Ah, les beaux mouillages et les beaux coffres

Ah, les beaux mouillages et les beaux coffres

Posté par : Daniel
13 Octobre 2012 à 10h
Dernière mise à jour 19 Novembre 2014 à 13h
2002 vues
Flux-RSS

Ah, les beaux mouillages et les beaux coffres

à l'enbouchure de la Rance !


La Baie de la RANCE :carte rade DINARD.jpg

en 2005 et 2006, je suis passé souvent dans la région de St MALO, et selon les habitudes prises, j'ai cherché des mouillages forains dans l'enbouchure de la Rance, afin d'y passer la nuit

Un première fois, arrivé par un le soir par un Nordet force 4 et la houle correspondante, j'ai contacté DINARD par VHF pour obtenir une bouée pour la nuit ; le port était plein et je reconnais qu'ils ont été assez aimables de me désigner une bouée trés à l'extérieur, mais néammoins sous la gestion du port.

Eh bien, avec le vent et la houle, cela n'a pas été de tout repos : baratté toute la nuit

Alors, si vous passez par là, n'allez pas passer la nuit sur les bouées extérieures, par vent de nord-ouest à nord-est ; elles sont bonnes pour y amarrer un bateau, mais pas pour y dormir. (voir zone rouge sur la photo)

Par contre, vous pouvez traverser la Rance pour aller sur une ancre ou sur un coffre libre (il y en a beaucoup la nuit, et gratuits) devant Saint-Servan et la Tour Solidor. (zone verte)

 

 

 

baie-de-rance.jpg

 

 

 

 

 

Une autre tentative de mouillage :

Arrivé la nuit à marée haute devant la tour SOLIDOR, mais plus près du rivage et presque face à la cale, j'ai cherché une bouée libre sans en trouver.

Le bateaux sont serrés et l'évitage selon les marées et le vent rend le stationnement un peu périlleux ; mais, au repérage au phare, je trouve un rond d'à peu près 50 m où il n'y a personne, côté gauche par rapport à la plage ; parfait, c'est ce que je cherchais ; je mouille une ancre et je commence ma nuit.

Mais tout d'un coup, je me souviens d'une leçon donnée il y a plus de 30 ans par mon vieux skipper de l'époque : il n'y a rien de gratuit! Et si il n'y a pas de bateau à cet endroit, compte tenu de l'encombrement du reste, il y a une raison.

Je reste à demi éveillé et la raison apparaît assez vite à mesure que la marée descend, d'abord sous l'eau à la verticale du bateau, à la lueur d'une lampe de poche : on voit un plateau d'environ 5-7 m de diamètre qui se rapproche.

Immédiatement, moteur, rentrée de l'ancre et cap en pleine nuit noire sur un coffre libre beaucoup plus à l'extérieur.

Au petit matin à maré basse, inspection du premier mouillage : au milieu de la zone, une grosse pierre plate de plusieurs mètres de diamètre et plusieurs mètres de haut : si on s'était posé là-dessus, et qu'on ne puisse pas démarrer, le chavirage était assuré.

Ci-joint la photo de l'endroit : à éviter ; tout le reste du mouillage SOLIDOR est sain et on peut poser sans danger.

 

 

Voir la zone et la roche à marée basse :

 

roche1.jpg

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...