Je suis heureux de mon cata Nautitech

19664 lectures / 179 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°183646

Super, un pote en 442 !

Moi monsieur. Option génois à fort recouvrement. J’ai également mis une GV à corne.

Par contre, honnêtement, incapable de te dire si cela change réellement quelque chose. Mais je ne me plains pas de mes performances.

Aujourd’hui, j’ai plutôt le sentiment que ce qui merde sur le bateau, ce ne sont pas les voiles mais le manque d’expérience du skipper pour correctement les régler. J’ai encore beaucoup de boulot (vous auriez dû me voir essayer de lancer mon spi asy et foirer la manœuvre). Putain la honte !

Au fait, ton bateau est à quel endroit ? Et il t'a été livré quand ?

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°183892

 Bonjour,

Mon bateau est à Marseille, c'est le 442 de démo de Nautitech qui était au salon de Paris et que tu as surement visité. Peut etre meme que ton essai s'est fait à son bord.
Je l'ai fait un peu modifier: salle d'eau babord transformée en dressing- groupe 4 kw- bout dehors et gennaker- AIS.
Mais bien sur il reste plein de questions:
-panneaux solaire ou hydrogénérateur pour diminuer la fréquence d'utilisation du groupe très bruyant au mouillage. En fait à bord il est très supportable mais il sonorise tout une baie!
-taille du génois à grand recouvrement 40 M2 ?
-déssalinisateur 60 ou 100 l/h.
Je pense que ce bateau est un très bon rapport performances/confort/plaisir. Les contacts avec le chantier ont toujours été remarquables et les conseils judicieux. Ce fut un plaisir de travailler avec Pierre Delhomeau. 
J'envisage de m'inscrire au rallye ARC 2014. D'ici la j'ai le temps de réfléchir aux équipements nécessaires.
J'ai mis un spi symétrique à aile (Parasailor) c'est un régal. Plutot que de tirer des bords de large je descends plein vent arrière sans GV et par 10 kt de vent le bateau est à plus de 5 kt. Bonheur et paresse assurés!
Voila un premier bilan. Dans quelles eaux navigues tu?
A bientot.

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°184188
Phigelou a écrit :
 Bonjour,

Mon bateau est à Marseille, c'est le 442 de démo de Nautitech qui était au salon de Paris et que tu as surement visité. Peut etre meme que ton essai s'est fait à son bord.
Je l'ai fait un peu modifier: salle d'eau babord transformée en dressing- groupe 4 kw- bout dehors et gennaker- AIS.
Mais bien sur il reste plein de questions:
-panneaux solaire ou hydrogénérateur pour diminuer la fréquence d'utilisation du groupe très bruyant au mouillage. En fait à bord il est très supportable mais il sonorise tout une baie!
-taille du génois à grand recouvrement 40 M2 ?
-déssalinisateur 60 ou 100 l/h.
Je pense que ce bateau est un très bon rapport performances/confort/plaisir. Les contacts avec le chantier ont toujours été remarquables et les conseils judicieux. Ce fut un plaisir de travailler avec Pierre Delhomeau. 
J'envisage de m'inscrire au rallye ARC 2014. D'ici la j'ai le temps de réfléchir aux équipements nécessaires.
J'ai mis un spi symétrique à aile (Parasailor) c'est un régal. Plutot que de tirer des bords de large je descends plein vent arrière sans GV et par 10 kt de vent le bateau est à plus de 5 kt. Bonheur et paresse assurés!
Voila un premier bilan. Dans quelles eaux navigues tu?
A bientot.

Hello Phigelou,

Effectivement, je crois bien que l'essai avec mon épouse du 442 s'est fait sur ton bateau. Bon Dieu que j'aime ce 442. C'est vraiment pour moi le bon consensus entre performance et habitabilité. Et quelle qualité de fabrication !

Mon bateau est à Sante Carles de la Rapita, nouvelle marina entre Barcelone et Valence. Si tu regardes dans la notation des marinas sur le site STW, tu verras que nous sommes plusieurs français et super emballés par le Service.

Nous naviguons donc actuellement en Mer Morte, pardon en mer Méditerranée et partons avec nos 3 enfants en 07/2012 pour une grande balade.

Pour ton équipement, si tu prends un dessal, ne fais par la même erreur que moi. Pense à prendre un modèle duo 12/220 V. J’ai un modèle 60 litres et je crois que le débit réel est plus proche des 40 litres. Pour les panneaux ou l'hydrogénérateur, je n'ai pas pris ce dernier car cela me semble quand même un peu source de pb potentiels (lever et descendre l'hydrogénérateur, pivot autour d'un axe, trainée avec risque de percuter un OFNI, ...) et je ne suis pas convaincu du rendement. Donc j'ai pris des panneaux solaires. Pas de risque de problème mécanique mais rendement faible et augmentation du fardage. Je pense que le groupe a encore de l'avenir et que les énergies douces ne sont pas prêtes de le remplacer.

Par contre, je suis très très intéressé par ton expérience sur le Parasailor. Peux-tu nous en dire un plus sur sa facilité d’utilisation, combien tu l’as payé et surtout dans quelles conditions tu l’utilises ? Peut-on vraiment l’utiliser avec un vent à 60/80 ° ?

D’avance un grand merci pour ce que tu pourras nous en dire.

Steph

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°184229

 Bonjour Steph,

Le parasailor est cher, plus de 8000€ avec sa chaussette. Il est très facile à utiliser mais par prudence je le rentre dès 18 kt de vent car nous ne sommes que deux à bord. Je l'utilise pour éviter de tirer des bords de largue. Si le vent réel est à plus de 135° je rentre la GV et descends en route directe sous parassailor seul. Il porte dès 8 kt de vent arrière et le bateau avance à 50% de la vitesse du vent réel. Je n'essaie pas de le porter aux allures de travers car sans tangon pour le garder sur l'avant la GV dévente trop et il faut prendre un ris. De toutes façons avec foc ou gennaker le cata avance déjà vite. Nous sommes un peu juste en accastillage pour gérer a la fois le bras et l'écoute de chaque coté car seuls les winches de génois sont utilisables. Il faut "bricoler" avec le winch de GV mais l'angle d'attaque de l'écoute est mauvais et elle surpatte souvent.
En résumé c'est une voile pour paresseux lorsque le vent est secteur arrière. Elle m'a beaucoup servi cet été! En plus elle est belle.
Peux tu me donner la suface de ton génois?
As tu l'impression que du près au travers par plus de 10 kt le gennaker tire trop sur les sous-barbe? Comme je n'ai pas trop confiance dans ce système de bout-dehors je ne mets le gennaker lorsque le vent est supérieur à 10 kt qu'à partir du travers.
Je trouve le congélateur très efficace mais aussi très gourmand en énergie.
As-tu logé la petite machine à laver à l'avant tribord?
Ou as-tu mis le déssal et son panneau de commande?
A bientot pour échanger quelques infos.

Philippe.


Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°184288
Phigelou a écrit :
 Bonjour Steph,

Le parasailor est cher, plus de 8000€ avec sa chaussette. Il est très facile à utiliser mais par prudence je le rentre dès 18 kt de vent car nous ne sommes que deux à bord. Je l'utilise pour éviter de tirer des bords de largue. Si le vent réel est à plus de 135° je rentre la GV et descends en route directe sous parassailor seul. Il porte dès 8 kt de vent arrière et le bateau avance à 50% de la vitesse du vent réel. Je n'essaie pas de le porter aux allures de travers car sans tangon pour le garder sur l'avant la GV dévente trop et il faut prendre un ris. De toutes façons avec foc ou gennaker le cata avance déjà vite. Nous sommes un peu juste en accastillage pour gérer a la fois le bras et l'écoute de chaque coté car seuls les winches de génois sont utilisables. Il faut "bricoler" avec le winch de GV mais l'angle d'attaque de l'écoute est mauvais et elle surpatte souvent.
En résumé c'est une voile pour paresseux lorsque le vent est secteur arrière. Elle m'a beaucoup servi cet été! En plus elle est belle.
Peux tu me donner la suface de ton génois?
As tu l'impression que du près au travers par plus de 10 kt le gennaker tire trop sur les sous-barbe? Comme je n'ai pas trop confiance dans ce système de bout-dehors je ne mets le gennaker lorsque le vent est supérieur à 10 kt qu'à partir du travers.
Je trouve le congélateur très efficace mais aussi très gourmand en énergie.
As-tu logé la petite machine à laver à l'avant tribord?
Ou as-tu mis le déssal et son panneau de commande?
A bientot pour échanger quelques infos.

Philippe.

Merci pour les infos sur la Parasailor. 8 K€, ca commence effectivement à faire. En fait, je ne suis pas parti sur un gennaker mais sur un spi asymétrique. Ne me demande pas ce que j'en pense, je n'ai pas encore réussi à l'envoyer correctement mis à part une fois. Donc, le recul est insuffisant.

