K - Antigua-Barbuda

K - Antigua-Barbuda

Posté par : Isa et Pascal
15 Février 2020 à 20h
Dernière mise à jour 20 Mars 2020 à 13h
309 vues
Flux-RSS

Antigua-Barbuda 

Sept heures de voile de Deshaies(Guadeloupe)   pour rejoindre English Harbour au Sud de l'île d'Antigua ce 17 janvier 2020. La navigation est agréable avec une mer et un vent constant sous le soleil des tropiques.

                                  

Antigua-Barbuda est un état des Antilles, deux Îles différentes mais une seule capitale; St John's.

Antigua est à 40 milles au Nord de la Guadeloupe, 25 milles au Sud de Barbuda et 70 milles au Sud de Saint-Barthélémy. Antigua fut aussi découverte par Christophe Colomb en 1493, elle tire son nom de l'église "Santa-Maria-la-Antigua" de Séville. Ile de 280 km2 ,    95 882 hab. aujourd'hui dont 24 000 à St John's. Elle est entourée de récifs coralliens et de plages qui seraient au nombre de 365 (une pour chaque jour de l'année!)

 

                                              

Abandonnée immédiatement par les Espagnols à cause de la sécheresse, Antigua fut récupérée en 1632 par les Anglais et devint définitivement Anglaise en 1667. Depuis 1981, l'île a obtenu son indépendance avec Barbuda et ont leur propre drapeau.

Le noir symbolise le sol et l'héritage africain, Or, bleu, blanc sont l'attractraction touristique d'Antigua-Barbuda ,soleil, mer et sable. "V": La Victoire . Le soleil d'or à 7 points symbolise l'aube d'une ère nouvelle.

 

                                        

L'anglais et le créole sont parlés. Le dollar des Caraibes orientales(EC)est la monnaie locale mais le double étiquetage est omniprésent avec le dollar US.

Antigua-et-Barbuda est une monarchie constitutionnelle membre du Commonwealth britannique. Le chef de l'État est donc la reine Elisabeth II du Royaume-Uni, qui est représentée localement par un gouverneur général.   

La végétation originelle a été coupée pour planter de la canne à sucre dès la fin du XVIIe siècle. Dès l'abolition de l'esclavage par les Anglais en 1834, les terres ont été morcelées, la canne n'est plus cultivée aujourd'hui. La population vit principalement du tourisme, de la construction et un peu de l'agriculture.

Un  bateau à rames vient d'arriver ce soir, quatre rameurs à bord. Les feux de détresse allumés, les trompes en actions, les cris de joies résonnent dans la baie d'English Harbour. Ce sont les premiers arrivants d'une course annuelle. La  traversée de l'Atlantique de l'île de la Goméra aux Canaries à English Harbour, Antigua (3000 milles/4800 km), 35 bateaux rameurs de 7 à 9 mètres sur 2 de large avec un équipage d'un seul concurent, deux, trois,quatre ou cinq, aucun Français au départ. À chaque arrivée, nous avons un respect envers ces sportifs qui ont vécu au raz de l'eau et sur quelques mètres carrés pendant plus de 35 jours pour les premiers.

 

                           

 

La clairance de 140 EC est effectuée, il nous restait de la monnaie, heureusement car nous sommes samedi, les banques sont fermées. L'autorisation de rester sur le territoire (Antigua-Barbuda)est d'un mois maxi. Si vous allez à Barbuda sans la faire la clairance de sortie à Antigua, il est possible de l'effectuer à la ville principale de Barbuda mais si la sortie est faite à Antigua, votre séjour ne peut excédé 24 heures sur Barbuda.

English Harbour est le haut lieu du Yachting aujourd'hui. Des bateaux tous plus gros les uns que les autres sont amarrés à quai, impressionnant! Ils ont pris la place des frégates et navires de guerres. Au fond de ce port se trouve un excellent trou à cyclones.

