LES GUANCHES ATLANTES ?

Posté par : Sylvie et Patrick
03 Juillet 2022 à 00h
Dernière mise à jour 06 Juillet 2022 à 20h
179 vues
Flux-RSS

FUERTEVENTURA

L’île de Fuerteventura est une île aux paysages dénudés, parsemés de volcans éteints et de moulins à vents de l’époque agraire.

À l’intérieur de l’île, les troupeaux de chèvres, plus nombreux que les habitants paissent sur des étendues désertiques ; amenées par les marins conquistadors, leur développement incontrôlé fut tel qu’elles ont tout brouté. Les posters de biquettes traînent partout.

 

Avec l’arrivée de l’aviation dans les années 70, l’aride Fuerteventura, encore plus que les autres canariennes, s’est tournée vers le tourisme. 

La demi douzaine de stations balnéaires suréquipées en piscines et en golf, a fini d’épuiser ses faibles réserves en eau ; Les fermes abandonnées ont été converties en gîtes.

Heureusement il  lui reste  un charme fou, beaucoup, beaucoup d’espaces délaissés et une belle énergie pour les faire connaître, respecter et aimer des  rares qui s’y aventurent.

Le littoral est jalonné d’immenses plages de sable blanc paradis des planches à voile, kites, wings, surfs. Les aficionados s’y déplacent avec leurs innombrables camping-cars en fonction de l’orientation des vents.

Plus du 1/3 des autochtones vivent à la capitale Puerto del Rosario, au milieu de la côte Est.  Avec à peine 50 habitants par km2, Fuerteventura est la moins peuplée des canariennes. Et la plus proche de l’Afrique: 97 km.

Deux surpopulations se font échos: Celle du douloureux phénomène migratoire (Environ 20 000 africains chaque année tentent la traversée, beaucoup périssent), cachée, dénuée de tout, celle des stations balnéaires surpeuplées, ostentatoire, gavées de tout.

Un centre de quarantaine sur l'île de Fuerteventura dans l'archipel espagnol des Canaries; une manifestation devant le campement d'El Matorral, également sur l'île de Fuerteventura. Photos prises entre mars et avril et envoyées à la rédaction des Observateurs de France 24 mi-avril. © DR

Mais revenons aux Guanches 

Le passé ethnologique, plus qu’à Lanzarote, y est esquissé.
Un peuple, les Guanches vivaient là depuis …? La nuit des temps jusqu’à leur « extinction » à la fin du XVème siècle, lors de l’avènement hispanique.

Une affiche pique notre curiosité. Et encore plus que ses photos, son texte:

Galerie L’AFFENAGE, OUPIA 01/14 octobre 2016

“Les guanches, un génocide oublié“
série de tableaux signés Jomy Cuadrado

Les Guanches ?

Des Berbères installés aux Iles Canaries au terme de périples hasardeux. 
Organisés en tribu dont la femme est  point d’équilibre et les rois, incarnations de dynasties heureuses.

Loin des dépliants touristiques, les Canaries portent en elles bien des secrets, enfouis sous la lave, noyés dans l’océan. Ainsi, le massacre des Guanches mené par les conquistadors espagnols d’Isabelle la Catholique et les mercenaires du Sieur de Béthencourt. Au nom de Dieu, au gré des intérêts terrestres et des rêves de grandeur, ils furent exterminés et leurs souvenirs effacés par le vent, les flots et l’ordre des puissants.


Que s’est il donc passé à l’arrivée des conquérants? 

Fin du XVème siècle:  Isabelle de Castille cherche des mercenaires pour battre pavillon espagnol sur toutes  les mers et y conquérir des nouvelles terres. Entre autres, deux français répondent à l’appel, des normands qui affêtent une flotte. Jean de Bethencourt laissera son nom et les rejetons de ses mercenaires sur les îles.

Les vraies descriptions des 5 années de massacre 1478 -1483 sont rares et lapidaires

Hélas,  une éradication de la culture des autochtones, un génocide et ethnocide rondement mené sur fond de rivalités ecclésiastiques pour y implanter le catholicisme.

Les rois guanches ont simplement droit à leur statue. Ils n’auraient pas opposé de résistance, se seraient converti au catholicisme de bon cœur. L’eau de rose officielle.

Qui étaient les Guanches?

Les Guanches ont eu le temps d’étonner les quelques rares envahisseurs qui leur ont prêtés attention: une population hautement cultivée répartie sur toutes les îles canariennes qui vivait dans un dépouillement  voulu.  Et qui se pensait seule au monde.

