2008 -Les Iles en OS- De KOS à MARMARIS

2008 -Les Iles en OS- De KOS à MARMARIS

Posté par : Olivier
23 Mars 2012 à 18h
Dernière mise à jour 19 Janvier 2016 à 09h
590 vues
Flux-RSS

    J'ai donc attendu tout l'hiver dans ma confortable marina de Kos. Mes voisins sont logés à la même enseigne et attendent eux aussi le retour du proprio. Je dois être le seul français du coin et toutes les nationalités navigantes sont plus ou moins représentées. Je dois me trouver dans un camp d'immigration.

    Par une nuit ventée et froide du mois d'avril deux individus réinvestissent le bord. Je reconnais mes deux Hasbeen de l'année dernière. Au petit dej il rentre dans le vif du sujet et là c'est le choc : Ils m'informent qu'ils sont devenus mes nouveaux proprios . Non seulement je suis exilé à 3000 milles de mon port d'attache, et me voilà abandonné par mes parents et adopté par deux vieux. Pour dédramatiser la situation ils m'expliquent qu'il vont rester quatre mois avec moi et que Marc et son équipage viendront me voir. Par contre leur programme m'inquiète franchement , car , pour changer de trente années de bretagne Sud, ils ont prévu de visiter un maximum d'îles grecques  et comme ils ont fini ou presque de bosser , ils ont le temps. En regardant une carte de la Grèce je réalise instantanément que je ne suis pas prêt  de revoir de si tôt la tour St Nicolas et mes amis les huîtres de Marenne Oléron . Je comprends aussi que je ressemble de plus en plus à mes voisins , les bateaux de voyage : comme mes collègues j'ai complété mon équipement avec mon couple de retraités en guise de pilote. Il ne me manque plus que le Bimini et le Barbecue pour avoir le look parfait.

2008.jpg

   Pour me consoler ils me sortent de l'eau et me bichonnent pendant plusieurs jours, avec peinture, lustrage etc....Et puis départ pour la première île, pour la mise en jambe : une belle journée de Nav pour arriver au mouillage d'Emboreios sur l'île de Kalymnos. Un lac entouré de montagnes et de falaises d'escalade mondialement connues, le bêlement des chèvres et des moutons, les cloches de l'église et le coq réveil matin. Le paradis pour un marin grimpeur. On y reviendra. Le lendemain retour à Kos pour récupérer un complément d'équipage. C'est l'annivesaire de madame et en guise de cadeau on lui a concocté 35 milles au louvoyage par 25/30 knts  prévus, sous  2 ris et trinquette. Quand on aime on ne compte pas et en plus ça ouvre l'appétit. Donc resto, dans un quartier perdu loin des restos à touriste, juste quelque papys grecs conservés à l'Ouzo en guise d'enseigne et le patron vous sert son  plat pantagruélique de petits poulpes en friture avec frites , le "fish and chip" grec . Digestion difficile assurée pour le reste de la nuit, mais aucun regret tellement c'était bon. Bon anniversaire  et bienvenue en Grèce.

IMG_0103.jpg

 

LES ILES GRECQUES

      Comme il y en avait beaucoup à caser dans si peu d'eau, Zeus a fait des tas : Ioniennes, Saroniques, Sporades, Dodécanése et les fameuses Cyclades.

      Puis il leur a donné un nom et il s'est pas cassé la tête : il leur a presque toute mis un OS pour terminer le nom, KalymnOS, LerOS, PatmOS etc... il y a même une iOS, on peut pas faire plus simple.

      Moi et mes vieux, on est pas franchement intello, mais on ne veut pas mourir idiot pour autant. D'autant plus que  dans nos Charenres natales on a aussi cette fâcheuse manie de terminer le nom de nos villes et villages par AC : cognAC, jarnAC, gemozAC etc... Mais on en connaît l'explication depuis longtemps : Aqua , l'eau en latin , là ou il y a de l'eau. Hélas il n'y a pas d'eau dans les îles en Os, il faut donc chercher la signification ailleurs et nous avons interrogé toutes les compétences hellénistiques à notre disposition y compris agrégés et même le fameux Google sans avoir un embryon de réponse. En désespoir de cause nous avons demandé à nos amis les chiens, experts en Os. Ils sont secs sur le sujet.  Sans réponse, on va partir du principe que les grecs mettent des OS à la fin des mots comme les Toulousains et les Marseillais ponctuent leur phrase par des mots plus ou moins élégants.