Le congélateur est vraiment très efficace. Pour diminuer la consommation, ne laisse pas de place vide. Il faut mieux avoir des bouteilles d'eau que de l'air Plus ton congélateur sera rempli, moins il consommera (c'est ce que j'ai lu et j'ai tendance à le croire). Par contre, j'ai une très forte humidité le matin sur le sol et je crois que j'ai des infiltrations dans le coffret qui est à nos pieds lorsqu'on est assis à la table à carte. As-tu ce genre de pb ? Peut-être n'est ce que de la condensation mais je ne suis pas certain et je crains un éventuel reniflard mal monté.

Pour la machine à laver, je l'ai installée dans la SDB arrière bâbord que j'ai fait transformer en lingerie par le chantier. En fait, c'est assez simple à faire. Je pense que cela peut être fait à postériori. Je vais dans 15 jours sur le bateau. Si tu veux, je peux prendre des photos de la SDB et te les envoyer.

Enfin, le déssalinisateur a été installé sous le lit de la cabine avant bâbord et le panneau de commande au pied du dit-lit. Je ne m'étais pas posé de question et Nautitech l'a fait installer à cet endroit. Pas vraiment gênant si ce n'est que l'espace de stockage sous le lit est occupé. Attention : l'alimentation du déssalinisateur passait à proximité de la tête du pilote automatique Raymarine. Tellement à proximité que la première fais que j'ai lancé le groupe en nav sous pilote, on a viré de 90° alors qu'on était en vent arrière avec les voiles en ciseaux et je me suis pris le palan dans la gueule. Le câble électrique générait un champ magnétique qui a déboussolé le pilote.
J'ai déplacé la tête du pilote de 20 centimètres et maintenant, c'est OK.

A+


Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°184706

 Bonjour Steph,

J'ai de la condensation au pied du congélateur, elle reste modérée mais je crains qu'a la longue cela abime la boiserie. Par curiosité j'ai voulu voir ce qui se passait derrière en démontant la trappe au fond du placard. Je suis tombé sur une protection en fibre de verre et je n'ai rien vu. Je ne sais meme pas comment accéder au compresseur et à la pompe de refroidissement. Je vais poursuivre l'enquète!
A babord je n'ai plus qu'une salle d'eau car j'ai transformée celle arrière en dressing. Ce fut très bien fait par Nautitech. Nous en avions besoin car nous vivons la moitié du temps sur le bateau bien qu'il soit à 20 minutes de notre appartement.
Je vais essayer de casser le dessal dans les fonds à babord arrière et la machine à laver au dessus du groupe à tribord avant.
Parmi les petits soucis il faut parfois tenir l'aiguille pour recoudre la fermeture éclair du lazy bag qui est fragile.
En revanche je reste agréablement surpris par les performances meme par petit temps.
A bientot pour d'autres nouvelles.

Philippe.


Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°184897
Phigelou a écrit :
 Bonjour Steph,

J'ai de la condensation au pied du congélateur, elle reste modérée mais je crains qu'a la longue cela abime la boiserie. Par curiosité j'ai voulu voir ce qui se passait derrière en démontant la trappe au fond du placard. Je suis tombé sur une protection en fibre de verre et je n'ai rien vu. Je ne sais meme pas comment accéder au compresseur et à la pompe de refroidissement. Je vais poursuivre l'enquète!
A babord je n'ai plus qu'une salle d'eau car j'ai transformée celle arrière en dressing. Ce fut très bien fait par Nautitech. Nous en avions besoin car nous vivons la moitié du temps sur le bateau bien qu'il soit à 20 minutes de notre appartement.
Je vais essayer de casser le dessal dans les fonds à babord arrière et la machine à laver au dessus du groupe à tribord avant.
Parmi les petits soucis il faut parfois tenir l'aiguille pour recoudre la fermeture éclair du lazy bag qui est fragile.
En revanche je reste agréablement surpris par les performances meme par petit temps.
A bientot pour d'autres nouvelles.

Philippe.

Même pb que toi pour le lazy-bag. La fermeture est mal cousue et elle se désolidarise du tissu.

Je vais sur le bateau la semaine prochaine, je te ferai des photos du dessal et de l'installation du lave-linge. Attention pour ton lave-linge. Celui que j'ai pris ne pouvait être posé qu'en phase de construction du bateau, installé avant la pose du roof car trop gros pour passer par l'escalier de descente du carré à la coque.

Je vais également tenté de creuser pour le congelo car cela m'inquiète un peu. Autre amélioration que je pense faire, mettre un produit hydrofuge (vernis ou bande de protection) sur la partie inférieure de la cloison sous les portes de douche car l'eau va finir par abîmer le bois.

Je pense partir en mars faire une formation entretien moteur chez Yanmar. Es-tu tenté par cette formation ou l'as-tu déjà faite ?

A+

Steph



Hors ligne
ALOA 27 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°185023
Steph44 a écrit :
Je vais sur le bateau la semaine prochaine, je te ferai des photos du dessal et de l'installation du lave-linge. Attention pour ton lave-linge. Celui que j'ai pris ne pouvait être posé qu'en phase de construction du bateau, installé avant la pose du roof car trop gros pour passer par l'escalier de descente du carré à la coque.

 Steph

Hum... gênant, cette histoire d'escalier trop étroit pour y passer une machine d'encombrement standard...
Le jour ou elle tombe en panne, va falloir trouver une solution.
Perso, je n'en vois qu'une :
Démonter la machine neuve pour la descendre en pièces détachées en bas et la remonter sur place.
Je sais faire, perso, mais c'est compliqué et les équerrages difficiles à bien reprendre. 

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°185068

 Steph bonjour,

J'ai regardé comment accéder au compresseur et à la pompe de refroidissement du congélateur. Sur mon bateau il n'y a pas de trappe d'accés; en revanche la trappe au fond du placard de la cabine arrière donne sur le calculateur du pilote et permet d'apercevoir sur la gauche compresseur et pompe; il faut donc découper le fond de la penderie suivante en prenant garde de ne pas toucher les gros torons de cable qui cheminent par la. Sans doute un petit oubli du chantier! Autre petit point: l'étanchéité du fond de la douche tribord avant. C'est un joint de silicone qui relie le sol aux cloisons et qui n'a pas bien vieilli. J'ai donc touvé un petit filet d'eau dans les fonds venant de la pointe avant. J'ai changé le joint en mettant du sica. Les fonds sont de nouveau parfaitement secs- à surveiller!
Donne moi les infos sur le stage Yanmar car je n'ai rien trouvé sur leur site. Ce serait agréable d'y etre ensemble et d'échanger nos appréciations sur le bateau.
J'ai l'impession qu'au près le cap est meilleur si la GV n'est pas bordée dans l'axe. La forme du roof empèche de rentrer le génois il faut donc filer un peu d'écoute de GV pour avoir un couloir entre génois et GV qui fonctionne.
A bientot pour d'autres nouvelles.

Philippe.


Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°185526
Phigelou a écrit :
 Steph bonjour,

J'ai regardé comment accéder au compresseur et à la pompe de refroidissement du congélateur. Sur mon bateau il n'y a pas de trappe d'accés; en revanche la trappe au fond du placard de la cabine arrière donne sur le calculateur du pilote et permet d'apercevoir sur la gauche compresseur et pompe; il faut donc découper le fond de la penderie suivante en prenant garde de ne pas toucher les gros torons de cable qui cheminent par la. Sans doute un petit oubli du chantier! Autre petit point: l'étanchéité du fond de la douche tribord avant. C'est un joint de silicone qui relie le sol aux cloisons et qui n'a pas bien vieilli. J'ai donc touvé un petit filet d'eau dans les fonds venant de la pointe avant. J'ai changé le joint en mettant du sica. Les fonds sont de nouveau parfaitement secs- à surveiller!
Donne moi les infos sur le stage Yanmar car je n'ai rien trouvé sur leur site. Ce serait agréable d'y etre ensemble et d'échanger nos appréciations sur le bateau.
J'ai l'impession qu'au près le cap est meilleur si la GV n'est pas bordée dans l'axe. La forme du roof empèche de rentrer le génois il faut donc filer un peu d'écoute de GV pour avoir un couloir entre génois et GV qui fonctionne.
A bientot pour d'autres nouvelles.

Philippe.

 Salut Phil

Intéressantes tes recherches. Je vais creuser de mon côté.

Pour les stages Yanmar : www.fenwick.fr / moteurs-inboard-formation.php. C'est une super idée qu'on y aille ensemble. J'ai prévu d'aller à la formation du 20 au 23 mars. Penses-tu être dispo ? Sinon, je peux regarder si je peux décaler la date retenue. Tu peux me contacter par mail afin de ne pas polluer le post.

