Bretagne : le retour

Posté par : Christine et Yves
14 Novembre 2021 à 13h
Dernière mise à jour 16 Novembre 2021 à 01h
137 vues
Flux-RSS

En stand-by à Port Haliguen donc, nous profitons de cette escale prolongée pour faire un peu de tourisme. Visite notamment de Carnac, de ses mégalithes du néolithique et de son intéressant musée de la préhistoire, ballade autour de la rivière d'Etel, l'île de Saint-Cado ... Et nous admirons les vieux gréements du bassin à flot.


Un dolmen à Carnac. Une sépulture, initialement souterraine, apparemment .
 

Etrange monument à Saint-Cado, au nord de l'île du même nom sur la rivière d'Etel.

     
Ring Andersen (Vannes), ancien navire de charge danois de 1948
et
Ruth (Saint-Malo), caboteur  suédois lancé en 1914

Le mauvais temps passé, nour reprenons notre route de retour le 7 octobre, par petit temps de SE.
Christine souhaite dorénavant rejoindre Roscoff au plus vite mais cependant sans faire d'étape longue.

Faute de pouvoir rejoindre Audierne directement (courant, vent faible), nous mouillons dans l'après-midi à l'ouest du phare de Penfret, aux Glénan, mouillage que nous quitterons dès le point du jour.
Lumières splendides, peu de bateaux au mouillage, relativement à notre expérience de l'an passé. La magie de ces îles...


Le couchant, vu du mouillage à Penfret


Le levant, vu des Pierres Noires, en quittant  les îles

Nous visons le passage du Raz de Sein vers l'étale de basse mer (vers 13h) ou le début du flot. Le coefficient de marée est de 108, et le courant relativement fort. Il ne faut donc pas perdre de temps. Moteur...
Nous serons à l'heure à la Pointe du Raz, où nous rencontrerons une veine de courant puissante qui nous portera bien à l'ouest de la route projetée, en direction de Tévennec. Un "navire à passagers" en route vers Brest et faisant la même route que nous subira le même sort : nous n'avons donc probablement pas fait de mauvais choix ! Ce courant lèvera aussi quelques très grosses, puissantes et impressionnantes vagues, de l'ordre de 4 à 5 m peut-être, à proximité de La Plate : sa rencontre avec la houle résiduelle d'ouest ?


Le Raz de Sein, à nouveau 

Et, sans autre histoire sinon une nouvelle visite de nos copains-dauphins et  des paysages toujours admirables, nous arrivons à Camaret en fin d'après-midi.


Toujours une source d'émerveillement !


La pointe de Pen Hir, son "Monument aux Bretons de la France libre", et les "Tas de Pois"...


"Le Lion" (Rochers du Toulinguet). Au fond, la pointe de Pen Hir.

Nous profiterons le lendemain d'un temps calme pour marcher jusqu'à la Pointe de Pen Hir et les Tas de Pois, pour voir la mer... depuis la côte.


Un paysage toujours splendide !

Par un joli temps d'Est, tournant au  NNE d'une quinzaine de noeuds, nous repartons au matin vers le Chenal du Four et l'Aber Wrac'h. L'idée est, là encore, d'arriver dans le Four à basse mer puis à l'Aber Wrac'h avec la fin du flot.
Le vent nous accompagnera toute la matinée.


La Pointe Saint-Mathieu

Cependant, en début d'après-midi, il s'avèrera par trop contraire, compromettant une arrivée de jour. Moteur...
Et nous prenons un coffre en soirée devant le port de l'Aber Wrac'h.


Un dernier "chromo" ( pour la route) à l'Aber Wrac'h. On n'y résiste pas ! Mais quelle sérénité ...

Nous le larguerons en début de matinée pour notre dernière étape vers Roscoff. Un convoyage contre le courant plus qu'une fin de croisière, hélas, pour arriver de jour. Moteur...
Et, à 17:10 nous retrouvons notre place au ponton du port du Bloscon.

 

The end.

_____/)_______________

 

Et ensuite ?

C'est fini. Pour cette saison au moins. Le moral n'y est guère et nous entamons un (très) gros boulot de rinçage/séchage des voiles et du gréement courant, bricolage, réparation du génois, confection d'amarres et de leur fourrage (protections contre l'abrasion avec du tuyau d'arrosage), nettoyage, rangement, ... en prévision de l'hivernage. Pas facile d'abandonner notre voilier ainsi, si loin de chez nous, pour tout un hiver et - forcément - plusieurs tempêtes...
Heureusement,Thierry et Muriel, qui vivent à bord de leur bateau à quelques places de là nous proposent de garder un œil  sur Petrel. Cela nous soulage grandement et ramène un peu de moral !


Thierry surveille même Petrel avec son drone !

A Roscoff, nous prenons le temps de quelques jours, tout de même, pour un - excellent - stage de navigation astronomique. Pour quel usage ? Au moins par curiosité intellectuelle !   ...


Les balles de ping-pong comme astres !

Nous sortirons du bateau un volume incroyable de matériel, papier, vêtements, etc., qui trouvera pour l'essentiel place dans un local "à terre" ... et remplira à bloc nos voitures pour ce qui rentrera avec nous.
Le coeur gros, c'est cependant un retour plus touristique que prévu puisque nous passerons un grand week end à visiter la région des Sables d'Olonne, de  La Rochelle et alentours ... en attendant la réparation de la voiture  qui nous a lâchés   ! 


Le fameux chenal des Sables d'Olonne...


... et les tours de La Rochelle sous le soleil  !

 

(A suivre ?)

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...