 

                               

 

Vous pouvez voir  au 1er plan sur la photo ci-dessous un cabestan qui servait à hisser les gros bateaux de Nelson afin d'effectuer  les travaux de carénage .   

                               

La présence constante des Anglais, pendant plus de trois siècles a fait d'Antigua, une ile "So British"avec entres autres le "Nelson's Dockyard" (chantier naval) à English Harbour. Le site regroupe de beaux bâtiments restaurés de la Royal Navy. 

                            

La Maison de l'Amiral bâti en 1855 fût à l'origine édifiée pour y loger les officiers en fonction mais en fait n'a jamais accueillie aucun amiral. Un musé    retrace l'histoire et le développement du chantier naval. Site hyper touristique et très authentique par son architecture qui a tout de même été restauré.

                                                       

 

Géo est juste ancré à l'entrée de la baie parmi de nombreux voiliers comme nous. Quand le vent tombe, les bateaux se retrouvent dans tous les sens, nez à nez ou côte à côte à cause des courants.

Le temps est maussade, bruine, averses ce 18 janvier. Vent fort annoncé pour les deux prochains jours. Nous restons à l'abri mais cela ne nous empêche pas d'empreinter les chemins de randonnée pour admirer par exemple la vue sur la baie d'English Harbour des hauteurs de Shirley Heights(145m.). Rando débutée en bord de côte puis parmi une végétation sèche. La vue est dégagée sur English Harbour.

                        

 

                   

Nous continuons vers l'est en longeant d'abord les ruines d'un ancien hôpital puis retour par un sentier où des sépultures anciennes sont prisonnières de la végétation.

Ballade de quatre heures bien appréciée en ayant croisé seulement quatre à cinq randonneurs, il n'y a pas foule!

En face de Géo domine les ruines du Fort Berkeley. Accessible par un sentier, la vue sur l'entrée du repaire de Nelson est peu visible du large ce qui en faisait une super cachette au temps des pirates.

                         

 

Une autre ballade nous emmène sur les hauteurs pour admirer la baie de    Falmouth  Harbour séparée d'un isthme de 200 mètres d'English    Harbour.

 

                              

Vaste baie avec Marina avec les plus gros bateaux qu'on puisse imaginer, shipchandlers, bars restaurants, hôtels... Tout est dans le démesure à notre goût mais il en faut pour toutes les bourses.

Nous quittons English Harbour ce 23 janvier.

Un bruit nouveau résonne à nos oreilles en quittant le mouillage lorsque le moteur tourne. Après vérification, pas de bruit suspect au niveau du moteur en lui-même mais il semble qu'il y aurait comme un frottement juste sous nos pieds, l'arbre d'hélice? Pascal regarde le presse et toupe, il est brûlant donc friction à ce niveau (presse et toupe changé il y a quelques semaines par un professionnel). Il a donc injecté de la graisse et le bruit s'est volatilisé. On n'aime pas du tout les nouveaux bruits sur Géo!

Nous contournons l'île par le sud-ouest. Entourée de barrrières de corail, nous naviguons à distance. La mer est d'un bleu turquoise magnifique, le soleil brille ce qui rend les fonds lumineux. Nous admirons les superbes yatchs  qui nous croisent ou nous dépassent.

 

                         

Nous arrivons à Jolly Harbour et jetons l'ancre à côté du chenal balisé. Nous sommes bien abrités de la houle. Les fonds sont troubles, aucune visibilité, dommage. Nous allons visiter la marina. Celle-ci est bien protégée au fond de la baie mais avant d'y parvenir, des canaux de chaque côté du chenal se dessinent, quelques iles artificielles où chaque petite maison ou presque a son ponton privé. Tout est privé! Un gardien est à chaque entrée des lots de résidences ou hôtels. 

