La vie de bateau - Yves Pichard - Auto-édition - NDL

La vie de bateau - Yves Pichard - Auto-édition - NDL

Posté par : LIVRES DE MER
05 Août 2019 à 17h
85 vues
Flux-RSS

Note de lecture :

Yves Pichard fait partie de ces hommes à qui rien ne résiste. Il en faut du courage  pour repartir après deux fortunes de mer...

Ce livre sous-titré "Récits" est en réalité le grand récit d'une vie consacrée à un projet unique : faire le tour du monde à la voile. « Mon destin était en effet scellé depuis que, tout juste sorti de l'adolescence, j'avais promis à ma déjà bien-aimée de l'emmener découvrir l’archipel des Galapagos dont Le Toumelin, son concitoyen Croisicais, dressait un tableau enchanteur au retour d'une retentissante circumnavigation à la voile pure. »

Il faudra 40 années d'efforts entêtés, de sacrifices, mais aussi d'expériences nautiques souvent intenses, parfois dramatiques, pour qu'enfin commence le grand voyage à deux avec L'Hermine. L'achat, puis la rénovation d'un petit sardinier de 13 mètres, abandonné dans un bassin, laisse le lecteur plein d'admiration devant tant de travail, de courage, d'ingéniosité pour le transformer en  une goélette de 14 mètres en acier entièrement construite par Yves et Anne et prête à faire le tour du monde. Yves Pichard et sa femme Anne ont aussi le talent de se faire aimer et ensuite de faire aider par des marins connus ou inconnus.
Le récit de cette période est un témoignage, vécu de l'intérieur, de l'émergence, dans les années 60, de la voile hauturière dans le sillage de Joshua et de Damien, qui a inspiré les plans de L'Hermine. Témoignage également sur les grands précurseurs rencontrés en route : Quelle émotion de retrouver cette grande "dame de la mer " qu'était Nicole van de Kerchove qui leur  fera connaitre, ces icônes de la mer qu'étaient Loic Fougeron, Bernard Moitessier... et l’on retrouve aussi Eric Tabarly, Jacques Brel ... Cette partie du livre est passionnante, de par son originalité et son authenticité. Yves Pichard  sait aller à l'essentiel et nous capter avec un style très élégant, exigeant, qui laisse affleurer sans poser : érudition, poésie et humour. Les galères et les grosses erreurs, les héroïsmes et les coups de chance des navigations qui forment petit à petit une belle expérience marine de départ, sont décrits avec simplicité. Le point culminant est dans la relation condensée des 10 années consacrées à la construction de cet énorme bateau  avec très peu de moyens financiers et aucune expérience.

La dernière partie de la Vie de Bateau est consacrée au tour du monde, qui commence enfin en 2000 et durera jusqu'en 2006. Le récit est passionnant et nous emmène sur toutes les mers du monde.
 Même si la navigation d’hier n'est plus celle d'aujourd'hui  avec ses moyens modernes de navigation, il y a foule d'enseignements nautiques  à prendre en compte. Le sujet est plus conventionnel – encore que l'étape finale par la Mer Rouge et Suez ne le soit pas du tout à cette époque – mais Yves Pichard le traite encore en allant à l'essentiel, nous épargnant un journal de bord aussi minutieux que lassant. Il s'en dégage un panorama des aléas, contretemps et difficultés, qui ne manquent pas non plus dans cet épisode. Au total, du début à la fin du livre, le portrait qui apparaît en filigrane derrière la pudique retenue, est celui d'un personnage dont les dimensions  honorent l'espèce humaine et  forcent l'admiration.

Bravo à Yves Pichard et à son épouse Anne de nous avoir fait aussi rêver.

Jean-Michel Sautter et Jacques Rey pour la commission Livres De Mer

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...