Catamarans DEAN : Problème de sructure

31601 lectures / 862 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°161256
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

 Il semble Mr Malejac que vos supporters s'impatientent; Même si vous refusez de répondre à la Société DEAN et que pour ma part j'ai cru comprendre par votre expert ( mais peut être à tort ) que vous ne souhaitiez pas réparer.
 L'expert de la Société DEAN n'obtiendrait pas plus de réponse de votre expert.
Vous n'y êtes si j'ai bien compris pour rien alors répondez au moint à vos supporters pour leur dire à quel endroit, dans quelle entreprise, sous quel contrôle d'expert il vous serait agréable de faire réparer votre bateau
Mr Malejac répondez tout le monde souhaite tellement vous aider.
Je gage que leur volontarisme permettra de faire avancer les choses;
Il se confirme en effet sur ce forum que la Société DEAN a écrit à certains propriétaires, qu'un ou plusieurs bateaux ont fait l'objet d'interventions.
 J'ai lu les courriels des propriétaires concernés.
Certains de vos supporters ont pu naturellemement se procurer les échanges entre experts.
Où en est on?

Hors ligne
SUPER MARAMU
Inscrit forum
réponse n°161282

Il ne sert à rien de pousser Mr Malejac à prendre une décision de réparer ou non rapidement !! En effet mon cher Cthierry le préjudice du raté de la construction des catamarans Dean 441 est tel , que celà dépasse le simple fait de réparer et donc de rendre le bateau navigable même si c'est la première chose à faire . 
Quid de la qualité de la réparation dans le temps ( les craquelures du gelcoat ne se reprennent jamais correctement )
Quid du préjudice de l'absence de jouissance d'un bien acheté et non utilisable pendant de longs mois 
Quid de la valeur de revente de ce type de bateau qui va maintenant trainer une sale réputation de construction fragile 
Je pense que Mr Malejac faisant preuve d'une reflexion plus aboutie ,réfléchi à tout celà et prendra sa décision tôt ou tard , en attendant , je comprend sa position qui consiste à dire que devant l'ampleur du défaut constaté , il puisse avoir envie de se faire reprendre ce bateau même si celà peut paraitre difficile .  

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°161288
Cthierry a écrit :
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

 Il semble Mr Malejac que vos supporters s'impatientent; Même si vous refusez de répondre à la Société DEAN et que pour ma part j'ai cru comprendre par votre expert ( mais peut être à tort ) que vous ne souhaitiez pas réparer.
 L'expert de la Société DEAN n'obtiendrait pas plus de réponse de votre expert.
Vous n'y êtes si j'ai bien compris pour rien alors répondez au moint à vos supporters pour leur dire à quel endroit, dans quelle entreprise, sous quel contrôle d'expert il vous serait agréable de faire réparer votre bateau
Mr Malejac répondez tout le monde souhaite tellement vous aider.
Je gage que leur volontarisme permettra de faire avancer les choses;
Il se confirme en effet sur ce forum que la Société DEAN a écrit à certains propriétaires, qu'un ou plusieurs bateaux ont fait l'objet d'interventions.
 J'ai lu les courriels des propriétaires concernés.
Certains de vos supporters ont pu naturellemement se procurer les échanges entre experts.
Où en est on?

 Tiens revoilà la défense !

Elle se cite, ignore toutes les interventions précédentes, change quelques mots ("supporters" comme dans un match de foot !), évite toujours la discussion sur le fond, et continue ses diversions en prenant toujours les gens pour des imbéciles.

Va falloir cette fois écrire à Montoulet pour lui signaler qu'un des supporters français de Dean ne lui rend vraiment pas service ... Au contraire.

 

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°161302

Bonjour,
je suis indigné du comportement de certain professionnel du nautisme pour ne par dire tous !!!
moi j'ai fait une remotoristation, et ça été la cata, et pas de recours, car ces escrocs savent tes bien comment se dégager ...
Dans ce monde aujourd'hui il ya un bon nombre de margoulin en tout genre....

Bien sur le cout n'a rien avoir , mais bon !!!

Mon assurance, m'a m^me dit ceci suite à une  d'avarie grave, " monsieur, si vous n'aviguer, et que votre vie est en danger, quitté le navire et nous chercherons les responsabilité...et nous vous rembourserons votre navire : MMA....sarzeau !!!

Alors quoi penser, on coule et on te rembourse !!!

En tout cas je comprend et ressens le désarrois de ce propriétaire malchanceux et ne peux que lui dire mon piètre soutiens...

mais l'argent compte bien plus que la vie d'un marin, et le bateau c'est un sport pour gens aisé, alors on peux s'amuser a leur piquer leur fric !!!

Voilà ce qui est devenue, le nautisme aujourd'hui !!!
bon courage

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°161359
Cthierry a écrit :
 

 Il semble Mr Malejac que vos supporters s'impatientent; Même si vous refusez de répondre à la Société DEAN et que pour ma part j'ai cru comprendre par votre expert ( mais peut être à tort ) que vous ne souhaitiez pas réparer.
 L'expert de la Société DEAN n'obtiendrait pas plus de réponse de votre expert.
Vous n'y êtes si j'ai bien compris pour rien alors répondez au moint à vos supporters pour leur dire à quel endroit, dans quelle entreprise, sous quel contrôle d'expert il vous serait agréable de faire réparer votre bateau
Mr Malejac répondez tout le monde souhaite tellement vous aider.
Je gage que leur volontarisme permettra de faire avancer les choses;
Il se confirme en effet sur ce forum que la Société DEAN a écrit à certains propriétaires, qu'un ou plusieurs bateaux ont fait l'objet d'interventions.
 J'ai lu les courriels des propriétaires concernés.
Certains de vos supporters ont pu naturellemement se procurer les échanges entre experts.
Où en est on?

 Pour ma part,cher chtierry, j'ai cru comprendre par votre voisin d'escalier (mais peut être à tort) que vous aviez obtenu quels subsides et des ristournes pour chaque intervention sur ce forum.
Malgré celà Le magazine bien connu n'a pas obtenu l'info de ce même voisin.
Je sais c'est un discours incohérent (mais peut être à tord) de dire qu'on parle avec monsieur le voisin et que celui-ci ne veut pas parler, mais c'est le discours que je tiens personnellement, à moins que ce ne soit le contraire, puisque les extrêmes se touchent et que ce ne sont pas les seules. Voyez, vous faites des adeptes, à moins que ce ne soit pas exact.
Par contre, il faut bien reconnaître que sur le fond, plusieurs propriétaires ont été contactés et ce n'est certainement pas un hasard puisqu'on ne peut vraiment pas dire qu'ils ont touché le gros lot. Ne pourrait-il s'agir, à moins que la vérité soit tout autre, d'autres graves problèmes structurels des catamaran DEAN 441 qui ont déjà connu d'autres cas de dommages structurels ?
Néanmoins, dites-moi cher confrère et néanmoins chtirry, à moins que ma plume ne me trompe, mais j'ai bien lu les couriels des autres qui sont concernés dont le voisin disait que oui mais non. Alors, où est il ?

Anonyme (non vérifié)
réponse n°161370

Intéressé par le fil, je persiste à solliciter des faits plutôt que des allégations. Une question basique demeure : le chantier DEAN a t-il respecté les consignes de montage, l'échantillonage et les côtes de l'architecte? Peut-être aura t-on l'accès à cette expertise un jour...

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°161544

Retour a la case depart. Dean n'expose pas à Paris. Donc, Luc tu ne peux le rencontrer, ou son representant.
on se defile.
Kheops

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°161618
Cthierry a écrit :
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

 Il semble Mr Malejac que vos supporters s'impatientent; Même si vous refusez de répondre à la Société DEAN et que pour ma part j'ai cru comprendre par votre expert ( mais peut être à tort ) que vous ne souhaitiez pas réparer.
 L'expert de la Société DEAN n'obtiendrait pas plus de réponse de votre expert.
Vous n'y êtes si j'ai bien compris pour rien alors répondez au moint à vos supporters pour leur dire à quel endroit, dans quelle entreprise, sous quel contrôle d'expert il vous serait agréable de faire réparer votre bateau
Mr Malejac répondez tout le monde souhaite tellement vous aider.
Je gage que leur volontarisme permettra de faire avancer les choses;
Il se confirme en effet sur ce forum que la Société DEAN a écrit à certains propriétaires, qu'un ou plusieurs bateaux ont fait l'objet d'interventions.
 J'ai lu les courriels des propriétaires concernés.
Certains de vos supporters ont pu naturellemement se procurer les échanges entre experts.
Où en est on?

