Empannage sur multicoques

3441 lectures / 7 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
PRIVILEGE 435 (Catamaran)
Inscrit forum
Empannage sur multicoques
sujet n°97705
 Bonjour,
Mon expérience en voile n'est pas encore fort développée, j'aurais donc besoin de conseils avisés sur la manière de réaliser un empannage.
Lors de mes croisières avec différents "marins", j'ai appris qu'une fois la voile d'avant passée, et après avoir bordé progressivement la GV, quand celle-ci commence à passer, l'écoute de GV devait être choquée en grand. Par contre, en multicoque, la GV est progressivement bordée, le lit du vent est passé, GV bordée, et ensuite on choque rapidement mais pas d'un coup. Cela me semble mieux, car quand la GV est libérée d'un coup, elle vient "taper" dans les barres de flèches.
Quelle méthode utiliser sur un cata de croisière de 40 pieds ?
Merci pour vos avis ...

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2010
réponse n°178163

Ta technique est correcte : les voiles d'avant sont passées comme sur tout voilier mais la grand'voile doit être bordée plat avant l'empannage (cela évite entre autre que les lattes soient trop cintrées et cassent dans l'empannage) , le chariot est amené sous contrôle vers le cente, puis filé progressivement sous le vent après l'empannage. Ensuite la grand'voile est choquée progressivement. Avec cette technique cela se passe relativement en douceur et plus le bateau va vite, plus le vent apparant est faible, donc encore plus soft.

Hors ligne
LAVEZZI
Inscrit forum
réponse n°178165

ramener le chariot au centre; border la grand voile, pare a empaner, on empanne, on passe doucement la bome en, le genois passe on borde de l'autre cote, on choque doucement l'ecoute de grand voile pour commencer a faire rentrer du vent, puis on largue du charriot, et enfin on regle. voila
c tout
moi je fais ca au pilote c plus facile pour moi.

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°178286

 Je confirme tout ce qui a été écris.
je laisse le chariot sous le vent quand j'empanne ainsi la grand voile passe facilement ; puis je lache tout doucement le chariot pour qu'il passe lentement de l'autre coté. Je confie cette manoeuvre a un tiers si il (elle) a bien compris qu'il faut y aller doucement en prenant appuis sur le taquet avec le bout. il ne faut personne debout sur le rouf ni les passe avant. Il ne faut pas de petites mains sur le rail d'écoute et personne assis sur la banquette arriere. C'est vraiment la manoeuvre la plus chaude en cata.
Il faut rester assez longtemps au plein arriere bordé, le vent apparent diminue . Ne pas oublier que sur un cata quand ça va mal au vent portant on abat toujours pour baisser son vent apparent et on borde.
Si ça parait trop chaud d'empanner il reste la solution de virer vent devant.
Si c'est trop chaud c'est souvent que l'on a oublié une autre règle du cata. Il faut avoir les voiles et les ris au vent arrière comme si on était au près dans les meme condition de vent.
Empanner avec 2 ou 3 ris c'est très facile; voile haute avec 20 noeud réel c'est autre chose
Il m'est arrivé une fois de prendre un vent subitement violent (30 nd) sur effet venturi le bateau est monté a 15 nd j'ai abattu mais ça ne suffisait pas, j'ai choqué la GV ça a bien ralenti le bateau et pris mes ris a 110° du vent sans problème. La plus grosse difficulté a été de rouler le genois.En fait j'avais jamais pris de ris vent de travers et je me suis rendu compte que c'était facile ma voile faseyais peu et la chute de mon genois non plus on est reparti ensuite a 11 nd avec 3 ris et genois au mini.

Hors ligne
PRIVILEGE 435 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°178424

 Merci pour vos avis.
Cette technique me parait en effet plus soft. Pourquoi n'est-elle pas utilisée sur les mono ??

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°178474

 Sur un monocoque tu as un phénomène de roulis qui fait que c'est encore plus chaud; plus la quille qui ne demande qu'a appuyer au moindre lof pour te coucher ! si tu bordes trop et que tu ne peux pas abattre tu pars d'autant plus vite au lof ...
L'interet d'un cata c'est que c'est très stable au vent arriere tes 2 safrans restent opérationnels et le pilot aussi. Si en plus tu as des dérives elles sont relevées et ton bateau dérape la tendance a lofer est alors minime.
En fait toutes les manoeuvres a la voiles sont plus simples sur un cata. 
N'oublie pas de réduire la toile assez rapidement , un cata trop toilé a tendance a s'enfoncer dans l'eau , le bateau souffre il n'avance pas plus vite. avec 1 ris ta GV est plus plate ton foc a 1 tour est plus plat , tu remontes mieux au vent, tu vires plus facilement et ton bateau passe mieux la mer
Chez moi c'est 18 nd apparent 1 ris 22 23nd 2 ris

A+

HervéLP

Hors ligne
PRIVILEGE 435 (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°178522

 Merci Hevé,
Ton explication est très claire et me premet de progresser dans ma compréhension de la voile.
Une semaine de navigation en Turquie est programmée en juillet, je me réjouis de mettre cela en pratique.
Merci à tous pour votre participation à ce thème.
Benoit.

Le site de la Grande Croisière...