EN ROUTE POUR TAHITI - JUIN 2020

EN ROUTE POUR TAHITI - JUIN 2020

Posté par : Paul et Dom
19 Juin 2020 à 00h
Dernière mise à jour 19 Juin 2020 à 12h
107 vues
Flux-RSS

Chers amis,

Depuis notre dernière lettre il y a un mois, pas grand-chose de changé : Paul est en Polynésie et moi en France à Toulon. Du coup, toujours pas de vidéos à vous partager !

Après avoir séjourné quelque temps aux Gambier, l’île où l’on vous offre des fruits !, Paul a pris la route pour Tahiti (10 jours de mer environ) pour s’attaquer à la panne de l’inverseur du moteur (marche avant/arrière aléatoire, un peu embêtant pour les manœuvres). Les conditions de navigations sont peu agréables, très variables entre vent, coups de vents, ciels bas, orages et calmes plats… ça ajouté à la solitude qui commence à peser, il n’est pas en meilleures conditions pour apprécier ce que nous imaginions être le paradis sur terre. Il devrait arriver dans quelques jours, pour réparer et attendre mon arrivée.

Le COVID a beaucoup impacté les conditions actuelles de plaisance : les navires arrivés en Polynésie se sont trouvés entassés dans les baies d’ »accueil » comme à Rikitea, sans possibilité de continuer leur navigation puisque toutes les frontières étaient fermées. D'où  encombrements, risques de collisions etc. malgré une entente toujours excellente entre navigateurs (apéros apéros !) et une population chaleureuse (du moins à Rikitea). De plus, à Tahiti, de nombreux voiliers restent au mouillage en attente de pièces détachées qui n’arrivent pas d’Europe. Du coup, circulent en ce moment des informations bien tristes sur l’état d’esprit des autorités maritimes à Tahiti : elles auraient tout récemment décidé d’inverser l’usage qui veut que « toute zone non interdite au mouillage est autorisée » en « toute zone non autorisée est désormais interdite ». Est-ce légal ? Je ne sais pas, en tout cas, vu de France, on a l’impression que les choses sont en train d’évoluer vers beaucoup de restrictions et de contraintes payantes (bouées, places en marina s’il y en a). Paul va sous doute expérimenter cette tendance en arrivant, je croise les doigts pour qu’il ne soit pas trop mal accueilli, et j'espère surtout qu'il confirmera l'accueil légendaire de l'île...

De mon côté, toujours à Toulon, et de bons progrès sur la cheville. J’ai réussi après maintes difficultés à avoir un billet pour Tahiti pour le 22 juillet prochain (les frontières polynésiennes n’ouvrent que le 15 juillet aux touristes, les compagnies aériennes tout comme la SNCF vendent des billets et les annulent 2 jours après !). Paul sera là, et nous pourrons poursuivre notre voyage : resterons-nous en Polynésie ou continuerons-nous notre route vers l’ouest ? Impossible à dire actuellement.

En tout cas, vous imaginez que nous avons hâte de nous retrouver et de reprendre notre vie à bord. Cette parenthèse qui n’aurait dû durer que 2 mois et demi aura au final duré 4 mois et demi ! On vit une époque exceptionnelle !

Bises à vous tous,

Dominique (et Paul par la pensée)

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...