Corrosion dans les réservoirs en alu

860 lectures / 11 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
Corrosion dans les réservoirs en alu
sujet n°81217
Quelqu'un a- t-il déjà rencontré des pb de corrosion des réservoirs d'eau douce d'Ovni, et y-a-t-il eu une réaction d'Alubat ? ça se manifeste par l'apparition de chancres un peu partout à l'intérieur des réservoirs, avec dégagement de poudre blanche (qui bouche crépines et filtres) et creusement de petits cratères (plus ennuyeux) ? J'ai déjà eu le pb sur un Globe-flotteur. Selon le chantier Prométa, c'est dû à l'attaque de l'alu par le chlore contenu dans l'eau de ville et le Micropur, et ils protègent désormais leurs réservoirs avec une couche de peinture epoxy alimentaire.
Hors ligne
CENTURION 40S
Inscrit forum
réponse n°81356

MEME BAteau, meme probleme. Nous avons un OVNI345 de 1999, nous avons regulierement le filtre a eau qui se bouche avec
des depots d alumine, et observons des cloques et de nombreux depots dans les cuves a eau. On surveille cela de pres, et
depuis peu on vide completement les cuves et on les laisse secher lorsqu on immobilise le bateau. On ne met aucun produit
(micropur ou autres).
Si Alubat se decidait a peindre l interieur de ses cuves avec de la peinture alimentaire, cela resoudrait probablement le
probleme, car il est tres difficile de le faire une fois le bateau fini (parties des cuves inaccessibles). Conclusion : a surveiller de
pres pour etre sur que cela ne perce pas la coque.

Joussellin sur ZAKOUSKI

Vic
Hors ligne
BILOUP
Inscrit forum
réponse n°81357

Tout ceci n'encourage pas à la promotion d'Alubat dont j'avais déjà pû juger leur légèreté dès que l'on regarde avec un oeil
critique et averti leur construction....

Anonyme (non vérifié)
réponse n°81363

Idem sur Mer Oceane, j'ai laissé secher le reservoir cet hiver et y ai récupéré (iincompletement maheureusement) une assez
grande quantité de poudre et cristaux. J'avais demandé à l'apres-vente Alubat comment traiter ce problème; il m' a été
repondu qu'Alubat ne peignait pas l'intérieur du réservoir à eau .....
André

Hors ligne
CATANA 431
Inscrit forum
réponse n°81365

J'ai eu un problème analogue avec les trappes de visite - en alu - des caisses à eau (en GRP intégrés dans la coque) sur un
Catana 431, à la dépose (pour changer le joint) j'ai trouvé quantité de concrétion pateuse blanche et ai du coup trouvé
l'origine des cristaux blanchâtre que je récupère dans les filtres avant la pompe de pression d'eau.
Donc, rien d'inquiétant et, suivant vos conseils, à la prochaine occase : peinture polyuréthane

Je n'avais mis qu'une fois du +-micropur et une autre fois de l'eau de javel alimentaire (utilisée pour les biberons, en
italie), le tout pendant 15 jours max. Reste que l'eau des ports est généralement copieusement chlorée.

Yves.

Hors ligne
ATLANTIS 370 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°81366

Pourquoi ALUBAT ne monte t'il pas des réservoirs en inox. Je possède un Atlantis qui en est équipé et il n'y a pas de dépôts. Par
contre quelqu'un peut-il me dire s'il y a un produit purifiant l'eau qui est déconseillé pour l'inox?

Hors ligne
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Membre actif depuis 2003
réponse n°81371

l'inox (ou plutot les inox, a condition d'utiliser la nuance adaptée) ne se corrode pas au contact des produits de nettoyage et
desinfection courants. je ne vois guere que l'eau de javel concentree et chaude a craindre !!! mais ce n'est pas normalement un
risque dans nos reservoirs (;->)
les risques de corrosion de l'inox en milieu neutre (i.e. non acide ) resultent de la conjonction d'un fort pouvoir oxydant (c'est
souvent le cas pour les produits de desinfection) et d'une teneur en ion chlorures elevée
mais l'inox est justement utilsé dans les industries agro alimentaires ou le rique de corrosion ne vient pas des aliments mais des
produits de nettoyage. pour les raisons ci dessus
avec les produits de desinfection normaux utilises dans ces industries (ou les milieux medical et chirurgical) , et quand on chosit
le grade convenable, ce que font les professionnels, il convient parfaitement
un seul inconvenient, mais de taille: le prix... !!
PS: eau de mer stagnante a eviter bien sur!! Sourire