 
Monsieur Chateau vous semblez avoir de bonnes informations de votre ami Peter DEAN, mais il ne vous raconte pas tout.

L'expert diligenté par Dean fait son travail et mon expert aussi. C'est eux qui doivent dire si mon bateau est économiquement réparable, c'est à eux de proposer les moyens pour réparer, c'est aussi à eux de dire où et qui peut réparer et sous le contrôle de qui .Il faut d'abord répondre à ces questions et aussi savoir si ce bateau peut être certifié en catégorie A ou s'il faut en faire une caravane.

A ma connaissance, et moi aussi je suis assez bien informé, un seul bateau a été réparé  il y a deux ans par DEAN qui a mis quatre mois dans sa fabrique à le remettre en état. Il est donc assez curieux de constater que ce même chantier ait mis aussi longtemps à admettre le problème, alors qu'en réparant il avait on peut l'espérer, pu comprendre  l'origine du défaut de structure. Il demande aujourd'hui à nouveau un complément d'expertise pour se faire expliquer pourquoi les bateaux cassent . On peut ainsi gagner beaucoup de temps , mais tout a une fin.

Il faut espérer qu'aucune autre réparation bricolée sans contrôle n' a été effectuée par le chantier, surtout quand on constate les difficultés que les experts ont à trouver des solutions pour rendre ces bateaux navigables . Cela confirme les craintes  que chaque propriétaire, dont je fait partie,  peut avoir sur la sécurité de son bateau.

Plusieurs intervenants de ce forum vous ont mis en garde et je vous confirme que,vous êtes dans la fourchette des numéros de DEAN441 qui peuvent être affectés par le problème de structure. La liste des bateaux contruit avec du Nidacore a été communiquée par DEAN officiellement. N'oubliez pas que vous naviguer sur un bateau non certifié et je pense que vous savez comparer le poids de la plaque signalétique , on l'espère similaire à la mienne , de votre bateau avec le poids réel que vous connaissez.

La seule chose que je constate de manière certaine c'est que depuis le mois de juillet le chantier qui est responsable de mes problèmes refuse de m'informer de me recevoir de me donner  des nouvelles.  Est ce cela  l'attitude d'un chantier responsable ???


Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°161623

Afin de faire savoir au chantier que nombre de navigateurs  sont au courant du problème qui affecte mon bateau et d'autres, j'ai demandé à STW l'autorisation de mettre sur le stand une pétition  que chacun d'entre vous pourra signer et commenter.

Je vous remercie ainsi que les autres propriétaires dans la même situation moi de votre aide.

Hors ligne
DUFOUR 36CC
Inscrit forum
réponse n°161628

Bj Luc,

Je passe vendredi au salon et je prendrais plaisir lors de mon passage sur le stand de STW à aller signer la pétition.

A+

Joël

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°161764

Salut, suite à l'intervention du monsieur propriétaire et ardent défenseur de "Catamarans Dean" et pour conforter Luc dans sa réticence à faire réparer son bateau, je me permet de donner mon humble avis. A la lecture des rapports d'expertises et sans meme avoir à les verifier "de visu" tellement ils sont détaillés et les descriptifs précis, je crois pouvoir assurer que si cette regrétable aventure m'était arrivée en personne, je m'opposerais catégoriquement à la remise en état de mon bateau. Dans la construction d'un navire (mon job), les choses sont faites en séquences cohérentes mécaniquement et chronologiquement. Rien au monde ne me fera mettre mon sac à bord du bateau de Luc (déja que rien qu'en regardant des photos du produit neuf sortant du chantier il y a des choses que je trouve aberrantes... sur un bateau et encore plus sur un multicoque...) L'architecte étant le bureau d'étude du chantier et les ennuis passés dudit chantier me font dire que, soit ils ne sont pas trés bons, soit ils sont trés laxistes dans le suivi de la construction de leur produits (mais ça j'en doute, n'importe quel chef d'atelier aurait spotté les erreurs)... Personnellement, sans etre un spécialiste des multis, de telles erreurs sont inacceptables et étonnantes... Voila, alors, ne jettez pas la pierre à Luc, il est à mon avis la seule victime ici et je doute que le chantier ne compense un jour à sa juste valeur le préjudice subit. Sans compter que les autres 441 de la série construits comme le sien sont à mon avis a retirer de la surface des océans... pour la sécurité de leurs équipages...

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°161821

B'Jour tous,

il est temps d'informer sur ce qu'est réellement le nidacore (R), sachant que le polypropylène entre dans sa composition, ce qui est déjà un peu suspect a priori.

Connaissant ce plastique polymère bas de gamme, peu résistant mécaniquement et aux UV et très bon marché, on a l'explication "commerciale" de son choix par des entreprises qui l'utilisent, sans se préoccuper de son vieillissement rapide ...

Et encore, quand on approfondit tout ça, c'est très intéressant techniquement.

Le polypropylène ça va pour les amarres flottantes jetables et les gadgets d'ameublement, mais dans des panneaux structurels ...

C'est là en Français : nida-core.com/french/nidaprod_honeycombs.htm 

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°161828

J'ai oublié de dire un truc qui me paraît expliquer tout le problème :

En toute hypothèse, Dean confronté au problème de surpoids de ses catas, a imprudemment inclus le nidacore dans la structure des 441 pour les alléger, sans trop étudier la chose.  Maintenant Dean Catamarans se retrouve au pied du mur aprés quelques années.

De plus, on sait pas si (et quand) ce materiau aurait été abandonné. Il serait intéressant de le savoir exactement, notamment dans les constructions récentes (le 5000 ?).

Mais, bon, on ne va pas y passer sa vie, le problème me semble apparaître assez clairement maintenant et c'est aux victimes d'en faire bon et juste usage pour leur intérêt et celui de la sécurité en mer.

Hors ligne
SUPER MARAMU
Inscrit forum
réponse n°161848
Al.chippy a écrit :
Salut, suite à l'intervention du monsieur propriétaire et ardent défenseur de "Catamarans Dean" et pour conforter Luc dans sa réticence à faire réparer son bateau, je me permet de donner mon humble avis. A la lecture des rapports d'expertises et sans meme avoir à les verifier "de visu" tellement ils sont détaillés et les descriptifs précis, je crois pouvoir assurer que si cette regrétable aventure m'était arrivée en personne, je m'opposerais catégoriquement à la remise en état de mon bateau. Dans la construction d'un navire (mon job), les choses sont faites en séquences cohérentes mécaniquement et chronologiquement. Rien au monde ne me fera mettre mon sac à bord du bateau de Luc (déja que rien qu'en regardant des photos du produit neuf sortant du chantier il y a des choses que je trouve aberrantes... sur un bateau et encore plus sur un multicoque...) L'architecte étant le bureau d'étude du chantier et les ennuis passés dudit chantier me font dire que, soit ils ne sont pas trés bons, soit ils sont trés laxistes dans le suivi de la construction de leur produits (mais ça j'en doute, n'importe quel chef d'atelier aurait spotté les erreurs)... Personnellement, sans etre un spécialiste des multis, de telles erreurs sont inacceptables et étonnantes... Voila, alors, ne jettez pas la pierre à Luc, il est à mon avis la seule victime ici et je doute que le chantier ne compense un jour à sa juste valeur le préjudice subit. Sans compter que les autres 441 de la série construits comme le sien sont à mon avis a retirer de la surface des océans... pour la sécurité de leurs équipages...

 

 Bonjour , étant de la partie (ingénieur en chimie des polymères ) ou pourrait on trouver les rapports d'expertises ? Depuis que je suis ce fil , je me suis douté de ce problême d'utilisation du Nidacore dans les cloisons (non structurelles soit disant ) , cependant il ne nous appartient pas de tirer des conclusions , les experts sont là pour celà .Ce fil éclaire par le problême qu'a soulevé Luc , la faiblesse d'un acquéreur face à des producteurs de bateaux plus mercantiles que conscients de ce que doit être un bateau qui navigue . Aprés avoir eu à subir un problême identique sur un Jeanneau , nous nous sommes orientés vers un chantier plus sérieux à qui nous avons décidé de confier nos vies pendant nos navigations .
Courage Luc , nous te soutenons !!!

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°161943
LUCMALEJAC a écrit :
Cthierry a écrit :
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

L'expert diligenté par Dean fait son travail et mon expert aussi. C'est eux qui doivent dire si mon bateau est économiquement réparable, c'est à eux de proposer les moyens pour réparer, c'est aussi à eux de dire où et qui peut réparer et sous le contrôle de qui .