 Grece 2010 018.jpg     Les quatres campagnes de 2008 à 2011 n'ont pas suffit pour toutes les visiter, mais le carton reste honorable : 60 ilOs visitées et aucun regret, mais comme il faut toujours faire un choix :        

      -Les petites magiques : Paxos et Meganisi,  les petites Cyclades, Ionoussa et Lipsi et enfin Simi et Kastellorizo. 

      -Les grosses magiques: Ithaque, Poros, Milos, Amorgos, Naxos et Samos

      -Les hyper touristiques mais incontournables: Corfou, Hydra, Skiathos, Santorin et Mikonos.

     Les îles Grecques sont  pour nous les marins un trésor inestimable. Malheureusement les créanciers voraces de ces pauvres Grecs ne semblent pas avoir la même vision de la valeur des choses.

Le MELTEM et ses antidotes:

Rod Heickell, l'auteur des guides Imray  sur la Grèce parle sans complaisance de cet "horrible vent". Il faut donc faire avec, et le plus intelligemment possible ou partir bien loin. Au printemps et à l'automne le jeu est assez facile mais pendant sa crise de l'été le combat peut devenir violent.

Première méthode pour détourner l'adversaire : Faire brûler des cierges dans les multiples petites chapelles blanches et bleues.  Malgré la ferveur de vos prières le résultat restera aléatoire.

Deuxième méthode: Comme vous venez de réchapper de justesse à la tempête il est du devoir du marin de construire une chapelle en remerciement de la vie sauve. En voyant le nombre innombrables de petites chapelles vous réaliserez rapidement le peu de fiabilité de la première méthode. Le temps que vous construisiez votre chapelle vous ne subirez pas les assauts du Meltem mais votre programme de navigation devra être fortement révisé.

La troisième méthode fut mis au point par Ulysse qui en avait marre de faire brûler des cierges et construire des chapelles et de se prendre malgré tout des tempêtes successives. Il demanda à son copain Poseidon qui s'y connaissait  un peu en vent et informatique de lui bidouiller un petit logiciel de météo qui lui permettrait de rentrer enfin à Ithaque. Les grecs utilisent toujours Poseidon.ncmr  pour déjouer les méfaits du meltem. Une connexion internet par cyber café , wifi ou GSM et vous saurez ce que meltem vous réserve : bleu c'est pépére, vert c'est tout bon, jaune ça commence à souffler, orange ça souffle sérieux, rouge et violet tous aux abris. Il y a même des fléches pour vous indiquer la direction du vent. Poseidon +un fichier Grib pour valider et vous ne devriez pas vous faire piéger. Il suffit d'attendre qu'il s’essouffle, sauf s'il a décidé de s'installer pour tout l'été. C'est ce qu'a vécu ce pauvre Liberty , bateau à moteur norvégien qui était en train d'effectuer un remarquable voyage passant par le Rhone, le Rhin , le Danube , la mer Noire et la mer Egée. Aprés notre rencontre à Samos il se fit coincer à Patmos et aprés 3 semaines de multiples tentatives pour traverser vers l'ouest , son patron José se résolut à le charger sur un ferry pour rejoindre  Athènes et poursuivre son voyage. C'est bien un" horrible "individu.

Grece 2010 113.jpg


Navigation:

       Si tu veux naviguer serein  il est indispensable que tu fasses une rétrospective dans les années d'aprés guerre où Philippe Viannay venait de créer "Les Glénans", Jean Jacques Herbulot avait dans la tête un petit croiseur en contreplaqué ,  les mots Plaisance et Marina n'existaient pas et on disait Yachting et port de pêche, et les béquilles faisaient partie de l'équipement standard indispensable de ces Yachts.