Sinon, as-tu comme trouvé que les feux de routes à led tribord et bâbord sont gênants la nuit lorsque tu es à la barre ? Je trouve qu'ils éclairent de trop sur l'arrière. J'ai donc fait un gabarit pour me faire faire une plaque alu afin de diminuer l'éclairage indirect arrière. Si tu as ressenti la même gène, je peux de faire faire la même pièce.

A+

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187061

 Bonjour,

Je me présente, Ghislain, futur propriétaire d'un Nautitech 47, acheté en 2009 et en gestion location chez Punch-Croisière au Marin jusqu'en 2014. Nous naviguons quelques semaines par an en famille (j'ai 5 filles...)  et avons déjà retiré pas mal d'enseignements de nos navigations. Nous partirons en juillet 2014 pour une année sabbatique dans le pacifique (les Antilles on commence à connaître !!)
Mon profil : plutôt régatier dans l'âme, avec une bonne expérience du large et de la navigation en solo ou en équipage ( 2 mini transats, 2 TFV comme skipper etc...). C'est moi qui ai convoyé le bateau entre La Rochelle et Le Marin en passant par Madère et Le Cap Vert. Pas mal de milles au compteur donc avec le bateau. J'aurais pas mal de choses à dire sur tout ce qui a été dit précédemment, notamment sur Nautitech... comme quoi le ressenti qu'on peut avoir d'un chantier est vraiment du cas par cas !! Je suis à votre disposition pour faire part de mon expérience !

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°187067

Salut Ghislain,

Soit le bienvenu sur ce post. A te lire entre les lignes, il semble que ton expérience avec le chantier (et/ou du bateau ?) ne soit pas aussi bonne que nous. N'hésite donc pas à nous faire part de tes avis éclairés et expériences, positives et négatives. Cela enrichira le débat.

Juste pour info, en 2014, nous serons à priori dans le Pacifique. Nous partons en juillet pour la Méditérannée et les Antilles et passage dans le Pacifique prévu fin 2013, début 2014. Tiens-nous au courant de ton projet. 

STEPH44

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°187076

 Bonjour Ghislain,

Je suis comme Stéphane curieux des expériences vécues sur les autres cata Nautitech.
Les soucis peuvent provenir du Marketing, du Bateau ou de l'Après Vente.
A ce jour, le bilan pour moi est positif mais le bateau n'a qu'un an et meme s'il a beaucoup navigué il n'a pas a son actif de traversées océaniques ni de vrai gros temps. il est bon d'échanger nos expériences pour anticiper les ennuis!

Philippe


Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187090

 Donc voici un résumé de mon expérience avec Nautitech.

Tout d'abord le contexte : je rêve comme beaucoup de partir faire le grand voyage en famille. Oui mais voilà, il y a le boulot d'un côté, les projets en cours à terminer, les enfants qui grandissent et le nerf de la guerre bien sûr, le budget qui n'est jamais suffisant ! Bref, habitant à côté de La Rochelle je vais au Grand-Pavois tous les ans et en 2008 j'y ai rencontré Eric Vasse, patron de Punch Croisière (société de location de bateaux basée au Marin en Martinique) et également agent Nautitech pour les caraïbes. A l'époque je n'avais pas encore les moyens d'envisager une acquisition, ni neuve ni d'occasion... disons que je tatais le terrain pour voir dans 2 / 3 ans ce qu'il serait possible de faire. Et Eric m'a alors proposé un montage original qui utilise la défiscalisation (ce qui ne me concerne pas !). En gros le principe pour l'acquéreur, c'est d'acheter un bateau au terme de la période de défiscalisation (5 ans) en le payant la moitié du prix du neuf et en ayant la possibilité de l'utiliser quelques semaines par an (sauf en période haute style vacances de Noel, jour de l'an...). Le paiement se fait en gros à 50% au début de la période et à 50% en fin de contrat. On a donc sorti les calculettes pour voir si on pouvait assumer un emprunt pour les 50% à verser au départ, on a résolu le problème en louant notre maison tout l'été, ça nous paye le crédit du bateau et les billets d'avion pour les Antilles (enfin pas tout à fait...). On se disait qu'on vendrait la maison quand on récupèrera le bateau au bout des 5 ans et ça nous permettra de solder l'emprunt et le solde à verser. Bref voilà le montage.

Je n'ai pas choisi le modèle de bateau, j'ai en fait hérité d'un bateau commandé par un autre client et malheureusement décédé entre temps dans un accident de voiture. C'est donc un Nautitech 47. C'est marrant parce que à l'époque ce n'est vraiment pas le type de bateau que j'aurais acheté, je bavais plutôt devant le salina 48 ou le Lagoon 500 ! mais hors de mes moyens !

Le bateau est donc livré en février 2009 à Lorient où je vais le chercher avec 2 gars d'une boîte de La Rochelle spécialisée dans l’équipement des bateaux neufs avant livraison au client final. On est reçu à Lorient par une charmante personne qui était vraiment très charmante mais totalement incompétente… Bref beaucoup de blablas mais pas grand chose derrière… Le bateau n’est pas tout à fait prêt, on patiente la journée entière et on peut enfin larguer les amarre en fin de journée pour le convoyage juqu’à La Rochelle où le bateau sera fini d’être équipé (montage de l’électronique, du dessal, du groupe électrogène, des radeaux etc. etc…)
Dès sorti du port de Lorient on hisse la GV et là problème, les bosses de ris sont croisées. On affale, on remonte les bosses de ris correctement et on re-hisse. On borde un peu la GV et nouveau problème, les boitiers de latte se barrent les uns après les autres ! En fait les boitiers ont été vissés juste sur quelques filets et dès qu’ils ont été mis en compression ils se sont barrés de l’embout de latte dont ils étaient sensés être solidaires… Concernant ces problèmes : Nautitech n’est pas directement responsable puisqu’ils sous-traitent le matage et la préparation du bateau. Mais je pense que le minimum est de faire une sortie d’essai avant livraison au client pour vérifier que tout fonctionne !

Le convoyage démarrait bien avec vent dans le nez de 25 Nds et mer….merdique (là on s’apercoit que ça tape un cata !), temps bouché avec un crachin très breton…

Bref comme on était pressé on met le moteur pour tracer direct vers LR. Et là patatra, ça s’est mis à sentir un peu beaucoup le gasoil. On s’est finalement aperçu que le retour de gasoil s’était déconnecté du réservoir et qu’il se vidait tranquillement dans les fonds du bateau. En fait LE collier n’avait pas été serré. Déjà il devrait y avoir 2 colliers, et le minimum c’est de les serrer ! Bref je ne vous explique pas la galère de la nuit avec 25/30 Nds de vent dans le nez, un bateau avec 200l de gasoil dans les fonds et 2 équipiers sur 3 malades à mourir à cause de l’odeur (dont moi…). Ça commençait bien !!

Le bateau est ensuite resté une semaine à la Rochelle pour son équipement. A cette occasion, je dois dire un grand bravo à l’équipe d’Uchimata qui a installé en un temps record toute l’électronique, le dessal, le groupe électrogène, les radeaux etc… A l’époque je trouvais qu’ils trainaient un peu car on était dans les starting block avec l’équipage que j’avais recruté sur Internet pour la transat mais avec du recul je m’aperçois qu’ils ont fait du très bon boulot.

On a fait une dernière sortie le Dimanche pour vérifier que tout fonctionnait avec les équipiers et la famille , cf vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xb4kvh_premiere-sortie-en-famille-sur-c...

Le lundi Uchimata a terminé la préparation du bateau, on a tout chargé pour un mois de mer et on est parti à 21H le soir. Petite anecdote : on s’est fait abordé par les douanes 1H après le départ, aloirs qu’on était en plein apéro pour fêter le départ, un vrai commando qui débarque à bord !!
La traversée juqu’à Madère s’est très bien passé, on a fait une petite pointe à 21,5 Nds au niveau du cap finistère avec 30/35 Nds de vent ¾ arrière. Là on s’est enfin décidé à prendre un ris…
Les premiers ennuis avec le groupe électrogène ont commencé entre Madère et le Cap vert. Impossible de le remettre en route ! Arrivés à Mindelo, on a contacté Uchimata qui n’a pas pu nous dépanner à distance. On avait pourtant 2 mécaniciens à bord mais rien à faire, on a eu beau démonter les pompes, purger, etc. etc. impossible de le redémarrer. Il s’avèrera à l’arrivée que c’était un problème d’électronique… (le boitier de gestion qui démarre le groupe automatiquement en fonction de la tension des batteries était grillé car monté sous les planchers et qu’on avait pris une vague avec un panneau de pont ouvert… petit oubli grosse conséquence !). Enfin bref, un boitier électronique n’a rien à faire sous un plancher…
On a quand même profité de cette étape pour battre le record du bateau avec 22,4 Nds, on avait déjà pris le ris cette fois ci !
Autre problème à Mindelo, impossible de brancher le chargeur de quai sur le ponton, ça faisait tout sauter ! Je me suis engueuler avec le directeur de la Marina car non seulement sa Marina est très chère (c’est plus cher qu’à la Rochelle…) mais en plus son électricité ne marche pas. On rigolera bien quand, arrivés au Marin, on branchera le bateau sur la prise de quai et que tout sautera. En fait le chargeur était HS. Explication : le chargeur se trouve dans le coffre moteur arrière babord, juste au dessous du taquet d’amarrage. Ils avaient oublié de mettre du silicone dans les trous de vis au montage du taquet……
Bref on a fait la transat en barrant un maximum puisque notre seul moyen de recharge des batteries étaient maintenant le moteur et que ce n’est pas vraiment top. Depuis Punch a rajouté des panneaux solaires et ça change la vie !