Les premiers historiens évoquent une migration sur l’archipel, volontaire ou forcée, vers le 3ème millénaire avant JC probablement en plusieurs vagues

Ces populations devaient apporter avec elle les animaux domestiques et les plantes à cultiver. Aucune ressource minière n’existant sur l’archipel, l’impact sur le mode de vie explique que les conquistadors de la fin du XV aient trouvé un grand dénûment domestique.

La documentation officielle et le web touristiques regorgent de qualificatifs « premiers » pour ne pas dire « primaires » les guanches auraient été des primitifs, des arborigenes, des troglodytes…

A l’opposé, BD, dessins animés, films, livres, artistes valorisent les épopées des Guanches. Manifestement la population devient fière d’en être peut être la descendante.

Primitifs ou évolués? Nous nous y perdons.

 

GRAN-CANARIA

Après cette découverte  sur Fuerteventura, nous avons poursuivi sur GranCanaria nos investigations

Depuis notre Marina de la capitale Las Palmas, où Croix du Sud va passer 12 nuits, nos mini vélos nous amènent  au musée Canaria, proche de la Cathédrale.

Excommunié !

Ce fut la demeure d’un médecin historien et archéologue qui consacra  sa fortune à l’étude de cette civilisation détruite et en fut excommunié! S’intéresser aux Guanches était encore mal vu en 1860, l’église catholique ayant largement soutenue le massacre et l’ethnocide.

Avec la location d’une voiture nous partons à la recherche de leurs traces… 

Nous comprenons assez vite que le Nord Ouest de GranCanaria recèle une pépite qui paraît-il change la face du monde archéologique  européen. Une cité guanche.

Après des dizaines années d’ignorance et de pillage, le site archéologique de Gàzar est enfin reconnu des autorités.. Mieux il est transformé en centre de recherche internationale.

De biologie en archéologie… un passé antérieur aux Guanches.

Depuis que le monde occidental se passionne pour le mythe de l’Atlantide, l’origine mystérieuse  du peuple Guanche a donné lieu à de multiples et solides études scientifiques. La dernière, génétique et australienne, en date de 2017 a eu un grand retentissement. Elle permet de remonter les lignées des femmes  (chromosome X) et la lignées de hommes (chromosomes Y).

Au total, les Guanches seraient essentiellement des ancêtres des berbères du bassin méditerranéen et moindre de peuple du nord de l’Europe.

Les Guanches, fait remarquable, n’ont jamais eu à subir les invasions arabes et islamiques. Cela perdure aujourd’hui.
Comme de fait, depuis notre arrivée aux Canaries, nous ne rencontrons pas de femmes voilées, ni homme ou femme en robe islamique.

Mais ce n’est pas tout.

Les datations actuelles au carbone 14 montrent qu’une civilisation domestique existait entre 4350 et 3960 avant notre ère. Des pyramides ont également été retrouvées.

D’où venait-elle? Toutes les îles en ont des traces. Surtout Fuerteventura et Tenerife. Ce qui sous entend que la navigation d’une île à l’autre était connue contrairement à ce que les conquistadors ont crus.

Traces d’une astronomie possible, traces d’une organisation matriarcale.

Pour les tenants de la thèse de l'Atlantide en atlantique, les archipels de la Macaronésie, Canaries et Açores constitueraient les ultimes vestiges du continent englouti. Que l’on soit d'accord ou pas avec cette hypothèse, il faut reconnaître que l'origine des premiers Canariens pose un réel problème ethnologique. 

Au total

Pour les passionnés de l’Atlantide, l’équation est tragique: les conquistadors auraient exterminés  les descendants de la Civilisation Engloutie 

Pour les autres, la réalité est plus brumeuse mais force est de reconnaître qu’il y eu là un tragique gâchis catholico-franco-espagnol pour l’histoire de l’humanité.

 

TENERIFE

Nous appareillons demain pour Ténérife où nous attendent d’autres témoignages de ce passé étonnant.

Ci dessous,  la liste de nos étapes « les steps » en photos et vidéos des Seniors Des Flots à FUERTEVENTURA et GRAN-CANARIA 

Retrouver toutes ces étapes avec ce lien:
https://www.polarsteps.com/SylvieBrabanCottetEmard/4376581-camargue-bale...

56NM Fuerteventura à GranCanaria

Notre 10ème port

Las Palmas de GranCanaria

Coeur de capital

Femmes à l’honneur

Tour de GranCanaria

Plongée??

Dunes de Maspalomas

Tejeda au charme fou

Plantations de café 

La totale 

35 NM Vers Tenerife

Les Seniors Des Flots vous envoient leurs meilleures pensées… Croisées du Sud.

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...