Un manifeste pondéré contre le projet " Taxe navigation ds les eaux Grecques".

8219 lectures / 195 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
Un manifeste pondéré contre le projet " Taxe navigation ds les eaux Grecques".
sujet n°107859
 Bonjour,

Je sugggère (peut -être qu'un tel document circule déjà dans les tuyaux du CA) que STW rédige un manifeste aux fins de sensibiliser l'Etat Grecq des conséquences contre productrices, d'une telle décision.

C'est excessif,même si nous sommes enclins et en capacité de participer fraternellement,au redressement des finances de ce pays.
 
L'application de cette taxe entraînerait,une moindre fréquentation des eaux Grecques, qui entraînerait une baisse substancielle de devises:                                                      
                                                         -auprès des ports, des marinas,des tavernes,taxis,loc. auto,alimentation,chantiers nautiques et hivernages,chips,compagnies aériennes, etc...

Ce manque à gagner, entraînera du chômage (comme partout) du mécontentement, une mauvaise image de ce magnifique pays.

Pour ma part,je devrais m'acquitter de 1360 euros par an,plus l'hivernage, etc..,chaque année. Désolé,je ne suis pas un plaisancier aisé et j'irai de fait,pointer mon étrave vers d'autre eaux !

Cordialement
claude

Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233023

 Bien sûr,votre commentaire n'est pas pondéré. vous n'avez pas compris le sens de mon sujet. (il m'arrive à moi aussi de ne pas tout comprendre)

Ce n'est pas grave, mais vous n'apportez aucune solution constructive. Chaque acteur de la vie économique ajoute ou retranche une pierre à chaque édifice quel qu'il soit !
Nous sommes tous connectés à tout.
Il s'agirait de dialogue et de solidarité raisonnée.

Cordialement 
claude

Hors ligne
BAVARIA 37
Inscrit forum
réponse n°233025

The Cruising Association n'a pas de nouvelles plus récentes depuis 2 jours. Cf. lien
(En ce qui me conceerne, mon bateau n'est plus en Grèce depuis le printemps et cette très modeste contribution est totalement désintéressée :juste faire du lien !)

http://www.cruising.org.uk/node/22634

Hors ligne
FIREBALL
Membre cotisant
Administrateur depuis 1998
réponse n°233027
Vent'oses a écrit :
Je sugggère (peut -être qu'un tel document circule déjà dans les tuyaux du CA) que STW rédige un manifeste aux fins de sensibiliser l'Etat Grecq des conséquences contre productrices, d'une telle décision.

C'est excessif,même si nous sommes enclins et en capacité de participer fraternellement,au redressement des finances de ce pays.
 
L'application de cette taxe entraînerait,une moindre fréquentation des eaux Grecques, qui entraînerait une baisse substancielle de devises:                                                      
-auprès des ports, des marinas,des tavernes,taxis,loc. auto,alimentation,chantiers nautiques et hivernages,chips,compagnies aériennes, etc...

Ce manque à gagner, entraînera du chômage (comme partout) du mécontentement, une mauvaise image de ce magnifique pays.
 

 Cher Claude,
L'idée d'un "manifeste" me semble très peu productive.
En revanche, si la taxation est maintenue, il faudra vérifier dans son contenu si elle n'est pas illégale au regard du droit européen, qui interdit les taxes et mesures ayant un effet équivalent à des droits de douane ou à des barrières à l'entrée.
Sachant qu'au sein de l'Union Européenne, nous bénéficions d'une liberté de circulation et d'établissement totale.

Aussi, je pense qu'il sera bien plus intéressant de mettre en place un recours collectif contre la décision devant les juridictions européennes, que de contester l'application technnique.

Bien cordialement,
Ariel DAHAN

Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233028

 Cher Ariel,

Je ne possède pas ta science de la formulation adaptée en matière de droits,
lois et autres règlementation et tu en auras compris le sens d'entre les lignes ?
C'est moins une contestation,que de succiter une prise de conscience de la réalité,qui nous interpelle !

Je remercie Jacques2, et toi Ariel, pour votre éclairage.

Cordialement
claude

Hors ligne
HALF TONNER
Inscrit forum
réponse n°233032

Bonjour,
Je réponds rarement, et j'essaie de ne le faire qu'à bon escient et sans colère !
Alors voilà, divers propos dans le précédent fil à propos de la Grèce m'ont hérissé le poil, et j'aimerais donc apporter un éclairage un peu différent.
Sur le fait que cette taxe sera contre productive, c'est, du point de vue Grec, réinventer le fil à couper le beurre :
Toute nouvelle taxe appliquée aux Grecs réduit l'activité, qui augmente le déficit, qui implique une nouvelle taxe, etc ... Cercle vicieux que nous vivons depuis quelques années ...
Sur l'imagination du gouvernement Grec pour trouver de nouvelle taxes, elle est sans limites ! Le dernier bruit concernait une taxe sur les oliviers : Avec le fuel domestique au prix du gasoil auto, les tronconneuses travailaient non stop, là ils vont tout raser ! On croise les doigts qu'ils ne la fassent pas passer ...
Sur le sens de la combine Grec, j'ai vu les propriétaires de bateaux, qu'ils soient Anglais, Suédois, Français, développer des trésors d'ingéniosité et de créativité pour payer le moins possible et profiter des mouillages de rêve ou on peut laisser son bateau gratis ... 
Sur la ritournelle des Marinas payées par l'Europe : J'avais lu ici même que l'Europe n'a jamais payé plus de 50 % d'un projet. Le reste étant financé par emprunts garantis par l'état grec ... que le grec moyen paye ! Quand au suivi de ces projets, le commissaire Européen qui s'en occupait, un hollandais, à été tout juste réprimandé ! Par contre, les géants du BTP ont bien été payés, et en bons Euros ...
Pour clore cette histoire de marinas, qui va tirer les marrons du feu ? Des sociétés mixtes, de riches Grecs d'une part, des opérateurs Anglais, Allemands, un peu Français, Turcs quelque fois, d'autre part. Si vous dites que les riches Grecs (comme les riches Français, allemands, etc ..) qui ont profité de toutes les combines ces dernières années s'en tirent bien, alors vous venez de réinventer l'eau chaude ... 
Quand au Grec moyen ... J'ai une amie, prof dans le secondaire qui evec 650 € par mois à du mal ... Sachant qu'elle est nommées à 500 km de sa ville avec 0 espoir d'être nommée un jour plus près ... La porte est grande ouverte dans la fonction publique ! Et cet ami, médecin hospitalier, qui n'a jamais touché d'enveloppes de sa vie, qui à construit une maison qui ne faisait que la surface prévue, tout juste à la retraite, à qui ont vient d'accorder une pension de 1000 € par mois en attendant que le calcul définitif soit fait ... aux calendes. Très sincèrement, eux ne seront pas très émus par la taxe concernant les "grands bateaux de ces européens qui leur donnent des leçons et voudraient bien continuer à profiter de la mer, du soleil, et des petits cafés au bord de l'eau ". Après tout, on dit ici que le soleil, la mer, et le petit café, c'est tout ce qui reste, que l'état n'a pas taxé !
Et puis, dites vous bien qu'une taxe de 1300 €, c'est ce que l'on paye ici pour faire rouler une grosse berline familliale ... Alors, un bateau de plus de 12 m ...

Bon, bon, il y a encore beaucoup à dire ... Sur les jeunes diplomés, bien formés, auxquels les parents ont payé écoles privées et études à l'étranger qui sont obligés de partir travailler en Allemagne ou en Australie ... Il ne va bientôt plus rester ici que les vieux roublards qui survivent à tout. 

Mais dites vous bien que de toutes les manières les pays limitrophes adopteront le même genre de taxe dans quelques temps.
Que l'Europe ne poura faire autrement que de valider cette mesure sur le plan juridique : Elle ne peux décemment pas continuer à étrangler les Grecs  sans faire contribuer les autres. Il y aura peut-être des aléas juridiques ...

Alors battons nous pour obtenir une vraie réduction en restant à l'année et surtout que les preuves de séjour à l'année ne soient pas seulement un contrat annuel dans une marina. Histoire de ne pas ête obligé de donner l'argent que l'on économise d'une main à une entreprise Gréco-QQCH ...

Et enfin, je tiens à dire à celui qui, dans l'autre fil,  rêvait de s'acheter une masure en Grèce, qu'il ne s'inquiète surtout pas, la Troïka veille au grain : Elle tord le bras de l'état Grec pour qu'il autorise les banques à saisir les résidences principales en cas d'impayés. Il va y avoir un tas de bonnes affaires à faire ! Peut-être même pour le retraité Français moyen !

Bon, bon, je retourne à mon chantier ... On essaie de survivre !

A bientôt
Alain

Anonyme (non vérifié)
réponse n°233035

Bonjour,
je me sens obligé de sortir de mon silence pour te remercier de ton post qui m'a ému et qui ressemble à la grèce que je connais et que j'aime.
il ne nie pas la gabegie, mais il la partage, avec objectivité.

Alors, simplement, merci, Alain.

Ce matin, j'ai bu un café grec avec un papa dont la fille travaille à Athènes dans un supermarché, à plein temps pour...400€ par mois !

Il m'a dit : " du temps des colonels, j'avais 18 ans, et j'ai pris les armes pour les foutre dehors ! Aujourdhui, les jeunes devraient faire pareil, mais ils ne savent pas vraiment contre qui prendre les armes. Ce sont esclaves modernes d'un système impitoyable qui les broie. Je n'ai aucun espoir que cela change, à défaut d'un grand embrasement général!"

ce WE nous avions deux profs grecs à bord. Eux aussi nous ont émus. J'en parle sur mon site.

Non, les grecs ne sauraient être réduits à la trilogie "profiteurs/fainénants/fraudeurs" !

j'ai croisé, depuis 5 ans, plus de plaisanciers m'expliquant, avec un grand cin d'oeil que leur bateau ne leur appartient pas en propre, mais à leur entreprise,  que de grecs en Mercedes puisant avec envie et sans vergogne dans mon porte monnaie.

Sur la taxe, c'est quand même un peu n'importe quoi, en l'état! 
Je suis d'avis que le moyen le plus simple et le moins inique serait que la grèce augmente notablement le prix de ses ports publiques. mais mon avis......

Thierry, sur Troll

Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233040
Grietick a écrit :
Bonjour,
je me sens obligé de sortir de mon silence pour te remercier de ton post qui m'a ému et qui ressemble à la grèce que je connais et que j'aime.
il ne nie pas la gabegie, mais il la partage, avec objectivité.

Alors, simplement, merci, Alain.

Ce matin, j'ai bu un café grec avec un papa dont la fille travaille à Athènes dans un supermarché, à plein temps pour...400€ par mois !