Merci Luc pour cette réponse qui permet d'avancer un peu. Ceci étant je ne comprends pas bien dans votre situation l'intérêt de vouloir discréditer le chantier. Vous avez le rapport et moi aussi; Un des experts ne considère pas le problème comme rendant votre bateau impropre à la navigation. Mais admettons même qu'il le soit; Une intervention vous est proposée il y a une année ( je suis intervenu à cette phase ) que vous refusez sans même y mettre les conditions que vous souhaitiez; Phase judiciaire puis nouveau rapport selon vos souhaits; J'ai votre expert en face de moi pendant une heure et nous discutons pendant une heure des différents points techniques ( sauf les joints de la salle de bain, le guindeau insuffisamment puissant selon vous et autres questions qui ont été réfutés par les ingénieurs des sous traitants concernés).
A l'issu de cette démarche ( que je n'ai pas initiée ...puisque c'est votre expert qui est venu me voir) aucune tentative n'a pu ou voulu aboutir puisque l'expert m'a indiqué suivre vos instructions savoir ne pas faire réparer le bateau.
Encore une fois c'est votre droit après tout. Mais bon sang pourquoi vouloir détruire la réputation de ce chantier qui , pas plus qu'un autre n'est peut être parfait, mais a accédé jusque là à vos désidératas, alors que vous ne voulez plus de votre bateau.
Pourquoi vouloir impliquer tous les autres bateaux et propriétaires ? Peter ne m'informe de rien que je ne puisse contrôler. Mettez comme je l'ai dit les échanges de votre expert sur le net. Je l'ai pris en flagrant délit de mensonge alors qu'il prétendait ne pas avoir de nouvelles du chantier et que je relevais depuis plusieurs semaines une dizaine de mail à son intention. Buisness is buisness ?

Gp
Hors ligne
X372
Inscrit forum
réponse n°161950

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cthierry a écrit :

Mais bon sang pourquoi vouloir détruire la réputation de ce chantier qui , pas plus qu'un autre n'est peut être parfait,

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cela n'est pas acceptable car c'est admettre que les constructeurs de nos bateaux puissent vendre des produits dont la qualité est imparfaite ou même qui ont des vices cachés.
Un alés de production peut être admis pas plus.
Il doit en être du nautisme comme il en est de l'automobile que ce soit pour la qualité de production ou l'application de la garantie.

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°162005
Cthierry a écrit :
LUCMALEJAC a écrit :
Cthierry a écrit :
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

L'expert diligenté par Dean fait son travail et mon expert aussi. C'est eux qui doivent dire si mon bateau est économiquement réparable, c'est à eux de proposer les moyens pour réparer, c'est aussi à eux de dire où et qui peut réparer et sous le contrôle de qui .

Merci Luc pour cette réponse qui permet d'avancer un peu. Ceci étant je ne comprends pas bien dans votre situation l'intérêt de vouloir discréditer le chantier. Vous avez le rapport et moi aussi; Un des experts ne considère pas le problème comme rendant votre bateau impropre à la navigation. Mais admettons même qu'il le soit; Une intervention vous est proposée il y a une année ( je suis intervenu à cette phase ) que vous refusez sans même y mettre les conditions que vous souhaitiez; Phase judiciaire puis nouveau rapport selon vos souhaits; J'ai votre expert en face de moi pendant une heure et nous discutons pendant une heure des différents points techniques ( sauf les joints de la salle de bain, le guindeau insuffisamment puissant selon vous et autres questions qui ont été réfutés par les ingénieurs des sous traitants concernés).
A l'issu de cette démarche ( que je n'ai pas initiée ...puisque c'est votre expert qui est venu me voir) aucune tentative n'a pu ou voulu aboutir puisque l'expert m'a indiqué suivre vos instructions savoir ne pas faire réparer le bateau.
Encore une fois c'est votre droit après tout. Mais bon sang pourquoi vouloir détruire la réputation de ce chantier qui , pas plus qu'un autre n'est peut être parfait, mais a accédé jusque là à vos désidératas, alors que vous ne voulez plus de votre bateau.
Pourquoi vouloir impliquer tous les autres bateaux et propriétaires ? Peter ne m'informe de rien que je ne puisse contrôler. Mettez comme je l'ai dit les échanges de votre expert sur le net. Je l'ai pris en flagrant délit de mensonge alors qu'il prétendait ne pas avoir de nouvelles du chantier et que je relevais depuis plusieurs semaines une dizaine de mail à son intention. Buisness is buisness ?

 Monsieur Chateau car je n'ai pas l'habitude de vous appeler par votre prénom et j'aimerai que ceci soit réciproque. Vous semblez comme je vous l'ai déjà exprimé ne pas avoir toutes les informations de votre ami Peter DEAN.
Le chantier m'a proposé ainsi qu'à Corinne ERIZO  (bateau Aloha cité plus haut) au mois de mars 2010 d'envoyer un technicien pour tout réparer sur mon bateau en 3 jours. Ce Monsieur devait arriver avec tout le nécessaire(difficile d'importer du matériel dans les Caraïbes . Les douanes)  et faire les travaux là  où je me trouvais avec le bateau  proche d'un aéroport international .
Je me trouvais dans les Caraïbes que vous connaissez aussi bien que moi concernant la météo.
A cette époque je ne connaissais pas l'ampleur du sinistre ni les conséquences. Je savais que j'avais des fissures anormales un peu partout dans le bateau, je savais qu'il y avait des déformations de cloisons, je savais que mes cadènes avaient bougé . Je savais surtout que le pont de mon bateau était fissuré  en plusieurs endroits et sur une grande longueur. Je ne suis pas un spécialiste des réparations mais je ne suis pas non plus idiot et j'ai compris immédiatement que la proposition de DEAN était un leure. En effet qui peut penser possible de réparer un pont avec des fissures dans l'antidéarapant en trois jours avec l'humidité des Caraïbes en prime ? Les chantiers que j'avais consulté sur les conseils de DEAN juste pour ce travail me parlaient de plusieurs semaines, et refusaient de faire le travail.
Il fallait en plus reprendre des fissures dans tout le bateau, démonter et refixer les cadènes avec le mât en place à flot!!! changer des entourages de portes , réparer des déformations de cloison ..........

Vous dites que je discrédite le chantier DEAN. QUe pensez vous de l'attitude de votre ami Peter qui m'a écrit pour me proposer une grille en bois ou quelquechose de mon choix pour cacher la première déformation que j'ai constaté "un colapsus" ?  Lui à l'époque il savait ce que c'était, pas moi.

Par chance ni moi ni Corinne Erizo ne s'est laissé prendre au piège , car le but était de dissimuler le problème. Vous m'accusez de discréditer le chantier , et bien moi je considère que l'attitude de ce chantier est une honte pour la profession, surtout quand on sait que ce même chantier savait puisqu'il avait mis quatre mois à réparer un bateau atteind du même problème de structure.

Il ne faut pas perdre de vue que les trois bateaux à ce jour cassés sont considérés comme non navigables et dangereux pour les équipages par plusieurs experts diplômés et reconnus dans différents régions.

Aujourd'hui ce même chantier vous raconte aussi à vous des histoires  ou alors a changé son mode de construction  sans rien dire pour votre bateau et permettez moi de vous dire que votre assiduité à défendre l'indéfendable vous ridiculise un peu à moins que vous y trouviez un intérêt personnel ?

Je ne m'étendrais pas sur vos accusations de mensonges vis à vis de mon expert  à qui je vais faire part de vos propos et qui est libre de réagir comme il le souhaitera. Il garde toute ma confiance et je ne doute pas de son intégrité. 

Vous m'accusez de ne plus vouloir de mon bateau. Ceci est ridicule. J'ai acheté ce bateau parceque je le trouvais bien et qu'il correspondait à mes envies.  Je souhaitais ce type de bateau pour naviguer  et c'est toujours ce genre de bateau qui me convient. Par contre je souhaite que mon bateau me permette de naviguer en sécurité  . Hors  mon bateau et deux autres sont cassées de la même manière , un autre aussi et a été réparé par un changement complet la cloison porteuse. Je me suis rendu compte que toute cette série n'est pas certifiée  dont votre bateau .  Cela n'est pas fait pour inspirer confiance !!!!! Je ne demande qu'une chose c'est que ce bateau soit réparé mais sous le contrôle d'experts et pas seulement celui de DEAN ( payé par lui), que mon bateau soit certifié par le bureau de contrôle , et que je puisse naviguer à nouveau comme je le souhaitais lors de mon achat.

