billet 8 :DE CUBA A LA JAMAIQUE,LES ILES CAYMAN,CUBA,LE MEXIQUE,LE BELIZE , LE GUATEMALA,LA JAMAIQUE,LES ILES SAN BLAS, ET......LE PANAMA

billet 8 :DE CUBA A LA JAMAIQUE,LES ILES CAYMAN,CUBA,LE MEXIQUE,LE BELIZE , LE GUATEMALA,LA JAMAIQUE,LES ILES SAN BLAS, ET......LE PANAMA

Posté par : Vincent
17 Mai 2019 à 18h
Dernière mise à jour 08 Juillet 2020 à 00h
1101 vues
Flux-RSS

DE CUBA A LA JAMAIQUE,LES ILES CAYMAN,CUBA,LE MEXIQUE,LE BELIZE ,

LE GUATEMALA,LA JAMAIQUE,LES ILES SAN BLAS,

ET......LE PANAMA


 

                        Mon dernier billet date de Juin 2017,où je relatais  la cote Nord ouest de Cuba.  ...........                  Depuis  beaucoup de milles se sont écoulés .

         Los Moros à la pointe ouest de Cuba ,la remontée d'ouest en est de la cote sud de Cuba   avec Bruno ,Fanny,mon fils Vladimir et Ondine.

                                             Cienfugos                     :    

   Hivernage du bateau à La trinidad au sud de Cuba en mai 2017 avec Philippe et mon frère Gérard où nous referons les jardins de la Reine.

                   Retour en Novembre  à Cuba après le passage du cyclone IRMA,le bateau n'a pas souffert mais de violentes pluies ont fait que de l'eau s'est introduit dans les moteurs ,ce qui va nous occasionné une série de problèmes sur les moteurs.c'est d'ailleurs une faiblesse du Nautitech 44 comme je devais m'en appercevoir avec d'autres Nautitech44,l'étanchéité des moteurs est insuffisante et ils se déériorent plus que normal;Après avoir discuté avec d'autres propriétaires,il semble que la parade soit d'installer pendant les grandes traversées et les hivernages une toile au dessus des compartiments moteurs en dessous du capot.je vais installer cela en Polynésie.

Le programme de la 2ème année de croisière set le suivant:

     D'abord Longement de la cote sud de Cuba jusque Cabo cruz,Traversée avec Remi,hedwidge et Léo accompagnée d'une stoppeuse,jusque San      Antonio au Nord de la Jamaique en Décembre àù nous arriverons au son de la musique perçue à 3milles!

         je reviendrai  sur Cuba   et les  6 mois que j'y ai passé et qui m'ont   laissé  des souvenirs super.j'essaierai de revenir dans un autre billet pour partager mon expérience  en particulier sur les marina.

          Je longe la cote nord de la Jamaïque en Décembre 2017 et nous profitons avec l'équipage de visiter les montagnes et les plantations de café,réputé pour être le meilleur du monde;

             En  janvier 2018 avec Alain,Gonzague,Chantal,Philippe ,et Odile ,cap sur  Petit Cayman,îlot très sympathique puis  Grand Cayman où nous allons nous faire peur dans l'entrée Nord du Lagon alors  que le vent a monté,la mer s'est creusée,nous nous présentons devant la passe ,mais la mer déferle partout , sans  que nous pussions voir la passe,si ce n'est 2 petites bouées avec une distance très étroite.A bord ,plusieurs avis divergent,je décide de virer et de retourner en pleine mer pour analyser la situation,heureusement la veille nous avions pris les coordonnées GPS de  la passe à l'autorité du port  au sud de la cote ouest et bien que ces coordonnées  nous font arriver dans de grandes vagues déferlantes nous décidons de nous y jeter et Miracle,le bateau n'explose pas mais nous rentrons dans la passe et subitement nous voilà à l'abri,toutefois cela reste le moment le plus chaud de mes 2  ans et demi de navigation.

       Nous remontons sur la côte sud de Cuba à Cayo largo et nous relongeons la côte sud d'est en ouest en passant par l’île de la Juventud,île qui nous donne une véritable idée de la vie à Cuba.Un petit arrêt de quelques heures à Los Moros à la pointe ouest et nous repartons très vite pour la traversée vers le Mexique car du mauvais temps arrive.Traversée rapide car partant à 17 H nous arrivons le lendemain à midi à l'isla la mujeres où le bateau restera un moment ce qui nous permettra de visiter la partie intérieure du Mexique.En effet j'ai pris comme prospective de  visiter les pays à l'intérieur en complément de la navigation,ce qui nous permets de mieux appréhender les pays que l'on traverse.cela a été vrai pour Cuba,la Jamaïque,le Mexique ,le Belize,le Guatemala et le panama;Il faut dire que je navigue avec des amis qui viennent sur le bateau 3 semaines à 1 mois avec des stops entre les étapes;La première année ,la durée était parfois de 15 jours ce qui était impossible à gérer dès qu'il y avait un souci

