Martinique Vs Guadeloupe

Martinique Vs Guadeloupe

Posté par : Jean Luc
01 Novembre 2019 à 12h
Dernière mise à jour 13 Novembre 2019 à 19h
807 vues
Flux-RSS

La Guadeloupe et la Martinique sont les deux plus grandes îles françaises des Antilles, voisines d’environ 150 km.

 

 

 

Que ce soit pour les opposer ou les comparer, on associe souvent ces deux îles. Mais qu’est ce qui les distingue, qu’est-ce qui les rassemble, laquelle est la plus attractive, la plus appropriée pour de futures vacances ? Comment faire son choix ?  
La tâche est ardue et si vous interrogez des proches qui y sont déjà allés, vous risquez de récolter autant d’avis différents que de personnes.   

 

 

Au-delà des préjugés ou des clichés qui ont parfois la dent dure, il n'y a pas une seule mais plusieurs vérités au sujet d'un pays. Elles sont liées aux expériences personnelles et à la façon dont on appréhende le voyage et la découverte.

Ce sont trois de ces vérités que j'ai eu envie de confronter en questionnant trois de nos amis qui nous ont retrouvés en Martinique après avoir précédemment testé la Guadeloupe, chacun d’une manière différente :

 

 

David : Il est né et habite depuis toujours en Guadeloupe. 
Caroline : Après être allée plusieurs fois en vacances en Guadeloupe, elle a décidé de s’y établir fin 2016 pour tenir une crêperie bretonne dans une caravane au bord de la plage. 
Tous les deux nous ont rejoint en Martinique à bord de Pythéas en novembre 2018 pendant 1 semaine.

Hélène : Notre amie nordiste est venue nous rendre visite deux semaines en Guadeloupe en mars 2017. Un an et demi plus tard, elle nous retrouvait pour deux nouvelles semaines antillaises, en Martinique. 


Étais-tu déjà venu(e) en Martinique ? 

Caro : Non, ...enfin si. L'année dernière lorsque je suis venue en Guadeloupe avec le bateau de croisière Costa Rica, on s'était arrêté une journée en Martinique mais je n'avais pas fait de visites.  

David : J'étais seulement venu une semaine en vacances quand j'avais une vingtaine d'années retrouver une copine guadeloupéenne mais nous étions restés à Schoelcher. 

Hélène : Non, c’est la première fois. 

       
Est ce que les Guadeloupéens viennent souvent en vacances en Martinique et vice-versa ?

David : Oui, souvent. 


Comment t'imaginais-tu la Martinique et quelles ont été tes impressions par rapport à ces a priori ?

Hélène : Je l’imaginais assez propre et très fleurie parce que c’était comme ça qu’on me l’avait décrite, et finalement ça ressemble bien à ça.
Par certains aspects ça m’a rappelé la Bretagne, par ses côtes découpées et la mer plus sombre que les couleurs turquoises auxquelles on s’attendrait. 


 

Presqu'île de la Caravelle, Martinique

 


Savane des Pétrifications , Martinique

 

Caro : Je n'avais pas trop d'idée, j'imaginais des paysages similaires à la Guadeloupe. Je pensais que c'était plus construit que ça ne l'est. 

David : Je ne m’imaginais pas spécialement la Martinique d’une certaine façon, sauf qu’il y a une petite guéguerre qui existe… Je ne sais pas si c’est les gens ou la politique qui fait ça mais par exemple en Martinique on ne trouve aucun produit guadeloupéen alors qu’en Guadeloupe on trouve des produits martiniquais comme l’eau Didier, l’eau Lafont, les jus de fruits Mont Pelé, …

Existe-t-il aussi une guéguerre entre les gens ? 
David 
: Non, on défend tous l'île sur laquelle on est né mais c’est tout. La seule chose que je sais c’est que les Martiniquaises aiment bien les Guadeloupéens…
Et les Guadeloupéens préfèrent les Guadeloupéennes ou les Martiniquaises? 
David : Les Guadeloupéens aiment bien tout ce qui est local. Ils sont bien avec leur Guadeloupéennes, mais au-delà de ça,… pourquoi pas? 
Y a-t-il beaucoup d’unions entre Guadeloupéen(e)s et Martiniquais(es)? 
David : Oui, surtout maintenant, de plus en plus.