Il m'a dit : " du temps des colonels, j'avais 18 ans, et j'ai pris les armes pour les foutre dehors ! Aujourdhui, les jeunes devraient faire pareil, mais ils ne savent pas vraiment contre qui prendre les armes. Ce sont esclaves modernes d'un système impitoyable qui les broie. Je n'ai aucun espoir que cela change, à défaut d'un grand embrasement général!"

ce WE nous avions deux profs grecs à bord. Eux aussi nous ont émus. J'en parle sur mon site.

Non, les grecs ne sauraient être réduits à la trilogie "profiteurs/fainénants/fraudeurs" !

j'ai croisé, depuis 5 ans, plus de plaisanciers m'expliquant, avec un grand cin d'oeil que leur bateau ne leur appartient pas en propre, mais à leur entreprise,  que de grecs en Mercedes puisant avec envie et sans vergogne dans mon porte monnaie.

Sur la taxe, c'est quand même un peu n'importe quoi, en l'état! 
Je suis d'avis que le moyen le plus simple et le moins inique serait que la grèce augmente notablement le prix de ses ports publiques. mais mon avis......

Thierry, sur Troll

 Merci Thierry

Cordialement
claude

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233065

Bonjour à tous,

Ce n'est rien de dire mon exaspération à lire ces éternelles ritournelles concernant ces "pôv' grecs" si tant tellement exploités par la finance internationale qu'ils auraient bien raison d'essayer de soutirer encore un peu plus d'argent aux riches plaisanciers étrangers qui fréquentent leurs eaux territoriales.

Avant de faire pleurer Margot, il ne faut pas oublier :

1) Que ces "riches plaisanciers" ne sont en aucune façon responsables de la panade dans laquelle ces "pôv' grecs" se sont fourrés;

2) Qu'au contraire, pour ceux qui payent leurs impôts sans rechigner, ces "riches plaisanciers" ont déjà participé à ce qui aurait dû servir le développement de l'économie grecque (en "fonds de développement européen") et qui fut en grande partie dilapidé pour d'autres propos, puis aux différents "plans de sauvetage" de la dite économie, à concurrence de 240 milliards d'Euros au jour d'aujourd'hui (ce qui, sur la base d'une population de 11 millions d'âmes, représente quand même presque 20 000 Euros par tête de "pôv' grec");

3) Qu'au lieu de surtaxer (cf. point 2) des étrangers, l'Etat grec pourrait en premier lieu s'intéresser à ce qui reste taxable au sein du pays et, en premier lieu, à l'Eglise orthodoxe qui continue à jouir de privilèges exorbitants. Chicochica, plus haut dans ce fil, nous parle d'une amie prof' dans le secondaire qui touche péniblement 650 Euros/mois, Thierry (Grietick) d'une employée de supermarché à plein temps payée 400 Euros. Un prêtre moyen (fonctionnaire, tout comme la prof' du secondaire) touche, lui, environ 1000 Euros/mois, un "évêque" 2200 Euros. Or "en 2003, alors que les 11.000 popes coûtaient au budget de l’État 255 millions en salaires et pensions, l’impôt sur les biens de l’Église ne rapportait que 17,6 millions d’euros" (je cite un site grecophile : www.1-360.net/2011-11-01-eglise-orthodoxe-en-grece/). Le même site précise que : "En 2010, le coût des salaires du clergé réglé par l’État est passé à 315 millions d’euros, soit à peu près le budget du ministère de l’Environnement (369 millions d’euros). Certes, les popes, comme les autres fonctionnaires, ont eu des restrictions de salaires (suppression des 13e et 14e mois, notamment), mais continuent à avoir une situation privilégiée."

Sans parler des nombreux scandales financiers impliquant l'Etat grec en connivence avec sa religion d'Etat (l'histoire du lac de Vistonida en 2005, 100 millions d'Euros raptés par un prieur du Mont Athos; les terrains de Vouliagmeni en 2010 etc.) qui ont coûté au peuple grec des dizaines de fois ce que la "taxe de circulation" sur la plaisance rapportera jamais, il y a vraisemblablement des centaines de millions d'Euros à récupérer annuellement sur le dos argenté de l'Eglise orthodoxe grecque et de ses ramifications, comme le Mont Athos.
Sur la photo jointe, que j'ai prise en 2009 à Ouranopolis (bourg "frontière" entre la Grèce et le Mont Athos), on peut voir trois moines gros et gras fraîchement débarqués de leur vedette privée et s'apprêtant à monter dans une Passat flambant neuve immatriculée à Athos (sièges en cuir beige). Le troisième homme en civil est le chauffeur qui vient juste d'enfourner les valises de ces messieurs (en cuir, elles aussi) dans la Passat. Pas de taxe "de circulation" ou autre, pour ceux-là...

La prochaine fois, je vous parlerai si vous le voulez des armateurs grecs dont l'immunité fiscale totale est incrite dans la constitution de la République grecque. Rien de moins ! Et cela concerne aussi leurs amis. Pour ceux que ça pourrait intéresser, voir le lien 1, ci-dessous.

Alors en considérant tout ceci, je vois bien, moi à qui pourrait s'en prendre le papa que citait Thierry plus haut dans le fil et qui ne voyait plus "contre qui tourner ses armes" depuis qu'il avait lutté contre les colonnels en 1974. Je dirais volontiers que c'est contre ceux qui acceptent qu'un pope soit plus payé qu'un prof' de l'enseignement secondaire ou qu'un armateur grec soit moins taxé qu'un plaisancier étranger, lequel lui est déjà venu en aide par l'entremise du FMI, de la BCE et de la CE. Mais là, comme bien souvent avec les grecs, j'aurais la crainte qu'ils ne se voie contraint de retourner ses propres armes contre lui-même. Sourire

Bref, "l'idée d'un lobbying" auprès de la CE ne me semble pas "arrogante", comme le suggère "No pasaran". Elle me semble insuffisante. Ce qu'il faut c'est une plainte en bonne et due forme et je compte beaucoup sur nos amis britanniques pour la promouvoir.
Il est hors de question pour moi de payer quelque imposition que ce soit en lieu et place des plus riches entités grecques, soit le clergé orthodoxe et les armateurs au sens large.

Peio
Haize Egoa

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2010/07/le-paradis-fiscal-grec-des-armateurs-et-de-leurs-amis.html

Anonyme (non vérifié)
réponse n°233074

Et la nana qui bosse chez Marinopoulos pour 400€ par moi, tu penses vraiment que ta démonstration, Pierre, va la consoler?

En revanche, je ne puis qu'appuyer ta dernière proposition concernant les armateurs et le clergé...Ils paieront sans doute quand les cousus d'or Français, allemands, anglais, suédois, grecs, américains, bref, les "riches de tous les pays" (unissez vous, car qui ils savent s'unir contrairement aux pauvres) arrêteront aussi de planquer leurs milliards dans les paradis fiscaux !

Rendre tous les grecs responsables de l'impossibilité de faire raquer leurs puissants, c'est oublier un peu vite qu'on est guère plus capables de faire raquer les notres.

je te le redis, car nous avons eu cette discussion maintes fois, il n'est pas question pour moi de confondre les peuples et ceux qui les dirigent.

Thierry, sur Troll

Hors ligne
VULCAIN 6
Inscrit forum
réponse n°233077

 Merci à Chicochica d'avoir écrit avec talent ce que je pense tout bas.

Je suis un peu enervé de voir des plaisanciers francais, anglais, allemands qui ont bien profité des ports grecs gratuits et qui tirent maintenant sur l'ambulance. Allez passer une année sur la cote d'azur, en croatie ou dans le solent avec un bateau de 15 mètres (bonjour le portefeuille).
Je ne vais pas me faire que des amis mais j'ai l'impression qu'il y a les navigateurs qui (comme moi) aiment la Grèce et souffrent de voir ce que devient ce beau pays. Et les autres qui naviguent (naviguaient) en Grèce uniquement parce ce que c'est pas cher?

Quand au clergé qui ne paye pas de taxes, c'est vrai et c'est un problème. Nous on a Liliane Bettencourt, les sociétés du CAC40 qui ne payent pas d'impot ou quasiment pas, les députés-maires- conseillers généraux- président de communauté de communes, les retraites des PDG, etc..

Benoit


Hors ligne
Maxi 999
Inscrit forum
réponse n°233079
Benoit a écrit :
 Merci à Chicochica d'avoir écrit avec talent ce que je pense tout bas.

Je suis un peu enervé de voir des plaisanciers francais, anglais, allemands qui ont bien profité des ports grecs gratuits et qui tirent maintenant sur l'ambulance. Allez passer une année sur la cote d'azur, en croatie ou dans le solent avec un bateau de 15 mètres (bonjour le portefeuille).
Je ne vais pas me faire que des amis mais j'ai l'impression qu'il y a les navigateurs qui (comme moi) aiment la Grèce et souffrent de voir ce que devient ce beau pays. Et les autres qui naviguent (naviguaient) en Grèce uniquement parce ce que c'est pas cher?

Quand au clergé qui ne paye pas de taxes, c'est vrai et c'est un problème. Nous on a Liliane Bettencourt, les sociétés du CAC40 qui ne payent pas d'impot ou quasiment pas, les députés-maires- conseillers généraux- président de communauté de communes, les retraites des PDG, etc..

Benoit

 + 1

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°233081

 Merci Benoit et Thierry,
+2

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233097
Benoit a écrit :
 Merci à Chicochica d'avoir écrit avec talent ce que je pense tout bas.

Je suis un peu enervé de voir des plaisanciers francais, anglais, allemands qui ont bien profité des ports grecs gratuits et qui tirent maintenant sur l'ambulance. Allez passer une année sur la cote d'azur, en croatie ou dans le solent avec un bateau de 15 mètres (bonjour le portefeuille).
Je ne vais pas me faire que des amis mais j'ai l'impression qu'il y a les navigateurs qui (comme moi) aiment la Grèce et souffrent de voir ce que devient ce beau pays. Et les autres qui naviguent (naviguaient) en Grèce uniquement parce ce que c'est pas cher?

Quand au clergé qui ne paye pas de taxes, c'est vrai et c'est un problème. Nous on a Liliane Bettencourt, les sociétés du CAC40 qui ne payent pas d'impot ou quasiment pas, les députés-maires- conseillers généraux- président de communauté de communes, les retraites des PDG, etc..

Benoit

 
Benoit (au prénom qui ne s'invente pas) : continuez à "penser tout bas", por favor !

Peio
Haize Egoa

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233098
Grietick a écrit :
Et la nana qui bosse chez Marinopoulos pour 400€ par moi, tu penses vraiment que ta démonstration, Pierre, va la consoler?

En revanche, je ne puis qu'appuyer ta dernière proposition concernant les armateurs et le clergé...Ils paieront sans doute quand les cousus d'or Français, allemands, anglais, suédois, grecs, américains, bref, les "riches de tous les pays" (unissez vous, car qui ils savent s'unir contrairement aux pauvres) arrêteront aussi de planquer leurs milliards dans les paradis fiscaux !

Rendre tous les grecs responsables de l'impossibilité de faire raquer leurs puissants, c'est oublier un peu vite qu'on est guère plus capables de faire raquer les notres.

je te le redis, car nous avons eu cette discussion maintes fois, il n'est pas question pour moi de confondre les peuples et ceux qui les dirigent.

