Préparatifs voyage 4 et départ

Préparatifs voyage 4 et départ

Posté par : Dominique
25 Juin 2017 à 07h
Dernière mise à jour 04 Juillet 2017 à 12h
1230 vues
Flux-RSS

Marseille, Vieux-Port, Le 23 Juin 2017

 

Nous sommes à deux jours du départ, mais à quoi avons-nous passé ces dernières semaines ?

Nous avons commencé par prendre un peu de temps pour retourner à Rocamadour – lieu que nous avions découvert il y a plusieurs années et qui nous avait bien plu…

Cité médiévale du Lot, bâtie en paliers successifs à flanc de falaise, elle s’accroche sur 120 mètres au-dessus d’un canyon où coule l’Alzou. Ses maisons, ses toits et ses églises semblent faire partie du rocher. Haut lieu de pèlerinage, Notre-Dame de Rocamadour est particulièrement honorée depuis des siècles, notamment des marins.

Une cloche très rare, très ancienne, antérieure au IXe siècle est l'objet le plus vieux du sanctuaire de Rocamadour. Forgée dans une feuille de fer d'un centimètre d'épaisseur, elle mesure 24 cm de hauteur et 33 cm de diamètre.

Cette cloche miraculeuse est suspendue à la voûte de la chapelle Notre-Dame de Rocamadour par une anse. Elle a la particularité de sonner à chaque fois qu'un marin est sauvé en mer après avoir imploré la Vierge Marie. Elle sonne seule, il n'y a pas de sommier ou de cordage.

Des plaques énumèrent les principales dates où la cloche sonna alors que des marins en péril furent sauvés miraculeusement. D'ailleurs, les récits de certains marins rescapés ont été recueillis et consignés, leurs paroles s'accordant en temps et heure avec les battements de la cloche lors de leur fortune de mer.

Avant d’entamer notre périple, une visite de « courtoisie » s’imposait donc…

 

Après ces deux jours d’évasion, le quotidien reprend ses droits avec les ultimes préparatifs :

·       Démontage de certains winchs dont les engrenages sont grippés par une graisse trop généreuse qui a durci avec le sel de mer et la poussière de ville…

                     

·       Vérification et inspection minutieuse du gréement…

·       Reprise des rivets qui tiennent l’aérien du radar sur le mât d’artimon…

·       Enfin approvisionnement des denrées non périssables, rangement et constitution d’un inventaire pour savoir où chaque chose se trouve et ne pas perdre son temps et sa patience en de longues recherches lorsque le bateau gîte mais que la situation impose d’avoir le bon outil !

·       Puis approvisionnement du « frais » : légumes, fruits, yaourts, beurre salé (eh oui, on ne se refait pas !)

·       Le plein ou quasi plein de gas-oil : 380 litres qui devraient nous permettre de faire de la route et de lutter contre le manque de vent…

·       Le plein d’eau pour ne pas mourir de soif et s’assurer de pouvoir se dessaler après les bains de mer.

 ·       Vérification de la chaîne de mouillage, et nettoyage de la baille à mouillage… En termes marins, cela s’appelle « prendre une biture »…

                   

·       Vérification de la pharmacie du bord et remplacement des produits périmés...

Au fur et à mesure que le temps passe, la tension monte et souvent nous échangeons entre nous… Cela fait trente ans qu’on prétend partir un jour à deux pour de longs parcours, mais serons-nous capables ? quelles sont les situations que nous n’avons pas prévues ? bref, pour un peu, on jouerait à se faire peur !

Heureusement, l’amitié des gens de mer n’est pas un vain mot et les voisins sur la panne s’enquièrent tous les jours de l’avancée de nos préparatifs… ce qui nous redonne de l’assurance. Ces échanges sont aussi l’occasion de parler des futures escales et nombreux sont ceux qui ont déjà fait une partie de notre périple et nous donnent des conseils que nous notons soigneusement et rangeons dans le livre de bord pour les re-consulter le moment opportun…

Enfin le Président de la Société Nautique de Marseille nous propose d’amener avec nous une panoplie d’objets relatifs au Club pour nouer des contacts avec les clubs qui nous accueilleront. C’est une fierté pour nous que d’être ambassadeurs de ce club prestigieux qui a été créé en 1887 et qui a vu passer tous les grands noms de la voile Marseillaise qu’ils soient plaisanciers, régatiers, architectes navals, … et auquel nous appartenons depuis plus de 30 ans !

Ces derniers jours, nous scrutons également la météo, avec des suppositions différentes selon la tournure des évènements, après 15 jours de marais barométrique qui s’achèvent par une période de canicule il a des changements de temps annoncés, mais comment cela va-t-il se manifester ? avec quelle force de vent ? Dans quelle direction ? En réalité, il faut relativiser tout cela, quand on part pour trois mois de voyage, peu importe la perte d’un jour ou deux … c’est cela le vrai luxe ! pouvoir prendre son temps !

Après avoir lu avec attention votre prose "marine" et culturelle, nous pensons bien à vous qui devez être en Italie ou en route pour la Croatie. J'imagine que les premiers jours de votre "rêve" ne vous a pas déçus. Nous, on attend avec impatience les vacances, pour se reposer et changer d'air...avant de penser à nos rêves. Bisous de la famille Perret

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...