G - Marie-Galante

G - Marie-Galante

Posté par : Isa et Pascal
02 Décembre 2019 à 14h
Dernière mise à jour 03 Décembre 2019 à 18h
245 vues
Flux-RSS

Marie-Galante 19 novembre 2019

 

   Je vous ai annoncé    nos projets de navigation   dans le billet de la Dominique . Voici  en détails  les différents points de chute possibles aux petites Antilles jusqu'à l'ile d'Anegada   

                                                                                                                

Revenons à ce jour du 19 novembre. Seulement 25 milles nous séparent de Portsmouth à la Dominique à l'île Marie-Galante en contournant la Pointe Nord de la Dominique.   Départ au moteur sur une mer d'huile comme il ne doit pas y en avoir souvent dans cet endroit . Pas de vent annoncé dans les jours qui viennent, il y a   de jolies    bulles sur le grib.

Pascal en profite pour regarder les fonds de cale. Mauvaise surprise, il y a de l'eau claire salée au niveau  de la cale en bas de l'escalier. Tous les deux, on écope à genoux,    six seaux de 10 litres.    Reste à voir d'où vient cette eau!   La vanne d'évier d'eau de mer est donc fermée , à surveiller!

Heureusement qu'il n'y a pas la tempête car nos estomacs n'auraient pas appréciés!

 

Au loin nous apercevons Marie-Galante. Ile ronde de 158 km2 elle apparaît plate ( point culminant ;204 m.  ), pas de massif montagneux. Appelée "la Grande galette " ou " l'île aux 100 moulins",    elle a un diamètre de 15 kms.

                                                   

 Nous arrivons dans la baie calme et protégée de Saint Louis, côté ouest de l'île après cinq heures de moteur. Mouillage fréquentée, petite houle le soir qui s'atténue la nuit.  Un ponton annexe   est fréquenté par  deux bateaux  moteur qui attendent l'arrivée du Rallye des Iles du Soleil , plus beaucoup de place pour nous.

                                                              

 

                 

Village tranquille qui vit au rythme de la pêche mais aussi des arrivées du ferry de Pointe à Pitre matin et soir, si bien qu'il est facile de visiter d'île en île,    l'archipel de la Guadeloupe ( les Saintes , la Désirade et Marie-Galante toutes rattachées à la Guadeloupe )

Immortalisée par la chanson de Laurent Voulzy, Marie-Galante est la deuxième plus grande Ile de l'archipel de la Guadeloupe et la troisième des Iles Antillaises Françaises.

                              

Le village de St Louis se dépeuple, 80°/. de la population a plus de 80 ans. À part la pêche, l'agriculture ou le tourisme, il n'y a pas d'industrie donc les jeunes ont qu'une envie, c'est de partir selon les dires d'un commerçant.      

                                         

 

                                         

 

                                           

 

                                                               

Nous décidons de visiter l'île en scooter, c'est le moyen le plus adapté. Nous pouvons empreinter les chemins et les accès aux plages et sites malgré de nombreux trous de "carrosse ".

                                                              

                                   

L'activité agricole est bien présente, les champs de canne à sucre dominent sur la moitié des terres cultivables de l'île. Nous avons bavardé avec un ancien agriculteur. La canne est coupée à la machette de mars à juin, puis chargée    sur des charrettes en bois attelées à des bœufs. 

                                          

Quelques champs de cultures de maniocs par-çi par-là ainsi que quelques têtes de bétail attachés car il n'y a pas ou peu de champs sécurisés. Ces bœufs sont utilisés pour tracter et pour les concours de bœufs-tirants. Pas mal la vue   !

                                 

 

De gros cochons également la corde au cou, ils sont curieux de nous voir, nous aussi!!!  

                                  

 

Trace mémoire de l'esclavage avec l'habitation Murat qui est une des toutes premières sucrières de la Guadeloupe datant du XVIIIe siècle, elle était la plus riche de l'île. Sa maison de maître est transformée en écomusée des traditions et arts populaires de l'île.

                           la maison de maitre restaurée    

 

                                        la sucrerie en ruine

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

                  

                         

                       Etang derrière   l'habitation  Murat

 

 

Gueule du Grand Gouffre située à la Pointe Nord de l'île. C'est une arche spectaculaire creusée par les vagues dans une falaise calcaire. Le site est très bien sécurisé,    heureusement car ça tombe à pic.

                               

 

   Plages magnifiques et sauvages côté Atlantique ,   l'ile est entourée d'une douzaine de plages de sable fin  contrairement à la Dominique .

                                    

  

                                                                                             

            

                                                

                     

 

 La ville de Capesterre  a le  mérite   d'avoir la plus belle   plage   de l'ile.

                      

 

                                                                                                                              

                                                            

                                            

                                                                                                     sa belle église                     

     

La ville principale    est "Grand Bourg " où le ferry débarque les touristes et les personnes qui vont travailler à Pointe à Pitre. Son port de plaisance et le    port de pêche  attire plus de touristes   .

                              pause déjeuner  gourmande

                              

 

A la sortie de la ville, un curieux arbre qui nous a interloqué. J'ai demandé  à nos petits-enfants   car je leur   envoie des Quiz  .  Colin a su de suite   le nom de cet étrange  arbre  , l'auriez-vous su ?

C'est  l'arbre à saucisses ou Saucissonnier. Les fruits sont mangés par les éléphants ou rhinocéros mais il n'y en a pas sur l'île ou il sont bien cachés (Lol )

                                    

 

 Retour sur Géo   après ce tour de l'ile   pour un rafraichissement bien   apprécié.

                                                                        

 

   Nous sommes venus mouiller dans l'anse Canot pour admirer les fonds qui hélas  étaient troubles.  Dommage car il y a beaucoup de petits poissons. La  seule nuit passée fut   inconfortable   donc retour à St Louis.     Il    y a  un projet de mettre   en réserve naturelle    l'anse Canot  ,   des bouées de mouillage seront   peut-étre bientot installées .

                       

                                                                                  Pascal y a trouvé son cocotier 

La gentillesse et l'accueil des habitants nous conforte dans l'idée qu'il fallait surtout revenir faire un tour à Marie-Galante. 

 N'hésitez pas à   poser le pied   sur cette ile calme,  charmante et    reposante   en prenant le ferry   de Pointre à Pitre   qui arrive le matin et repart en fin d'après-midi.

 

 

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...