De la Rep. Dom à Haïti- L'Ile à Vache

De la Rep. Dom à Haïti- L'Ile à Vache

Posté par : Miguel
29 Janvier 2015 à 00h
Dernière mise à jour 09 Août 2015 à 11h
1404 vues
Flux-RSS

 

En moto Concho  " moto taxi."pour aller  à la marine de guerre  faire le despacho .

Mercredi 14 Janvier 2015
Après avoir obtenu le sacro saint " despacho" que je suis allé chercher de l'autre côté du mouillage en moto taxi  "moto concho" à 8h du matin, nous avons largué les amares à 9h pour Barahona, seule ville dans le coin pour faire la sortie internationale. Arrivés à Barahona à 15h. Mouillage triste contrairement aux formalités. Il fallut mettre l'annexe à l'eau et nous voilà rendu un demi mille plus loin sur le quai délabré, aux ferrailles agressives, des autorités portuaires. Heureusement, il n'y avait pas de houle si non !!! Pour monter sur le quai ce fut un peu sportif. Les présentations furent faite: untel immigration, untel douane, les autres marine de guerre, le port, l'agriculture et j'en passe une demi douzaine d'autorités sympatiques et joviales. Normal les gringos vont arrondir leur fin de mois. De suite, quand j'ai demandé où l'on pouvait faire du gazoil, le préposé à l'immigration s'est porté volontaire pour nous enmener dans son véhicule. Comme nous n'avions pas prévus de bidons dans l'annexe, l'armée lui préta un bidon de 60 litres , qu'il chargea dans le coffre de sa voiture. Et nous voilà partis en ville, d'abord pour l' officine de change, puis à la pompe et retour au port. avec 3 pesos pour les taxes portuaires sur le gazoil. Nous sommes retournés à bord pour aller chercher des bidons pour transvaser les 60 litres.
Les proprios d'ACAPELLA, le bateau hollandais que l'on croise depuis Boca Chica, arrivés un peu avant nous, nous ont gentiment prétés quelques bidons, ce qui facilita le transbordement. C'est l'officiel de l'immigration, civil bien habillé, qui avec un de l'armée effectua une partie du transvasement, en aspirant le tuyau pour siffoner. Résultat: gazoil dans la bouche, sur les pompes et sur le pantalon. Je leur vins en aide pour finir. 
> Après s'être lavé les mains, il retourna à sa voiture et sur le capot de celle ci, nous tempona les passeports en ayant toutefois pris, auparavant, le soin de nous delester de 20 Dolards US. La même somme nous fût réclamée, évidenment sans reçu, pour le "despacho" de sortie internationale. L'un, les avait bien mérités l'autre non.

DIMANCHE 18Janvier 2015
> Nous avons quitté Barahona Jeudi matin et après avoir fait escale pour la nuit, au charmant mouillage de l'ïle de Beata, nous voici depuis hier, après 26 h de nav. à l'ïle à vache en Haïti. Juste avant notre départ du mouillage, nous avons eu la visite de la marine de guerre. Ils n'ont pas été gourmants  ils ont voulu juste un peu d'eau. Il est vrai que j'avais pris les devants, en leur offrant une boite de Dolipran, en date limite. 

Belle prise  avant Beata

Vendredi  16janvier 2015

Nous sommes mouillés à L'anse Ferret de l'le à Vache, à Port Morgan.  Cette île est située sur la côte sud de Haïti. Elle est célèbre car c’est un bon mouillage pour les bateaux. qui font route sur  la Jamaïque ou Cuba à l'ouest ou Rep.Dom et  Porto Rico  à l'est.  Les pirates, dont le célèbre Morgan, y avaient élu domicile. Il y a une anse bien protégée et bien cachée, C'est là que nous sommes. L’Île à vache fut ainsi nommée car les pirates y laissaient des vaches et avaient de la nourriture garantie au retour de leur expédition. Dès notre arrivée, les locaux viennent à notre rencontre et en quelques instants c’est une nuée de pirogues qui s’agglutinent le long de la coque. Nous sommes  fatigués aprés 26 h de Navigation.


Arrivée au mouillage  à port Morgan

Lundi 19 Janvier

Nous sommes  allés ce matin  à Haïti à la ville des Cayes, en compagnie de Mc Inzi, un jeune Haïtien.  Nous avons fait note entrée 20 dol US par personne, puis la banque pour retirer de la monaie locale "le Gourde, prononcer Goud en créole" Soit 1OO Gourdes (HTG)  pour 1.98 € grosso-modo  diviser par 5. Un peu plus d'une demi heure de pirogue à moteur pour rejoindre les Cayes.2OO G ourdes aller-retour par personne,  pour retourner  passablement mouillés car  la mer c'était un peu levée, abrités seulement par un grand morceau de plastique troué. Nous avons fait le marché, quelques achats, mangé tous trois au resto pour 18 €, rempli  '4  bidons de gazoil, 1 € le litre . Deux  pour nous 2 pour le bateau voisin et achté un ballon de foot pour les gamins.

 

La ville des  CAYES  (son marché)

Les Cayes centre ville

Déchargement  du ciment au port des Cayes

Mc Kinzi et Joce  qui est le plus heureux ?

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...