De Portosin à Povoa de Varzim

De Portosin à Povoa de Varzim

Posté par : Didier
28 Août 2017 à 16h
Dernière mise à jour 23 Octobre 2018 à 09h
1777 vues
Flux-RSS

Et voici l'itineraire de la semaine, on a un peu trainé mais l'honneur est sauf, nous sommes enfin au Portugal!

Lundi 21 Aout 2017

A l’heure espagnole, les feux d’artifice commencent après minuit, c’est donc a la suite de notre journée a Santiago que nous sommes réveillés par le feu d’artifice de la fiesta do Carmen à Portosin

En fin de matinée après une grasse mat’ réparatrice, nous partons sous voiles de Portosin. Arrivé a la sortie de la ria, le vent monte et nous oblige a prendre un ris et à rouler un tiers de génois, mais il s’est vite évanoui en passant face et nous finissons au moteur dans la ria de Arousa, un haut lieu pour la pêche et la culture des moules.

Quand on voit la taille des filets et la finesse de la maille, faut pas s’étonner qu’avec notre ligne de traine nous ne prenons rien.

Nous finissons le soir au mouillage à Caraminal. Nous nous mettons a bonne distance d’un ponton qu’on avait pris au début pour un viviero, mais avec le monde présent dessus et les nombreuses caisses avec des tubes, nous devinons que ce soir encore, il y aura feu d’artifice.

Cette fois ce n’est qu’à une heure du matin que nous sommes réveillés en sursaut par les premières fusées. En nous levant, nous nous apercevons qu’ils ont rapproché un des deux pontons à une cinquantaine de mètres du bateau. Heureusement le vent est dans le bon sens, mais nous n’avons jamais assisté à un feu d’artifice d’aussi prés, et encore moins dans le brouillard car la brume nous a enveloppés en ce début de nuit. Du coup même pas de photo car surveillance des éventuelles retombées.

 

Mardi 22 Aout 2017

Ce matin quelques courses au marché et un petit tour en ville

Nous profitons de la station service qui dessert a la fois la route et le port pour faire un petit plein, puis nous partons doucement au moteur un peu plus loin dans la ria au milieu des vivieros

On en profite pour jeter la ligne aux cas ou on croiserait la route de poissons suicidaires.

La surprise, c’est peut être grace à notre prière a la patronne des pêcheurs a Muros mais 4 maquereaux se jettent goulument dessus. Les pecheurs nous en ont laissé!

C’est pas encore une bonite ni une dorade coryphène mais c’est un bon début

Pour ce soir nous mouillerons devant la plage de Quenxo, ici au moins il n’y aura pas de feu d’artifice ou de concert nocturne.

 

Mercredi 23 Aout 2017

Apres une nuit tranquille, nous sommes tout de même réveillés par les vagues de dizaines de bateaux de pêche qui se dirigent tous dans la direction de la plage voisine.

Nous partons donc de bonne heure avec un petit détour vers eux voir ce qu’ils y font.

Ils sont regroupés pour gratter le fond avec de grandes perches munies d’un râteau afin de pêcher semble t’il des coquillages.

Nous repartons vers la sortie de la ria en longeant toujours de nombreux vivieros

Passage devant l’isla Rua, un amas de rochers érodés a la sortie de la ria

Vers 13h le thermique s’installe et nous voici au portant vers l’ile de Ons. Le mouillage n’est pas très abrité vue la direction du vent.

Nous finissons la journée au joli port de Cambarro où nous étions venus il y a 5 ans et qui nous a laissé un bon souvenir.

Ah oui encore un concert en préparation pour la « fiesta do mar » sur la place du village, mais cette fois ci ca ne durera que de 23h00 à 1h00 du mat et on l’entendait pas trop depuis le bateau.

Si vous n’avez pas le programme des fêtes en Espagne vous n’avez qu’à nous suivre ;-))

 

Jeudi 24 Aout 2017

Ce matin, nous avons fait la demande d’autorisation pour pouvoir mouiller aux iles de Cies qui font partie de la réserve naturelle des illas Atlanticas de Galicia. Il faut compter 24h pour l’obtenir.

Le vent est de face pour sortir de la ria, c’est donc au moteur que nous atteignons Portonove.

Nous profitons de l’heure pas trop tardive pour aller faire un tour à velo jusqu'à Sanxexo à l’autre bout de la plage.

Pas grand-chose à voir hormis un beau jardin.

Nous avons acheté un jambon cru il y a quelques jours mais il était très difficile de le couper avec un couteau standard, nous avons donc investi dans un couteau à jambon et c’est un vrai plaisir que découper des tranches fines sans effort :-))

 

Vendredi 25 Aout 2017

Ce matin la brume est encore présente mais semble vouloir se lever.

Un petit tour au marché local pour acheter des pétoncles et une raie et nous partons en direction des iles de Cies même si nous n’avons toujours pas reçu l’autorisation du parc.

Nous mouillons devant la plage de Figueras vers 13h30 et recevons notre autorisation par mail vers 15h00. C’est beau le progrès, nous voici donc l’esprit tranquille avec les autorités du parc que nous n’avons même pas croisées.

Du coup pour la nuit nous allons vers le mouillage de l’ile de San Marino ou il est interdit de débarquer ailleurs que sur la plage. Il y a quelques bateaux en fin de soirée mais pour la nuit, nous serons les seuls à rester.

 

Samedi 26 Aout 2017

Aujourd’hui c’est pétole annoncée, donc comme nous n’avons pas envie de faire du moteur, nous changeons de plage pour celle Das Rodas.

Petit tour a terre pour se dégourdir les pattes.

Dans l’apres midi nous partons faire un tour dans la ria de Vigo avec un bon petit vent de travers. Mais cette ria est très industrialisée avec le port de Vigo sur la cote sud.

Nous décidons de venir passer la nuit dans un petit port de la cote nord à Cangas. Mais après avoir trouvé une place libre sur le ponton juste a l’entrée, le responsable du port vient nous expliquer que nous ne pouvons pas rester la car le port est complet et cette place est réservée.

Et devinez pourquoi ? Ben parce qu’il y a une fiesta bien sûr ;-) !

Il nous accorde toutefois une petite heure pour faire quelques courses car demain c’est dimanche et le frigo est vide. Puis nous repartons mouiller devant la plage de l’ile de Cies pour la nuit, finalement ca nous avancera de quelques miles pour demain.

 

Dimanche 27 Aout 2017

Ce matin brume dans l’embouchure de la ria et pas de vent. Nous partons quand même au moteur.

Vers 15h00 nous arrivons devant l’embouchure du rio Niño qui matérialise la frontière entre l’Espagne et le Portugal. Le soleil se montre et 10 nœuds de vent se lève, nous voici sous voiles, bienvenue au Portugal.

Nous en profitons pour descendre le plus bas possible et arrivons au coucher de soleil a Povoa do Varzim

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...