Que faire pour arrêter le massacre des dauphins calderon dans les îles Féroé ?

2662 lectures / 14 contributions / 0 nouveau(x)
Anonyme (non vérifié)
Que faire pour arrêter le massacre des dauphins calderon dans les îles Féroé ?
sujet n°87002
{DT_ID=1340}
Hors ligne
POUVREAU PLAN AUZEPY BRENNEUR
Inscrit forum
réponse n°121335

En revenant d'Islande j'ai fait escale aux Iles Féroes il y a une dizaine d'années; J'ai eu beaucoup de discussion avec mes amis
féringiens au sujet de la tuerie des globis. Je n'ai pas personnellement assité à cette tuerie car elle est très limitée dans le temps
et ma visite ne correspondait pas à la période où ces cétacés pénètrent dans les fjords entre les iles. Contrairement aux
Norvégiens ou aux Islandais qui ont une flotte de catchers pour aller en haute mer tirer les cétacés au canon harpon, les
féringiens attendent qu'ils pénètrent d'eux même dans des zones étroites et refermées où ils peuvent les harponner. Des
guetteurs avec des trompes alertent les villages que des globicéphales sont entrés dans la nasse que constitue le fjord. On m'en
a offert à manger des morceaux conservés dans le sel, estomac sensible s'abstenir! Tous n'apprécient pas, et certains sont bien
conscients de l'image choquante qu'ils donnent au reste du monde. Par contre d'autres considèrent que c'est un don de la
nature qui fait partie de la saga de ce peuple arrivé de Norvège il y a plus de mille ans. Leur principal argument est que la
population de globicéphales est loin de diminuer et qu'ils n'en prélèvent qu'une faible quantité. Que le débat existe chez eux est
déjà une bonne chose. Je ne comprends pas le dialecte mais le ton de la discussion était suffisament passionné pour
comprendre que c'est un sujet sensible. Alors que faire? A l'heure où l'Europe se dote d'une législation sur le bien-être animal la
plus restrictive du monde et de conditions d'abattage plus "éthiques" dans nos abattoirs, il serait temps d'attirer l'attention des
élus de Strasbourg sur cette situation, seule une décision commune peut faire évoluer les choses comme ce fut le cas pour les
fourrures. Question subsidiaire: vous connaissez votre député européen?

Hors ligne
Catamaran
Inscrit forum
réponse n°122247

Réponse sur ce blog prochainement!

http://environnementome.blog.mongenie.com/

Hors ligne
OCEANIS 40
Inscrit forum
réponse n°123748

Bonjour,

Pour arreter ce massacre, arretons deja les combats de coqs et les corridas, qui sont autorisés en France, et autres combats de chiens !
Bonne journée.

Hors ligne
JEANNEAU GIN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°131284

C'est triste, desole de le dire comme ca mais c'est a gerber, il n'y a aucune justification possible pour ce genre de comportement. Et que personne ne vienne expliquer, genre psychologie, qu'on ne peux pas comprendre toutes les cultures/coutumes etc...
Aucun argument ne peut justifier ce carnage immonde.
J'ai honte pour la race humaine.

Hors ligne
POUVREAU PLAN AUZEPY BRENNEUR
Inscrit forum
réponse n°131285

Le 28 octobre je disais que nous devrions agir au niveau de l'Europe pour faire cesser ces tueries d'un autre àge. Je viens d'entendre que le parlement de Strasbourg vient de voter en faveur d'une interdiction des produits à base de phoque sur le motif que l'abattage de ces animaux n'est pas effectué dans les conditions éthiques du bien-être animal. On peut en dire la même chose des harponnages de globis aux Féroes. Alors, vite! interrogez les candidats que nous allons élire au parlement européen en juin prochain pour savoir si ils sont prêts à soutenir la même approche que pour les phoques. Il y a là une "fenêtre d'opportunité" comme on dit en jargon électoral.

Anonyme (non vérifié)
réponse n°131526

Je suis sidéré, je ne savais pas que cela pouvait exister encore de nos jours. STW (c' est à dire nous...) ne pourrait pas décerner chaque année à ce village des îles Feroe, lieu de ces massacres en toute impunité,  le super label de "village pilote des massacreur de la nature mondiale". Cela ferait sûrement bouger les choses, mais en sommes nous capable ?

Hors ligne
VULCAIN V
Inscrit forum
réponse n°132084

Que de bêtises je lis ici!

J'ai navigué plusieurs fois aux Féroés, y ai passé beaucoup de temps, j'ai assisté à un abattage, j'ai mangé de la viande de globi, fraîche et sèchée. C'est un peu comme du boeuf.

La justification : manger de la viande, en effet à part l'import il n'y a que des moutons dans ces îles. Alors il me semble logique de manger local.

La mise à mort : trancher la carotide. Est-ce plus ou moins cruel que les révolvers à air comprimé de nos abattoirs? Les vaches et cochons crient-ils moins dans nos abattoirs? Non.

C'est très typique de l'Européen continental de se croire supérieur parce que lui tue caché dans des abattoirs sans fenêtre et achète sous cellophane en grande surface.

Aux Féroés, cela se fait à vue, conscient de la prise que l'on fait à la nature pour la vie, et quand on mange on a le respect. Est-ce mieux de tuer et manger consciemment du produit local ou comme nous importer de Nouvelle Zélande du mouton insipide parce que d'élevage de masse.