Thierry, sur Troll

 
Ecoute, Thierry :

Ce sera ma dernière intervention publique (au moins à ce sujet) sur ce forum de merde peuplé, comme tu as dû le découvrir, de crypto-fascistes déguisés en Mère Thérésa.

Ma réponse sera que la nana qui bosse chez je ne sais qui avait à réfléchir un peu plus tôt à ce que ses opinions politiques et ses votes (si opinions il y a et si votes il y a eu) engageaient. D'une façon plus générale, tu connais mon avis sur "les peuples et qui les dirigent". C'est simple : il y a des peuples qui n'ont pas de choix, ceux qui sont soumis à des tyrans (tiens, un mot grec ?) et ceux qui évoluent dans des démocraties (tiens, un autre mot grec Sourire ). La Grèce a voulu faire partie de l'Europe, puis de la zone Euro. Personne ne l'y a contrainte et, jusqu'à plus ample informé, il s'agit d'un pays dit "démocratique". Sinon, il n'aurait jamais pu appartenir aux deux structures suscitées.
Or, qu'est-ce qu'un pays dit "démocratique" ?
Réponse : c'est un pays qui vote librement pour avoir des dirigeants qui se sont librement présentés aux suffrages du peuple.

Donc, dans une (très) large mesure, oui, un peuple ayant opté pour la "démocratie" peut être confondu avec ses dirigeants. Au moins quand les candidatures sont libres et que l'élection l'est aussi (ce qui doit être le cas de la Grèce, sinon...). Crois-moi, je me suis (en tant que français) confondu avec le dirigeant nommé Sarkozy bien que n'ayant pas voté pour lui et l'ayant combattu mordicus jusqu'à la fin. Mon combat a échoué, la majorité a voulu ce type, je l'ai assumé.

Et donc, les grecs en tant que peuple "démocratique" n'a qu'à assumer lui aussi ses erreurs collectives (qui remontent à très loin dans le temps, on en discutera en privé si ça t'intéresse). En tous cas, ce n'est pas à moi (contribuable français retraité qui verse déjà au fisc un mois et demi par an de sa pension pas si mirobolante en impôts directs) de m'occuper de ses défaillances politiques et économiques. Je n'ai jamais râlé contre le plan "de sauvetage" de la Grèce, entre-autre subventionné quelque part par mézigues. Mais là, ça commence à suffire. Ou alors, faut qu'ils quittent l'Europe, ses "plans de sauvetage" et ses subventions. Lorsqu'ils seront revenus à la Drachme (dévalué de 80% par rapport à sa valeur de 1998) sans secours européen et à leurs propres croûtes, je reverrai peut-être ma position. Mais il ne faut pas rêver : la Grèce, c'est à l'Europe ce qu'est la Corse à la France : ça râle sans sans arrêt, mais ça ne peut survivre sans...

Et, re-donc, je considère cette taxe comme un racket supplémentaire et je peux t'assurer qu'ils ne m'escroqueront pas d'un seul centime d'Euro avec ce prétexte. Z'ont qu'à rançonner leurs milliers de curetons grassement payés par l'Etat, ainsi que leurs riches compatriotes dégrévés d'impôt sous des prétextes divers (i.e. qu'ils réclament d'abord ça à leurs "dirigeants", après on pourra peut-être discuter de leurs taxes discutables sur les citoyens de l'UE).

Et, pour finir, j'ai aussi de très bons amis grecs (depuis le temps que je fréquente le coin !) qui pensent la même chose que moi, aussi surprenant que ça puisse sembler.

Bisous,

Peio
Haize Egoa

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233100

Bonjour.
Dans l’attente d’une traduction du texte de loi voté par le parlement grec, sur le stationnement et la circulation des navires dans les eaux territoriales grecques. Le texte est en cyrillique, faute de celle ci je me suis lancé à une traduction automatique, à laquelle j’ai tenté de donner du sens. Je ne dois pas être loin de la réalité, néanmoins il existe de réels risques de contresens, et de faux amis... Merci de votre tolérance..

Vous trouverez la traduction à ce lien, plus bas, ou il m’est plus facile de centraliser les évolutions du dossier et surtout de les comparer avec ce qui se passe en Turquie, qui subira frontalement les effets de cette loi…

Faites vous votre idée… A mon sens, çà sent la xénophobie, et çà ne sent pas très bon. Il faudra en particulier vérifier les dernières lignes du dernier paragraphe, ou il apparaît que l’effort serait demandé à tout le monde, pour les voilier de plus de 7 mètres… mais pas pour les bateaux à moteur de moins de 12 mètre… sauf erreur de traduction de ma part… merci encore de le pardonner

Les liens :

Cordialement
Michel

http://www.cruising.org.uk/node/22634

http://www.plaisance-pratique.com/regles-adminstratives-pour-entrer#forum17137

Anonyme (non vérifié)
réponse n°233103

Ce n'est pas forcément parce qu'on parle plus fort que les autres qu'on a forcément raison sur tout, Pierre !
Et je ne pense pas que tu donnes de la valeur à tes arguties en montant dans les tours !

Pour le reste, je cesse d'intervenir sur le sujet, ça va forcément virer à l'aigre. ça a déjà commencé. Je n'ai du tout envie de ça, j'en sors !

Il apparait dans la traduction de Michel ( merci Michel) que nous n'y échapperons pas !car je lis qu'il y aurait des "aménagements possibles", mais guère plus et pas de remise en cause totale possible de cette taxe.

Alors j'ai bien l'impression qu'en l'occurence, aussi fort parlera-t-on, on ne pourra que payer ou partir...

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233106
Grietick a écrit :

Alors j'ai bien l'impression qu'en l'occurence, aussi fort parlera-t-on, on ne pourra que payer ou partir...

 Non, non, non… on peut faire évoluer les choses.

Ce ne sera pas la première fois qu’en Grèce, une loi votée ne sera pas appliquée.

Mais il faudrait vraiment valider ma traduction, et si effectivement tous les voiliers de plus de 7 mètres c'est-à-dire très peu de grecs, sont astreints à l’effort, et qu’en même temps les bateaux à moteur de plaisance de moins de 12 mètre (c'est-à-dire pour la majorité des bateaux appartenant à des grecs) en est exclus… C’est discréminatoire.

Si c’est bien le cas, les grandes associations germaniques et nordiques, prises de cours comme tout le monde n’ont pas encore réagis. Quand ils vont bouger, ça va remuer !!!

Il nous faut rester vigilant, et nous concentrer sur les faits avérés, et d’abord valider la traduction…
Je vous joins une copie d’écran des disparités de traitement que cette loi provoque… C’est quand même incroyablement discréminatoire…

Michel

Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233107

 Bonjour,

Il ne s'agirait pas de faire de ce sujet,une tribune politicienne... sans fin.Mais peut-être,nous en tenir à un solide pragmatisme - celui de Michel et d'autres .

Nous recentrer sur une action concertée à mener depuis notre site. (le respect des règles de la CEE) La critique n'est constructive que si elle ouvre à des propositions.

S'il vous plait,ne nous fâchons pas ! (de surcroit,en présence de vents contraires)

Cordialement
claude


Hors ligne
GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233124

 La Grèce est un pays Membre de la CEE.

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233145

Bonjour
Ce serait bien de s’en tenir au sens du fil : comment se mobiliser pour générer de l’argumentaire crédible autour de cette nouvelle taxe pénalisant la liberté de navigation en Grèce.

C’est le problème posé… serons nous demain libres de naviguer sans avoir un flic sur le râble…

Je ne sais pas ce que nous préparent les grecs, mais ce qu’il me semble c’est que c’est une sérieuse limitation au droit de circuler. Nous somme probablement des centaines, surement des milliers, otages de ce piège à con… C’est de cela dont nous devons sortir, c’est pour cela que nous devons trouver de l’argumentation crédible pour faire péter cette loi liberticide… Si… comme je le pense, cette loi est discriminatoire..

En conséquence, ce que je vous propose, c’est d’abord de vérifier si ma traduction correspond à ce risque. Si c’est le cas il faut appuyer là ou ca fait mal, et nos juristes devront montrer qu’ils ont à la hauteur. Sinon, il faudra piocher encore pour trouver d’autres failles, pour peu que l’on souhaite pouvoir naviguer encore dans cet espace de liberté…

Et tant pis si je passe encore pour un donneur de leçon !!!!

Michel

Anonyme (non vérifié)
réponse n°233152

Juste une remarque au sujet de la pauvre prof (ex cité plus haut) dont le salaire serait de 450€ à titre de comparaison la dernière fois que j'ai discuté avec une institutrice Polonaise, elle m'a annoncé un salaire de 300€.
Je ne sais pas ou le cout de la vie est le plus important, une seule chuse est sur  : il y a plus de frais de chauffage en Pologne

Il y a dix jours j'ai taillé la bavette avec un routier Polonais (lui seul m'a pris en stop ) il ne se plaind pas de son salaire mais il part un mois de chez lui pour une semaine de congé, et "tourne" à env. 65 h par semaine (comme mon beau frére qui lui est routier Francais, si si il en reste encore).

Tout cela pour dire qu'un montant de salaire "gagne" peut etre à etre mis en rapport avec le nombre d'heures de travail qu'il represente.
Dans le cas ci dessus il est probable que le routier Polonais gagne moins que la  prof Grecque à l'heure

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233164
Vent'oses a écrit :
 Bonjour,

Il ne s'agirait pas de faire de ce sujet,une tribune politicienne... sans fin.Mais peut-être,nous en tenir à un solide pragmatisme - celui de Michel et d'autres .

Nous recentrer sur une action concertée à mener depuis notre site. (le respect des règles de la CEE) La critique n'est constructive que si elle ouvre à des propositions.

S'il vous plait,ne nous fâchons pas ! (de surcroit,en présence de vents contraires)

Cordialement
claude

 
Bon, soyons positifs.

Cette taxe de circulation apparaît comme une resucée de la taxe votée en 1999 par l'Etat grec et qui avait été condamnée d'abord en 2001 par la Commission européenne, puis par la Cour de Justice européenne en 2002 en raison du refus de l'Etat grec de se plier aux injonctions de la Commission. J'ai déjà parlé de tout ceci dans un autre fil et je ne rappellerai ici que les raisons qui ont conduit la Commission à exiger l'abrogation de la taxe : en substance, l'absence de service rendu en échange du paiement de ce droit "de navigation" rendait la taxe "contraire aux articles 23, 25 et 133 du traité CE qui interdisent les taxes d'effet équivalant à un droit de douane à l'importation entre les Etats Membres et établissent un tarif douanier commun et une politique commerciale commune dans les relations des Etats membres avec les pays tiers. " (citation extraite de : europa.eu/rapid/press-release_IP-02-1120_fr.htm)

Il me semble que cette nouvelle mouture de la taxe pourrait tomber exactement dans les mêmes travers que son ancêtre de 1999. Au moins pour ce qui concerne l'absence totale de "service effectivement rendu au redevable" (cit. ibidem), je pense que le rapprochement est immédiat.