Je passe sous silence l’antenne VHF qui se barre en pleine transat, l’axe du vis de mulet idem etc. etc.

Tout ça pour dire que je trouve inadmissible qu'il y n'y ait pas plus de contrôle qualité sur un bateau à 500000€... Mais je pense que les choses ont évolué depuis.

C’était donc ma première expérience avec un cata Nautitech. Depuis, j’en ai profité depuis 2 ans aux Antilles et je vous dirai tout dans un prochain post.

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°187124

Salut Ghislain,

Ouille ouille ouille. Putain le coup du gasoil j'aurais trop eu les boules à ta place. Furax de Furax !

Ne pas doubler des colliers, c'est carrément non conforme et contraire à la législation. Et même si c'est un sous-traitant de Nautitech, ce n'est pas une excuse et c'est à Nautitech de contrôler le travail de ses sous-traitants.

J'ai fait la même boulette que toi sur le panneau de pont laissé ouvert. Ca m'a flingué le boitier électronique de contrôle du guindeau qui est sous l'aménagement de la bannette de la pointe avant bâbord.

Pour les pb que tu as rencontrés, je sais que Nautitech a eu et semble toujours avoir des pb de qualité de travail avec son sous-traitant de Lorient ! Ils ont décidé de rapatrier beaucoup de choses à Rochefort.

Je passe d'ailleurs un message à tous les acheteurs potentiels d'un Nautitech neuf : exigez sur le bon de commande que tout l'aménagement du bateau soit fait à Rochefort et non à Lorient. Je peux vous assurer que l'équipe de Rochefort, interne à Nautitech, fait vraiment du bon boulot !

Et demandez que le préparateur avant la livraison (installation du grément) soit un affreux qui s'appelle Cyrille Rognon. Un pro qui bosse avec des gants sur votre bateau et fait un boulot top. Il ne laisse rien au hasard et si c'est Cyrille qui s'occupe de votre bateau, je peux vous assurer que vos bosses de ris ne seront pas inversées et que votre GV se montera correctement. Il est aussi idéal pour la prise en main du bateau. Je lui ai commandé 3 jours de prestation pour la première nav et cela m'a bien aidé.

Tu as été content d'USHIMATA et c'est bien. Moi, c'est POCHON qui a fait le boulot et je n'ai pas été content du tout. Mal fait, pb de communication entre les appareils, j'en foutisme et même vente d'un logiciel (Raytech) incompatible avec l'électronique installé (E120 W). Les mecs s'en foutent et je ne suis vraiment pas content de POCHON. Mais c'est de l'histoire ancienne. Et Nautitech à bien réagi derrière face à mes pb.

Je dois partir dans 6 mois et cela fait un an que je navigue sur HUMANES. Et je ne peux qu'être d'accord avec CLAUDE (Moana Rere) : Un bateau neuf doit être rodé et doit naviguer plusieurs semaines avant d'envisager le grand départ.

J'ai envisagé il y a quelques mois de commander le nouveau 482 et finalement, j'y ai renoncé car je ne voulais pas partir en circumnavigation avec un bateau livré quelques semaines avant mon départ. Et je dois également dire que Nautitech, au niveau commercial, n'a vraiment pas semblé intéressé par l'intérêt que j'ai montré pour le 482. Ceci s'explique peut-être par le fait que le commercial qui avait été mon excellent interlocuteur lors de l'achat du 442 a quitté Nautitech cet été et que je ne sais pas s'il a été remplacé.

J'ai hâte de te lire sur tes nav aux Antilles.

STEPH

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187153

Bonjour Steph,

Entièrement d'accord, un bateau neuf doit être rodé quelques mois avant le grand départ. Dans mon cas c'était différent puisque le bateau partait en location aux Antilles et qu'il devait y être le plus rapidement possible pour que Punch commence à l'exploiter, ça fait beaucoup d'argent immobilisé sinon ! J'ai simplement jouer le rôle de convoyeur et je pense que ça doit être leur quotidien d'essuyer les plâtres sur les bateaux neufs.
Maintenant avec le recul de 2 saisons de navigations aux Antilles qu'est-ce que je pense du bateau ?

- Performances : globalement je suis satisfait des performances du bateau. Est-ce qu'il est très performant ? non, surement pas, mais il l'est assez pour le programme de navigation en famille. On  a traversé en 13 jours entre Mindelo et Le Marin. ça me fait bien marrer quand je lis dans les forums que les FP, les Lagoon et autres Nautitech sont des caisses à savon à côté des Outremer, Freydis ou autres Catana (ça doit fait longtemps qu'ils n'on pas navigué sur un Catana... voire jamais ?). On est sur un programme de navigation pépère en famille et franchement ça me stresserait de naviguer à 15 nds la nuit avec mes petites qui essaient de dormir (plus ça va vite plus ça bouge et plus c'est bruyant ). D'ailleurs quand on lit les blogs de voyageur sur Outremer, ils disent tous enrouler le gennaker voire même prendre un ris pour être tranquille la nuit. Nous sur le 47 on ne touche à rien, on garde la même toile de 0 à 25 Nds et on traverse l'atlantique à plus de 8 Nds de moyenne peinard. Pendant la transat on a fait des pointes à plus de 22 Nds mais je ne le ferais pas en famille, c'est trop stressant. Attention, ça ne veut pas dire que le bateau peut aller à 22 nds ! I faut pour cela du vent et surtout beaucoup de mer pour surfer; je suis sûr que même un Lagoon 500 peut aller à plus de 20 Nds ! Pour résumer on marche vite à 8nds au près et à 10/12 Nds au débridé. Au delà il faut envoyer un peu plus...

- Comportement marin : le gros point fort du bateau et des Nautitech en général je pense. Jamais on ne se sent en danger, le bateau a un comportement très sain, n'enfourne pas, reste bien sur ses rails, impeccable. Les Nautitech sont intentionnellement sous-toilés et pardonnent beaucoup d'erreur ou de paresse... Même s'il y a quelques détails à critiquer (winch de GV sous-dimensionnés, poulies du rail d'écoute de GV idem), les manoeuvres sont vraiment faciles et on a de la place pour se mettre dans la meilleur position pour wincher. Sauf au pied de mat ou le roof en sifflet du 47 ne facilite pas les choses ! Ma famille n'y connaissant rien, je navigue en solitaire sans problème sur ce bateau.

- Habitabilité : c'est un compromis entre les lagoon et les Outremer (quoique j'ai navigué sur le 49 et celui-ci n'a rien a envier au 44 ou au 47, mais bon 700 K€ heu Rheu heu...). Il y a beaucoup de détails à revoir sur le 47 pour le confort. Les coussins de cockpit sont pénibles à rentrer et à sortir (on navigue aux Antilles l'été donc beaucoup de grains), la banquette arrondie du carré n'est pas pratique pour s'allonger pendant un quart de nuit, mais bon, aux Antilles on est très bien dehors ! Un gros défaut, qu'on retrouve d'ailleurs sur tous les catas de série : quand on ferme les capots pendant un grain, plus de ventilation ! c'est donc tout de suite l'étuve. Les nuits d'été aux Antilles sont donc hachées entre les "Fermez les écoutilles !!" et les "Ouvrez les écoutilles !!". Dès que je récupèrerai le bateau, j'installerai un système de ventilation forcée avec des manches à air sur Dorade à l'avant branchées sur des gaines réparties dans les 4 cabines et le carré et des extracteurs d'air à l'arrière. C'est à mon sens indispensable. Idem dans le cockpit, le panneau coulissant est un gadget de salon nautique qui ne sert que rarement en navigation. Quand on est au mouillage on est évidemment face au vent et le flux d'air est dévié par le roof en hauteur et on a aucune aération dans le cockpit. ça ne sert qu'à se coincer les doigts ! Il faudrait pourvoir le lever comme un capot et alors là oui ce serait efficace. J'ai vu ça sur des lagoons d'ailleurs. Le meilleur endroit quand il fait chaud au mouillage reste le trampoline, on y fait souvent des piques-niques (on passe les assiettes par les hublots situés en façade du roof). J'ai acheté un taud de soleil aéré qu'on installe en 2mn au dessus du trampoline, c'est le pied (cf photo) !!