Qu'après m'avoir accusé de maltraitance sur mon bateau vous me fassiez dire  que je ne souhaite pas faire réparer ce bateau, que je discrédite le chantier sans raisons, que mon expert est un menteur.......... me fait penser et  que vous n'avez qu'un seul objectif c'est de défendre Peter DEAN qui vous paye peut être pour cela .

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°162048

Et Paf! Voilà une veritable réponse a ses assertions. Bravo Luc
Kheops

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°162049
Kheops a écrit :
Et Paf! Voilà une veritable réponse a ses allegations. Bravo Luc
Kheops

 

Hors ligne
SUPER MARAMU
Inscrit forum
réponse n°162059

La réponse de Mr Malejac est pleine de bon sens , la réparation des problêmes de structures d'un bateau , quelqu'il soit (monocoque ou catamaran ) est une opération trés lourde ,trés trés couteuse en temps et matériel et demandera un doigté écartant toute improvisation .S'il souhaite une réparation dans les règles de l'art , il faudrait que son bateau soit rapatrié au chantier , désossé et remis en l'état dans les meilleures conditions . Je vous rappelle qu'un catamaran ,de par se constitution (plateforme + 2 coques ) devrait être posé dans un conformateur (marbre ) pour que le remplacement de la cloison structurelle et des autres cloisons , sans parler des temps de séchage et de réticulation des résines ( plusieurs mois au total ) . Il aurait été peu judicieux d'accepter une réparation sur place et compte tenu de l'importance du préjudice Mr Malejac mais aussi les autres propriétaires de Dean 441 auraient le droit de réclamer des dédommagements et exiger des garanties de qualité et de sécurité d'utilisation de leur bateaux .
Il ne s'agit plus de petits défauts de construction , mais d'une erreur de conception entrainant l'impossibilité d'utiliser le bateau dans des conditions pour lequel il a été conçus (certification .......)
L'accident industriel dont est victime Dean catamarans et ses client de 441 , est hélas représentatif de la dégradation de l'attention que chaque industriel doit porter à l'usage final de son produit , détourné qu'il puisse être par la volonté d'aller dans le sens de ses clients (marketing sur le confort au détriment du poids ) , volonté de maitriser ses coûts de production (quantité et qualité des matériaux ....) , et ce sont les clients qui trinquent .... financièrement et du point de vue sécurité .
Si Mr Malejac souhaite renaviguer avec son bateau , Dean devrait proposer le rapatriement du bateau en Af Sud , la remise en état de son bateau sous surveillance d'un expert indépendant ,et Dean de faire un geste commercial dédommageant les propriétaires de 441 de leur préjudice .  

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°162378

Ca n'avance pas beaucoup Luc, tes supporters t'oublient
Kheops

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°162383

Bonjour, n'ayant pas été fichu de trouver la procédure à suivre pour supprimer mon compte sur ce site à la suite du coup de gueule sur le post concernant les allocs... me revoilou. Et pour que la dispute de Luc versus Dean Catamarans ne sombre pas dans les oubliettes du Net, pour forcer ce chantier à réagir (à force d'entendre des réalités plutot négatives à son sujet, peut etre va t-il se reveiller?) ainsi que pour prévenir d'éventuels équipages de ce qui peut les attendre en s'embarquant sur un 441... voici quelques lignes...

Le cata de Luc, quand j'y pense il me vient à l'esprit une belle feuille de papier "Velin" d'un grammage moyen (dans le cas du 441, on pourrait dire d'un grammage meme plus que moyen... fort.) sur laquelle on a envie d'écrire une belle aventure de quelques années autour du globe avec sa famille et ses amis. Cette feuille se retouve froissée, mise en boule et "pétrie" pendant quelques instants... C'est l'état dans lequel se trouve "Afrodite" en ce moment. Vous aurez beau essayer de remettre cette page de Velin à plat... de la lisser avec le plat de la main, jamais plus vous n'aurez envie de continuer à y écrire votre aventure. Les fibres seront cassées, votre plume ne courra plus avec fluidité sur les lignes. Allez faire des pleins et des déliés sur une surface en montagnes russes qui, prise entre d'autres pages ne sera jamais plus qu'une séparation entre avant et aprés le froissage...

Ce bateau n'est réparable que par des spécialistes qui, pour etre charpentier moi-meme vont devoir, à mon avis, y mettre plus d'énergie et plus de temps et de matière que de repartir sur du neuf... ce n'est pas viable. Dés le départ il y avait, en plus du mauvais choix de materiau et un défaut de sa mise en oeuvre,  un devis de poids non respecté (si jamais calculé...) et vous voulez renforcer ce qui était le problème??? Nonsense...

Je suis tombé par hazard sur une photo d'un Dean 441 à vendre dans les petites annonces du site Hisse et Ho...
Magnifique photo de trois-quarts avant du coté babord... et là, (bon, c'est peut-etre mon esprit de "passionné" de voiliers et de vol à  voile qui me rend critique) je ne peux m'empecher de m'interroger. Si vous imaginez des filets d'air parralleles formant un angle de 45/50 degrés par rapport à l'axe longitudinal du navire, angle d'attaque du vent au moment d'un virement de bord, l'air rencontre une surface verticale de l'hiloire de roof, puis il rencontre une deuxieme, puis trois puis quatres surfaces de fardage verticales constituées par les montées d'escaliers et le puits du mat... Est-ce vraiment nécéssaire ces trois écopes à vent et à paquets de mer?????
Quand on sait que sur un cata, pour que la formule soit interréssante il faut qu'il soit le plus leger possible, qu'il aie le moins d'inertie possible... plus on y met du poids, plus il faut renforcer la structure, moins il sera manoeuvrant alors, si on se met l'aerodynamisme à dos en plus... Quand on voit les superstructures de l'arriere façon formula one, on ne s'étonne pas des problèmes d'embonpoint de l'oiseau.... Essayez de faire naviguer une écope...

Bref, espérons que cette mésaventure se termine dans de brefs délais car quand j'y pense, je compatis pleinement à la situation ubuesque dans laquelle se trouve Luc et surtout qu'il puisse reprendre rapidement le cours tranquille de sa retraite.
Cordialement? Al

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°162545
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

Le chantier m'a proposé ainsi qu'à Corinne ERIZO  (bateau Aloha cité plus haut) au mois de mars 2010 d'envoyer un technicien pour tout réparer sur mon bateau

Donc MONSIEUR MALEJAC ce que je disais était vrai d'une part et tout ce qui a été dit sur ce blog était FAUX.

Il est donc normal de déceler de l'énervement dans vos propos.

Nous continuons d'avancer malgré toutes les interventions ( que vous avez alimentées ) sur ce blog clamant l'absence d'initiative du chantier

D'autre part je maintiens que vous jouez au jeu du chat et de souris et que , plus expert que les experts, vous trouverez si ce n'est la météo ( sic ...) toujours une excuse pour réfuter les interventions.

Un expert indépendant vous le savez comme moi considère votre bateau naviguable.

Vous prenez d'ailleurs bien soin de ne pas répondre aux demandes qui visent à intervenir sous le contrôle de VOTRE expert ( relisez mon mail et interrogez le s'il ne vous tient pas informé ).

Donc je vous invite à régler les affaires de VOTRE bateau comme bon vous plaira et de manière loyale car vous continuez d'abuser la communauté des marins avec des affirmations aussi contradictoires qu'erronnées.

Ce que j'ai pu vérifié après que vous ayiez alimenté mon inquiétude c'est que :

Vous avez voulu changer votre guindeau VETUS qui vous a répondu qu'il était plus puissant que le nécessitait votre bateau,

Vous avez voulu changé votre frigo parcequ'il y avait de l'eau dedans avant que le fabriquant ne vous réponde lui même qu'il n'était pas possible de mettre un drain.

Vous vous faites photographier au pieds de votre troisième ris et la société quantum accepte de vous modifier la voile.

Vous critiquez la qualité du blanc des joints de la salle de bain ...et l'on accède à votre demande.

Vous demandez des remboursements et l'on vous demande des justificatifs ,

Vous demandez un bateau neuf ou son remboursement pour gérer un changement de vie et ... l'on vous répond non ...

Votre avocat vous conseille alors d'engager la discussion sur le terrain des vices cachés et pourquoi pas le poids puisque ce serait un motif d'annulation de la vente.

Attention ce jeux est dangereux et à vouloir dîner avec le diable encore faut il avoir un long manche !

VOUS avez voulu ouvrir un blog et mettre en avant vos difficultés , VOUS avez voulu impliquer les autres propriétaires à votre cause et vous vous êtes autorisé à dénigrer leurs bateau à la seule fin de servir vos intérêts pécuniers;

Qu'ils en fassent les frais lors de la revente ( dont certain de vos supporters font état sur ce blog ) vous importe peu.