Hors ligne
ROMANEE
Inscrit forum
réponse n°81450

J'ai eu ce problème avec les 2 tanks en alu de mon Romanée au bout de 18 ans.
Solution : démontage des tanks (un exploit !), découpage du dessus des tanks, sablage de l'intérieur par un professionnel,
peinture avec la peinture alimentaire spéciale de INTENATIONAL, confection d'une nouvelle trappe en AG4, perçage et
taraudage de dizaines de trous, remontage avec joint d'étanchéité.
maintenant, çà baigne !
J'ai un pote qui a eu le même pb avec un GARCIA : alu de 10mm percé au bout de 6 ans. Tanks indémontables (une partie des
tanks est constitutée par la coque elle-même !) Seule solution : faire une découpe, introduire à l'intérieur des outres souples,
rebrancher et refermer. Ce n'est pas une mince affaire !
Conclusion : les constructeurs se foutent un peu de notre gueule ....

Anonyme (non vérifié)
réponse n°82350

Bonjour,
J'étais constructeur alu et connaît bien vote problème très classique. L'alu se corrode d'autant mieux dans les réservoir
qu'il ne manque pas d'électroyte pour fonctionner en pîle. Les désinfectants chlorés accélèrent la corrosion par
augmentation de la conductivité de l'eau , sans parler de ceux qui utilisent des sels de métaux lourds (exemple Microprur)
pour leurs propriétés bactéricides. 2 métaux à potentiels différents donnent une très belle pîle.
J'avais fini par ne plus construire de réservoir alu dans mes bateaux de voyage. Nous ne proposions in fine que du
réservoir inox (lourd et cher) ou polyéthylène bien moins cher (voir les campings cars) et sans soucis. En plastique
translucide (enfernés hors lumière) on peut se passer de sonde de niveau chère, fragile, emm... à alimenter, à isoler...
La solution époxy alimentaire est efficace mais reste délicate de réalisation (très soignée), implique un sablage +
dérochage (très facile dans un bateau aménagé !!) avant passage d'un wash primaire époxy puis au moins 2 couches
époxy alimentaire. Penser également qu'il faut réaliser une fermeture et un raccord de remplissage traités idem. Le mieux
est de monter le tout sur une trappe d'accès elle même boulonnée sur une cornière soudée sur le réservoir pour ne pas
déboucher dans ce réservoir. Un U soudé couché ou un L sur le dessus du réservoir rigidifient sa surface et servent de
support à cette trappe qui peut se boulonner. Avantage: on peut toujours accéder aux écrous qui ont toujours
tendance à se gripper (sont dans les fonds, au contact de l'alu -même avec du mastinox- récupère toute la poussière...).
Les réservoirs souples actuels ne sont pas mal non plus car pas chers, simples à installer et n'ont plus de goût. C'est ce
que j'ai mis sur mon bateau depuis 4 ans et en suis content (montage sur moquette et bien amarré pour le raguage).

Pour le gasoil: le problème de la corrosion des réservoirs alu est pire qu'avec de l'eau. Dans les fonds du réservoir il y a
toujours un peu d'eau (condensation, qualité parfois hasardeuse,...). Cette eau se peuple de batéries anaérobies (qui
vivent sans oxygène) qui, pour croquer le carbone dont elle font leur ordinaire et qu'elles trouvent en abondance dans
les hydrocarbures, le dégradent par sulfato-réduction. En clair, elles acidifient le mileu et l'alu n'aime pas du tout, du tout !

En vrac quelques points observés sur des bateaux qué j'ai réparé: à la construction les reservoirs ne sont pas toujours
soudés avec du fil alu d'excellente qualité ce qui fait que les compatibilités tôle / soudure ne sont pas irréprochables, les
réservoirs ne sont pas très bien nettoyés par le constructeur(poussières d'atelier surtout chez les petits constructeurs qui
parfois font de l'inox voire de l'acier dans le même local que l'alu !!), sondes de niveau mal isolées (très courant et très
efficaces pour corroder), outils stockés dans les fonds au contact avec l'alu (eh oui !), pompe de transfert montée sur le
réservoir et mal isolée... La liste est inépuisable mais la corrosion toujours au rendez-vous.