Sauf changement notable des règles communautaires intervenu depuis 2001/2002 et que je pourrais ignorer, la taxe de 2013 devrait donc être retoquée par la Commission au même titre et pour les mêmes raisons que celle de 1999.

Pour obtenir cela, encore faut-il porter plainte auprès de la CE. Pour ce faire, tous les renseignements sur la marche à suivre sont disponibles ici :

ec.europa.eu/eu_law/your_rights/your_rights_fr.htm

On notera que la plainte auprès de la Commission Européenne peut-être accompagnée ou précédée d'une plainte auprès des instances juridictionnelles du pays accusé de l'infraction aux règles communautaires. C'est au paragraphe 3 :

"Les instances administratives ou juridictionnelles nationales sont chargées en premier lieu d'assurer le respect du droit de l'Union par les autorités des États membres.

Toute personne estimant qu'une mesure (législative, réglementaire ou administrative) ou pratique administrative est contraire au droit de l'Union est donc invitée, préalablement ou parallèlement au dépôt d'une plainte auprès de la Commission européenne, à s'adresser aux instances administratives ou juridictionnelles nationales (y compris le médiateur national ou régional) et/ou avoir recours aux procédures d'arbitrage et de conciliation disponibles.

La Commission européenne vous conseille d'utiliser également les voies de recours administratives, juridictionnelles ou autres, existant en droit national, étant donné les avantages que cela peut comporter pour vous.

En faisant appel aux voies de recours disponibles sur le plan national, vous devriez en effet pouvoir faire valoir, en général, votre droit de façon plus directe et personnalisée qu'à la suite d'une procédure d'infraction engagée avec succès par la Commission européenne, qui peut parfois prendre un certain temps avant d’aboutir.
En effet, seuls les juges nationaux ont le pouvoir d’adresser des injonctions à l’administration et d’annuler une décision nationale.
Ce sont également les seuls juges nationaux qui peuvent, le cas échéant, condamner l'État membre en cause à réparer les dommages causés aux particuliers du fait de la violation du droit communautaire qui lui est imputable. "

Il me semble évident que cette plainte auprès des autorités grecques ne peut être déposée que par des ressortissants grecs. Il ne serait peut-être pas inutile, dans une démarche globale de recours contre cette loi, de convaincre nos amis grecs qui seront in fine les premières victimes de la taxe si une proportion notable des bateaux étrangers quitte la Grèce (marinas, ports à sec, restaurateurs, artisans de la plaisance, shipchandlers etc.) de porter l'affaire devant une juridiction locale.

Pour ma part, j'ai bien l'intention de déposer plainte auprès de la Commission en arguant des attendus publiés par cette même Commission en 2001 pour contrer la loi de 1999.
Pour ce faire, il faut d'abord être certain que les règles communautaires (articles 23, 25 et 133 du traité CE) n'ont pas été modifiées substantiellement entretemps. Il faudrait ensuite disposer d'une traduction fiable et complète de cet "article 5" et, en particulier, de son intitulé exact (TPP ?). Il n'est pas très clair non plus de savoir si tous les bateaux de plaisance sont concernés (i.e. y compris les pavillons grecs) ou seulement les bateaux étrangers. Il me semble que les bateaux grecs étaient déjà frappés d'une taxation assez lourde. S'ils sont eux aussi soumis à cette nouvelle taxe, celle-ci vient-elle en addition ou en remplacement de la taxation initiale ? En effet, si les bateaux grecs sont soumis au même traitement que les bateaux étrangers, l'argument d'une "taxe d'importation" déguisée sera plus difficile  faire valoir.

Peio
Haize Egoa

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°233328

Il y a des pays qui savent faire pleurer margot 

Avez vous entendu parler de la crise terrible qui a frappé les 3 pays baltes qui ont rejoint l UE et qui se sont serrés la ceinture bien plus que les grecs .  JAMAIS

Dans ces pays là , tout juste sortis de la coupe du grand pays frere et de sa russification forcée , les salaires sont tres faibles, le PIB par habitant plus faible que celui de la Grece et pourtant ils font tout pour réduire leur déficiit et pouvoir intégrer l Euro malgré des taux de chomage qui étaient jusqu'il y a peu les plus forts d Europe

Pleure t on tous les jours sur le salaire de l instituteur lithuanien, ou la retraite inexistante du médecin letton  JAMAIS !!

Et pourtant ils sont 6 millions

Avec un peu de chance , dès qu'ils auront refait surface, ils pourront bientot envoyer des subsides au tonneau des danaides grec

Hors ligne
Maxi 999
Inscrit forum
réponse n°233330

Bonjour,

Dans la famille "les pays qui s'en sortent pas trop mal", on pourrait aussi citer la Croatie.
Un pays qui s'est remis d'aplomb à une vitesse fulgurante après le conflit. Ceci grâce à pas mal d'aides européennes certes, mais aussi grâce à une gestion à la germanique très rigoureuse.
Concernant le sujet qui nous intéresse, la Croatie a notamment appliqué une politique d'exploitation maximale de son potentiel touristique maritime.
Résultat : une onéreuse et contraignante taxe de navigation annuelle, une multitude de ports très chers car remis à neuf, et de nombreux mouillages payants aussi. Bref, une rentabilisation du littoral qui a alimenté de nombreuses polémiques sur STW mais qui a assurément rempli les caisses de l'économie croate.

Pour ma part, j'ai salué, respecté et compris la rigueur croate (bien que mon larfeuille s'en souvienne) même si j'ai été ensuite ravi de jouir gratuitement du joyeux et si sympathique bordel grec.

Si demain les Grecs essaient, eux aussi, d'exploiter un peu mieux leur manne touristique, je ne dirai rien.
Pour mon modeste 9m, il s'agit d'environ 300 euros.
C'est ce que je paie pour quoi que se soit, dès que les pneus de ma voiture rentrent chez Speedy.

Bien à vous ,
Emmanuel

Hors ligne
HALF TONNER
Inscrit forum
réponse n°233331

 J'ai aussi un 9 m et je suis tout a fait d'accord avec toi, Ratafia ...
En espérant que le bordel redevienne joyeux !
A bientôt ...

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233333
Ratafi a écrit :
Bonjour,

Dans la famille "les pays qui s'en sortent pas trop mal", on pourrait aussi citer la Croatie.

Résultat : une onéreuse et contraignante taxe de navigation annuelle, une multitude de ports très chers car remis à neuf, et de nombreux mouillages payants aussi. Bref, une rentabilisation du littoral qui a alimenté de nombreuses polémiques sur STW mais qui a assurément rempli les caisses de l'économie croate.

Pour ma part, j'ai salué, respecté et compris la rigueur croate (bien que mon larfeuille s'en souvienne) même si j'ai été ensuite ravi de jouir gratuitement du joyeux et si sympathique bordel grec.

Si demain les Grecs essaient, eux aussi, d'exploiter un peu mieux leur manne touristique, je ne dirai rien.
Pour mon modeste 9m, il s'agit d'environ 300 euros.
C'est ce que je paie pour quoi que se soit, dès que les pneus de ma voiture rentrent chez Speedy.

Bien à vous ,
Emmanuel

 Bonjour,
Oui je veux bien que l’on établisse une comparaison, avec la Croatie, mais…. Personne n’est obligé d’aller en Croatie

Or si un européen souhaite revenir depuis la Turquie vers son pays (que se soit par la Mer Noire, le sud du Péloponnèse, ou le canal de Corinthe) il se trouvera otage d’une loi liberticide. Et ce sera la même chose s'il remonte de Mer Rouge, ou d'Israel...

Que les grecs s’assument, qu’ils aménagent leurs ports et qu’ils facturent au juste prix, çà ne choquera personne… Mais qu’on nous laisse la liberté de naviguer… A mon sens c’est grave. Je serais au salon, et j’essaierai de voir Ariel sur ce principe…

Autre chose : quelqu’un a-t-il réussi à récupérer une bonne traduction de cette loi. Il serait bon de vérifier si nos amis grecs ne sont pas en train de nous enfumer avec leur distinguo subtil : taxer les voiliers au dessus de 7 mètres et les bateaux à moteurs au dessus de 12 m… Ce qui exonérerai la plus part des grecs de cette taxe !!!

Michel

Hors ligne
HALF TONNER
Inscrit forum
réponse n°233356

Quelques points de détail :
Ton argument concernant les bateaux de passage ne tient pas : Ils ne paieront  qu'un mois ou deux, le temps de leur passage, pour profiter des merveilleuses haltes grecques ! 
La faible taxe sur les  bateaux à moteur concerne bien évidemment les bateaux Grecs, mais aussi les bateaux Italiens, très très nombreux en mer Ionienne, et qui représentent une très importante clientèle.
Personellement, je ne crois pas une seconde qu'il sera possible d'annuler cette taxe, et je crains bien au contraire qu'elle ne soit étendue aux pays limitrophes. Bienheureux si je me trompe ! Par contre, je crois qu'il est important de se battre sur son application.
Par exemple, si l'octroi d'une réduction de 30 % peut être liée à un contrat d'hivernage de 6 mois et une simple validation d'escales pendant les 6 autres mois, celà fait une vraie différence financière avec un contrat annuel en marina.
Tout celà va dans un sens qui me rends triste et amer : l'industrialisation des loisirs nautiques ... Les vrais privilégiés de cette taxe sont les bateaux de charter, ceux qui sont censés faire tourner l'industrie touristique. Et de ce point de vue, l'Europe, les Sunsail & C°, les énormes Yachts d'ultra luxe, tout le monde est d'accord, il faut que ça tourne ! Et ce n'est pas deux trois dinosaures comme nous qui allons nous mettre en travers ... En tout cas, c'est ce monde qui est entrain de se mettre en place ici à Lefkas.
Alors les considérations sur les Grecs dans tout ça ... C'est un peu ridicule ! 
On ne peut quand même pas leur reprocher d'exploiter leur seule industrie, d'utiliser leur position stratégique en Méditerranée, c'est même très exactement ce que leur réclame leurs détracteurs ! Faudrait savoir ...
Bon, moi, j'aimais bien le "Joyeux bordel " dont parlait Ratafia, et même si ça coutait trois sous à l'Europe ! J'étais content de ce dernier petit coin anarchique.
C'était le coin fumeur de l'Europe !

Bon, ben voilà, c'est fini.

Perso, je suis comme Ratafia, du haut de mes trentes pieds, je vais payer mes 300 € et boire mes derniers Ouzos au soleil couchant ...

Bon,bon,  j'essaie de mon côté de trouver une traduction ...
A bientôt les amis, même les ronchons !


