Pause toujours ... /Yves

Posté par : Christine et Yves
20 Juillet 2021 à 15h
Dernière mise à jour 23 Juillet 2021 à 13h
178 vues
Flux-RSS

Toujours à Roscoff,  j'attends le retour de  ma belle...

... et je m'occupe.

Lorsque le temps s'y prête. Car nous sommes passés d'une  trop longue période "façon mois de mars" (12°C la nuit et au mieux 17°C le jour, avec beaucoup de pluie) à un été bienvenu  mais qui commence à "cogner" (!) depuis quelques jours. Et avec ça, régulièrement et malgré un vent mesuré, "la mer est démontée !" comme disait Raymond Devos. C'est beau la Manche ! https://youtu.be/2d6mU0d8YuQ

Au cours de quelques petites ballades (super le vélo pliant !), je m'entraine à contrôler notre drône,  depuis les rares endroits où il  n'est  pas interdit de le faire voler. Exemple, depuis la plage face au port : https://youtu.be/aP6XbPPXbzI

Et puis je profite des ambiances variées, dans la marina, et d'une quiétude certaine :  https://youtu.be/Ubrjhuu5J_Y

Allées et venues

L'avantage d'un port, c'est le mouvement et le renouvellement des voisins, lorsque comme moi  on reste immobile  (c'est presque  urbanistique  ! )
J'ai ainsi pu voir passer, parmi des dizaines  de bateaux faisant escale quotidiennement  :

  • La Belle Poule, navire-école de la Marine, superbe goelette à hunier :

    Son départ sous voiles a été fort majestueux et donne une idée de l'ambiance des ports d'antan. Même s'il y avait ici des moteurs :  https://youtu.be/Ey1NRmx0W2Q
     
  • Lengai, un Petrel 46 (ça ne s'invente pas !) sur plans de D. Presles. Bateau donné (!) aux Glénans et qui effectue maintenant des "périples" au long cours.
    Et - ça ne s'invente toujours pas - qui  a réalisé il y a deux ans le parcours nord-atlantique que nous ambitionnons  de faire !  Il devrait réitérer l'an prochain.   A suivre donc pour notre culture et pour identifier des escales potentielles.  Confiné en Bretagne, il embarque des stagiaires  "normaux" (de bon niveau) mais est vraiment trop rapide pour ce  terrain de jeu !
    Très beau batau.  Bref contact avec l'équipage et le chef de bord.

     
  • Bye Bye, un impressionnant Cigale 16 (Lombard/Alubat), à Philippe Perrin. Particularité : il a notamment bouclé "La longue route" 2018,  tour du monde en solitaire par les trois caps, sur les traces de Bernard Moitessier. Mais hélas avec escale  technique    pour réparer des avaries  de gouvernail et de gréement. Bien discuté avec lui, visité le bateau (ressemblance  frappante des aménagements avec ceux de Petrel, en plus longs !) et surtout parlé de l'Ecosse qu'il adore.  Moralité : nous  avons maintenant des indications et des cartes de plus à notre arc !  Il a aussi visité notre bateau, qu'il a semblé trouver très bien. C'est d'ailleurs généralement le cas de tous nos visiteurs avertis... :).

     
  • Un joli bateau franco-américain  (dont il faut que je retrouve le nom), sous pavillon américain, dont le propriétaire est très calé dans l'utilisation du Navtex (pour avoir des bulletins météo au large). Il m'a donné envie de remettre le nôtre en service :  si nous parvenons à partir vers la péninsule ibérique ou - mieux - vers l'Ecosse cette année, il pourrait nous être fort utile.
    Aménagements "old fashion", chaleureux mais exigus. En retour il a aussi visité Petrel, qui l'a enthousiasmé pour son espace inérieur et sa clarté.
     
  • Aldébaran 
    Voilier rencontré   dans l'écluse du Légué au retour de notre première sortie avec Petrel. Patrick et  Carole sont maintenant retraités et envisagent de naviguer au long cours. Victimes d'une  voie d'eau dès le début de leur croisière estivale  (passe-coque) ils sont venus faire sortir le bateau de l'eau pour réparer et attendre des amis (bateau Jonathan Livingstone). 
     
  • Pierrick 2

    Qu'en dire ? Que les vidéos en ligne de Christel et Thierry sur leurs navigations en baie de Morlaix, notamment, m'ont aidé à surmonter mes problèmes de santé, il y a deux ans. L'aide et l'amitié spontanée de Thierry m'a permis, ces jours derniers, de prendre en main l'entretien du moteur (un complément pratique au stage de Nantes, en quelque sorte). Et aussi de profiter d'une foule de conseils. Un grand merci.
    Comme ils résident à bord à l'année en préparant un grand départ prévu dans cinq ans (au rythme où ils s'y préparent, ils seront plus que prêts !)  nous serons amenés à nous revoir.

Bricoler, (faire) réparer, préparer, etc.

En fait c'est l'essentiel de mes activités (auxquelles il faut ajouter "exister", ce qui est plus laborieux à bord que chez soi). Frigo, éolienne, instruments, révision moteur,  matelotage, stationnement (pour les voitures et le matériel excédentaire),  etc.  Mais je ne vais pas en faire la - longue - liste ici...

A plus dans l'bus, comme disait l'autre  ! ;)

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...