les Canaries - La Palma

les Canaries - La Palma

Posté par : Francine
01 Novembre 2017 à 23h
Dernière mise à jour 01 Novembre 2017 à 23h
871 vues
Flux-RSS

Les Canaries -La Palma

Le 28 octobre nous larguons les amarres en direction de La Palma. Départ de bonne heure car nous avons plus de 50 miles à faire, la nuit tombe vite et nous préférons arriver de jour. Nos copains suisses du Baradal, Gérard et Karine, se sont levés pour nous dire au revoir, gentille attention ! Une traversée dans une ambiance feutrée de temps brumeux. Mais, enfin nous ne faisons que deux petites heures de moteur au départ, avant que ne se lève une petite brise qui nous emmène, sur un bord de près bon plein, à l’entrée de Santa Cruz de La Palma. Une petite marina moderne se niche au fond d’un port de commerce et de passagers. Elle est assez peu fréquentée car un défaut de conception fait qu’il y a toujours du ressac dans le port. En effet malgré le temps très calme nous le ressentons. Nous sommes accueillis par un marineros très serviable qui nous dit que tout est fermé. En effet c’est dimanche, il faudra faire les formalités lundi. Une nouvelle, tuile nous tombe dessus à distance, notre maison a été cambriolée, encore un truc pas rigolo à gérer pour les enfants ! Et je l’ai un peu en travers de la gorge, car tous mes bijoux ont disparus !

Le plage de Santa Cruz, le port et un ferry au fond

Le lundi 29 c’est donc le jour des formalités d’entrée à la marina et de sortie du territoire Schengen. En effet nous devons faire une déclaration de sortie de l’Europe pour pouvoir entrer au Cap Vert. Notre départ étant prévu jeudi et les bureaux n’étant ouverts que le lundi, le mercredi et le vendredi et ce mercredi étant férié, j’ai dû faire les papiers avec trois jours d’avance. Cela ne pose pas de problème, une sympathique policière d’immigration m’a tamponné mon papier en modifiant le date de son tampon encreur au 02/11. Cool la vie de fonctionnaire !

Le 31 octobre nous avons loué une voiture pour faire une petite visite de l’île. Une balade en montagne à la Cumbrecita, un très beau site dans un cirque de la chaîne du volcan. Comme à Lanzarote l’accès est limité à un nombre fixe de voiture, nous devons laisser la voiture en bas et, soit faire les quatre derniers kilomètres de montée à pied, soit attendre un taxi, ce que nous avons fait, grosse paresse !

 

      

Le site de Cumbrecita dans la Caldera de Taburiente

Puis nous avons fait le tour de l’île par le nord, la pointe nord-ouest et la jolie ville de Garafia, la pointe nord-est et les piscines naturelles de Fajana. Nous avons passé la journée en voiture, en dehors de la balade, pour faire environ 100 km sur ces routes très sinueuses. Nous en avons un peu assez de ces balades rapides en voiture pour voir un maximum de chose en peu de temps.

Le panorama de la pointe de Garafia au nord-est de l’île.

             

   La petite ville de Garafia, déserte en début d’après-midi, on se croirait au Mexique !

       

La végétation luxuriante de La Palma, des cactées plus ou moins géantes, et des bananeraies à perte de vue.

Les piscines de Fajana

La ville de Santa Cruz est très agréable avec de nombreuses rues piétonnes et animées de beaux arbres et des restes d’ancienne architecture avec de charmants balcons qui pour certains contiennent encore des cabinets d’aisance, qui de nos jours sont reliés au tout à l’égout…

      

Les rues, l’architecture, les jolis balcons de Santa Cruz

L’église de Santa Cruz

Nous  avons passé ces quelques jours à préparer le bateau pour le départ. Nettoyage et rangement de l’annexe, installation du régulateur d’allure. Derniers réglages et mises au point, derniers approvisionnements notamment en eau douce qui pose problème au Cap Vert. Nous avons donc acheté un jerrican supplémentaire et des bonbonnes d’eau minérale en plus. Nous prévoyons de mettre en route le dessalinisateur, que nous n’avons pas utilisé jusqu’à maintenant.

La mise au point de la communication est en cours : résiliation de nos forfaits téléphoniques européens, et transformation en Mobicarte  afin de garder nos numéros de téléphone. Nous avons mis en place une chaine de communication pour la traversée. Nous enverrons un mail via SkyFile à Xavier  tous les jours qu’il transmettra à la famille et des amis proches  et ainsi de suite.

Demain 2 novembre, plein de gasoil et ajustement des réservoirs d’eau et c’est parti pour 7 à 8 jours de traversée.

Nous partons maintenant vraiment vers l’aventure, les Canaries finalement c’est très européen et le dépaysement est moindre, si ce n’est ces paysages grandioses et cette géologie toute récente. La végétation des Canaries luxuriantes et tropicale, ajoute de la couleur à ces pierres volcaniques sombres qui vont du noir au rouge. Nous sommes partis de Lanzarote pauvre en végétation, mais riches de ses jolies constructions toutes blanches pour finir à La Palma à la végétation la plus exubérante. Nous avons une préférence très marquée pour la Gomera, Lanzarote et La Palma les moins atteintes par le tourisme qui, malheureusement, en faisant croître ces sites impersonnels et artificiels, a enlevé beaucoup de leur authenticité aux autre îles.

Une pensée spéciale pour Damien qui vient d’avoir un accident. Et oui les tuiles continuent à s’abattre sur la famille et nous laissent bien désemparés de ne pas être là pour les soutenir. Damien accroches toi, remets toi bien car nous comptons sur toi pour faire un bout de chemin avec nous.

 

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...