Et si vous deviez comparer les habitants de la Guadeloupe à ceux de la Martinique ?

Caro : On m’avait dit que les gens en Martinique étaient plus accueillants qu’en Guadeloupe mais je n’ai pas réussi à distinguer la différence. Je les trouve tous accueillants.

David : Je ne sais pas reconnaître un Martiniquais d’un Guadeloupéen si je ne l’entend pas parler. Le créole des Martiniquais est différent, il se rapproche un petit peu de celui des Haïtiens, ça parle vite. Il y a aussi des expressions qui changent. Par exemple pour dire « ça m’appartient » je dis « bitin an mwen » alors qu'en Martinique ils disent « bay an mwen ». Ça ne se ressemble pas du tout mais on comprend. Et quand ils parlent français, je crois qu’ils ont un accent plus français, ils roulent moins les « r ». 

Caro : Les façons de fêter Noël semblent différentes aussi. 

David : Oui, nous on fait beaucoup de « porte à porte »  chez les voisins alors que les Martiniquais font plus ça en famille. Nous on fait en famille et après BOUM ! on sort de là et on va faire du porte à porte. À Noël : moment de partage. Il faut être SAOULS ! (rires)  

Et le rhum d’ailleurs, avez-vous aimé le rhum martiniquais ?

Caro : J’ai aimé le Neisson.

David : Le Neisson est bon, très bon … mais je préfère le rhum de la Guadeloupe. Le Damoiseau (guadeloupéen), je lui trouve un goût plus fort, plus fruité. C’est un autre parfum. J’ai trouvé que le rhum Depaz (martiniquais) avait un peu le goût corsé du Damoiseau, tout de suite tu as un coup de fouet. 

Hélène : J’ai beaucoup aimé le rhum vieux de Clément (martiniquais) et le rhum Canne Noire de Bologne (guadeloupéen). C’est difficile de comparer du rhum vieux et du rhum blanc. Mais j’avais ramené du Bologne en métropole que mes amis ont particulièrement apprécié puisqu’ils m’ont sifflé la bouteille. Pour se rattraper, l’un de mes amis m’a offert une bouteille de Canne bleue de Clément que j’ai trouvé excellente aussi. 

 

 

David, tu travailles dans plusieurs commerces en Guadeloupe, est ce que tu as remarqué des différences de prix entre la Guadeloupe et la Martinique ?

David : Oh oui. Il y a des choses qui sont beaucoup plus chères que chez nous. 
Le rhum est plus cher en Martinique. 


David, tu as eu l’occasion de discuter et d’observer les pêcheurs. Est ce qu’ils utilisent les mêmes techniques, pêchent les mêmes espèces? 

David : C’est pareil. Les mêmes espèces. Sauf que au niveau des noms, je ne sais pas si ils ne se trompent pas…À coup sûr je sais qu’ils se trompent. Par exemple ils appellent les cahi (petits poissons pour appâter) des sardines, alors que ce n’est pas la même chose. 

Et si vous deviez comparer les paysages de la Guadeloupe à ceux de la Martinique ? 

David : on n’a pas tout fait en Martinique mais je trouve que la Guadeloupe est plus belle. 

Caro : C’est dur de comparer les paysages parce qu’il y a de belles choses qu’on a vues en Martinique et qu'on ne voit pas en Guadeloupe comme par exemple l’anse Noire et l’anse Dufour, et de belles choses que l’on voit en Guadeloupe mais pas en Martinique.

 

Anse Noire , Martinique

 

Anse Dufour, Martinique

 

Je trouve que l’intérieur des terres en Guadeloupe est plus jolie, plus  fournie, plus verte. Je préfère la route de la Traversée de la Guadeloupe à la route de la Trace en Martinique. 
Aussi, je n’ai pas retrouvé en Martinique l’authenticité que j’ai trouvée en Guadeloupe (à Pointe Noire beaucoup) par rapport à la culture des Antilles. Je la trouve plus effacée en Martinique. On n'a pas vu de gwoka, (tambours), de petites maisons créoles comme on a en Guadeloupe. Peut-être que la Guadeloupe est plus pauvre. J’ai trouvé que les constructions en Martinique faisaient plus récentes. Pour un métropolitain qui viendrait soit en Guadeloupe soit en Martinique, je pense qu’il aurait plus de dépaysement en Guadeloupe qu’en Martinique. 
A condition qu’il choisisse le côté Basse-Terre de la Guadeloupe… 
Caro : Oui c’est vrai mais pour moi la Guadeloupe c’est la Basse-Terre…


Hélène : J’ai préféré la Guadeloupe. J’ai trouvé les paysages plus variés, plus grandioses et spectaculaires, l’île plus sauvage .