.              La descente de la cote du Mexique en compagnie de Pierrette qui m'a rejoint ainsi que Benoît Véronique,jean Luc et Danièle ,avec l'ile de cozumel,Puerto Aventuras ,une marina pas chère,de laquelle nous allons pouvoir rayonner pour découvrir les temples Mayas.Si la première année de la croisière s'était faite sur les pas d' Hemingway ,la deuxième année se fait sur le traces de la civilisation Maya,              

baie de l’ascension,Baie du St esprit,attention à bien prendre au nord de la baie  ,car nous avons touché sur du sable.Nous continuons à descendre au sud et nous nous arrêtons à Cayo Norte,un des deux lagons de l'hémisphère Nord.Les militaires occupent maintenant l’île et nous demandent de partir.Nous négocions de rester jusqu'au lendemain et nous faisons la rencontre d'un autre bateau français.

Nous sommes 3 médecins à bord et nous rencontrons un autre médecin avec qui nous avons participé au SMG il y a 20 ans.Rencontre iconoclaste en pleine mer!puis nous filons à Xcalak où un couple va débarquer.Nous demandons à tamponner notre crew list pour la sortie,la clearance avait été faite à Cozumel, mais pas de tampon,je demande de certifier que nous sommes passés.vent portant ,27 nœuds de vent,la mer est formée ,

            aussi je ne rentre pas dans la passe de San pedro à l'entée du belize,et nous prenons la passe plus au sud et nous remontons avec un arrêt à Cayo Caulker. Lorsque nous arrivons à San Pedro. On nous demande les papiers avec crew list et clearance de sortie.On nous demande de retourner à Mexico!Après négociation et un billet à l'appui,les choses se règlent.Toutefois la leçon aura servi,jamais quitter un pays sans clearance de sortie,tampons sur le passeport et crew list signée .En fait il aurait fallu faire l'entrée et la sortie à l'isla Mujeres,ce que je ne savais pas.Nous voilà donc au Belize qui est un paradis de la navigation tranquille,une mer de 1000 km de long totalement protégée par la barrière de corail,permettant à tout le monde de faire de la voile même ceux qui un mal de mer prononcé,avec des centaines d'iles                  où l'on peut mouiller tranquillement;

                     Nous allons à Belize City à Cucumber beach marina où il y a un changement d'équipage:Bruno et Fanny,pascal et Antoinette .

Belize city est à 1h d'avion de Cancun,bien desservi depuis la france ;                 

Je navigue avec des amis qui viennent pour 3 semaines à 1 mois avec un délai entre chaque navigation pour pouvoir gérer les imprévus.En effet la première année,la séquence était de 15 jours et le timing entre les étapes n'était pas suffisamment long pour gérer des problèmes comme nous étions à Turk et Caicos pour changer les sail drive. Avec le nouvel équipage,nous visitons un temple maya en lancha à l'intérieur des terres avec un guide nature aussi ;belle découverte,puis nous partons en louvoyant vers Tureffe islands puis Light house reef où nous rentros et poursuivons à travers les rochers grace au pilote local et avec une bonne visibilité.Arrivé à Half moon cay,nous découvrons un magnifique observatoire d'oiseaux au moment de la reproduction avec des centaines de frégates dont les mâles gonflent leur cou rouge.Sublime !                                                                                                                                                                                                                                               

Des fous de bassan aux pied bleus sont là aussi.Un couple d' aigles des mers gris avec leur cou blanc;on en avait déjà vu à salt Island ,première île de Turk et Caicos.

Nous navigons à travers les îles de la mer de Belize pour arriver à Placentia,haut lieu de tourisme américain.

         Seule ombre au belize,l'administration a tendance à presser le citron,de telle sorte que beaucoup de navigateurs font l'impasse sur le Belize.les parcs marine             sont payants la nuit; Pour ma part,j'ai beaucoup apprécié le Belize et j'y reviendrai en avril mai avec Henri et Blandine et en novembre décembre avec Remi , Hedwidge et mon frère Dominique âgé de 82 ans.

            Nous faisons notre clearance de sortie à Punta gorda.

        L'entrée au Guatemala se fait à Livingstone.La passe pour rentrer dans le Rio dulce est basse à 1,4m.Certains bateaux sont couchés et tirés pour rentrer,

  Le Rio Dulce est une merveille à bien des égards !

       Rien que l'entée dans le Rio Dulce est un choc comme si vous rentriez dans le paradis.

       Une rivière calme entre des gorges profondes tapissées de forêt de jungle .Vous parcourez les lacets de cette rivière accompagnés de centaines d'aigrette garzelle ,petites et grandes,de centaines de cormorans et d'autres oiseaux.              Aprés la traversée d'un petit lac ,vous arrivez à Fronteras   où se situent des dizaines de marina.           

La notre s'appelle Nana Juana Marina ,c'est une des deux plus grandes marinas.

Noee est mis au sec par une remorque adaptée tirée par un tracteur                 .