Vous voulez  que je vous appelle par votre nom ? Mais vous vous sentiez cependant assez proche pour que vous
vous permettiez de juger de la qualité des bateaux des autres propriétaires , et vous amusiez à salir leur réputation.

Et Ben c'est raté puisque si je comprends bien vous n'êtes plus que deux dans la barque ?

Pas besoin d'être devin pour ne rien prédire de bon à ce genre d'attitude empreinte de déloyauté.

Vous rassurerez comme vous pourrez ( "il est avocat, il est payé et patati et patata ) vos supporters mais la vérité est ailleurs ...

Elle tombera un jour ou l'autre et je vous souhaite toute la santé et le temps nécessaire pour assumer.

Toutefois si vous ne voulez plus que j'intervienne vous pouvez encore changer le titre de votre blog et intitulez le MON CATAMARAN A MOI MONSIEUR MALEJAC PROBLEME DE STRUCTURE ... vous m'éviterez ainsi de prendre sur mon temps pour tenter de remettre un peu de vérité dans ce blog.

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°162547

Tiens je redébarque quelques minutes sur STW et que vois-je en tête de gondole ?

Catamarans DEAN : Problème de sructure

Qu'est-ce qui te gêne toi, là dedans, en tant que "supporter adverse" ?

Mais non CThierry, il est très bien ce titre ... Et puis le temps que tu as déjà perdu et que tu perdras en vain nous amuse toujours ...  C'est dur la liberté d'expression dans le business.

J'ai fait court, hein ?

Mort De Rire.

A suivre ...






Hors ligne
LAVEZZI 40
Inscrit forum
réponse n°162548

Pour faire avancer le cata , allez voir le site Dean Catamaran et ouvrez l'onglet "statement" c'est en Anglais mais je peux vous le traduire en Français, et vos yeux s'ouvriront, et tous les pousse-mégots et autres jacteurs, deblateurs comprendront qu'on leur a fait prendre des vessies pour des lanternes...et Mr Chateau est trés explicite dans sa dernière intervention.
J'avais dis qui n'entends qu'un son n'entends qu'une cloche, et donc les sourds entendront et les " aveugles" verront.
Je ne vous bénis pas.
A+

Hors ligne
LAVEZZI 40
Inscrit forum
réponse n°162549

Pour faire avancer le cata , allez voir le site Dean Catamaran et ouvrez l'onglet "statement" c'est en Anglais mais je peux vous le traduire en Français, et vos yeux s'ouvriront, et tous les pousse-mégots et autres jacteurs, deblateurs comprendront qu'on leur a fait prendre des vessies pour des lanternes...et Mr Chateau est trés explicite dans sa dernière intervention.
J'avais dis qui n'entends qu'un son n'entends qu'une cloche, et donc les sourds entendront et les " aveugles" verront.
Je ne vous bénis pas.
A+

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°162553
Catakim17 a écrit :
Pour faire avancer le cata , allez voir le site Dean Catamaran et ouvrez l'onglet "statement"
A+

Merci de donner le lien exact car pas trouvé d'onglet " statement" sur le site. Je sais, je suis né comme ça.

Nanard le non voyant.
Abaisse toi au niveau du plus frustre si tu espères qu'il t'entende. Albert Montserré.

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°162563

www.deancatamarans.com/en/dean441technical.html

Il y en a long mais faut s'y coller pour trouver ça sur la structure en sandwich composites :

"...The basic principle of sandwich construction is to separate two load bearing skins with a light weight core material. As a sandwich panel will flex slightly under load it follows that one skin will be under compression and the other in tension, therefore the further apart they are the stiffer the panel will be, similar to the I-beam principle in steel structures. The advantages of sandwich laminates are stiffness, light weight, positive buoyancy, sound and thermal insulation, and helping to avoid condensation in cold climates.  

 

Because the core lies between one skin in tension and the other in compression, the core is subjected to shearing forces, therefore it’s most important property is its shear strength, stiffness, adhesive quality and its ability to withstand compressive loading.  

 

We believe of all the cores on the market today end grain Balsa is superior when compared to PVC foams due to (as mentioned above) the shear and stiffness of the composite panel. It is for this reason we use end grain Balsa as the core. In the deck PVC foams can become soft underfoot when exposed to the sun for long periods of time. ..."

Si j'ai bien compris, Dean vante sa mise en œuvre du "end grain Balsa" parce qu'il est bien supérieur en résistance aux "PVC foams"  (lire : nidacore).

Mais depuis quand ?

Un peu plus bas on lit :

"...
Stainless steel or Chromium-Nickel-Molybdenum:

Dean Catamarans only uses Allegheny Ludlum type 316L (S31603) stainless steel. 316L are molybdenum-bearing austenitic stainless steels which are more resistant to general corrosion and pitting/crevice corrosion than the conventional chromium-nickel austenitic stainless steels such as Type 304. 316L has a much lower Carbon content and therefore is immune from sensitization (grain boundary carbide precipitation). As an international standard all 316 stainless steel is stamped A4, and 304 stainless steel A2. This is always visible on bolts, washers and nuts..."

Comme si c'était un gage d'extraordinaire qualité que de n'utiliser que du 316L (A4) (sous-entendu : la concurrence utiliserait du 304 A2) !  

Désolé, les supporters d'en face, mais l'auto-pub commerciale à longueurs de pages ne prouve rien.

-----------------------------------------------------------------
Signé : un "pousse-mégots", etc...)  

 

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°162575

kikenveut ... de ce beau Dean ??

http://www.hisse-et-oh.com/pa/index.php?action=voir&id_pa=19681

"...excellent état général ....."           

      

http://www.hisse-et-oh.com/pa/index.php?action=voir&id_pa=19681

Hors ligne
CATAMARAN ALUMINIUM
Inscrit forum
réponse n°162578

Bonsoir,

C'est un 440 qui est en vente, cela ne sert personne surtout pas Luc de faire l'amalgame ...

@+

Hors ligne
SUPER MARAMU
Inscrit forum
réponse n°162616
Catakim17 a écrit :
Pour faire avancer le cata , allez voir le site Dean Catamaran et ouvrez l'onglet "statement" c'est en Anglais mais je peux vous le traduire en Français, et vos yeux s'ouvriront, et tous les pousse-mégots et autres jacteurs, deblateurs comprendront qu'on leur a fait prendre des vessies pour des lanternes...et Mr Chateau est trés explicite dans sa dernière intervention.
J'avais dis qui n'entends qu'un son n'entends qu'une cloche, et donc les sourds entendront et les " aveugles" verront.
Je ne vous bénis pas.
A+

 Rien ne sert de comprendre et lire "statement" , on trouve sur la page française la "déclaration " .....
Et en lisant cette déclaration ,on s'aperçoit que :
1° c'est trés mal traduit
2° ce n'est qu'un ramassis d'arguments commerciaux poussant à croire que Dean sait construire des bateaux , approche typiquement anglo saxonne du marketing basique .
3° rien n'empêche qu'un modèle de bateau ai pu souffrir d'erreurs de choix de matériaux nouveaux ou d'erreur de conception architecturale ( rapport poids / déplacement ) pour faire plaisir aux clients .......
Il n'empêche que aprés si peu de miles , il n'est pas normal qu'un bateau ait tant de problêmes mettant en jeu la sécurité de ses navigants .
Les rapports d'expertises pointent ces interrogations .....

L'erreur est humaine , encore faut il les reconnaitre !!! 

Hors ligne
ELIZABETHAN
Inscrit forum
réponse n°162617
Catakim17 a écrit :
Pour faire avancer le cata , allez voir le site Dean Catamaran et ouvrez l'onglet "statement" c'est en Anglais mais je peux vous le traduire en Français, et vos yeux s'ouvriront, et tous les pousse-mégots et autres jacteurs, deblateurs comprendront qu'on leur a fait prendre des vessies pour des lanternes...et Mr Chateau est trés explicite dans sa dernière intervention.
J'avais dis qui n'entends qu'un son n'entends qu'une cloche, et donc les sourds entendront et les " aveugles" verront.
Je ne vous bénis pas.
A+

 Avant de vous avancer dans des expliquations techniques pour défendre DEAN et ses erreurs  il n'est pas besoin de lire uniquement la publicité commerciale de ce fabricant. Il est préférable de consulter des études  que DEAN n'a probablement pas lu et qui sont elles en Français et émanent d'ingénieurs reconnus.