 

 

Quid de l'avis de l’équipage de Pythéas ?

Notre avis sur les deux îles est forcément biaisé car nous avons séjourné beaucoup plus longtemps en Guadeloupe qu’en Martinique. Nous avons travaillé et vécu au même endroit en Guadeloupe quand nous étions seulement de passage et « en vacances » en Martinique.
Je ne fais aucune différence entre les Martiniquais et les Guadeloupéens. Je les trouve tout aussi chaleureux, ouverts et gentils sur chaque île. Pour Jean-Luc, les gens sont plus accueillants en Guadeloupe qu’en Martinique, le contact avec les Guadeloupéens lui a paru plus simple. « Par exemple pour le stop, ça marchait mieux en Guadeloupe. »
Je trouve que la Martinique a des paysages à couper le souffle tout comme la Guadeloupe, j’ai du mal à dire si je préfère la Soufrière à la Pelée, la route de la Traversée à la route de la Trace, mais les cascades et les chutes d’eau en Guadeloupe me paraissent plus nombreuses et impressionnantes qu’en Martinique. 

 

Vue depuis la Soufrière (Guadeloupe)

 

Vue depuis la Pelée  (Martinique)

 

Chute du Carbet, Chute du Gallion, Chute Moreau (Guadeloupe)

 

Saut des trois cornes, Bassin de la rivière rouge, Saut d'Acomat (Guadeloupe)


Pour Jean-Luc la Guadeloupe est plus sauvage et donc plus attrayante que la Martinique. 


Côté plongée, les sites autour des îlets Pigeon en Guadeloupe sont particulièrement poissonneux grâce à « l’effet réserve » mais nous avons fait de très belles plongées en Martinique aussi. On y rencontre autant de tortues d’une île à l’autre. En Martinique, les plongées sur épaves liées à l’éruption de la Pelée sont insolites. 

La Martinique donne l’image d’une île un peu plus riche, peut-être parce qu’elle paraît un peu plus propre et mieux entretenue. Mais l’aspect « roots » de la Guadeloupe a aussi son charme. 
Le vrai point fort de la Guadeloupe, c’est la multiplicité des îles qui la composent  : Grande-Terre, Basse-Terre, la Désirade, les Saintes, Marie-Galante et Petite-Terre.

 

Les Saintes (Guadeloupe)

 

Pour la navigation, la côte sous le vent (côte Caraibe) de la Martinique est plus agréable que celle de la Guadeloupe car le vent y est plus régulier. Par contre, c’est une vraie richesse de pouvoir naviguer entre les différentes îles de la Guadeloupe même si certaines sont plus difficiles d’accès comme la Désirade ou Petite-Terre dont la passe peu profonde limite l’accès aux rares jours de temps calme pour les voiliers avec un tirant d’eau comme le nôtre (1,90m).

La position de la Martinique dans l’arc antillais est plus centrale que celle de la Guadeloupe ce qui incite beaucoup de voiliers à y établir leur camp de base. 
Depuis quelques années les deux ponts qui se levaient sur la rivière salée et qui permettaient aux voiliers de circuler facilement du Nord au Sud de la Guadeloupe ne fonctionnent plus.
Côté shipchandlers (accastillage, pièces pour le bateau,…) on trouvera davantage de choix en Martinique, spécialement au Marin.
Côté carénage, les prix sont exorbitants en Martinique et les délais très aléatoires en Guadeloupe. Aucune des deux îles n’est un bon choix pour sortir le bateau de l’eau. 


Voilà pêle-mêle quelques éléments de comparaison pour vous aider à choisir entre la Martinique et la Guadeloupe en fonction de votre programme ou de vos goûts.
Mais le meilleur moyen de vous faire votre opinion,…c’est de venir sur place !!

 

 

Retrouvez plus d'infos sur notre périple en allant sur notre site : www.levoyagedepytheas.wix.com/2015

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...