L'alu c'est remarquable mais çà ne souffre pas la médiocrité.

Moralité: quand on fait construire, il vaut mieux éviter les réservoirs structurels et quant on doit en rénover un, bien
regarder le coût du remplacement par du Pe Hd (C'est le plastique des réservoirs de camping-car) par rapport au
traitement époxy...
A+ BAAMI
PS: Sur les bateaux de passagers (ferries, par exemple), le réservoir alu structurel reste valable car le renouvellement
continuel de l'eau fait que le couple électroltyque n'a pas le temps de s'installer.

Hors ligne
ABACAXI (15m ALU GARCIA comme un grand Maracuja )
Inscrit forum
réponse n°82359

Bravo tout ça, mais lorsque le bateau acheté comprte les réservoir intégrés Mécontent

Voilà notre solution: installé un filtre charbon actif sur l'arrivée d'eau dans le réservoir afin d'éliminer le chlore et autre. idem sur
la sortie . On les trouve chez casto ou chez Narbonne accessoires beaucoup moins cher que chez les ship.

Personnellment je déconseille aussi l'utilisation des pastilles micropur, c'est ajouter un peu plus de métaux lourd dans votre
organisme.
Uu des 2 réservoirs d'eau a été transformé en réservoir de gasoil.

Dans le réservoir de gas oil , il y a trés peu de chancres car le gasoil s'agite tout le temps. Enfin je n'ai pas réouvert depuis.

Bon vent à tous

Anonyme (non vérifié)
réponse n°82377

Quand les réservoirs sont déjà intégrés (occas.) il ya de fortes chances que le mal soit déjà fait, entendez corrosion déjà
démarrée. Après, filtre à chrabon actif ou pas, elle s'étendra. Par contre, il est vrai que le filtre à charbon actif retient pas
mal de polluants organiques ou autres et enlève à l'eau stockée dans l'alu son goût désagréable. Attention quand même à
ne pas parer le charbon actif de toutes les qualités: ses conditions d'emploi sont déterminantes pour son efficacité. Il
permet une filtration car il adsorbe (avec un D) divers polluants de l'eau (ou de l'air). Pour adsorber il lui faut une grande
surface d'échange pour "coller" les molécules indésirables et ne plus les relarguer. Cette surface d'échange est la condition
1 (d'où les prix parfois élevés pour d'excellents charbons type coco, par exemple. On parle là de milliers de m2 par
gramme). Condition 2: un temps de contact adapté pour que les charge électroniques entre le charbon et les molécules
aient le temps de s'établir et de "coller" les polluants au charbon ( je schématise car c'est un peu plus compliqué mais je
ne vais pas écrirer un cours de chimie). Et c'est là que le bât blesse car les filtres que nous trouvons sont dimensionnés
pour la sortie (petit débit et donc temps de contact correct) et rarement pour l'entrée (gros débit et donc temps de
ontact trop court). Ceux qui serainet adaptés relèvent au minimum du traitement d'eau à domicile et demandent de gros
volumes voire de l'énergie.
Par ailleurs, ne pas les brûler au barbecue comme je l'ai vu cet été à Porto Santo (après tout c'est du charbon m'a t-on
dit !!) car les polluants sont alors relargués à l'incinération en pouvant donner d'autres molécules intéressantes (comme
les dioxines et les furanes dans la chimie du chlore). Les quantités sont infimes mais n'en rajoutons pas...

Par ailleurs, j'ai vu quelques réservoirs à gasoil percés: agréable et odorant suintement des soudures...Cà fleure bon la
vieille marine au mazout.

A titre info pour les odeurs de gasoil. Je faisais monter sur les bateaux que je construisais des petits ventilateurs
d'ordinateur pour extraire l'air de la cale moteir via un flexible de clim. et une grille d'aération standard. Pas cher, peu
gourmand (0,013 a/h), inusable. Cà tourne sur mon canot' depuis 7 ans non stop et il n'y a plus d'odeur de gasoil dans
le bateau.
Bon vent !

Le site de la Grande Croisière...