Pour ceux que ça intéresse on a fait un blog sur notre été 2010 ( on a navigué 7 semaines avec des amis puis la famille ). Attention, c'était au départ uniquement destiné à nos amis et à la famille pour suivre nos navigations, vous n'y trouverez pas beaucoup de détails sur la navigation aux Antilles !!

http://camille-voyage.over-blog.fr/

La suite ce soir...



http://camille-voyage.over-blog.fr/

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187166
Steph44 a écrit :
Phigelou a écrit :
 Steph bonjour,

J'ai regardé comment accéder au compresseur et à la pompe de refroidissement du congélateur. Sur mon bateau il n'y a pas de trappe d'accés; en revanche la trappe au fond du placard de la cabine arrière donne sur le calculateur du pilote et permet d'apercevoir sur la gauche compresseur et pompe; il faut donc découper le fond de la penderie suivante en prenant garde de ne pas toucher les gros torons de cable qui cheminent par la. Sans doute un petit oubli du chantier! Autre petit point: l'étanchéité du fond de la douche tribord avant. C'est un joint de silicone qui relie le sol aux cloisons et qui n'a pas bien vieilli. J'ai donc touvé un petit filet d'eau dans les fonds venant de la pointe avant. J'ai changé le joint en mettant du sica. Les fonds sont de nouveau parfaitement secs- à surveiller!
Donne moi les infos sur le stage Yanmar car je n'ai rien trouvé sur leur site. Ce serait agréable d'y etre ensemble et d'échanger nos appréciations sur le bateau.
J'ai l'impession qu'au près le cap est meilleur si la GV n'est pas bordée dans l'axe. La forme du roof empèche de rentrer le génois il faut donc filer un peu d'écoute de GV pour avoir un couloir entre génois et GV qui fonctionne.
A bientot pour d'autres nouvelles.

Philippe.

 Salut Phil

Intéressantes tes recherches. Je vais creuser de mon côté.

Pour les stages Yanmar : www.fenwick.fr / moteurs-inboard-formation.php. C'est une super idée qu'on y aille ensemble. J'ai prévu d'aller à la formation du 20 au 23 mars. Penses-tu être dispo ? Sinon, je peux regarder si je peux décaler la date retenue. Tu peux me contacter par mail afin de ne pas polluer le post.

Sinon, as-tu comme trouvé que les feux de routes à led tribord et bâbord sont gênants la nuit lorsque tu es à la barre ? Je trouve qu'ils éclairent de trop sur l'arrière. J'ai donc fait un gabarit pour me faire faire une plaque alu afin de diminuer l'éclairage indirect arrière. Si tu as ressenti la même gène, je peux de faire faire la même pièce.

A+

 Ne creuse pas trop profond... il y a de l'eau en dessous !

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°187448

 Bonjour à vous propriétaires de Nautitech,

Nous sommes en processus d'achat d'un Nautitech 442. Nous devrions finaliser dans les jours qui viennent. Jusqu'à aujourd'hui nous avons eu d'excellentes relations commerciales avec le chantier Nautitech que nous avons visité il y a quelques semaines. Après avoir fait un peu le tour des concurrents, ce bateau nous a semblé le plus adapté à notre projet, à savoir une navigation familiale tranquille mais sur un bateau de qualité et qui nous donne le plaisir de barrer. Notre parcours se limitera à la Méditerranée.
Nous avons opté pour faire l'impasse du groupe électrogène, remplacé par trois panneaux solaires de 150W et avons ajouté deux batteries de 100A. Qu'en pensez-vous? (nous avons un frigo, un conservateur et un dessal 12 V/ 60l/h) 
Pour avoir lu vos derniers posts nous devrions tester le bateau sur place, notre première sortie devant être le convoyage du bateau jusqu'en Corse....
Merci d'avance pour tous les conseils et recommandations que vous pourrez nous donner.
Dans l'attente de vous lire

Sophie et Bernard


Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°187452

Salut Sophie et Bernard,

Bravo à vous et profitez bien des moments qui arrivent. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi c'était mon premier bateau et toute la phase de construction a été aussi un grand moment de plaisir, jusqu'à la mise à l'eau par convoi exceptionnel de Rochefort à la Rochelle.

3 panneaux solaires + 2 batteries en plus. C'est exactement ce que j'avais.

Et désolé, c'est réellement insuffisant, surtout si vous avez un dessal. Vous ne pourrez pas faire l'impasse d'un groupe car les panneaux vous donnent environ 100 A par jour et rien que le dessal, pour 50 litres, vous en croquera 80 mini. Le fridge et le congelo mangent beaucoup et si en plus, vous naviguez 8 heures avec le pilote, c'est même pas la peined' imaginer avoir du jus en fin de journée, même avec 500 A de batteries de servitude. Le pilote est un gros energivore !

A moins que vous soyez branché au quai tous les soirs, ce qui n'est sûrement pas le cas, sinon pourquoi acheter un tel bateau les amis ?

Si en plus vous voulez un compresseur pour les bouteilles ou un lave-linge pour le linge de la famille, c'est mort de mort avec les batteries et les panneaux.

Mon humble avis sur les panneaux : c'est bien, c'est dans le vent, mais c'est juste pour de l'appoint. En l'état actuel de la technologie, cela ne remplace pas encore un groupe. Et si groupe vous vous décidez à mettre, n'oubliez pas de prendre un dessal duo.

Relisez tout le post, les pb d'électricité ont été pas mal abordés. 

N'hésitez pas nous sollicitez si vous avez des questions.

Et bienvenue au club des Nautitecheux !

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187478

 Bonjour Sophie et Bernard,

Malheureusement je suis entièrement d'accord avec Steph au sujet de l'énergie ! J'ai la même config que vous, à savoir 1 frigo, 1 conservateur, dessal 60l/h et pilote auto : ce sont là les gros consommateurs, j'y ajouterais l'ordi (3A en continu ça finit par faire beaucoup !) et l'éclairage (feux de nav et éclairage d'ambiance, le bateau n'est pas en LED).
Au départ le bateau n'avait pas de panneaux solaires mais juste un groupe Fisher Panda de 4KW en 12V. Suite aux nombreux problèmes rencontrés avec ce groupe (panne dès la transat, panne 2 fois la première année où on a pris le bateau en famille, pannes répétées avec les clients), Punch a mis 3 panneaux de 110W à l'arrière. ça change la vie, les panneaux débitent à peu près 15 Ah sous le soleil des antilles soit entre 100 Ah et 150 Ah sur la journée en fonction de l'ensoleillement. Et bien que je fasse la chasse au gaspi d'ampères, ce n'est pas siffisant. On fait donc tourner le groupe 1 à 2H par jour, notamment quand on met le dessal et qu'on est au mouillage (sinon je le mets en route dès qu'on fait du moteur, ce que j'évite au maximum). Pour donner une idée de consommation : cet été on est parti 3 semaines 1/2, on a consommé 2200l d'eau à 5 (dont 4 filles...) moins les 900l de réservoirs on a donc produit 1300l d'eau ce qui correspond à 32 H de dessal. Plus l'eau est chaude et salée moins le rendement du dessal est bon...  Si c'était à refaire je prendrai un 100l/h minimum.
On a consommé 95l de gasoil pour les moteurs et le groupe, ce qui est quand même assez peu je trouve.

Pour le grand départ, je prévois de rajouter 2 panneaux solaires à l'arrière et peut être 2 à 4 panneaux sur le bimini. On garde le groupe, ça produit quand même beaucoup d'énergie et c'est assez silencieux (il est dans un cocon dans la pointe avant babord). D'ailleurs à ce propos le groupe n'est pas utilisé à 100% de ses capacité et je ne suis pas encore sûr de savoir exactement pourquoi. sur la doc il est sensé débiter jusqu'à 280 Ah, en réalité il ne dépasse pas 100 Ah. Je suppose que c'est à cause de la régulation de charge des batteries, d'ailleurs au fur et à mesure de la charge l'ampérage diminue. Je prévois donc d'augmenter la capacité des batteries de service jusqu'à au moins 1000 Ah et de passer en batterie LiFeYP04. C'est certe 2 fois plus cher mais c'est aussi 3 fois moins lourd et c'est sensé durer 3 fois plus longtemps et accepter beaucoup mieux les décharges profondes.

On pourra alors ajouter un lave vaisselle et un lave linge, ce sont des corvées qui reviennent quotidiennement avec 3 à 5 enfants à bord... A ce sujet n'oubliez pas de demander un robinet d'eau de mer dans la cuisine, c'est crucial pour les économies d'eau douce. 