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/

http://amac-composites.org/JNC15/articles/Gornet.pdf

Même sans être un grand technicien on peut comprendre que ce matériel est très sensible  et probablement mal utilisé par un chantier qui n'en avait pas la maîtrise.

Mais de cela découlent des conséquences  qui peuvent aller jusqu'à un naufrage.

Défendre pour des raisons amicales ou d'intérêt l'indéfendable n'est pas preuve d'honnêteté.

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°162877

240 participant, c'est le champion des forums. Maigre compensation Luc.
Kheops

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°162882

240 interventions, pas intervenants !

La bataille fait rage ...

Et le temps passe ...

Zut ! J'oubliais le sujet (aprés avoir activé spécialement le java -> google-analytics) : DEAN CATAMARAN STRUCTURE PROBLEM

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°162928
Cthierry a écrit :
Cthierry a écrit :
quand , où et comment votre bateau pouvait être remis en état le tout sous contrôle d'expert.
Alors répondez en ligne Monsieur LUC et ne vous abritez pas derrière je ne sais quelle faute imputable au chantier .
 

Le chantier m'a proposé ainsi qu'à Corinne ERIZO  (bateau Aloha cité plus haut) au mois de mars 2010 d'envoyer un technicien pour tout réparer sur mon bateau

Donc MONSIEUR MALEJAC ce que je disais était vrai d'une part et tout ce qui a été dit sur ce blog était FAUX.

Il est donc normal de déceler de l'énervement dans vos propos.

Nous continuons d'avancer malgré toutes les interventions ( que vous avez alimentées ) sur ce blog clamant l'absence d'initiative du chantier

D'autre part je maintiens que vous jouez au jeu du chat et de souris et que , plus expert que les experts, vous trouverez si ce n'est la météo ( sic ...) toujours une excuse pour réfuter les interventions.

Un expert indépendant vous le savez comme moi considère votre bateau naviguable.

Vous prenez d'ailleurs bien soin de ne pas répondre aux demandes qui visent à intervenir sous le contrôle de VOTRE expert ( relisez mon mail et interrogez le s'il ne vous tient pas informé ).

Donc je vous invite à régler les affaires de VOTRE bateau comme bon vous plaira et de manière loyale car vous continuez d'abuser la communauté des marins avec des affirmations aussi contradictoires qu'erronnées.

Ce que j'ai pu vérifié après que vous ayiez alimenté mon inquiétude c'est que :

Vous avez voulu changer votre guindeau VETUS qui vous a répondu qu'il était plus puissant que le nécessitait votre bateau,

Vous avez voulu changé votre frigo parcequ'il y avait de l'eau dedans avant que le fabriquant ne vous réponde lui même qu'il n'était pas possible de mettre un drain.

Vous vous faites photographier au pieds de votre troisième ris et la société quantum accepte de vous modifier la voile.

Vous critiquez la qualité du blanc des joints de la salle de bain ...et l'on accède à votre demande.

Vous demandez des remboursements et l'on vous demande des justificatifs ,

Vous demandez un bateau neuf ou son remboursement pour gérer un changement de vie et ... l'on vous répond non ...

Votre avocat vous conseille alors d'engager la discussion sur le terrain des vices cachés et pourquoi pas le poids puisque ce serait un motif d'annulation de la vente.

Attention ce jeux est dangereux et à vouloir dîner avec le diable encore faut il avoir un long manche !

VOUS avez voulu ouvrir un blog et mettre en avant vos difficultés , VOUS avez voulu impliquer les autres propriétaires à votre cause et vous vous êtes autorisé à dénigrer leurs bateau à la seule fin de servir vos intérêts pécuniers;

Qu'ils en fassent les frais lors de la revente ( dont certain de vos supporters font état sur ce blog ) vous importe peu.

Vous voulez  que je vous appelle par votre nom ? Mais vous vous sentiez cependant assez proche pour que vous
vous permettiez de juger de la qualité des bateaux des autres propriétaires , et vous amusiez à salir leur réputation.

Et Ben c'est raté puisque si je comprends bien vous n'êtes plus que deux dans la barque ?

Pas besoin d'être devin pour ne rien prédire de bon à ce genre d'attitude empreinte de déloyauté.

Vous rassurerez comme vous pourrez ( "il est avocat, il est payé et patati et patata ) vos supporters mais la vérité est ailleurs ...

Elle tombera un jour ou l'autre et je vous souhaite toute la santé et le temps nécessaire pour assumer.

Toutefois si vous ne voulez plus que j'intervienne vous pouvez encore changer le titre de votre blog et intitulez le MON CATAMARAN A MOI MONSIEUR MALEJAC PROBLEME DE STRUCTURE ... vous m'éviterez ainsi de prendre sur mon temps pour tenter de remettre un peu de vérité dans ce blog.

 Encore des insinuations fallacieuses Monsieur Chateau!!!!!

Aucun expert n'a déclaré mon bateau navigable; pas même celui de DEAN, par contre deux experts m'ont confirmé par écrit que ce bateau n'est plus navigable et qu'il présente un risque pour l'équipage.

Je suis surpris de voir que vous semblez détenir des documents de listing des avaries réclamées au chantier, car ceci n'a été remis qu'aux experts et aux avocats . Il est vrai que des problèmes divers comme le guindeau et le frigidaire font partie de ma réclamation et cela est justifié car ces matériels sont sous garantie. Par contre j'aimerai savoir par quelle indiscrétion vous détenez ces documents ?

Ce que j'affirme par contre, c'est qu'un certain nombre de factures avancées par moi pour des réparations diverses couvertes par la garantie ne m'ont jamais été remboursées et font partie de mes demandes. D'après mes informations plusieurs propriétaires de DEAN ont le même problème de non remboursement. Je puis vous fournir les noms et adresses mails de ces propriétaires.

Si vous craignez une dépréciation à la revente des DEAN441  je vous précise que cela me concerne aussi. La faute est celle du chantier qui a fait des erreurs et qui les a volontairement caché. La responsabilité entière est au chantier parceque la vérité éclate aujourd'hui.

Peut être auriez vous préféré pouvoir vendre votre bateau en dissimulant le problème , pas moi. Aujourd'hui vous êtes comme moi la victime de DEAN qui vous a vendu un bateau non certifié et peut être dangereux comme le mien.

Je suis désolé de vous faire perdre votre temps mais rien ne vous oblige à intervenir sur le forum.

Hors ligne
DUFOUR 36CC
Inscrit forum
réponse n°162935

Bj,

Quel interêt aurait Luc à cassé du sucre sur son bateau et surtout publiquement, demain il voudrait revendre son bateau, je voudrais pas être à sa place.
Maintenant, je peux comprendre lors d'un achat de ce prix et apparament toutes les parties sont d'accord sur les graves problèmes.
Que Luc n'a pas envie de se limiter à quelques pettites réparations sur un coin de ponton qui permettraient d'arriver à la fin de la garantie sans résoudre sur le fond les graves malfaçons.
De toute façon, il faudra du temps pour oublier le nom de Dean et je peux comprendre des proprios qui ont ce bateau sans problème de râler sur cette publicité très très mauvaise pour la revente après leurs périples.
Les forums sont aussi fait pour avertir les autres utilisateurs.

Ps: juste une réflexion

a+
Joël

Hors ligne
X95
Inscrit forum
réponse n°163157

Bonjour
A toutes fins utiles, il y a un  Dean 441 à vendre sur:
  www.bleu2m.net
Je suis tombé dessus par le plus grand des hazards!
Eric

www.bleu2m.net

Hors ligne
ELIZABETHAN
Inscrit forum
réponse n°163300

Voici le site de Nidacore.

http://nida.core.com/pdfs/rigidtech.pdf

Pour les techniciens c'est fort instructif.

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°163304

B'Soir,

le site se trouve là : nidacore.com/

Et le lien exact pour lire le pdf cité ci-dessus est celui-là : nidacore.com/pdfs/rigidtech.pdf

Vingt dieux, ils en ont mis des tartines pour vanter leurs produits !

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°163350

Le chantier Dean catamarans souhaite faire part d’une notification qui est inscrite sur le site officiel de Dean catamarans à la rubrique 441.

En effet, suite à une procédure que nous avons eue avec un propriétaire, nous n’avions absolument pas à communiquer en dehors de la juridiction et seuls les conseils des parties concernées sont au fait des différentes interventions, demandes et attentes….

Pour toutefois donner une autre lumière à ce dossier, le chantier Dean vous engage à lire le texte qui est inscrit sur le site, et pour accéder directement à cette information nous vous le soumettons à la suite de cette information.