        Car en Grèce il vaut mieux que tu oublies le mot Marina. Il y en a bien  quelques unes mais si peu. Le quotidien sera donc mouillage sur ancre car il faut aussi que tu oublies les corps morts, petit quai ou ports locaux qui servent à tout et à tout le monde, ferrys, pécheurs, petits cargos et plaisanciers . On s'installe où on peut comme on peut, à couple le long d'un quai ou le plus souvent amarré  en avant ou en arrière en mouillant ton ancre en guise de pendille. Cette dernière manœuvre provoque en général une forte poussée d'adrénaline et elle est à déconseiller aux cœurs fragiles, car entre le vent de travers, l'ancre qui dérape ou qui se prend dans la chaîne mère qui traîne au fond, et l'amarrage sur le quai l'opération peut s'avérer très chaude, surtout si il n'y a personne sur le quai pour te prendre la première amarre. Heureusement la solidarité entre marin  existe encore dans ces conditions et dans la plupart des cas , un local ou un autre plaisancier accueillera l'amarre que tu auras soigneusement lovée, sinon tu sautes sur le quai avec souplesse  et agilité ton amarre à la main. Si tu réussis la manoeuvre une Mythos , la bière locale s'avère indispensable pour retrouver un rythme cardiaque décent. Quand je pense à mes copains de l'Atlantique qui sont persuadés que la Méditérannée c'est cool. Et ce n'est pas  parce que tu es amarré que tu es tranquille car entre ceux qui arrivent et qui repartent avec plus ou moins d'adresse il y a de fortes probabilités que ton fragile amarrage ne soit pas malmené , sauf si tu as croché la chaîne mère avec ton ancre et là c'est béton , par contre au départ tu auras un léger souci . On ne peut pas tout avoir.

        En consultant l'Imray tu pourras avoir une lueur d'espoir: Rod Heickell parle en effet de marina en projet ou en cours de construction dans des endroits stratégiques comme, Santorin , Mikonos, Rhodes ou Chios, en gardant une réserve prudente sur la date d’achèvement des travaux. Il s'agit des fameuses Marinas européennes bien connues des navigateurs de mer Egée. Ne te fais aucune illusion sur l'avancement des travaux , il n'y a eu aucun avancement depuis la parution du guide  et tu ne trouveras ni pire ni mieux qu'ailleurs. Et oui les financement européens destinés aux travaux ont subi une très forte évaporation. Chez nous en Charentes , l'évaporation du Cognac stocké en fut se nomme "la part des anges". Les grecs ont aussi leur "part des anges" avec le pognon de Bruxelles et avec la chaleur et le vent l'évaporation est particulièrement significative.

     La visite de  la rubrique "évaluation des marinas" de STW finira de t'enlever tes illusions sur l'usage du mot Marina en Grèce. Port ou abri seront les mots qui conviennent le mieux aux installations disponibles.

A Rhodes, par exemple, il n'ont pas eu assez de sous pour faire le quatrième côté de la "nouvelle marina", les abords sont un terrain vague où les rats et les chiens sauvages , au demeurant fort sympathiques, sont chargés de l'accueil des plaisanciers.

     Si tu réussis à mettre pied sur le quai, grâce à l’indispensable planche qui te sert de passerelle, ne cherches pas l'eau, l’électricité, les sanitaires, la capitainerie ou le shipchlander. En cherchant bien tu trouveras  peut être un robinet d'eau bien caché pour remplir  tes jerricans ou éventuellement dans les endroits les plus fréquentés par les plaisanciers des petits camions viennent livrer eau ou gasoil de qualité variable. La consigne est claire: quand tu trouves quelque chose, profites en car tu risques ne pas le revoir  avant longtemps. Autonomie et système D sont indispensable pour apprécier le pays. Assistés, aller voir plus loin.

    Même consigne pour la nourriture : les grecs sont de pieux orthodoxes et respectent à la lettre les fêtes religieuses en faisant la fête et ne travaillant pas. On a ainsi enchainé  8 jours fériés pour la Pâque grecque suivie de l’Ascension. Donc pas de pain pendant  ce temps et les réserves du bord à marée basse. Seules , les pâtisseries restent ouvertes pendant ces fêtes , donc gâteau en guise de pain.