Pendant qu'on y est je transformerai la table du cokpit pour y intégrer une glacière pour les boissons. Le froid est un réel problème à bord. On ouvre et referme le frigo 10 fois par jour pour se servir à boire, multiplié par 6 personnes.....  Résultat au bout de quelques jours le freezer est complètement bloqué par la glace à tel point qu'on ne peut même plus l'ouvrir ! Une glacière dans le cockpit me semble donc être une solution intéressante, comme ça le frigo n'est ouvert qu'au moment de la préparation des repas.

Autre point sensible, le gaz. Franchement c'est la galère. D'une part rien n'a été prévu sur le Nautitech 47 pour stocker des grosses bouteilles de 13kg, d'autre part le rendement est minable. On doit donc changer de bouteille (3kg)  tous les 10 jours environ. Et c'est pas toujours facile à trouver ! En plus ça chauffe énormément le carré car on est obligé de fermer les capots de pont qui sont du côté de la cuisinière sinon le courant d'air souffle les flammes ! J'envisage donc sérieusement de virer purement et simplement le gaz et de mettre une tables à induction ( 2 feux suffisent) et un four combiné Micro-onde / chaleur tournante. La confection du pain (quotidien dans notre cas) est très gourmande en gaz (et en temps !) , on emmènera donc la machine à pain. Autre machine indispensable : la yaourtière. ça consomme rien et quand on voit le prix des yaourts aux Antilles ou dans le Pacifique (quand on en trouve, ce qui n'est pas évident en dehors des iles françaises) , c'est vraiment intéressant.

Voilà quelques uns des enseignements après 2 saisons de navigation au soleil. On peut en discuter plus longuement au Nautic si vous y venez, j'y serai le 6 et le 7.

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°187485

 Ghislain et Steph,

Merci de vos réponses. Nous serons au salon de Paris les 7 et 8 décembre. Nous allons finaliser les détails avec Nautitech. Nous serons ravis de pouvoir discuter avec vous (Ghislain nous pourrions nous y croiser le 7). Pour l'électricité pourquoi ne pas envisager des panneaux solaires de 150 ou plus et un petit groupe Honda en dépannage indépendant qui fournira du 220 à la demande et qui sera moins cher et moins sujet aux pannes?
Sophie et Bernard


Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187487

 Bernard,

OK pour le 7, on peut se donner RDV sur le stand Nautitech, je t'envoie mon portable par MP. Très bon choix le 442, c'est un bateau très abouti. Par contre le groupe portable Honda... ça te permettra de brancher une perceuse et c'est tout... Franchement il ne faut pas lésiner sur la production d'énergie, c'est vraiment crucial. Et même si on a eu des ennuis avec le Fisher Panda au départ (problèmes dûs au boitier de régulation dans un 1er temps et à la pompe de gavage dans un deuxième temps), c'est vraiment top une fois que c'est fiabilisé.

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°187489

Salut les gars. J'ai prévu d'aller au Nautique le 6. Je regarde si je peux décaler au 7.

Ghislain : pour tes batteries, tu m'intéresses bougrement. Tu as des références ou des modèles à nous communiquer que j'aille regarder cela plus attentivement ?

Pour la machine à pain et la machine à yaourts, je retiens ta suggestion. C’est vrai que nous avons fait pas mal de pain dans le four à gaz, et c’est la galère. Une machine à pain est une super idée à laquelle je n’avais pas pensé.

Pour le gaz, j’utilise des bouteilles type VISEO. Elles font 6.5 kg et tiennent dans le coffre. Seul pb, je pense que c’est un peu spécifique à la France ou la CCE et je ne suis pas certains de trouver partout ce modèle. J’ai donc prévu de changer le robinet pour avoir des bouteilles standards type 3 kg.

Ghislain : Encore une question :

Tu as des références de tables induction et de four micro-onde / grill ? Le pb est qu’il ne faut pas dépasser 2000W si on veut fonctionner sur le convertisseur (le mien fait 2000 W max). Ou alors, il faut que le groupe tourne à chaque fois et c’est la galère. Et sur les tables que j’ai vues avec 2 feux, on est plutôt à 3400-3700 W lorsque les deux feux fonctionnent. Pareil pour les micro-ondes, plutôt 3000/4000W que 2000.

Nous, ce que nous utilisons pas mal : le Thermomix de vorwerk ! Permet de tout faire et consomme 1500W max. Il cuit même à la vapeur et permet de faire des sorbets simplement.

Tant l’attente de vous lire !

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187491

Steph,

Batteries LiFeYPO4:

http://www.ev-power.eu/index.php?p=productsMore&iProduct=307&sName=lfp10...(3.2v-1000ah)
http://www.alliancerenewableenergy.com/800-Ah-TS-LFP800AHA.htm
http://www.hardhitech.com/etudes-theoriques/avantages-et-inconvenients-d...

tout sur le BMS (battery Management System) :

http://vehiculeelectriqueduf.com/article_vehicule_electrique.php?billet=13

Table à induction : La puissance maxi est même bien plus élevée que ça !! ça tourne autour de 3500W pour le foyer principal, mais on ne va évidemment pas utiliser les 2 foyers à fond en même temps (ni aucun autre appareil d'ailleurs).
Micro-Onde - Four combiné : 3000W

J'installerai donc 2 convertisseurs de 2000W en parallèle (pas plus puisque le groupe ne pourra pas délivrer plus). D'où évidemment le besoin en capacité des batteries. Le Fisher Panda possède un boitier de commande qui démarre le groupe automatiquement dès que la tension des batteries baisse en dessous d'un certain seuil. Donc tu allumes tes plaques et au bout de quelques minutes le groupe démarre. Je ne vois aucun inconvénient à ce que le groupe tourne quand on fait la cuisine, personne ne dort en général à ce moment là, ça papote plutôt fort autour d'un apéro et on n'entend même pas le groupe depuis le cockpit. J'ai déjà un four combiné à la maison (Sharp R-93ST-A) et c'est vraiment bien par exemple pour les quiches ou tartes, ça cuit en 15mn au lieu de 30 mini en four traditionnel et plutôt 45 mn dans un four à gaz de bateau. Idem pour l'induction, l'eau bout en 3mn alors que sur le bateau on a du mal à la faire bouillir !!
La consommation electrique sera finalement très faible car sur de très courtes périodes. Par contre c'est vrai qu'il faut de l'ampérage donc de gros cables...

Pour les convertisseurs j'ai trouvé ça mais je ne sais pas ce que ça vaut:
http://www.solardeal.fr/convertisseur_pur_sinus_12v.html

sinon il y a évidemment les convertisseurs victron mais ce n'est pas le même prix. Ils possèdent un relais qui se ferme quand la tension des batteries est trop basse, je ne sais pas si ce relais peut permettre le démarrage d'un groupe. ça fait partie des choses que je dois voir au salon !

@Bernard : prévoir dès la commande du bateau des prises 12V et 220V dans chaque cabine, on ne compte plus les chargeurs de toutes sortes entre les ordis, les consoles, les iPhones, iPod et autres iPad, c'est dur d'interdir tout ça aujourd'hui ! Nous on n'a qu'une prise 12V et 220V à la table à cartes donc celle-ci est sans arrêt encombrée et ça m'énerve ! Sans compter les enfants qui s'assoient en plein milieu du passage ou qui tendent leur cordon d'alim entre la table à carte et la banquette du carré pour finir leur partie..... ce sont des petits détails qui ne coûtent pas cher mais qui changent la vie !

PS2 : je n'ai jamais utilisé le traceur Raymarine livré avec le bateau (facturé 1860€ HT quand même !). On a tous des ordis et les logiciels de type Maxsea sont 100 fois plus ergonomiques ! Mais bon, ça c'est le sujet d'autres fils de discussion. C'était juste pour dire que si aujourd'hui je commandais un bateau pour mon usage perso, je ne mettrais pas de traceur, ça ne sert à rien... Mieux vaut un portable et une tablette en complément et/ou spare.

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187492

ça a l'air effectivement pas mal le thermomix !! c'est une bonne idée cadeau pour Noël !

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°187502

 Bonjour à tous,

Electricité:
J'ai choisi un groupe Paguro en raison de son faible poids ce qui permet de le mettre dans la soute devant la douche (442 3 cabines).
A bord le bruit est faible malgré les 3000 tr/mn, en revanche il gène les bateaus mouillés à proximité.
Avoir du 220 V à bord est un vrai confort - micro onde, compresseur pour le narguilé, perceuse et petit outillage, désal "duo" à venir. Pour les ordis et téléphones le convertisseur de 500 W suffit. La répartition des prises 220 de la version exclusive est parfaite.
Je n'ai pas mis de panneaux sur le portique car il cache la vue vers l'arrière lorsque l'on est assis dans le cockpit. Je vais regarder les panneaux souples à mettre sur le roof et l'hydrogénérateur.
Carré:
La forme de la grande banquette ne permet pas de s'alonger pour les quarts de nuit ou pour paresser confortablement le soir. J'ai fait confectionner un pouf amovible coté babord qui double la largeur de l'assise. C'est parfait. Comme nous sommes généralement peu nombreux à bord nous ne déplions jamais la table et ce pouf reste à poste en permanence. 
A bientot.