Hors ligne
BAVARIA 37
Inscrit forum
réponse n°233359

 Il y a une mise à jour (amélioration de la traduction et précisions) sur le site de la C.A.
Pas de bonnes nouvelles, confirmation grosso-moso de ce qu'on savait déjà et, surtout, peu d'espoir (selon nos amis anglais) de voir cette loi modifiée.

http://www.cruising.org.uk/node/22634

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233369
Chicochica a écrit :
Quelques points de détail :
Ton argument concernant les bateaux de passage ne tient pas : Ils ne paieront  qu'un mois ou deux, le temps de leur passage, pour profiter des merveilleuses haltes grecques ! 

 En dessous de 12m, ils devront payer de 200 à 400 Euros (selon leur taille) puisque seuls les bateaux mesurant plus de 12m peuvent être "mensualisés". Au-dessus de 12m, ce sera au minimum 121 Euros pour un mois de séjour.

Ca me semble dissuasif pour nombre de navires, petits et gros.

Pour ce qui est des petits qui auront à traverser la mer Egée, il me semble évident que, pour la plupart, ils tenteront d'éviter la taxe en ne faisant aucune escale "payante", c'est à dire en ne fréquentant que les mouillages sauvages. Les plus courageux feront ensuite le tour du Péloponnèse et tireront ensuite direct sur l'Italie. C'est du moins ce que je ferais si je devais ramener un bateau de 11,50m en France. Cela ne concerne, certes, que peu de bateaux mais le "manque à gagner" sur ceux-ci est très probable.

Plus grave, les "gros" bateaux... Je pense en particulier aux bateaux de location de plus 13m et aux "gulets" de tourisme issus des ports et marinas turcs qui étaient de plus en plus nombreux à fréquenter les îles grecques de l'Est Egéen. Là, il est quasi-certain que cette taxe va mettre un coup d'arrêt à la transhumance. Je vois mal en effet des touristes ayant loué un voilier de 15m pendant une semaine accepter de débourser 150 Euros de taxe simplement pour aller dîner dans une taverna de Kos ou de Castellorizo. Ce sera évidemment pire pour une gulet de 25m de long louée "à la cabine" en "all inclusive" à bas coût. Quant aux propriétaires turcs friqués qui avaient pris l'habitude d'aller "en face" faire leurs courses en alcools à bord de leurs motor-yachts, j'ai bien peur qu'ils n'y renoncent aussi.

Last but not least, cette taxe devrait signer la fin de l'hivernage à flot de pas mal de plaisanciers propriétaires de navires de plus de 12m de long et, par suite, entraîner quelques marinas qui avaient déjà bien du mal à surnager dans des difficultés sans nom. Je pense en particulier à des marinas comme celles de Kos, de Samos ou de Mythilène qui disposent de très peu de places au sec et qui devraient voir s'envoler leurs plus gros clients de la morte saison.

Bref, au moins les îles de l'Est Egéen ont du mouron à se faire alors qu'elles commençaient tout juste à tirer profit de leurs investissements en infrastructures et services. Idem pour les îles ioniennes où la clientèle italienne risque de se réduire notablement.

Pour ma part, j'hiverne au sec et je ne suis pas présent sur le bateau pendant 6 mois. Sauf erreur, la taxe ne concernera pas les bateaux stockés sur un chantier. Uniquement les bateaux à l'eau. Nombre de ces bateaux étrangers hivernant à l'eau dans une marina sont habités à l'année et contribuent donc à faire tourner le commerce local pendant ces mois "creux" (en plus des mois "touristiques"). Je doute qu'il procède d'un bon calcul de tout faire pour se priver de leur clientèle en les taxant de la sorte. D'autant moins que pour ceux qui sont déjà présents là bas, sans possibilité de bouger dans l'immédiat, l'impression d'être pris en otage à partir du 1er Janvier 2014 risque de faire très mauvaise impression...

Peio
Haize Egoa


Hors ligne
VULCAIN 6
Inscrit forum
réponse n°233370

Un bateau transitant en Grece utilisera le balisage grec (pas tres important il est vrai...)
On peut compredre que les grecs veuillent taxer les bateaux de passage.
un motor--boat va consommer du carburant et donc payer des taxes.Nous, on ne consomme que du vent et un peu d'ouzo.
Par contre, je trouve anormal qu'un voilier francais qui n'est jamais en France contiinue a payer un acte de francisation. Poour quels services rendus??

Comme d'autres je vais regretter le joyeux bordel grec. Apres l'Espagne et l'Irlande' c,est le dernier espace de liberte europeen qui disparait.

Benoit

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233371
Chicochica a écrit :
Quelques points de détail :
Ton argument concernant les bateaux de passage ne tient pas : Ils ne paieront  qu'un mois ou deux, le temps de leur passage, pour profiter des merveilleuses haltes grecques ! 

La faible taxe sur les  bateaux à moteur concerne bien évidemment les bateaux Grecs, mais aussi les bateaux Italiens, très très nombreux en mer Ionienne, et qui représentent une très importante clientèle.

A bientôt les amis, même les ronchons !

 Bonsoir

Es tu en train de nous dire que tu es d’accord pour que chaque pays taxe les bateaux étrangers pour avoir la simple autorisation de traverser leurs eaux territoriales ???

Es tu en train de nous dire que les grecs (comme les autres, mais en Mer Egée ce sera essentiellement eux) navigant sur un yacht à moteur de 40 pieds, ne paierait qu’une faible taxe, te semble normal ???

Es tu en train de nous dire que ce que tu appelles ‘’faible prix’’ ce serait en fait zéro euro ??? Est-ce bien ce que tu es en train de nous dire ???

Enfin, au lieu de réjouir de ne payer que 300 euros de taxes liberticide, parce que nous avons la chance de pouvoir faire de petites étapes sur nos petits bateaux… Que vont penser nos amis australiens, néo zélandais, californiens… vivant à bord sur des bateaux de 50 pieds, ce qui semble être un minimum raisonnable… et qui se trouvent un peu coincé, parce qu’ils ne peuvent pas passer Aden

Bien sûr qu’il ne faut pas laisser passer cette loi… Il va falloir se battre comme d’hab…

Cordialement
Michel

Hors ligne
VULCAIN 6
Inscrit forum
réponse n°233378

 ce que je vueux dire, c'est que:
Quand on a son bateau base a l'annee en Grece'on ne profite pas des services de balisage,phares et autres de la republique francaise.

Et que, s'iil faut payer une taxe, il me parait plus normal de la payer au pays ou on navigue?
Donc, si  lEurope etait logique, oes bateaux francais bases en Grece payeraient une taxe nGgrece, mais pas en France.

Benoit
PS peux-tu suggerer aux autraliens, neo-zed, et etatsuniens d'assouplir leurs reglements pour les voyageurs de passage.
Que je sache, ils peuvent  naviguer enEurope sans visa
Alors que la reciproque n'est pas vraie...

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233386
Benoit a écrit :
 ce que je vueux dire, c'est que:
Quand on a son bateau base a l'annee en Grece'on ne profite pas des services de balisage,phares et autres de la republique francaise.

Et que, s'iil faut payer une taxe, il me parait plus normal de la payer au pays ou on navigue?
Donc, si  lEurope etait logique, oes bateaux francais bases en Grece payeraient une taxe nGgrece, mais pas en France.

Benoit
PS peux-tu suggerer aux autraliens, neo-zed, et etatsuniens d'assouplir leurs reglements pour les voyageurs de passage.
Que je sache, ils peuvent  naviguer enEurope sans visa
Alors que la reciproque n'est pas vraie...

 Bonsoir Benoit…

Il faut d’abord se mettre d’accord sur une base… cette base est celle de la liberté de circulation en mer. Si on n’est pas d’accord là-dessus… mieux vendre nos bateaux, et devenir jardiniers…

Ceci dit et concernant la Grèce… Qu’ils se soient fait baiser dans un jeu où ils pensaient baiser tout le monde, n’occulte pas que nous ayons à donner un coup de main à des voisins dans le caca… Ce n’est pas nous qui les y avons mis… ils ont simplement rêvé… et des petits malins ont exploité leurs rêves…

Mais encore une fois, nous y sommes pour rien… jamais nous avons refusé de payer le juste prix dans leurs ports ou marinas… Nous le faisons sans discuter en Turquie…

  • En Turquie, si je veux me payer une bonne marina à Cesme… je débourserais 60 euro (40 pieds), avec tout le confort qui va avec… Si je veux ne rien payer, je vais me planquer dans une des îles turques avoisinantes, ou dans un des fjords qui pullulent… Et ce sera gratuit, sans aucun confort… Je fais tourner le commerce et le tourisme, je paie une petite prestation pour mon permis de séjours adapté aux besoins des plaisanciers (aujourd’hui 100 euros pour 2 ans)… Et basta… et je profiterai gratuitement d’une qualité de balisage dont vous n’avez aucune idée en France (toutes les balises sont identifiées en transpondeurs AIS)
  • Maintenant si je vais en face, en Grèce, à Chios…. Je trouve dans le vieux port, un ponton parfaitement protégé, avec l’eau et l’électricité… Strictement réservé aux grecs… Si l’un d’entre vous a pu y trouver une place, je me fais curé… l’alternative c’est le fond du port exposé au fetch, et au meltem… Intenable, bruyant, pas d’eau, pas d’électricité… Et verra arriver en 4x4 à air conditionné des fonctionnaires du bureau du port qui vous demanderont, l’aller pointer à l’office du port, de l’autre côté, 2 km AR, sous un cagnard de 40° au soleil… Cà ne t’auras couté que 5 euros…. Mais… rien en contrepartie, rien que de l’inconfort et des risques pour le bateau
    • Tu pourras par contre, trouver une marina gratuite, elle existe… à 2 milles au nord…. Sans rien, sans eau, sans électricité, sans Wifi, sans douche, sans WC, sans commerce, sans bistrot… rien que toi et les rats… cerise sur le gâteau, l’entrée truffée de hauts fonds, travers au meltem , est casse gueule, sans une seule balise…

Alors… je ne dis pas que la Turquie est mieux que la Grèce, mais je dis simplement ceci… verser une taxe pour engraisser des athéniens, qui font çà depuis 3.000 ans, sans qu’un sous ne revienne à l’amélioration des conditions de navigation… Personnellement je dis non… non il ne faut pas…

Notes bien que çà ne ma concerne pas, je paie mes impôts en France, mes taxes de navigation en France, et je paie le prix fort pour une année de vie à bord en Turquie… mais, encourager le vice en Grèce, comme cette taxe semble le proposer…. C’est non…

Qu’ils de prennent en main (cà a été fait à Castellorizo, à Pythagorion), j’appuierai, et je paierai bien volontiers

Michel..

Hors ligne
HALF TONNER
Inscrit forum
réponse n°233387

 Je parle de la fin d'un monde, de la fin d'une époque que quelques un d'entre nous ont vécu ...
la Grèce était un des derniers endroits d'Europe ou on pouvait vivre un peu anarchiquement ... Et c'est tout juste fini !
Alors voilà, les histoires de bateaux à moteur de 40 pieds ...
Toute cette loi n'est qu'une histoire d'équilibre entre divers lobby et une seule chose est sûre, celui des voileux rêveurs ne pèse pas le poids. 
Crois tu que je me réjouis de payer mes 300 € et de boire mon dernier ouzo au soleil couchant ? 
Ne me fais pas cette injure. 
Bon, bonne nuit ...

