Drame de la pêche intensive. Que s'est-il passé ? - Benoit Harmel - Editions Zeraq - Note de lecture

Drame de la pêche intensive. Que s'est-il passé ? - Benoit Harmel - Editions Zeraq - Note de lecture

Posté par : LIVRES DE MER
06 Octobre 2021 à 14h
110 vues
Flux-RSS

 

Notes de lecture

Un témoignage poignant d’un marin ayant vécu la fin d’une « belle époque » pour la pêche. Ce petit livre très bien écrit comporte deux parties : la vie d’un patron de pêche puis une analyse bien documentée de l’évolution de la grande pêche. Le récit de la carrière de l’auteur est un nouveau témoignage de la vie dure des pêcheurs et de l’évolution de leur travail. Tout le monde connaît les récits d’A. Conti ; celui-ci couvre une époque un peu postérieure mais avec la même qualité d’écriture. La seconde partie intéressera aussi bien ceux qu’interpelle l’épuisement des ressources que les historiens travaillant sur l’évolution des technologies de pêche et de navigation. Ce petit ouvrage est très bien documenté (y compris pour l’iconographie) et associe la technique à la façon dont les marins l’utilisent et la ressentent. On peut cependant faire quelques critiques à l’édition de ce livre : la couverture est plate et le titre peu accrocheur  ; la préface et l’avant-propos sont sans intérêt.

Jacques de Certaines pour la commission Livres De Mer

 

Ce petit livre fait un point exhaustif sur le problème de la sur-pêche, vu par un ancien patron pêcheur de la côte atlantique (Bretagne et La Rochelle), fils et petit-fils de pêcheurs. : Richard Pillard. Ce dernier, via le style un tantinet désuet de l'auteur enfonce quelques portes qui ont été largement ouvertes depuis longtemps : le progrès technique, le développement de la civilisation de consommation, la finance, le profit, l'aveuglement de la croissance et de la loi du marché, l'appât du gain et la méconnaissance du terrain par les politiques, etc. Mais ce Nième ouvrage sur le sujet se distingue par le témoignage personnel, intime et vibrant d'une vie vouée corps et âme à la pêche, et la douloureuse honnêteté du constat d'avoir participé à la destruction de sa raison d'être. La réflexion sur les racines et les ingrédients du désastre est riche de la lucidité de cet acteur et d'une recherche historique remontant aux origines de la pêche, mais elle se limite à la zone embrassée par le point de vue breton : le Golfe d'Aquitaine au sens large (jusqu'aux plateaux écossais et irlandais), les flottes bretonnes, les administrations française et européenne. Mais elle n'aborde que peu ou pas du tout les raisons d'espérer, les expériences et les décisions qui ça et là montrent que le pire n'est peut-être pas si sûr.

Jean-Michel Sautter pour la commission Livres De Mer

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...