    Quand tu prendras le large tu verras très souvent ta prochaine ile dès le départ. C'est bien pratique des montagnes tombées dans la mer mais tu vérifieras  prudemment qu'il n'y a pas quelque haut fond ou caillou entre les deux, en consultant tes cartes électroniques ou papier. Non tu ne rêves pas électronique ou pas ce sont bien les cartes rédigées par Homère qui te serviront. C'est finalement suffisant et les cartes du SHOM te paraitront un outil de la plus haute sophistication.

   De même, oublies le service des phares et balises de notre douce France. Le service équivalent grec  a bien disposé quelques phares et balises sur les dangers , mais il ne devait pas avoir assez de matos pour tout équiper. Donc prudence.

   Pour notre esprit cartésien, une entrée de port doit être équipée d'un feu rouge à bâbord et d'un vert à tribord. Les grecs respectent cet ordonnancement à la réserve prés que les feux ne marchent plus ou qu'un seul fonctionne, ce qui est déjà un grand luxe.

   Ce n'est pas pour autant qu'il faut troquer sa veste de quart en Goretex contre un vrai ciré jaune  en toile ciré, se coiffer d'un chapeau de baleinier, se laisser pousser la barbe et fumer la pipe. Le modernisme a quand même fait son intrusion :une couverture GSM quasi totale et des points d’accès internet te permettront de consulter Poseidon pour éviter de se faire piéger et puis nous les bateaux des années 2000 on a bien évolué depuis les années 50.

   Pour résumé la nav en Grèce c'est comme les drogues dures : L'accoutumance est violente mais aprés!!!!!!

Croisière Italie 2011 033.jpg

 Sur les iles en Os:

   Ils pourraient rester au bord du quai à siroter un Ouzo en surveillant mon mouillage. Mais mon équipage à la bougeotte et sitôt amarrés ils veulent monter sur le sommet de l'ile, visiter monastères , chapelles, sites antiques et l'inévitable Chora, se baigner dans chaque crique. Le moyen le plus efficace qu'ils ont trouvé c'est la location du scoot. Ils prétextent que c'est pratique pour faire les courses et transporter les jerricans d'eau et de gas oil. Je pense plutôt que ça leur rapelle leur jeunesse en mob et solex.

IMG_0148.jpg

Les Ferrys:

     Le ferry est l'horloge qui rythme la vie de l'ile. Son capitaine est un virtuose de l'accostage et le chef d'orchestre qui décharge et recharge son contenu dans un désordre parfaitement ordonnancé. Le ferry reparti l'ile retrouve sa somnolence. Quand je suis amarré à quelques dizaine de mètres de son quai d'accostage, l'arrivée ,en milieu de nuit du ferry dans un grand bruit de chaine et de moteurs et au milieu des remous de l'hélice, provoque un grand effroi chez les équipiers peu habitués. Un seul inconvénient des ferrys : leur passage ou leur manoeuvre engendre souvent un mini tsunami qui peut facilement exploser ,le long du quai, notre fragile matériau de construction .

Grece 2010 040.jpg

Les SOUS:

    Le budget marina étant réduit à quasiment rien, et la carte bancaire étant interdite de séjour, sauf dans les distributeurs de billet, le budget croisière peut être trés réduit. On ne va pas s'en plaindre, mais les Grecs pourraient avoir un peu plus le sens du business ça leur éviterait de vivre en surendettement chronique.

Epilogue:

     La fin du mois de juin approche et le déclenchement de la soufflerie Meltem est imminente et aprés une grande Zigzagodromie au milieu des iles Grecques nous nous rapprochons d'un continent qui sent les épices. J'ai compris, je suis arrivé en Orient et on retrouve le confort d'une marina moderne à Yacht Marine à Marmaris. Me sachant en sécurité, ils en profitent pour visiter Pamukkale et Istanbul puis Marc et sa famille me retrouve, comme promis, et commence à me faire visiter la côte Turque puis me sorte de l'eau pour ma période de repos. Je commence à m'y habituer et finalement on vient de faire un beau voyage;

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...