Deux points sont essentiels, d’une part le Chantier Dean a toujours été en contact avec le ou les propriétaires, a toujours formulé ses recommandations, et les préconisations qu’ils voulaient exécuter sur les bateaux incriminés quelque soit les différentes histoires de ceux-ci, qu’il y a eu une expertise contradictoire, par un expert de renommée internationale ( voir ci-dessous) et que les travaux seront effectués après ultimes vérifications sur le bateau de Mr Malejac, et ceci en accord seulement avec les organismes certificateurs.

Second point, les allégations, les calomnies, les mensonges qui ont été diffusés sur le net et sur lesquels nous ne voulions pas répondre ce qui aurait eu pour effet uniquement d’alimenter une certaine cible de personnes qui ne cherchent qu’à nuire à l’image d’un chantier, à ses 80 salariés, à 26 ans de production, pour ceux-ci nous ferons une mise au point sur chacune des allégations qui ont été énoncées, et nous désignerons ainsi la volonté clairement affirmé de ces personnes de nuire pour des raisons plus ou moins obscures … si besoin outre notre priorité de répondre à la remise à niveau de certains de ces bateaux ayant eu ces signes de faiblesse sur une paroi, nous ferons en sorte que la justice fasse lumière sur ces exactions qui pourraient s’apparenter à des calomnies ou à des diffamations.

Communiqué du Chantier

« Dean Catamarans a été mis au courant d’un possible problème pouvant causer la délamination dans la zone entourant l’encadrement sur certains catamarans Dean séries 440, modèle 441

Nous avons IMMEDIATEMENT notifié cela aux propriétaires, de nos bateaux pouvant être affectés et avons demandé qu’ils prennent les mesures avec nous pour permettre les modifications Cette notification était en date du 12 mars 2010.
Seulement un seul propriétaire a répondu à cette date.
L'un d'eux M. Luc Malejac a allégué que nous avons absolument rien fait pour remédier à la situation. Ce n'était pas correct.

Dean Catamarans a demandé à un ingénieur marine TOTALEMENT INDEPENDANT – le Dr Brian Gowan (CEng CMarEng FIMarEST FRINA) de faire une expertise légale indépendante et un rapport à remettre. Le Dr Gowans est allé dans les Caraïbes pour faire ses premières investigations du 23 au 26 Août 2010.
Il a inspecté deux bateaux, « Aphrodite » le bateau de Mr Malejac et la propriété de Mr Lebon, « Extrapolation IV » . Il a constaté que les cloisons étaient voilées et que les encadrements de portes étaient distordus.
Toutefois, les cloisons sont couvertes par des contrecloisons/ doublure, et il n’était pas possible de voir l’étendu du problème.
Il n’était pas convaincu que les bateaux étaient soit impropres à la navigation ou structurellement défectueux pour un certains nombres de raisons. Il a fait un rapport initial à Dean Catamarans et à ECB Hollande qui avait temporairement suspendu la certification ISO de Dean Catamarans. Son rapport avait aussi été envoyé aux propriétaires.

Quand il retourna en Afrique du Sud d’autres investigations ont conclu que possiblement le problème venait d’une erreur d’assemblage et certaines sections de la cloison N°2 n’étaient pas installés correctement et entraînaient une défaillance. Ceci requiert d’enlever les placages et d’inspecter les cloisons structurelles du bateau de monsieur Malejac.
A ce stade, il apparaît que le poids n'est pas la cause du trouble, car les calculs de structure subissant des poids excessifs montrent qu'ils répondent aux exigences ISO. Il n'existe aucune preuve que les navires seront impropres à naviguer une fois que les modifications sont terminées, en fait, il est évident que les bateaux restent on ne peut plus marins.

Nous avons demandé à M. Malejac un accès au bateau, mais il n'a pas encore donné son accord. Tant que nous ne pouvons voir la situation sous les placages/ doublages, nous ne pouvons pas aller plus de l'avant pour obtenir la bonne raison de la cause, de l'étendue et le processus de réparation, et obtenir suite à ce processus, l'accord de notre autorité de certification.

Nous ne fuyons en aucunement le problème, et allons réparer les bateaux dont les cloisons ont défaillis, mais on ne peut pas aller de l’avant pour le faire tant que la cause n’est pas vérifiée, le processus de réparation approuvé et la certification revalidée.
Nous espérons faire cela aussi vite que possible dès que les investigations complètes sont finalisées. Il sera expliqué plus tard comment les réparations satisfont aux standards ISO.

Peter Dean
Dean Catamarans

Traduction du texte original en anglais qui seul fait foi.

http://www.deancatamarans.com/fr/message.asp

http://www.deancatamarans.com/fr/dean441technical.html

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°163358

Très bien, dont acte. Dommage que les menaces de plaintes en Justice affaiblissent l'argumentation claire et précise.

Mais il manque un élément d'information très important dans ce communiqué "officiel" : sa date de publication.

S'il vous plait, nous aimerions bien qu'elle soit communiquée publiquement par Dean Catamarans ou son représentant officiel.

Dans cette attente, soyez assuré, Mr Dean, d'une totale impartialité dans cette affaire.

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°163425
Dean Cata a écrit :
Le chantier Dean catamarans souhaite faire part d’une notification qui est inscrite sur le site officiel de Dean catamarans à la rubrique 441.

En effet, suite à une procédure que nous avons eue avec un propriétaire, nous n’avions absolument pas à communiquer en dehors de la juridiction et seuls les conseils des parties concernées sont au fait des différentes interventions, demandes et attentes….

Pour toutefois donner une autre lumière à ce dossier, le chantier Dean vous engage à lire le texte qui est inscrit sur le site, et pour accéder directement à cette information nous vous le soumettons à la suite de cette information.

Deux points sont essentiels, d’une part le Chantier Dean a toujours été en contact avec le ou les propriétaires, a toujours formulé ses recommandations, et les préconisations qu’ils voulaient exécuter sur les bateaux incriminés quelque soit les différentes histoires de ceux-ci, qu’il y a eu une expertise contradictoire, par un expert de renommée internationale ( voir ci-dessous) et que les travaux seront effectués après ultimes vérifications sur le bateau de Mr Malejac, et ceci en accord seulement avec les organismes certificateurs.

Second point, les allégations, les calomnies, les mensonges qui ont été diffusés sur le net et sur lesquels nous ne voulions pas répondre ce qui aurait eu pour effet uniquement d’alimenter une certaine cible de personnes qui ne cherchent qu’à nuire à l’image d’un chantier, à ses 80 salariés, à 26 ans de production, pour ceux-ci nous ferons une mise au point sur chacune des allégations qui ont été énoncées, et nous désignerons ainsi la volonté clairement affirmé de ces personnes de nuire pour des raisons plus ou moins obscures … si besoin outre notre priorité de répondre à la remise à niveau de certains de ces bateaux ayant eu ces signes de faiblesse sur une paroi, nous ferons en sorte que la justice fasse lumière sur ces exactions qui pourraient s’apparenter à des calomnies ou à des diffamations.

Communiqué du Chantier

« Dean Catamarans a été mis au courant d’un possible problème pouvant causer la délamination dans la zone entourant l’encadrement sur certains catamarans Dean séries 440, modèle 441

Nous avons IMMEDIATEMENT notifié cela aux propriétaires, de nos bateaux pouvant être affectés et avons demandé qu’ils prennent les mesures avec nous pour permettre les modifications Cette notification était en date du 12 mars 2010.
Seulement un seul propriétaire a répondu à cette date.
L'un d'eux M. Luc Malejac a allégué que nous avons absolument rien fait pour remédier à la situation. Ce n'était pas correct.

Dean Catamarans a demandé à un ingénieur marine TOTALEMENT INDEPENDANT – le Dr Brian Gowan (CEng CMarEng FIMarEST FRINA) de faire une expertise légale indépendante et un rapport à remettre. Le Dr Gowans est allé dans les Caraïbes pour faire ses premières investigations du 23 au 26 Août 2010.
Il a inspecté deux bateaux, « Aphrodite » le bateau de Mr Malejac et la propriété de Mr Lebon, « Extrapolation IV » . Il a constaté que les cloisons étaient voilées et que les encadrements de portes étaient distordus.
Toutefois, les cloisons sont couvertes par des contrecloisons/ doublure, et il n’était pas possible de voir l’étendu du problème.
Il n’était pas convaincu que les bateaux étaient soit impropres à la navigation ou structurellement défectueux pour un certains nombres de raisons. Il a fait un rapport initial à Dean Catamarans et à ECB Hollande qui avait temporairement suspendu la certification ISO de Dean Catamarans. Son rapport avait aussi été envoyé aux propriétaires.

