F - La Dominique

F - La Dominique

Posté par : Isa et Pascal
23 Novembre 2019 à 19h
Dernière mise à jour 25 Novembre 2019 à 15h
132 vues
Flux-RSS

Revenus fin octobre au Marin , Géo nous attendait sur sa bouée .

Avant d'aller à la Dominique

                                                                            

    une bonne semaine de nettoyage de Géo fût nécessaire . Le pilote automatique ( le calculateur et le vérin ) en révision chez cousin Jacky , a été réinstallé . Les cinq batteries de servitudes bien fatiguées ont été remplacées ( achetées à Rivière Salée chez Wind pour info )

Chaleur étouffante dans ce" cul de sac du Marin "avec orages et pluies torrentielles .   Une fois terminé le travail , nous sommes allés jeter l'ancre deux jours à Saint Anne ainsi nous avons pû nager aux Salines  .

 

                          

Une semaine à Grande Anse d'Arlet ,    nager avec les tortues nous a comblé .

                                        

J'ai continué les cours de plongée avec "Deep turtle " car commencés en février, baptême et trois cours niveau 1 ,j'ai dû stopper pour raison de santé . Cette fois "pani problem " ,ce fût des moments d'enchantement et de découverte dans les profondeurs de la mer des Caraïbes parmi les poissons multicolores et les différents coraux. Ambiance super sympa au club , les moniteurs , Marion , Michel et  Jean-Mi. m'ont mis en confiance , moi qui avait horreur de mettre la tête sous l'eau . J'ai obtenu mon niveau 1 .

                                       

Club que je recommande à tous ceux qui veulent essayer . Il se trouve juste en face du seul ponton à Grande Anse d'Arlet . Leur bateau y est amarré  , les bouteilles sont à bord , il ne reste plus qu'à enjamber la passerelle et à vous les meilleurs souvenirs !

Pendant une de mes dernières plongées, Pascal à jeté un œil à la tuyauterie de l'évier de la cuisine car un des deux éviers était bouché .Surprise ! L'embout de la vanne était sur le point de lâcher et laissait déjà couler un filet d'eau de mer . Il y avait bien un peu d'eau auparavant dans les fonds mais la raison était un mystère. En manipulant la vanne , elle a cassée nette , Géo commençait à " couler " . Ni une ni deux , Pascal a aussitôt mis une pinoche pour arrêter la fuite d'eau salée . Plus question de se servir de l'évier . Une fois au terre-plein en Guadeloupe en décembre, la vanne sera remplacé.

 

Aujourd'hui 11 novembre 2019 , nous quittons Grande Anse d'Arlet . Direction St Pierre tout au Nord pour effectuer la clairance de sortie de la Martinique  . Journée ensoleillée , 15 noeuds de vent Est Nord-Est , la mer est belle , cool! Le génois seul nous transporte à plus de 5 à 6 noeuds puis une heure de moteur suffit pour nous ancrer dans le sable à gauche du ponton de cette Grande baie .

Il y a la fête au village , orchestre et danseurs donnent la note de la bonne humeur jusqu'au crépuscule.

                                   

 

Le jour se lève, il est six heures ce 13 novembre . Le moteur est en marche alors que je termine tout juste mon petit-déjeuner . Nous filons vers le canal Nord Martinique / Sud La Dominique , peu de vent prévu ( 10 voir 15 noeuds) . La chaleur du vent est agréable . Cinq heures de voile suffisent pour atteindre le nord de la Dominique . Nous passons devant "Roseau" capitale de la Dominique . Un paquebot est accosté au quai , le retour du tourisme est très apprécié depuis le cyclone Maria ( en septembre 2017 qui a détruit une grande partie de la Dominique .)

Il y a un an tout juste lors d'une de nos navigations , les stigmates du passage du cyclone étaient encore visibles . Quelques toitures de maisons étaient bâchées et les crêtes des monts portaient la désolation de la forêt ravagée , les troncs d'arbres étaient dénudés . Aujourd'hui, la nature semble avoir repris ses droits sur la côte caraïbe contrairement à la côte nord-est de l'île où vivent les indiens Caraïbes . 

Nous venons pour la deuxième fois à la Dominique , en 2011 nous étions venus de Marie-Galante en catamaran avec des amis .

 

Arrivés devant Roseau , sud côté Caraïbes , l'île nous protège du vent donc le moteur ronronne jusqu'à Portsmouth qui est notre destination au Nord de la Dominique . 

Les nuages caressent la cime des montagnes et laissent passés quelques rayons du soleil pour représenter un patchwork sur l'île , dans les nuances de verts . 

La Dominique se situe entre la Martinique et la Guadeloupe presque à égale distance . Elle fait partie de la première ile sous le vent avant la Guadeloupe . Sa superficie est de 751 km2 avec un point culminant tout juste inférieur à la Guadeloupe  et tout juste    supérieur à la Martinique de quelques mètres .

 

Les Indiens Caraïbes , venus du continent , s'étaient installés sur l'île bien avant que Christophe Colomb ne la découvre un dimanche en 1493 ( ce qui lui a valut son nom de "Dominica" .

C'est cachés dans la nature , qu'ils ont échappé à l'extermination . Aujourd'hui, leurs 3000 descendants , derniers héritiers de ces peuples précolombiens , vivent pour la plupart dans l'Indian Carib Réserve (1480 hectares concédés par la Reine Victoria en 1903 ) au nord-est de l'île .