Philippe.

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187507

 Philippe

Dans mon 47, il y a également des prises 220V dans les cabines mais elles fonctionnent sur la prise de quai ! Donc, comme on est jamais à quai, pas de 220V dans les cabines pour l'instant. Je vais évidemment modifier le cablage dès que je vais récupérer le bateau pour brancher ces prises sur le convertisseur.

Tu pourrais poster une photo de ton pouf ? ça m'intéresse énormément car on a le même problème de banquette arrondie...

Sinon d'une manière générale on a pas d'espace confortable on on se sent vraiment relax à bord. J'ai bien envie d'emmener des fauteuils relax pliants ou des poires remplies de billes en polystyrene, j'ai juste peur que ça tienne trop chaud !

A bientôt,

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°187509

 Je photographie le pouf demain.
 J'ai deux poires à bord (je ne me compte pas!). C'est très bien pour s'installer à l'avant du bateau et bouquiner.
A+
Philippe

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°187614

 Petite vidéo entre La Rochelle et madère

Et lien vers notre blog

http://www.youtube.com/watch?v=gAx-rHL4uqo

http://camille-voyage.over-blog.fr/

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°188827

Bonjour les marins

je suis avec beaucoup d'intérêts vos discussions puisque j'espère faire de même dans quelques années mais sur un cata entièrement électrique sans une goutte de pétrole ni gaz.

Au salon j'ai appris que Lagoon travaille sur une telle version pour remplacer son modèle hybride que j'avais vu en 2007. Normal que ce soit un échec : batteries au plomb donc hyper lourd et groupe électrogène. Le point faible c'était les batteries.

Je vous envoie mon avant projet. En résumé :
2 kW de panneaux solaires Sunpower 48V
19 kWh de batteries LiFeYPo4 GWL Power (230 kg)
2 moteurs saildrive Oceanvolt  9 kW (vidéo en lien)
1 onduleur 230V 5 kVA Mastervolt
3 convertisseurs TRC 48V>24 V 40A
Ghislain, je suis ocntent que tu aies choisi l'induction. C'est assez rare. Qui est ton fournisseur ? Dometic en proposeront une en avril 2012. (Dometic.com)
Dessal SPECTRA 50l/h : l'accès au dessal est-il aisé sur vos Nautitech ? J'hésite entre un modèle automatique et un manuel ? D'après l'importateur REYA, la version auto pose encore quelques soucis.

http://www.youtube.com/watch?v=9XTM6PAGi_Q

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°188866

 Bonjour Jean-Marc,

J'avais déjà vu ton projet sur un autre fil ou forum. Et je ferai les même remarques qui ont déjà été faites : quid quand tu es 2 jours sans soleil et sans vent ? Je pense qu'aujourd'hui malheureusement on ne peut pas se passer d'un groupe électrogène...

ça a l'air bien les moteur Oceandrive, je garde ça sous le coude pour mon prochain bateau ! (dans 4 ans si tout va bien...)

Sinon:

Où en es-tu pour les batteries ? As-tu un fournisseur ? à quel prix ? t'es tu penché sur le problème du BMS ? j'avoue que je manque d'infos à ce sujet, la technologie est tellement récente...

Pour les plaques à induction, ce sera du standard, comme à la maison, genre DeDitriech.

Pour le dessal, moi j'ai un dessalator 12V 60l/h qui débite plutôt 40l/h. Si c'était à refaire je prendrais un 100l/h. Mais je n'ai pas eu le choix.... Le panneau de commande du dessal est dans une salle d'eau, la machinerie est sous les planchers. Je ne connais pas le spectra donc pas d'avis à ce sujet. Je ne sais pas ce que tu entends par manuel ou automatique ? Est-ce la régulation de la pression ? Effectivement nous on doit rester quelques minutes devant le panneau de contrôle pour réguler la pression le temps que ça se stabilise. je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas automatique, ça ne me parait techniquement pas si compliqué !

Bonne chance pour ton projet qui est très intéressant, tiens nous ...."au courant" !


Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°188875

 Le fournisseur de batteries est GWL Power grossiste en République Tchèque qui importe des batteries de marque Winston Battery (rapport qualité prix imbattable). Tu peux négocier les prix à partir de 5000 euros. Je leur déjà écrit, ils répondent de suite.

Avec la capacité de 19 kWh, sans vent ni soleil j'ai suffisamment d'énergie sur le bateau pour tenir
>> 8 jours au mouillage en mode éco et
>> 5 jours en navigation aussi en mode éco.

Il y a de la marge non ?
Tarif de cette solution y compris BMS non négociée à ce jour : 8 k€.
Je laisse aux spécialistes le soin de mettre au point la BMS. Chez Winston, il me semble qu'ils s'y sont penché.

Plaque induction: non marinisée ? Et alors çà tient le coup ? Je suis à terre et la marque Brandt m'a laché au bout de 18 mois ! J'ai racheté BOSCH.
Dessal : l'automatisme te fait le rinçage tous les 5 jours de la membrane si tu n'utilises pas ton dessal.
J'ai comparé plusieurs dessal. Le plus économe et fiable est le Spectra Cape Horn 53l/h 24V. Il consomme 9A.
Avec l'implantation que tu me dit, je vois que la contrainte de mise en route est très acceptable tous les jours. La solution manuelle est donc à retenir. Surout qu'en fouillant mes documents récupérés au salon, je vois que Spectra va sortir en 2012 la série Newport en mode NON automatique. C'est signe que la version auto n'est pas fiable à 100% et en plus bien plus chère.


Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°189218

Au salon Nautique, je suis tombé chez Mastervolt qui proposait de nombreuses solutions E propulsion mais le stand était désert.
Je suis donc allé sur leur site et j'ai trouvé un moteur electrique saildrive qui me semble encore meilleur que celui d'oceanvolt.

Il s'agit du Podmaster 10 Profressionnel : 10 kW, un rendement de 97% et un couple de 100 Nm ! GENIAL !
Bref je l'ai inséré à mon comparatif et il arrive en tête. Par contre je n'ai pas le prix.

Ci-joint le comparatif.

http://www.mastervolt.fr/marine/produits/e-propulsion/

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°189222

 bonsoir il y avait au salon le stand Alibi qui presentait son catamaran propulsion electrique, mais il a une generatrice, ce bateau n'est pas un projet puisqu'il est deja a l'eau. sa solution semble trés intéressante et si elle ne permet pas de se passer completement de l'energie fossile elle regle les problemes de journée sans vent ou de mouillage prolongé .si vous vous etes intéressé a ce sujet et l'avez bien étudié votre avis m'intéresse. 

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°189223

 Mince, je ne l'ai pas vu ! Je serai bien allé leur demander le détail de leur solution et notamment quelles batteries ils ont choisi ?
Sinon, perso je ne partirai pas avec un groupe qui pue et fait du bruit alors que l'énergie du soleil et du vent est gratuite et n'a pas d'odeur !
Economique et écologique, c'est la solution entièrement ELECTRIQUE !

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°189226
Jeanbon8 a écrit :
 Mince, je ne l'ai pas vu ! Je serai bien allé leur demander le détail de leur solution et notamment quelles batteries ils ont choisi ?
Sinon, perso je ne partirai pas avec un groupe qui pue et fait du bruit alors que l'énergie du soleil et du vent est gratuite et n'a pas d'odeur !
Economique et écologique, c'est la solution entièrement ELECTRIQUE !

Utopique aussi, non? 
A+
Remi

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°189257

 Et ce bateau entièrement électrique, il est utopique ?
70 kWh de batteries et 130 kw de puissance.


http://www.youtube.com/watch?v=2pP-YHWq1cI

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°189268

 Mais bon, tout ça n'a plus grand chose à voir avec les catas Nautitech ! Il serait bon de changer de fil de discussion...

Hors ligne
NAUTITEH 442 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°189269

 Bonjour à tous,

Amoureux des voiliers, nous souhaitons tous nous passer le plus possible du moteur. IL reste indispensable pour les maneuvres de port.
Le tout électrique est suffisant pour cela. En revanche il est parfois nécessaire pour respecter une date de fin de vacances,
éviter du gros temps (rentrer de Corse par vent nul avant un épisode de Mistral de plusieurs jours) voire aller tout droit vent de bout faute de temps pour tirer ces bords que nos catas détestent et être au travail le lundi de disposer de 60 à 80 CV pendant des heures. Le tout électrique ne sait pas encore le faire. 
Pour moi choisir cette solution c'est accepter de gérer des contraintes qui peuvent limiter l'utilisation du bateau. 
Bon vent à tous!

Philippe.

