Angra Do Heroismo en direction de l’est-sud-est. Nous avons 90 milles à parcourir pour arriver à Sao Miguel dans la groupe d‘îles du sud de l’archipel. La traversée s’annonce calme avec très peu de vent et de plus en plein de face. Ce qui signifie de nombreuses heures de moteur à venir. Et effectivement nous faisons une navigation bercés par le ronron du moteur.

Une navigation calme avec tout loisir d’admirer encore un coucher de soleil

Heureusement à la tombée de la nuit, la monotonie du voyage est rompue par la visite de plusieurs dizaines de dauphins tachetés. Leur groupe croise notre route et ils nous accompagnent de longues minutes. Ils nous offrent un vrai festival de sauts, de pirouettes et autres acrobaties. On croirait que c’est à celui qui en fera le plus. Il semble que ce groupe soit composé de familles car il a y des animaux de toutes les tailles. Le spectacle est magnifique éclairé par le crépuscule,  amusant et tellement sympathique. Avant de nous quitter les derniers retardataires nous saluent en effectuant encore maintes pirouettes. Ces animaux sont vraiment extraordinaires, ils communiquent tellement bien avec les humains.

Arrivée des dauphins au crépuscule

   

   

 C’est à qui fera le plus beau saut !

 Après une nuit tranquille nous arrivons à Ponta Delgada, sur Sao Miguel,  le 14 juin en fin de matinée.

 

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...