Hors ligne
BAVARIA 37
Inscrit forum
réponse n°233391

 Bonsoir,
Yoruk a écrit : "Maintenant si je vais en face, en Grèce, à Chios…. Je trouve dans le vieux port, un ponton parfaitement protégé, avec l’eau et l’électricité… Strictement réservé aux grecs… Si l’un d’entre vous a pu y trouver une place, je me fais curé…"

Je me disais bien que t'avais une âme de benédictin avec tes POI et tous tes actes de foi ! Mais sur ce coup, faudrait pas que tu sois jésuite, hein ! Bon, je m'demande s'ils voudront de toi ? Moine au mont Athos, v'la ce que tu mérites, va 
Parce que, OUI, Monsieur, j'y suis allé 2 fois à 3 ans d'intervalle à ce quai. Même que la deuxième fois, on s'est pris toute une ligne de mouillage en partant et qu'on a évité de justesse les bateaux en face ! (c'était en Mai, bien sûr, j'ai même du l'écrire dans la BD "marinas" à l'époque)...
Jacques2

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°233395
Ratafi a écrit :
Bonjour,

Dans la famille "les pays qui s'en sortent pas trop mal", on pourrait aussi citer la Croatie.
Un pays qui s'est remis d'aplomb à une vitesse fulgurante après le conflit. Ceci grâce à pas mal d'aides européennes certes, mais aussi grâce à une gestion à la germanique très rigoureuse.
Concernant le sujet qui nous intéresse, la Croatie a notamment appliqué une politique d'exploitation maximale de son potentiel touristique maritime.
Résultat : une onéreuse et contraignante taxe de navigation annuelle, une multitude de ports très chers car remis à neuf, et de nombreux mouillages payants aussi. Bref, une rentabilisation du littoral qui a alimenté de nombreuses polémiques sur STW mais qui a assurément rempli les caisses de l'économie croate.

Pour ma part, j'ai salué, respecté et compris la rigueur croate (bien que mon larfeuille s'en souvienne) même si j'ai été ensuite ravi de jouir gratuitement du joyeux et si sympathique bordel grec.

Si demain les Grecs essaient, eux aussi, d'exploiter un peu mieux leur manne touristique, je ne dirai rien.
Pour mon modeste 9m, il s'agit d'environ 300 euros.
C'est ce que je paie pour quoi que se soit, dès que les pneus de ma voiture rentrent chez Speedy.

Bien à vous ,
Emmanuel

 

Rassure toi, la taxe croate maintenue malgré l'entrée dans l UE, vis à vis des citoyens de l UE, sera englobée dans les plaintes qui vont être déposés à la commission Européenne !!

Quant à la sur-exploitation du potentiel touristique à la Croate ( avec les multiples histoires d'entourloupes sur des droits de bouées, de baies, de poubelles , .. un peu à la Corse )  ca donnera les mêmes effets à terme que la Costa Brava en Espagne avec une réputation d'accueuil à la Corse  !

Mon voisin de port d'un jour, un slovene argenté du monde du nautisme, mais fatigué du mercantilisme croate , m'a expliqué que désormais il faisait descendre son bateau jusqu'en Grece chaque été, et ne s arretait plus en Croatie.  Le petit port grec où nous étions n avait ni eau ni électricité mais on a tous deux payés 16,23€ de droit de port que le Coast Guard est venu réclamé . Ca ne lui a pas posé de probleme , ni a mois non plus.

Mais je doute qu'il apprecie de s acquitter de 1300€ juste pour rentrer son 13m dans les eaux grecques.  

Enfin, on dépeint  toujours nos amis grecs comme de braves gens, les héritiers spirituels de la la démocratie antique, acculés à la pauvreté par l'horrible troika,  dans une vision rousseauiste.

Or les patrons grecs, entre autrez ceux du secteur agricole et du BTP exploitent allègrement les tres nombreux albanais qui viennent travailler en Grece pour des salaires de misère et qui forment la plus grosse communauté étrangere !

Avez vous jamais entendu un grec s'inquiéter des condtions de vie déplorable des émigrés albanais .
 
Bref il y a des pays où l'on sait faire pleurer MARGOT   

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233397
Pierreled a écrit :
Ratafi a écrit :
Bonjour,

Dans la famille "les pays qui s'en sortent pas trop mal", on pourrait aussi citer la Croatie.
Un pays qui s'est remis d'aplomb à une vitesse fulgurante après le conflit. Ceci grâce à pas mal d'aides européennes certes, mais aussi grâce à une gestion à la germanique très rigoureuse.
Concernant le sujet qui nous intéresse, la Croatie a notamment appliqué une politique d'exploitation maximale de son potentiel touristique maritime.
Résultat : une onéreuse et contraignante taxe de navigation annuelle, une multitude de ports très chers car remis à neuf, et de nombreux mouillages payants aussi. Bref, une rentabilisation du littoral qui a alimenté de nombreuses polémiques sur STW mais qui a assurément rempli les caisses de l'économie croate.

Pour ma part, j'ai salué, respecté et compris la rigueur croate (bien que mon larfeuille s'en souvienne) même si j'ai été ensuite ravi de jouir gratuitement du joyeux et si sympathique bordel grec.

Si demain les Grecs essaient, eux aussi, d'exploiter un peu mieux leur manne touristique, je ne dirai rien.
Pour mon modeste 9m, il s'agit d'environ 300 euros.
C'est ce que je paie pour quoi que se soit, dès que les pneus de ma voiture rentrent chez Speedy.

Bien à vous ,
Emmanuel  

Rassure toi, la taxe croate maintenue malgré l'entrée dans l UE, vis à vis des citoyens de l UE, sera englobée dans les plaintes qui vont être déposés à la commission Européenne !!

Quant à la sur-exploitation du potentiel touristique à la Croate ( avec les multiples histoires d'entourloupes sur des droits de bouées, de baies, de poubelles , .. un peu à la Corse )  ca donnera les mêmes effets à terme que la Costa Brava en Espagne avec une réputation d'accueuil à la Corse  !

Mon voisin de port d'un jour, un slovene argenté du monde du nautisme, mais fatigué du mercantilisme croate , m'a expliqué que désormais il faisait descendre son bateau jusqu'en Grece chaque été, et ne s arretait plus en Croatie.  Le petit port grec où nous étions n avait ni eau ni électricité mais on a tous deux payés 16,23€ de droit de port que le Coast Guard est venu réclamé . Ca ne lui a pas posé de probleme , ni a mois non plus.

Mais je doute qu'il apprecie de s acquitter de 1300€ juste pour rentrer son 13m dans les eaux grecques.  

Enfin, on dépeint  toujours nos amis grecs comme de braves gens, les héritiers spirituels de la la démocratie antique, acculés à la pauvreté par l'horrible troika,  dans une vision rousseauiste.

Or les patrons grecs, entre autrez ceux du secteur agricole et du BTP exploitent allègrement les tres nombreux albanais qui viennent travailler en Grece pour des salaires de misère et qui forment la plus grosse communauté étrangere !

Avez vous jamais entendu un grec s'inquiéter des condtions de vie déplorable des émigrés albanais .
 
Bref il y a des pays où l'on sait faire pleurer MARGOT   

 
...sans parler des patrons de pêche qui exploitent jusqu'au trognon des émigrés égyptiens sans papiers et donc sans recours.

Mais rien de nouveau sous le soleil, à ce sujet. Le BTP français a ses propres émigrés surexploités sans protection sociale et le secteur agricole espagnol fait la même chose sans que ça dérange grand monde.

C'est un problème en soi qui est certes révoltant mais qui ne justifie pas qu'on s'en prenne spécifiquement aux grecs, tant il est quasi-universellement répandu.

En revanche et pour en revenir au sujet, je suis ulcéré que ces derniers essayent de me taxer deux fois : une première indirectement par l'entremise de la "solidarité internationale" et une deuxième directement parce que j'ai le malheur de mettre la quille chez eux. "Chez eux" qui devrait pourtant être un peu "chez nous" vu notre contribution actuelle et passée à leur budget.

Ceux qui prétendent plus haut que cette taxe servira les services de navigation en Grèce ont mal lu cet article de loi : il n'y est question que d'abonder les caisses de l'Etat grec en déshérence sans aucune mention de possibles retombées maritimes, même simplement évoquées.

...Et ça me ferait quand même grandement tartir que mes 1400 Euros annuels tombent dans la poche de l'un de leurs 11000 popes afin de régler son salaire mensuel et les frais d'entretien de sa petite famille. Pensez-y bien fort : la Grèce, c'est en gros un pope pour 1000 habitants, bien payé par l'Etat en tant que fonctionnaire privilégié. Avez-vous déjà entendu un grec se rebeller contre cet état de fait, mis à part peut-être un grec communiste rescapé des camps de concentration où ses compatriotes ont envoyé ses semblables à deux reprises depuis 1945 ?

Bref, pour moi c'est non. J'ai assez payé pour eux pour me tenir quitte et je refuse ce racket. S'il le faut, je retournerai en Turquie dépenser mes sous. La vie y est moins chère, la bouffe bien meilleure, les artisans plus astucieux et compétents. Les marinas y sont certes plus coûteuses mais avec un service inégalable et, si je fais mes comptes à supposer que j'hiverne encore à Evros Marina (Leros) pendant 7 mois à 2700 Euros (tarif 2013/2014 pour mon bateau), les 1400 Euros de taxe me mettraient le séjour à 4100 Euros. Pour une somme inférieure à ce prix là, je préfère émigrer juste en face où le soleil brille aussi et où les gens sont plus accueillants.

Peio
Haize Egoa

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233407
Jacques2 a écrit :
 Bonsoir,
Yoruk a écrit : "Maintenant si je vais en face, en Grèce, à Chios…. Je trouve dans le vieux port, un ponton parfaitement protégé, avec l’eau et l’électricité… Strictement réservé aux grecs… Si l’un d’entre vous a pu y trouver une place, je me fais curé…"

Je me disais bien que t'avais une âme de benédictin avec tes POI et tous tes actes de foi ! Mais sur ce coup, faudrait pas que tu sois jésuite, hein ! Bon, je m'demande s'ils voudront de toi ? Moine au mont Athos, v'la ce que tu mérites, va 
Parce que, OUI, Monsieur, j'y suis allé 2 fois à 3 ans d'intervalle à ce quai. Même que la deuxième fois, on s'est pris toute une ligne de mouillage en partant et qu'on a évité de justesse les bateaux en face ! (c'était en Mai, bien sûr, j'ai même du l'écrire dans la BD "marinas" à l'époque)...
Jacques2

 Bonjour Jacques, bonjour à tous

Non… je ne me ferai pas curé… J’avais lu ton évaluation dans la base de données. Tu y parles du quai SW, celui que je connais (moi je n’ai pas eu de chance, il m’a fallu aller faire pointer les papiers du bateau à l’autre bout de la rade)

Ce dont je parlais, c’est de ce que les grecs appellent ici ‘’marina’’ derrière l’épi du môle Est, très bien protégée, avec l’eau et l’électricité, mais… réservé aux grecs, et aux grecs… En tous cas, je m’y suis fais virer 3 fois (2002, 2003 et 2009). Bon …

Je joins une copie d’écran montrant le site.