Hors ligne
ALOA 27 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°189273

 J'ai visité, au Grand Pavois un cata qui venait d'Afrique du Sud, pavillon hollandais et qui s'appelle Green Power, je crois.
Apparemment très efficace et autosuffisant.
Il doit y avoir des liens sur le Net

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°189284
Ghislain a écrit :
 Mais bon, tout ça n'a plus grand chose à voir avec les catas Nautitech ! Il serait bon de changer de fil de discussion...

Je suis tout à fait d'accord avec notre ami Ghislain dont j'ai fait la connaissance au Nautic !

Vos propos sont super intéressants mais il est dommage qu'ils soient noyés dans ce post. Si des gens sont intéressés par le tout électrique, je doute fort qu'ils pensent à aller chercher dans un post relatif aux Nautitech.

Et les gens intéressés par les Nautitech qui viennent ou viendront sur ce post ne sont pas forcément, loin s'en faut, intéressés par le tout électrique. 

Bonnes fêtes de fin d'année les amis.

STEPH44

Hors ligne
Griggio 13.80 QR (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°190693

Ravi d'entendre cet avis de Steff sur le Nautitech et sur la convivialite et l' efficacite de l equipe mise en place par Bruno Voisard. C'est aussi mon sentiment depuis que je les connais; Un service a la mesure et personalise, le tout dans une convivialite amicale.
Bonne nav et meilleurs voeux pour 2012 !
Christian Jacques HEYER
Nautica Magazine

Hors ligne
NAUTITECH 44
Inscrit forum
réponse n°195248

Bonjour Steph,

Je reviens sur ce post car ma short liste de cata d'occasion c'est fortement réduite , j'ai retenu un Nautitech 44 et un 47 de 5/6 ans, propre, assez bien équipé....
La question que je me pose concerne la navigation en équipage réduit voire en solo, le 47 est quand même beaucoup plus grand, cela présente certes pas mal d'avantage mais il doit être également plus physique, ma capitaine en second est du genre 50 kg tout mouillée et je me retrouverai souvent seul dans les manoeuvres.

N'est-ce pas trop physique pour naviguer sereinement ?

A+

Didier, 

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°195277

 bonsoir par experience je peux vous certifier que la taille n'est pas vraiment un probleme je navigue seul avec ma femme sur un 51 pieds et cela ne m'a jamais posé de problème alors que je pensais au départ acheter un 45 pieds maximum, Le seul problème a mon avis est le prix des ports je ne les utilise que pour l'hivernage, et le cout d'entretien en effet a partir d'une certaine taille tout est nettement plus rare plus gros   donc  plus cher. je connais le 47 c'est un bon bateau mais comme tout propriétaire je suis persuadé que le mien c'est le meilleur  bonne nav 

Hors ligne
Nautitech 47
Inscrit forum
réponse n°195330

 Bonjour Didier,

Je navigue sur un 47 et je fais toutes les manoeuvres en solo sans aucun problème. C'est un bateau très simple avec un solent autovireur facile à border et une grand-voile plus imposante mais qui reste facile à manoeuvrer, même si c'est un peu long de reprendre toute l'écoute quand on a du choquer en grand suite à une touche (pêche à la traîne). Je ne pense pas que le 47 soit beaucoup plus physique que le 44.

Si ce n'est pas indiscret, quel est votre budget ?

Bonne continuation,
Ghislain.

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°195335

bonjour
y aurai-t-il des proprios de cata 40-45'(Nautitech, Outremer, Tournier, Catana...) qui pourraient me faire visiter différents models sur la facde atlantique /bretagne ?
je sais bien qu'il ya bientot le salon du multi à Lorient (chez moi...!) mais faute de budget, je regarde les occaz... donc des models des années 2000
erci
stef

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°195985
Episode a écrit :
Bonjour Steph,

Je reviens sur ce post car ma short liste de cata d'occasion c'est fortement réduite , j'ai retenu un Nautitech 44 et un 47 de 5/6 ans, propre, assez bien équipé....
La question que je me pose concerne la navigation en équipage réduit voire en solo, le 47 est quand même beaucoup plus grand, cela présente certes pas mal d'avantage mais il doit être également plus physique, ma capitaine en second est du genre 50 kg tout mouillée et je me retrouverai souvent seul dans les manoeuvres.

N'est-ce pas trop physique pour naviguer sereinement ?

A+

Didier, 

 
Bonjour Episode,

Je viens juste de voir ton post et je vais essayer d'être objectif.

Impossible de juger la navigation sur le 47 car je ne l'ai jamais pratiqué.

Ce n'est pas temps en navigation que lors des manoeuvres que la taille peut éventuellement se faire ressentir. Je n'ai aucun pb à m'occuper seul de mon bateau en navigation car je navigue pépère et j'essaie d'être plutôt soustoilé que surtoilé et surtout d'anciciper un max. Même si j'ai une GV à corne et un génois à fort recouvrement.

J'ai envisagé de prendre un 482 à la place de mon 442 et je n'ai pas craint d'avoir de pb à le gérer seul. Généralement, lorsque j'ai besoin d'aide, ce n'est pas pour des efforts physiques mais plutôt pour un pb de visibilité à partir de la pointe avant, de pose des pare-battages, pour attraper un corps-mort, me remplacer à la barre, avoir un oeil lorsque que je monte de la GV, assurer la veille, attraper une pendille,  ....

Le pilote automatique est pratique pour les virements de bord. Par contre, je ne me sens pas encore capable de partir en solo sur mon 442. Mais lorsque je m'en sentirai capable, je me sentirai également capable de le faire avec un 470. 44 ou 47 pieds ne changeront pas grand chose à ce stade.

En espérant t'avoir un peu éclairé avec ma modeste expérience

Stéph

Hors ligne
NAUTITECH 442
Inscrit forum
réponse n°197990

 Bonjour Steph,
 Je sors du chantier à Rochefort, et on pense qu'on va signer pour un 442.  Deux questions : la baille à mouillage, est-ce vraiment un gros avantage de l'avoir centrée ?  Ne perd-on pas (en partie) le grand coffre avant ?   Et la deuxième est de ma femme - elle adore la couleur des bandes déco et du lazy.  Quelle déco avez-vous choisie à l'intérieur et le cockpit ?   Auriez-vous qq photos à partager ?
Merci d'avance,
Michel.

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°198265

bonjour
j'ai eu l'occasion d'essayer le 442 au salon du multi à Lorient.... 25nds de vent avec rafales à 30 nds,( petite appréhension tout de meme car avec Mme en +) , essai avec une Huitaine de personnes dont le skipper qui magniait à la perfection son cata... impressionnant de facilité qd on voit le pro agir... reculer au milieu des pontons ave le fardage du bestiau, demi-tour sur place avec ces rafales à 30 nds.... bravo !! le faire soit meme doit etre une autre paire de "manettes moteur"...
nouus partons donc et nous mettons à l'abri de la base des sous marins pour hisser electriquement la GV 1 ris; les boutons du winch sont à mon gout trop loin du poste de barre et de cette position difficile de voir se qui se passe derrière et audessus du binimi rigide... un conseil si vous vous équipez de ce genre d'option, c'est de les placer à coté des manettes moteurs... bien + pratique !
et c'est partit pour un petit tour au bon plein vers la citatdelle Port Louis... 7nds...8nds... 8,5nds en abbattant unn peu... nickel le bateau passe bien (le plan d'eau est tres plat) pas de ralentissement butal lors des déventes... petit virement ultra facile (pas de voile d'avant.. !) et zou pour le grand bord de largue avec  des pointes à 9 nds... tour de l'ile" militaire" et retour au pres vers le salon... petit coup de moteur pour assurer un passage du bon coté d'une bouée (et nous éviter un virement, dommage !!)
bref tous les mâles du groupe sont passés derrieres la barre et ont apprécié la "facilité" de gestion de l'engin... les dames elles ne se sont pas plaintes non plus du peu de manoeuvres à concéder...
un bel essai, à confirmer avec des voiles d'avant et une mer + formée, mais c'est avant gout ne fait pas de doutes : un cata bien né !!
pour les amménagements, bien pensé aussi, le plan est un plan propriétaire donc avec des choix persos que l'on ne peut pas discuter; les gouts et les couleurs.... mais dans l'ensemble RAS, un peu de boulot en finitions perfectibles à prévoir mais bon...
une chose encore : nous sommes partits avec une table dressée (assiettes couverts et verres à pied), rien n'a bougé !!

merci donc à Nautitech pour cet essai

dommage que le Catana 42 n'ai pas prévu d'essai car cela m'interresserait au + point de comparer

Hors ligne
ALOA 27 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°198270

 Bonjour Pef,
Ce devait être Pierre à la barre, je pense.
Pour un essai plus poussé, il suffit de lui demander, si tu n'as pas ses coordonnées, je les ai.
A+
Phil

Pages

Le site de la Grande Croisière...