 

                             

 

 

                                

 

Nous préférons prendre un bus(mini-bus de 16 places) pour nous rendre à St John's, la Capitale. La conduite est à gauche et cela nous perturbe un peu. C'est le grand marché ce samedi. De nombreux petits étals sont autour du marché couvert. Chaque agriculteur vend sa récolte. La production est réservé au marché intérieur car il y a peu d'eau sur ces deux iles donc peu de récoltes et d'agriculteurs.

Nous avons entendu parler de la rue des bijouteries de diamants "Heritage Quay" qui se trouvent juste au niveau du quai des paquebots. C'est une réalité, la rue est bordée de luxueuses boutiques, bijoux, diamants, toutes les marques prestigieuses y sont regroupées. Il n'y a pas de toc! Les passagers des paquebots ont le choix de se faire plaisir! Cette rue est en décalage avec le reste de la ville qui est assez peu pimpante. La cathédrale St John's est en rénovation   suite au passage du cyclone en 2017. Quelques maisons neuves ou bien rénovées  se remarquent parmi de nombreuses maisons   délabrées ou d'époques.

 

                              

 

 

                              

 

Face au coucher de soleil, nous observons dès que possible le rayon vert, ce tout petit point lumineux sur la 2ème photo, une distraction comme une autre que nous appréçions à chaque fois. 

 

                               

 

 

Que je vous explique, le rayon vert ou flash vert est observé au coucher ou lever du soleil (côté mer Caraïbe,c'est le coucher du soleil). Ce n'est pas une légende. C'est un phénomène optique atmosphérique (photométéore) qui prend la forme d'une ligne ou d'un point vert visible quelques secondes à l'œil nu au niveau de l'horizon, c'est l'image des rayons du soleil. Ici c'est sur la mer à l'anse à English Harbour    par exemple, sans nuage et sans obstacle,  lors du coucher du dernier rayon du soleil. Deux phénomènes physiques expliquent le rayon vert: la dispersion et la diffusion de la lumière par l'atmosphère. L'arc-en-ciel est un photométéore plus fréquent. À vos yeux car pas besoin de jumelles !!!

Nous laissons Hibiscus, bateau copain qui redescend les Antilles et quittons Antigua ce 31 janvier après plusieurs jours d'attente car le vent était absent. Direction l'ile de Barbuda à 34 milles.

La mer est belle, dix noeuds de vent pendant les huit heures de navigation. Un thon d'1,8 kilo mord à l'hameçon, dix milles avant d'arriver. Barbuda se distingue à quelques milles seulement. L'île est assez plate dans l'ensemble, deux pics se battent en duel à l'est( 59 et 27 mètres). Très peu d'endroits où mouiller car les haut-fonds inférieurs à deux mètres et récifs entourent l'île. Il vaut mieux arriver de jour.

 

                               

Géo se régale et glisse sur l'eau cristalline. Nous mouillons sur la côte ouest le long de la plage "Low Bay". Plus de dix kilomètres d'un ruban de sable doré désert contraste avec la mer de couleur turquoise et le ciel bleu pastel sans nuage aujourd'hui.

 

 

Nous rejoignons la plage à la nage pour découvrir le lagon. Juste derrière la bande de sable fin, nous apercevons de l'autre côté l'unique village de l'île; "Codrington"(1600 habitants). Ils vivent de la pêche, de l'agriculture et des marais salants. Le cyclone Maria en 2017 a détruit les    complexes hôteliers et les habitations. L'île est tellement plate que presque rien n'a résisté à ce phénomène.  Les habitants ont été rapatriés sur Antigua après le cyclone.

 

                                            

 

Étant donné que nous avons effectué notre clairance de sortie à Jolly Harbour à Antigua, nous restons juste la nuit à Barbuda et on ne se lasse pas de    ce spectacle!

                                                

Nous partons vers le nord à cinq heures du matin en direction de l'ile de Saint Barthélemy ce 1er février 2020. Plus de 60 milles à parcourir accompagnés d'un vent léger,  il faut arriver avant la nuit.

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...