  • Entouré de jaune cette fameuse marina publique, mais réservée
  • Avec des flèches blanche, le quai SW que l’on nous impose et parfaitement intenable, avec un fetch de 600 m exposé au meltem (la photo prise le 1er juillet 2007 est très parlante)
  • Entouré de blanc, les douanes, où il faut aller faire pointer les papiers du bateau (2km AR depuis le quai SW)

Pour revenir au sujet de ce fil : Un manifeste pondéré contre le projet " Taxe navigation danss les eaux Grecques".

Cette copie d’écran montre parfaitement le contre sens que représente cette loi : voilà une très belle rade, aménageable à faible coût, et face à la côte turque. Des dizaines de bateaux passent devant tous les jours, des centaines s’arrêtent dans les trois marinas ultra confortables et pratiques que les turcs ont installées en face, à moins de 4 milles !!! Alors, la solution n’est pas de taxer, ceux qui pourraient s’arrêter à Chios, ce qui les feraient fuir, mais, en aménageant cette immense rade :

  • Créer des emplois actifs (gestion de la marina, accueil au port, entretien, etc...)
  • Générer des flux commerciaux
  • Encaisser des redevances et faire payer le juste prix, comme en face, en Turquie
  • Désenclaver l’île, et l’ouvrir aux échanges

Et la manne financière se générera sur place, d’elle-même… Inutile de se faire taxer par l’administration athénienne qui se servira, comme elle l’a toujours fait (rappelez, tout de même comment ils ont piqué le trésor de Delos)

Voilà sur ce quoi il faut travailler… Perso et non dico... bien sûr...

Michel

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233420
Jacques2 a écrit :
The Cruising Association n'a pas de nouvelles plus récentes depuis 2 jours. Cf. lien
(En ce qui me conceerne, mon bateau n'est plus en Grèce depuis le printemps et cette très modeste contribution est totalement désintéressée :juste faire du lien !)

 Bonjour à tous, merci Jacques

Sans traduction précise du texte officiel en cyrillique, nous ne pouvons que nous accrocher à cette traduction en français du texte anglais. Quelques observations :

  • 1) la définition des objets (article 8 du document originel) : Cruising Association n’en parle pas dans la mise à jour. Soit ils n’ont pas percuté sur le fait que les bateaux à moteur de moins de 12 m sont exonérés, du champ d’application de cette loi. Soit ce chapitre a été retiré, soit c’est moi qui ai mal compris…
  • 2) L’aspect fiscal pour un dépassement de 6 mois dans un pays membre de l’UE me semble bizarre et demandera à être affiné.
  • 3) Envisager un paiement électronique, dans un pays où l’internet est vacillant me semble très, très optimiste
  • 4) Il serait tout de même intéressant d’obtenir une traduction officielle en français, pour nous permettre d’avoir une vision personnelle de ses conséquences

Pour votre info personnelle

Le dossier en anglais : www.cruising.org.uk/node/22634
le dossier complet à jour, avec les implications régionales : www.plaisance-pratique.com/regles-adminstratives-pour-entrer#forum17200

http://www.cruising.org.uk/node/22634

http://www.plaisance-pratique.com/regles-adminstratives-pour-entrer#forum17200

Hors ligne
BAVARIA 37
Inscrit forum
réponse n°233425

 Bonjour, Bonjour Michel,
Non, non, je persiste et signe, nous parlons bien du même quai Est, j'y suis allé à chaque fois un début Mai et on ne m'a rien demandé. Tu dois donc te faire curé !!!
Bon, pour ce qui est de lataxe grecque qui ne me concernera pas cette année (mais qui sait pour la suite ?), je suis attentivement les forums anglo-saxons (to improve my english language !) et il me semble qu'il y a comme un consensus pour tenir cette loi pour acquise, à quelques variantes d'application près. J'espère pour tous ceux qui y sont que des compromis vont être trouvés, mais cela me semble mal barré.

PS : pour moi, les bateaux à moteur > 7 m sont tout aussi concernés . AMHA, "To sail" ne signifie pas uniquement "faire de la voile" mais plus largement "naviguer".
PS2 : Je ne vois pas (dans le texte anglais) où il serait écrit que les bateaux de plaisance grecs ne seraient pas concernés ???
PS3 : En conséquent, je ne vois pas en quoi cette loi contreviendrait à quelque loi EU que ce soit.

Anonyme (non vérifié)
réponse n°233429

Dans le cas ci dessus il est probable que le routier Polonais gagne moins que la  prof Grecque à l'heure

 On s'éloigne du sujet ! et ca devient trés politique ! attention à la modération qui ne plaisante plus !
Plus sérieuse,  il manque beaucoup d'autres paramétres pour comparer et de toute façon que ce soit en Pologne ou en Gréce, la vie y est toujours moins cher pour nous, navigateurs de passage,  que pour les autochtones même quand ils ont un travail.

 

Ton affirmation sur les gens de passage par de l'apriori, que les gens de passages ont un salaires plus important que les locaux ...et malheureusement ce n'est pas vrai pour tout le monde ( chez nous par exemple un couple de petit agriculteur retraité n'est pas si riche que ca .
Et faire des généralités à l'aune des salaires oust européens est un peu réducteur, il y a pas mal de Polonais, Ukrainiens ou encore plus "exotiques" qui naviguent et leur niveau de salaire est encore bien plus bas .

Pour en revenir à cette taxe , qu'elle action avait été tentée contre la taxe en Sardaigne ...?

Et quelle action ont intentés tout les navires battant pavillons CE qui sont en France et s'acquittent du droit de passeport... ?

Ca me rappelle une vieille histoire ou il est question d'une paille et d'une poutre

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233430
Jacques2 a écrit :
 Bonjour, Bonjour Michel,
Non, non, je persiste et signe, nous parlons bien du même quai Est, j'y suis allé à chaque fois un début Mai et on ne m'a rien demandé. Tu dois donc te faire curé !!!
Bon, pour ce qui est de lataxe grecque qui ne me concernera pas cette année (mais qui sait pour la suite ?), je suis attentivement les forums anglo-saxons (to improve my english language !) et il me semble qu'il y a comme un consensus pour tenir cette loi pour acquise, à quelques variantes d'application près. J'espère pour tous ceux qui y sont que des compromis vont être trouvés, mais cela me semble mal barré.

PS : pour moi, les bateaux à moteur > 7 m sont tout aussi concernés . AMHA, "To sail" ne signifie pas uniquement "faire de la voile" mais plus largement "naviguer".
PS2 : Je ne vois pas (dans le texte anglais) où il serait écrit que les bateaux de plaisance grecs ne seraient pas concernés ???
PS3 : En conséquent, je ne vois pas en quoi cette loi contreviendrait à quelque loi EU que ce soit.

 Bonsoir Jacques

Et merci de t’intéresser à nos soucis… Notes bien que je ne suis concerné que par le voisinage… On a su régler nos problèmes en Turquie, quand les autorités turques ont vu fuir les bateaux, pour se réfugier… en Grèce !!!

Concernant le problème spécifique de la taille limite des bateaux, la clause restrictive se trouvait au paragraphe 8 :

  • Article 8) Pour l’application du présent article, les termes utilisés ont la signification suivante :
    • a) un bateau de plaisance signifie une longueur de navire de plus de sept ( 7 ) mètres pour un voilier , et plus de douze (12) mètres pour un bateau à moteur , construits en général pour effectuer des voyages de loisirs .
    • b) etc…

Si j’ai bien traduit cet article 8 remet tout à plat pour les bateaux à moteur de moins de 12 m… C'est-à-dire, du moins en Egée, essentiellement des bateaux grecs… qui naviguent très peu à la voile…

Les anglais n'en parle pas car il ne donne qu'un résumé de cette lli. Il est possible que cet article 8 leur ait échappé, tout comme il est possible que ma traduction soit mauvaise...

Ce qui signifie que nous devons absolument nous procurer une version officielle en français du texte cyrillique originel !!! On doit bien avoir des correspondant en Grèce non ???

Cordialement
Michel

Michel

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233433

J’ai retrouvé le texte en cyrillique que nous avait passé Pierreled dans ce fil :

 

au post 64. C’est lui que j’ai traduit en cherchant à lui donner du sens. Le paragraphe litigieux sur la longueur limite des bateaux à moteur s’écrit ;

8. Για την εφαρμογή των διατάξεων του παρόντος άρθρου οι όροι που χρησιμοποιούνται έχουν την ακόλουθη έννοια:
α. Πλοίο αναψυχής: είναι κάθε σκάφος ολικού μήκους άνω των επτά (7) μέτρων προκειμένου για ιστιοφόρο, και άνω των δώδεκα (12) μέτρων προκειμένου για μηχανοκίνητο, το οποίο έχει τη δυνατότητα από τη γενική κατασκευή του να χρησιμοποιείται για την εκτέλεση ταξιδιών αναψυχής.