Quand il retourna en Afrique du Sud d’autres investigations ont conclu que possiblement le problème venait d’une erreur d’assemblage et certaines sections de la cloison N°2 n’étaient pas installés correctement et entraînaient une défaillance. Ceci requiert d’enlever les placages et d’inspecter les cloisons structurelles du bateau de monsieur Malejac.
A ce stade, il apparaît que le poids n'est pas la cause du trouble, car les calculs de structure subissant des poids excessifs montrent qu'ils répondent aux exigences ISO. Il n'existe aucune preuve que les navires seront impropres à naviguer une fois que les modifications sont terminées, en fait, il est évident que les bateaux restent on ne peut plus marins.

Nous avons demandé à M. Malejac un accès au bateau, mais il n'a pas encore donné son accord. Tant que nous ne pouvons voir la situation sous les placages/ doublages, nous ne pouvons pas aller plus de l'avant pour obtenir la bonne raison de la cause, de l'étendue et le processus de réparation, et obtenir suite à ce processus, l'accord de notre autorité de certification.

Nous ne fuyons en aucunement le problème, et allons réparer les bateaux dont les cloisons ont défaillis, mais on ne peut pas aller de l’avant pour le faire tant que la cause n’est pas vérifiée, le processus de réparation approuvé et la certification revalidée.
Nous espérons faire cela aussi vite que possible dès que les investigations complètes sont finalisées. Il sera expliqué plus tard comment les réparations satisfont aux standards ISO.

Peter Dean
Dean Catamarans

Traduction du texte original en anglais qui seul fait foi.

 J'ai pris note des informations ci-dessus et souhaite y répondre car elles comportent des contrevérités et des inexactitudes.

Tout d'abord il me semble important que DEAN précise les différences entre les DEAN 440 et 441 puis qu'il semble dire qu'il s'agit d'un bateau similaire !! Il ya quand même quelques tonnes de plus.

Je constate que le chantier DEAN pour la première fois admets que sa responsabilité est engagée. En effet il admets "une erreur d'assemblage" et que "certaines sections de la cloison N°2 n'étaient pas installées correctement et entraînent une défaillance"

Je note également que le chantier ne fuit"aucunement le problème" et qu'il va "réparer les bateaux dont les cloisons ont défaillis"

DONT ACTE

Il n'est pas exacte d'affirmer que le chantier a toujours été en contact avec les propriétaires et qu'il a toujours formulé des recommandations. A t'il à ce jour informé les autres propriétaires de 441 d'un risque éventuel ????

Pour ce qui me concerne il ne faut pas oublier que l'on ma proposé des plaques de bois à intaller devant les déformations de cloisons pour câcher les déformations. Il ne faut pas oublier que l'on m'a affirmé  que le problème n'était RIEN. Que l 'on m' a proposé un technicien qui en trois jours devait tout réparer!! Quelle était sa vrai mission ? Que mes cadènes qui se décolle, ce n'est rien. Un peu de Sikaflex et tout est bien. 

Il est inexacte de prétendre qu'une expertise  contradictoire a eu lieu. EN effet Dr. B. Gowan, expert payé par DEAN, lors de sa venue à Grenade pour visiter mon bateau m'a précisé qu'il n'avait pas été informé de la convention signée par l'avocat de DEAN( qui s'est porté fort pour sa cliente)et qu'en conséquence il faisait ce que son client lui avait demandé et rien de plus.

Il est inexacte de dire que le rapport d'expertise de Dr. Gowan m'a été adressé. Je l'ai obtenu par le propriétaire du bateau Extrapolation et n'il y a pas de rapport spécifique concernant Afrodite à ma connaissance.

Il est parfaitement inexacte de dire que je n'ai pas donné d'accord à l'accès pour des prélèvements de cloison sur mon bateau par Dr. Gowan expert de DEAN. Mon avocat a fait part de cet accord à l'avocat de DEAN  par courrier officiel du 30 novembre. Il donnait un accord à condition que les trous effectués dans les cloisons soient réparés suite à l'expertise aux frais du chantier, et que les documents techniques demandés par mon experts soient communiqués à celui-ci afin qu'il puisse cloturer son rapport.
Nous sommes le 20 décembre et nous n'avons pas de réponse !!! Nous avions aussi demandé d'être informés de la date de ces prélèvements .

Il est intéressant dans ces conditions que l'avocat de DEAN me demande de fournir mes livres de bord pour essayer de prouver que j'ai malmené mon bateau.

L'expert de DEAN Dr.B.Gowan me semble de toute confiance et d'une compétence non discutable mais il est payé par DEAN et j'aimerai aussi que mon expert B. Pouthier puisse avoir accès aux calculs remis à ECB pour certifier mon bateau si, cela est faisable.

Il est intéressant de constater qu'il a fallu aussi longtemps pour que le chantier admette enfin sa responsabilité.

Je remercie encore tous les navigateurs qui m'aident même moralement dans cette affaire.

Hors ligne
TARGA 32
Inscrit forum
réponse n°163428

vous indiquez que le bateau est certifié, est-ce le cas?
je constate que sur le site DEAN il n'est pas fait état d'une certification par tierce partie mais seulement d'une démarche de qualité présentée sous une forme "commerciale".
il serait bon de savoir si la certification existe et quelle est sa nature car les indications données par DEAN manquent de précision.
bien cordialement.

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°163475

Le bureau de contrôle ECB confirme que la certification du 441 n'a jamais existé. Seul le 440 a fait l'objet d'une certification en 2001.

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°163632
Cthierry a écrit :

Vous vous faites photographier au pieds de votre troisième ris et la société quantum accepte de vous modifier la voile.

Pour avoir navigué sur l AFRODITE ,  je penses  qu il fallait bien faire quelque chose , A CHAQUE PRISE DE RIS  LA BOME REMONTAIT DE 80 CM a 1 Metre a son extremité  vu l emplacement  ou passait la bosse de ris  dans la voile , c est ainsi sur votre bateau ?? une fois la bosse bien étarquée !!

 

Hors ligne
GOÉLETTE
Inscrit forum
réponse n°163707
LUCMALEJAC a écrit :
Le bureau de contrôle ECB confirme que la certification du 441 n'a jamais existé. Seul le 440 a fait l'objet d'une certification en 2001.

 UP pour éviter des "amnésies" ordinaires et récurrentes dans ce genre d'affaires.

Bref, l'enjeu est de savoir en ce moment qui va croire au  Père Noël (Santa Klaus en British) ...

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°163994

Bonjour Luc...
> Apparement Dean a fait un grand pas dans ton sens et de tes malheureux
> compagnons d'infortunes.
> Est ce que tu penses que c'est le commencement de la fin de tes problèmes?
> As tu eus des contacts direct avec le chantier depuis la parution de cet > article?

Hors ligne
CATANA472 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°164047

Enfin le chantier semble admettre sa responsabilité mais je n'ai pas de nouvelles directes puisque le chantier ne me réponds pas même par le biais de son avocat.

J'espère que les choses avancent  . En cette période il est  possible de croire aux miracles.

Hors ligne
DEAN CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°164318
Dean Cata a écrit :
Nous avons IMMEDIATEMENT notifié cela aux propriétaires, de nos bateaux pouvant être affectés et avons demandé qu’ils prennent les mesures avec nous pour permettre les modifications Cette notification était en date du 12 mars 2010.
Seulement un seul propriétaire a répondu à cette date.
Peter Dean
Dean Catamarans

 

En voila une bonne nouvelle !!!!!
J'aimerai que DEAN et consorts me disent comment et quand ils m'ont prévenu en tant que propriétaire de DEAN 44158 d'un tel problème.
A ce jour, je n'ai plus de nouvelles sauf publicitaires de DEAN. Il est vrai qu'ils me doivent encore plus de 2500 euros et qu'ils m'ont vendu une annexe hors normes CE.
J'attends encore que DEAN me dise :
1) Quand il souhaite me rembourser,
2) Quels sont les bateaux incriminés par les problèmes de structures,
3) Quelles sont les recommandations pour éviter d'aggraver les problèmes,
4) Que va faire DEAN pour renforcer nos bateaux afin d'éviter des aggravations irréversibles, voir un accident grave!!!
5) Que Dean m’explique comment ils ont pu faire certifier ce bateau avec un tirant d’eau complètement faux et un surpoids intolérable !!!
Hubert COMBACAL Propriétaire de CHAMALOU DEAN 44158

Hors ligne
TRINIDAD
Inscrit forum
réponse n°164655

ET MAINTENANT????

Pages

Le site de la Grande Croisière...