Rencontre avec les orques le 18 juin 2021

Rencontre avec les orques le 18 juin 2021

Posté par : DANIEL
28 Juillet 2021 à 10h
Dernière mise à jour 10 Août 2021 à 21h
745 vues
Flux-RSS

 

Nous arrivons devant le cap Trafalgar à côté de Barbate le 18 juin 2021 sous la pluie, un pêcheur chalute à proximité et Teranga avance tranquillement sur une mer calme, au largue sous GV seule, moteur en appui vers Gibraltar. J'observe le  chalutier qui s'arrête brutalement puis repart après quelques secondes, bizarre, je n'ai jamais vu ça..... je vais bientôt comprendre   la raison  de ce comportement!

 

A 9 h (latitude 36°09,4N, longitude 06°21,8W) du bruit sous la jupe et des bouillonements d'air autour du bateau, nous mettons un certain temps à réaliser qu'il s'agit d'orques qui viennent « jouer » avec les safrans. Elles sont environ une dizaine, 5 m de long et le safran de l'hydrovane comme le safran principal se font chahuter pendant un bon quart d'heure:

      https://youtu.be/ZLBNm-P0jfY

Curieusement j'avais lu pendant l'escale aux Açores, une semaine plus tôt, sur le site de « noonsite », une alerte sur les risques de rencontres qui peuvent être très désagréables, voire dangereuses, d'orques sur toute la côte portugaise jusqu'à Gibraltar, et les consignes à suivre pour les navigateurs malchanceux : arrêt du moteur, voiles affalées et safran libre.  

 

C'est ce que nous avons fait  un peu à retardement car le temps qu'on réalise (c'était la première fois et on croit toujours que ça n'arrive qu'aux autres)    que ça monte au cerveau et qu'on agisse, elles étaient déjà en train d'aller voir ailleurs.

 

A 13h (latitude 36°05,2N, longitude 05°58,0W) deuxième séquence avec cette fois-ci un couple, 2 fois 8 mètres pour quatre tonnes pièce, et le petit, environ deux mètres, qui viennent « jouer ». On a changé de calibre et quand les deux sont côte à côte sous la jupe à 50 cm, on se dit que tout peut arriver. Cette fois les « ébats amoureux » sur les safrans vont durer trois quart d'heure, inutile de dire que le temps passe très, très lentement.

       https://youtu.be/cz2NmRTjchI

 

    https://youtu.be/kEAHINc6HLo

Ensuite on se demande dans quel état est le matériel car les safrans n'ont pas arrêté d'aller de gauche à droite avec de temps en temps    de violents coups sur les butées. Finalement le safran de l'hydrovane a glissé de 90 degrés autour de son axe vertical, la clavette de fixation est tordue dans son logement, impossible à retirer, mais pas de dégat majeur visible.

 

         les positions des 2 rencontres et la nouvelle zone d'exclusion du mois d'août 2021

 

 Le safran principal n'a pas l'air d'avoir souffert. Inutile de dire que l'on n' est pas aller vérifier sous l'eau.......  très contents de pouvoir passer le détroit de    Gibraltar dans la foulée et sans plus d'encombres. Quelques jours plus tard, en regardant de plus près la pale mobile du safran relevée, j'ai finalement  mesuré  un  écart du bout de la pale  en aluminium de  5 à  10 cm sur babord avec la position d'origine dans l'axe, la tôle de plus d'un centimètre d'épaisseur a donc bel et bien été tordue dans l'affaire. 

 

 

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...