Michel

Hors ligne
BAVARIA 36 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°233447
Chicochica a écrit :
Bonjour,
Je réponds rarement, et j'essaie de ne le faire qu'à bon escient et sans colère !
Alors voilà, divers propos dans le précédent fil à propos de la Grèce m'ont hérissé le poil, et j'aimerais donc apporter un éclairage un peu différent.
Sur le fait que cette taxe sera contre productive, c'est, du point de vue Grec, réinventer le fil à couper le beurre :
Toute nouvelle taxe appliquée aux Grecs réduit l'activité, qui augmente le déficit, qui implique une nouvelle taxe, etc ... Cercle vicieux que nous vivons depuis quelques années ...
Sur l'imagination du gouvernement Grec pour trouver de nouvelle taxes, elle est sans limites ! Le dernier bruit concernait une taxe sur les oliviers : Avec le fuel domestique au prix du gasoil auto, les tronconneuses travailaient non stop, là ils vont tout raser ! On croise les doigts qu'ils ne la fassent pas passer ...
Sur le sens de la combine Grec, j'ai vu les propriétaires de bateaux, qu'ils soient Anglais, Suédois, Français, développer des trésors d'ingéniosité et de créativité pour payer le moins possible et profiter des mouillages de rêve ou on peut laisser son bateau gratis ... 
Sur la ritournelle des Marinas payées par l'Europe : J'avais lu ici même que l'Europe n'a jamais payé plus de 50 % d'un projet. Le reste étant financé par emprunts garantis par l'état grec ... que le grec moyen paye ! Quand au suivi de ces projets, le commissaire Européen qui s'en occupait, un hollandais, à été tout juste réprimandé ! Par contre, les géants du BTP ont bien été payés, et en bons Euros ...
Pour clore cette histoire de marinas, qui va tirer les marrons du feu ? Des sociétés mixtes, de riches Grecs d'une part, des opérateurs Anglais, Allemands, un peu Français, Turcs quelque fois, d'autre part. Si vous dites que les riches Grecs (comme les riches Français, allemands, etc ..) qui ont profité de toutes les combines ces dernières années s'en tirent bien, alors vous venez de réinventer l'eau chaude ... 
Quand au Grec moyen ... J'ai une amie, prof dans le secondaire qui evec 650 € par mois à du mal ... Sachant qu'elle est nommées à 500 km de sa ville avec 0 espoir d'être nommée un jour plus près ... La porte est grande ouverte dans la fonction publique ! Et cet ami, médecin hospitalier, qui n'a jamais touché d'enveloppes de sa vie, qui à construit une maison qui ne faisait que la surface prévue, tout juste à la retraite, à qui ont vient d'accorder une pension de 1000 € par mois en attendant que le calcul définitif soit fait ... aux calendes. Très sincèrement, eux ne seront pas très émus par la taxe concernant les "grands bateaux de ces européens qui leur donnent des leçons et voudraient bien continuer à profiter de la mer, du soleil, et des petits cafés au bord de l'eau ". Après tout, on dit ici que le soleil, la mer, et le petit café, c'est tout ce qui reste, que l'état n'a pas taxé !
Et puis, dites vous bien qu'une taxe de 1300 €, c'est ce que l'on paye ici pour faire rouler une grosse berline familliale ... Alors, un bateau de plus de 12 m ...

Bon, bon, il y a encore beaucoup à dire ... Sur les jeunes diplomés, bien formés, auxquels les parents ont payé écoles privées et études à l'étranger qui sont obligés de partir travailler en Allemagne ou en Australie ... Il ne va bientôt plus rester ici que les vieux roublards qui survivent à tout. 

Mais dites vous bien que de toutes les manières les pays limitrophes adopteront le même genre de taxe dans quelques temps.
Que l'Europe ne poura faire autrement que de valider cette mesure sur le plan juridique : Elle ne peux décemment pas continuer à étrangler les Grecs  sans faire contribuer les autres. Il y aura peut-être des aléas juridiques ...

Alors battons nous pour obtenir une vraie réduction en restant à l'année et surtout que les preuves de séjour à l'année ne soient pas seulement un contrat annuel dans une marina. Histoire de ne pas ête obligé de donner l'argent que l'on économise d'une main à une entreprise Gréco-QQCH ...

Et enfin, je tiens à dire à celui qui, dans l'autre fil,  rêvait de s'acheter une masure en Grèce, qu'il ne s'inquiète surtout pas, la Troïka veille au grain : Elle tord le bras de l'état Grec pour qu'il autorise les banques à saisir les résidences principales en cas d'impayés. Il va y avoir un tas de bonnes affaires à faire ! Peut-être même pour le retraité Français moyen !

Bon, bon, je retourne à mon chantier ... On essaie de survivre !

A bientôt
Alain

 Merci alain.
Oui, je peux bien payer un peu pour profiter de ton pays. C'est mon choix, personne ne m'y oblige; Oh oui, c'tait mieux quand je n'avais rien à payer! mais bon, un jour, il faut cesser d'investir le monde gratuitement, sans contrepartie.
pour info, je passe plus d'un mois par an en Grèce avec mon voilier et je relâche moins d'un jour dans un port. Ce mois me coûte: 0€...jusqu'ici....

Vincent.

PS: Salut Thierry et à un jour peut être!

Hors ligne
PROTOTYPE
Inscrit forum
réponse n°233453
Chompeoh a écrit :

 Merci alain.
Oui, je peux bien payer un peu pour profiter de ton pays. C'est mon choix, personne ne m'y oblige; Oh oui, c'tait mieux quand je n'avais rien à payer! mais bon, un jour, il faut cesser d'investir le monde gratuitement, sans contrepartie.
pour info, je passe plus d'un mois par an en Grèce avec mon voilier et je relâche moins d'un jour dans un port. Ce mois me coûte: 0€...jusqu'ici....

Vincent.

PS: Salut Thierry et à un jour peut être!

 
Pendant ce "plus d'un mois" :

- Pas de courses (nourriture, ouzo, pinard etc.) ?
- Pas de plein de fuel ?
- Pas de tavernas ou autres restaurants ?
- Jamais de location de voiture ?
- Pas d'achats de bouts ou autres babioles (gaz, par exemple) pour le bateau ?

Si non, ce n'est pas très cool pour le pays qu'on prétend "aider". Car il faut bien faire ces divers achats ailleurs, n'est-ce pas ?
Si oui, le "plus d'un mois" en question ne revient pas à zéro Euros et 23% de ces Euros dépensés là-bas en sus de ce "zéro" tombent dans les caisses de l'Etat grec (la TVA actuelle).

Pour ma part, j'estime à une moyenne de 1000 Euros/mois ce que j'y dépense au cours de mon séjour d'environ 6 mois là-bas. Six mille Euros, donc, auxquels il faut ajouter les frais d'hivernage pendant les 6 autres mois, plus les transports (avions, taxis).
En tout, cela doit bien faire dans les 10 000 Euros les années où rien d'important n'est à effectuer sur le bateau.

Or 23% de 10 000 Euros (pour prendre un chiffre rond), c'est 2300 Euros, soit presque le double de la taxe annuelle pour mon bateau.

Les grecs vont réussir cet exploit, au moins pour ce qui me concerne, d'avoir 2000 Euros et des brouettes de moins en rentrées fiscales et les commerçants auxquels je m'adressais devront se passer de la différence (et, donc, auront environ 8000 Euros de moins à dépenser sur lesquels l'Etat était censé prélever à nouveau 23% etc.).

Mais bon, ils pourront toujours se consoler avec le prélèvement de votre taxe (au fait, mensuelle ou annuelle ? De toutes façons, elle dépassera difficilement 400 Euros pour "plus d'un mois", à moins que vous ne soyez proprio d'un super-yacht. Auquel cas...)

Je ne suis donc pas du tout certain que cette taxe suffira seulement à combler le manque de rentrées fiscales en impôts indirects et taxes que des bateaux étrangers "long séjour" --qui ne vont pas manquer de partir-- leur rapportaient.
Sans parler du manque à gagner de nombre de commerces, au moins dans quelques îles de mes connaissances.

Si vous voulez mon avis (et je suis certain que c'est "oui" Clin

Peio
Haize Egoa

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°233456

 Arrêtez de vous en prendre aux grecs, la coupable c'est l'Europe et sa Troïka !
elle en veux toujours plus et le peuple n'a plus rien a lui donner.
on nous prépare à la même situation en France et personne ne dit rien, alors ne vous en prenez pas aux autre pour passer votre colère .
des endroits paradisiaque en Europe, y en aura plus, ça ne profite pas aux capitalisme.
une Europe de M...de, qui nous enlevé nos derniers espace de liberté .
j'en rage.

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°233464
Peio64 a écrit :
Chompeoh a écrit :

 Merci alain.
Oui, je peux bien payer un peu pour profiter de ton pays. C'est mon choix, personne ne m'y oblige; Oh oui, c'tait mieux quand je n'avais rien à payer! mais bon, un jour, il faut cesser d'investir le monde gratuitement, sans contrepartie.
pour info, je passe plus d'un mois par an en Grèce avec mon voilier et je relâche moins d'un jour dans un port. Ce mois me coûte: 0€...jusqu'ici....

Vincent.

PS: Salut Thierry et à un jour peut être!

 
Pendant ce "plus d'un mois" :

- Pas de courses (nourriture, ouzo, pinard etc.) ?
- Pas de plein de fuel ?
- Pas de tavernas ou autres restaurants ?
- Jamais de location de voiture ?
- Pas d'achats de bouts ou autres babioles (gaz, par exemple) pour le bateau ?

Si non, ce n'est pas très cool pour le pays qu'on prétend "aider". Car il faut bien faire ces divers achats ailleurs, n'est-ce pas ?

Sans parler du manque à gagner de nombre de commerces, au moins dans quelques îles de mes connaissances.

Si vous voulez mon avis (et je suis certain que c'est "oui" Clin ), la manoeuvre ne me semble pas très futée en ce qu'elle sera très probablement contre-productive en termes de fiscalité et d'emploi. Sans parler de l'image ternie du pays qui n'avait vraiment pas besoin de ça...

Peio
Haize Egoa

 Bonjour

Je peux vous raconter une histoire extrêmement triste, si cette loi liberticide est appliquée. C’est un phénomène local, mais il sera reproduit dans beaucoup d’autres îles.

Castellorizo

A 70 milles de la plus proche des îles grecques, à plus de 300 milles d’Athènes, à 2 milles de son continent naturel : l’Anatolie…

  • Il y a 10 ans, l’île ligotée d’une réglementation frontalière restrictive mourrait. Voir la photo du mois de mai 2003
  • Il y a deux ans, en octobre 2011, l’île, libérée, respire la santé, les euros coulent à flot.. Voir la deuxième photo…

Est-ce difficile à comprendre ??? Taxer la libre circulation c’est tuer l’échange. Ce qui ne veut pas dire faire n’importe quoi. Mais si cette loi liberticide est adoptée… Dans peu de temps, Castellorizo mourra. Pour s’y arrêter en longeant la côte turque, il faudra débourser pour une nuit 400 euros de taxes pour un bateau de 11m99 (j’en connais), et minimum de 120 euros, toujours de taxe, pour un bateau de 12m01… Avouez que ça ne tente pas de s'y arrêter

Et immanquablement l‘île mourra, et d’autres souffriront : Kos, Leros, Lipso, Arki, Patmos, Agathonisi, Samos… J’arrête là, mais la liste est très longue…

Michel

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°233467

 Il y'a dix ans on pouvait allez en Corse ou en Croatie sans se faire raquetter.
Meme la Tunisie a augmenté ses tarifs de 30% pour combler le manque de plaisancier.
Tant qu'on pouvait se planquer dans ces coins la, on ne disait rien...
Mais la on commence à se rebeller, il serai temps!
Mais comme la plus part des gens comme nous ne votent pas, alors rien a craindre.
Perso, je dois changer mon bon vieux Chassiron car la famille s'agrandie, je cherche maintenant en dessous de 12metres.
ce que j'en pense n'y changera rien...


Awa
Hors ligne
VOILIER -SUN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°233471

 il faut voter!

raler contre l'expression de la démocratie n'est plus un droit quand on n'est pas citoyen soi-même 

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°233473

 Même Blanc, bientôt ça va compter et ça va leurs faire mal au c.l à cette bande d'énarques.
Oup´s j'ai dit un gros mot!
M'enfin!

Pages

Le site de la Grande Croisière...