Il y sera pendant l'hivernage,et bénéficiera de travaux importants;

changement des moteurs importés de France par bateau

avec des démarches difficiles mais finalement opérationnelles,1 mois d'attente après l'arrivée au port,c'est le délai habituel,paiement de taxes alors que dans les autres pays,des moteurs livrés sur un bateau en chantier ne paient pas de taxes,un intermédiaire m'aidant dans les démarches;

L'intérieur est remis à niveau,changement des glaces,du sol du carré,

de la cuisinière,       des pompes de sdb etc.

Dehors les planchers en teck sur les marches sont remplacés . 

Grâce à Trystan,la chasse à tous les points faibles et structurels sont refaits ; la liaison intérieure dans le coffre avant entre les coques est refaite ,les étraves sont cassées et renforcées. Des boulons de la poutre avant avaient été trouvés tordus sur 2 autres Nautitech 44 en fait vraisemblablement du à des fragilités sous jacentes;le gréement a fait l'objet d'un diagnostic et les éléments à modifier l'ont été:vis de mulet,cadene de la balancine à l'arrière de la bôme,le ridoir droit tordu à Cuba.l'annexe bénéficie d'un recouvrement de toile rouge et est réparée ; Tout ceci fera 2 mois de travaux avec 5 à 6 ouvriers en permanence;

L'ambiance sur le parking est chaude! heureusement l'environnement est agréable.

Une éolienne ATMB D 400 est installée pour compléter les panneaux solaires et l'hydrogénérateur au niveau énergétique.        

Le bateau est prêt ,après un petit round en novembre décembre en mer de Belize,permettant de compléter les travaux alors que je suis rentré en France pour les fêtes.

.Mi janvier nous partons avec Alain,Patrick et Hugues

du Rio dulce vers le Panama en remontant bien au nord pour éviter les pirates du Honduras                  

                Début sans vent pour sortir du golfe du Honduras puis du Près avec un vent soutenu,le mal de mer pour certains avant d'arriver à Kingston en Jamaïque où nous faisons un stop juste pour visiter la ville;malheureusement,lorsqu'on se signale aux autorités portuaires,il nous est demandé de rester à bord du bateau en attendant la santé et l'immigration.Le lendemain ,personne n'étant venu,nous partons et sommes arraisonnés au large par une vedette rapide militaire qui nous enjoint de revenir pour faire nos papiers;on se demande à quelle sauce on va être mangé,finalement tout de passera dans la bonne humeur sans amende.Nous mangeons un copieux repas de langoustes pour nous déstresser puis nous reprenons la mer au portant avec du vent;que du bonheur,pour arriver aux Îles San blas à Porvenir. Magnifiques îles qui nous permets de découvrir pendant 10 jours les Cunas,leurs îles et leur civilisation si loin de notre civilisation de consommation ;

Formalités d'entrée effectuées à Puerto Lindon,pleins de gazole et eau,      

puis arrivée à Panamarina par vent fort et mer formée qui ne se distingue qu'au dernier moment au fond de la baie avec 2 petites îles,les vagues déferlent,on serre les fesses et on goute le calme de Panamarina   avec ces bouées face à la mer et son restaurant où on peut enfin déguster de la bonne viande.

               Changement d'équipage,Gonzague vient me rejoindre,nous faisons l'approvisionnement et partons vers l’île orange et le Rio Chagres calme au milieu de la jungle,à coté du canal;le soir nous scrutons les yeux rouges des crocodiles qui sont nombreux ici,mais malheureusement nous n'en voyons pas.

                        

            Retour à Panamarina,                                                                                                    

où Philippe et Odile puis Chantal ,Yves et Pascal nous rejoignent                                                                                                                                                             

                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

et nous repartons aux îles San blas en prenant notre temps et en allant plus à l'est; la pêche est fructueuse !

                                                                                                                                                                                                                                                        

           Antoine trouvait que c'étaient les plus belles îles du monde,et on comprends qu'un certain nombre de navigateurs y restent une ou plusieurs années,

                                                                  

            ce qui m'a frappé, c'est l'authenticité et de s’apercevoir que d'autres vies existent et sont possibles;la société ultra libérale ,de consommation,individualiste n'est pas une fatalité !

Retour à Puerto Lindon puis direction Shelter bay pour faire mesurer le bateau par les autorités du canal de PANAMA                 

Une partie de l'équipage débarque pour visiter ,Philippe et Odile m'aident à rejoindre Panamarina où le bateau restera pendant 1 mois pour réparations du geenaker dont la chute s'est décousue suite à un ré-enroulement mal effectué à la montée du vent,de l'hydrogénérateur dont la tige s'est cassée et de l'éolienne dont 1 pala a cassé car installée pas assez en arrière du fait de la longueur de la bôme mais aussi préparation de notre prochaine étape:la traversée du canal puis du Pacifique mais c'est une autre histoire.......

VISTAMAR MARINA LE 15/05/2019


 


 

 

Emplacement

Quelques moments de Navigation dans les Caraibes avant le Pacifique

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...