La bêtise humaine n'est pas aux Féroés mais chez l'Européen aveugle, sans pouvoir de réflexion, qui hurle parce que les autres loups lui ont dit d'hurler.

Je ne suis par fier de mes concitoyens, en revanche j'apprécie le mode de vie honnête féringiens.

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°132088

Tout à fait d'accord avec micmarin

Ca me rappelle une fête de famille à la campagne dans le Sud Ouest  il y a une vingtaine d'année = gros mechoui avec mouton et porcelet

Les parisiennes hurlaient plus fort que le cochon que c'était insupportable de tuer les animaux comme ça !!! (à l'époque on pouvait abattre chez soi à la ferme - on saignaient les bêtes en leur coupant la carotide)

Quelques heures plus tard, les mêmes s'en mettaient plein la lampe et les lèvres grasses avaient oublié ces méthodes de barbares .....

Depuis je n'ai pas appris qu'elles étaient devenues végétariennes ...

Hors ligne
FIREBALL
Membre cotisant
Administrateur depuis 1998
réponse n°132096
Ashbey a écrit :
Le 28 octobre je disais que nous devrions agir au niveau de l'Europe pour faire cesser ces tueries d'un autre àge. Je viens d'entendre que le parlement de Strasbourg vient de voter en faveur d'une interdiction des produits à base de phoque sur le motif que l'abattage de ces animaux n'est pas effectué dans les conditions éthiques du bien-être animal. On peut en dire la même chose des harponnages de globis aux Féroes. Alors, vite! interrogez les candidats que nous allons élire au parlement européen en juin prochain pour savoir si ils sont prêts à soutenir la même approche que pour les phoques. Il y a là une "fenêtre d'opportunité" comme on dit en jargon électoral.

 

Le problème c'est que, pour pêcher un animal aquatique, il n'y a pas tellement de moyens:
Le filet, qui provoque une mort par asphyxie ou noyade,
et le harpon, qui provoque une mort par perte de substance vitale.

Quand on y réfléchit bien, la question n'est pas de savoir si les globicéphales souffrent ou pas, mais si l'on accepte que les globi... soient tués pour être mangés.

Car, pour un animal d'élevage, il est toujours possible de recourir à un abattage le moins traumatisant possible (égorger un agneau a le mérite de vider le cerveau de son sang en un minimum de temps, donc de limiter le temps d'agonie - idem pour l'abattage électrique, je suppose).

Mais pour un animal sauvage vivant en horde, sa capture génère toujours un stress et des souffrances. Que l'on ait affaire à un cerfs, un sanglier, ou un globicéphale...

A titre personnel, je suis contre la chasse, mais pour l'élevage et l'abatage.

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°146120

malheuresement , il n y a pas qu aux Feroe que ca se passe...
Nos amis  les japonais,  mangeurs de thon rouge, tueurs de baleines... s'en donnent aussi à coeur joie dans le dophin...


http://www.thecovemovie.com/

Hors ligne
GIB SEA 105
Inscrit forum
réponse n°146134

Je viens de finir mon steack et je reviens sur le forum.

La bonne nouvelle avec la piraterie, c'est que depuis que les navires usines ont fuit l'Océan Indien, il y a pléthore de poisson sur les étals Kényans.

Certe les petits pêcheurs kényans sont sous la coupe de chinois qui sont propriéraires des navires (enfin des pirogues), cf le cauchemard de Darwin, certes les kényans, sous équipés doivent tuer les poissons avec des méthodes affreusement stressantes pour le gibier, mais enfin d'une part l'Océan Indien se repeuple, et les enfants kényans ont leur ration de protéïnes anmales pour une fois.

Hors ligne
BRISE DE MER 31
Inscrit forum
réponse n°196514

Bonjour de Fendlabise,

J.Tiphine, mais de quel endroit as-tu ecris cette inepthie. si les Kenyans ont plus de poissons sur les etales pour l'instant, c'est due au fait que les pecheurs Tanzaniens utilisent des filets a mailles tres petites et des ring nets sur le recif et a l'interieur du recif pour pieger toutes sorte et toute tailles de poissons meme a l'interieur des criques, cela durera un moment jusqu'a epuisement tout comme ils ont epuise leur cote Tanzaniennes a la dynamite pendant des annees, Ils ont profite actuellement du changement de president Kenyan qui est Kikuyu des hauts plateaux et qui envahissent l'administration comme celle de la peche et qui prennent leur commission sur les poissons, heureusement que les Bajuns de Lamu et de Malindi ainsi que les Gueryama de Kilifi les ont chasse et force les authorite a changer le district commissionnaire completement corrompus.
Si tu apprecies tellement les actions des pirates somaliens je te souhaite de naviguer dans ces eaux la et de survivre a 2 annees en Somalie comme je l'ai fait moi-meme, je t'y souhaite bien du plaisir....!!!
Oceanement votre

Hors ligne
GIB SEA 105
Inscrit forum
réponse n°196517

Pourquoi tant de haine? Mon intervention date d'il y a deux ans, à peu près l'époque du dernier séjour de ma famille là bas, et je ne crois pas avoir jamais soutenu les pirates somaliens. Je rappelais juste qu'avant la généralisation de la piraterie dans l'Océan Indien, la surpêche industrielle moins régulée que dans nos eaux menaçait y sérieusement les ressources halieutiques.

Le site de la Grande Croisière...