Eté 2020: CORSE-I.TOSCANE...

Eté 2020: CORSE-I.TOSCANE...

Posté par : Herve
16 Juillet 2020 à 18h
Dernière mise à jour 16 Juillet 2020 à 18h
318 vues
Flux-RSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite au Covid19...les projets ont du être adaptés et le programme de navigation chamboulé...Nous avons hâte de retrouver la Mer!.. Cette privation momentanée de mouvement n'a fait qu'aiguiser notre appétit d'aventure et de liberté. Nous avons choisi de re-visiter la Corse.  Comme nous partons le 9 Juin, nous faisons le choix de faire du cabotage et de privilégier les mouillages pour éviter l'agitation des pontons et les contacts rapprochés...

11juin 2020: Départ avec un W-SW direct PORT-CROS à 6,5nd en contournant Porquerolles par le sud. Nous prenons une bouée pour 2 nuits car un coup de vent d'Est est annoncé force 6 à 7. Le temps est instable, le ciel très chargé... Il va pleuvoir toute la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 13 juin: Nous décidons de partir à 8h, et de profiter d'une petite fenêtre météo...Cap au 112° avec un vent SW force 4. Une traversée de 121 milles, tout à la voile à 7nd et malgré des coups de vent orageux dans la matinée, les conditions ont été bonnes dans l'ensemble avec une nuit très étoilée. Au final nous arrivons en pleine nuit dans le golfe de PORTO et nous patientons jusque 6 h pour prendre une bouée dans la baie de GIROLATA au pied du fortin génois.        Clic :    DIAPORAMA Corse1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce hameau, qui n'est desservi par aucune route, est situé dans un décor somptueux. Nous empruntons le sentier du littoral dit chemin du Facteur jusqu'à la plage du thuara juste occupée par un...taureau. La vision panoramique est magnifique sur la baie et l'horizon marin barré d'immenses massifs rocheux aux reflets rouges, roses, violets.

16 juin: Le libeccio, vent de SW, est installé et annoncé pour encore 8j. Nous décidons donc de partir vers le Nord. Le vent se renforce à 6 et nous réduisons progressivement la toile à 2 ris et arrivons au Phare de La Revelatta. Nous crochetons une bouée dans la rade de CALVI et il faudra attendre une relative accalmie en fin de journée pour enfin arriver à descendre à terre en annexe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 juin:  L'île ROUSSE. Nous sommes encore peu nombreux au mouillage devant la plage. Les touristes ne sont toujours pas au rdv et le marché est bien calme. Nous retrouvons notre ami Jef, équipier de longue date, et son épouse qui nous reçoivent et nous font découvrir le charmant village perché de Pigna où sont rassemblés de nombreux artistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 juin: Arrivons dans le Golfe de ST FLORENT derrière la tour à demi en ruine de la MORTELLA. Le cadre est magnifiques. Hervé monte jusqu'au Sémaphore restauré où on trouve le dernier témoin du système de communication Depillon avec ses bras articulés. C'est le même système mais adapté à la navigation que celui que nous avions découvert en rando dans la région Toulonnaise avec le télégraphe de Chappe.

21 juin: C'est le we, les locaux ont envahi les plages de sable blanc du Désert des Agriates. Peu de vent, nous sommes contraints de faire du moteur jusque CENTURI près du Cap Corse.  Ce port de pêcheurs a gardé tout son charme avec ses maisons au toit de lauze. Les pêcheurs locaux vivent de la pêche à la langouste, ressource à l'origine de la notoriété du port.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 juin: le beau temps est établi pour la semaine. Nous avons donc le loisir de passer le Cap Corse au portant, toute voile dehors. Nous profitons donc largement de la superbe et mythique Île de la GIRAGLIA, composée de serpentine verte, surmontée d'une tour majestueuse et de l'un des plus beaux phares de la Méditerranée. La visibilité est excellente sur les îles toscanes de Capraia et Elbe.

Nous ancrons derrière les Îles FINOCCHIAROLA dans des eaux cristallines, sur du sable. Ces îles sont devenues des réserves naturelles où prospèrent les oiseaux marins,notamment puffins cendrés, goélands d'Audouin et goélands leucophées. En cette période, les jeunes ne savent pas encore tous voler et les parents ont fort à faire pour satisfaire l'appétit insatiable de leur progéniture.

23 juin: MACINAGGIO le port est désert, aucune activité car très peu de touriste.   Nous faisons le ravitaillement en attendant un petit vent du Sud qui arrive vers 14h et nous permet de rejoindre les côtes italiennes.        Résumé en un clic ici:   DIAPORAMA Corse2

Cap sur les ÎLES TOSCANES:     Voir le fichier PDF ici       avec un    Diaporama complémentaire ici.

30 juin: Nous avons quitté ELBE de nuit pour profiter d'un vent Nord puis Est constant sur les 70 milles à faire jusqu'au Port de SOLENZARA qui reste un endroit paisible, loin de l'agitation.

CORSE SUD-EST: De Solenzara à Porto-Vecchio, la côte se creuse d'anses et de baies qui sont autant de ports naturels et de mouillages.      Résumé Vidéo ici

Voici la trace de notre croisière jusqu'au 5 juillet. Nous faisons route à présent vers la Sardaigne....Bon vent à ceux qui naviguent et bon été à Tous.... Brigitte et Hervé

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...