Tantôt ile Française , Anglaise puis ile neutre appartenant aux habitants Caraïbes en 1748 . La Dominique revint aux Anglais en 1783 mais les Français s'accrochèrent jusqu'en 1805 . Il reste un patois très proche du créole martiniquais et guadeloupéen ( que nous avons entendu à la radio ) due à cette longue présence française ainsi que de noms de lieux mais l'anglais est la langue officielle .

Ce n'est qu'en 1978 que la Dominique devint " état associé " et indépendante totale .

Sa population est d'environ 70 000 habitants aujourd'hui 

Nous nous arrêtons au bout d'une journée de 10 heures de navigation dans la Grande baie Prince Rupert devant la ville de Portsmouth , au nord de la Dominique , une heure avant le coucher du soleil .

                 

 

Meilleur mouillage de la Dominique alors qu'il y a peu    de bateaux à l'ancre ou sur bouée . Pas de boyboats à notre rencontre , ils sont tous réquisitionnés à Roseau comme guide ou chauffeur car un paquebot est à quai .

Ciel menaçant donc    soirée bien arrosée  , on a pu récupérer l'eau de pluie    pour remplir les  douches   solaires 

Portsmouth est la deuxième ville de la Dominique . Autre intérêt pour son mouillage , la visite de la Rivière Indienne vous ai proposé . Elle est protégée , l'accès est autorisé seulement si vous êtes accompagné d'un guide officiel . Le prix peut varié , méfiez-vous de l'annonce du prix et celui demandé lorsque le guide revient avec les billets ( du simple au triple selon un navigateur qui en a fait l'expérience ) 

Nous l'avions visité en 2011 et nous n'irons pas cette fois-ci car elle aussi a été dévastée par le cyclone Maria fin 2017 .

 

Nous allons ce jeudi effectuer notre clairance d'entrée après avoir amarré , l'annexe ptit Géo au seul ponton des bateaux de pêches.

Il y aura bientôt des élections législatives sur l'île , des bouts de tissus rouge en majorité , sont attachés à n'importe quoi . Tous les soirs nous avons l'impression d'être au cœur des débats et des concerts car il y a une résonance incroyable .

                    

 

Dans la ville , des petits commerces tous les dix mètres et des marchands de rues donnent l'ambiance de la ville . Nous traversons la ville à pied , les gens nous saluent .

                      

 

Passés la rivière indienne , la douane est à 500 mètres le long de la rive . Il fait très très chaud , ça cogne ! Le bâtiment se trouve au port de marchandises . Le douanier nous donne en même temps la clairance de sortie ( 15 dollars de la Caraïbe orientale , même monnaie qu'à Ste Lucie , St Vincent et les Grenadines ) Au retour , devant le quai des annexes et bateaux de pêche , les étals de fruits et légumes donc achat de petites bananes , salade-chou ( ils nous voient venir car le prix est élevé et peut diminuer en 2 secondes ). Le marché aux poissons se trouve dans le bâtiment en face . Nous achetons six livres de thon jaune ( 8 EC la livre ) qui seront mangés à toutes les sauces . J'en rachète plusieurs livres les jours suivants tellement le thon frais est exquis , la cocotte minute est ressortie pour cuire les conserves de rillettes que j'ai préparées . 

             

Départ pour la capitale en taxi collectif (de quinze personnes )ce vendredi ( 9 EC/pers). Il est préférable de regarder le paysage et non la route lors de ce trajet . Notre chauffeur peut aussi bien doubler en haut d'une côte que zigzaguer entres les voitures , c'est un truc de OUF !

                                                       

 

Une heure de trajet puis vingt minutes pour monter aux chutes de Trafalgar situées dans le parc National Morne Trois-Pitons constitué par le forêt tropicale .

 


                                  

  Si vous voulez visiter plusieurs sites sur l'île, prenez le pass qui vaut 32 dollars (EC) donc 10 euros environs ce qui vous donne tous les accès car il y a de nombreuses autres cascades à voir .

  Petite trempette bien appréciée aux pieds des chutes hautes de 60 mètres .

  

           

 

                                    

 

Retour à la capitale pour nous imprégner un peu de l'ambiance . Le centre est rustique . Malgré quelques constructions en dur récentes , des maisons colorées centenaires avec véranda , balustrade et guirlande en bois à motifs font le charme de cette ville .

                               

    

Cependant certaines bâtisses sont assez délabrées, trottoirs en piteux état , caniveaux à l'air libre et circulation assez dense .

Il est très facile d'aborder les gens , ils sont toujours ravis de voir des touristes . Plusieurs nous parlent en français ce qui est plus intéressant pour nous .

Pas d'impression d'insécurité , nous nous sentons à l'aise . 

 

Demain essai de pain maison car ici , c'est du pain anglais donc brioché et pas à notre goût . Depuis notre transatlantique fin 2017 , je recommence à pétrir et le résultat est croustillant à souhait .

 

Petite balade le long de la baie de Prince Rupert pour nous rendre au Fort Shirley .

                          

 

Ce fort   surplombe la baie de Portsmouth offrant une magnifique vue sur l'île et sur Géo .

                                                         

Les canons pointés vers la baie rappellent que la Dominique fut l'objet de nombreuses batailles navales .

                                               

En grande partie restauré en 1982 , le fort est situé au cœur du Cabrits National Park où des sentiers de randonnée feront des heureux pour les plus courageux . Il fait beaucoup trop chaud pour nous !

         Prochaine destination   avec " Géo en voyages " ; Marie-Galante

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...