Mouillages sur bouées payants

2669 lectures / 13 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Inscrit forum
Mouillages sur bouées payants
sujet n°95750
{DT_ID=3853}
Hors ligne
ILE DISKO
Inscrit forum
réponse n°167003

Je suis plié de rire
Je me suis retrouvé dans la baie de C---i, obligé de me mettre au mouillage payant:
On met un max de bateaux dans un minimum de place et il vaut mieux mettre moulte pare-battages car c'est pire que le parking d'un hyper marché le premier samedi des soldes. La direction ne repond pas des accrochages dès que le vent monte un poil. Le prix; on nous prend pour des émirs; pollution, les caisses à eau noires ne pourront être vidangé, quant à l' acces au port en annexe, c'est pas la même société alors....fume.
Peu mieux faire.

Enfin ce n'est que mon avis.

Bonne navigation et sortez couverts.

Athos

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°167164
Athos. a écrit :
Je suis plié de rire

 Bonjour
On peut être autorisé à être plié de rire
Cà vaut mieux que d’être plié de pleurs…
Nous nous sommes pris en main avec l’application sur les marinas, et nous avons des résultats. Du moins pour ce que je connais dans ma zone de navigation
Si nous ne nous assumons pas pour les mouillages sur bouées, nous subirons…
Êtes-vous prêts à subir ????
Cordialement
Michel

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°167191

Bonjour,

Je crains que notre ami ATHOS n'ait vécu une expérience particilièrement traumatisante à CALVI. C'est, à juste titre, le dernier des ports de plaisance français dans notre classement évaluation des marinas.
Je lui souhaite de toujours garder sa bonne humeur et tout en prenant le large de prendre aussi un peu de hauteur.

Francis GINIAUX

Hors ligne
VOYAGE 12.50
Inscrit forum
réponse n°167194

Bonjour Francis, bonjour à tous
J'ignorais, la mésaventure de Athos... Ma réponse a claqué à la bretonne... On tape d'abord, ensuite on s'explique en buvant un coup !!!
Cordialement
Michel

1pe
Hors ligne
HOOD 38 - WAUQUIEZ
Inscrit forum
réponse n°168709

Le bassin d'Arcachon est étrange.

 Le tarif des boués à Arcachon me semble très élevé. Pour un bateau entre 8 et 12m, c'est 560€/mois en juillet/août, sinon 336€/mois et 156€/semaine. Je n'ai pas vu de tarifs de passage. 
En revanche, juste en face, au Cap-ferret, cela semble à la fois plus modéré et complètement fou.  Ainsi, le tarif de la redevance du 1er mars au 31 octobre (grande saison), de 8 à 12m, dans un secteur "cher" (la vigne) sera de 650€. Par contre, le tarif mensuel en juin est annoncé à 880€ ... mais en juillet, il passe à 550€ (1100€ pour 2 mois) ! A la journée, il est indiqué 70€/jour !! Voir corpsmorts-lege-capferret.fr
Il n'y a pas de services spécifiques sauf des poubelles de mer.

En gros, il semble que la politique soit de fidéliser les bateaux sur de longues périodes et de dégoûter le plaisancier de passage. En même temps, le bassin se transforme lentement mais sûrement en vaste parking à bateaux. J'aurais plutôt tendance à prôner la stratégie inverse mais je dois être stupide.

Les agents du port d'Arcachon m'ont également dit que je n'avais pas le droit de rester à l'ancre plus de 3 jours consécutifs sans changer de place (en riant, on m'a précisé qu'il suffisait de rallonger ou raccourcir mon mouillage ...). 

Il est vrai que l'entrée dans le bassin est aléatoire, souvent dangereuse, et les voiliers de passage sont rares, mais est-ce une raison pour les dégoûter ? En pratique, je passe souvent par là pour embrasser mes parents, je jette l'ancre devant ou derrière les corps-morts (il y en a partout !), je reste quelques jours et personne ne m'a jamais embêté (fin août ou hors saison). 

Mais, il est parfaitement incongru d'avoir à jeter l'ancre au milieu de dizaines et de dizaines de bouées libres ! car si les boués occupent tout l'espace, il y en a beaucoup plus que de bateaux ! C'est un peu moins vrai en face, au cap-ferret (les boués sont prises, peu de places). Seulement, vu l'opacité des conditions d'occupation, les tarifs annoncés (même à Ibiza, ils n'ont pas osé) et l'absence de service ... il faut être malade ou pris en otage pour louer un corps-morts. 

Je trouve cette situation regrettable pour les navigateurs. Passer quelques jours au mouillage sur le bassin est un immense plaisir. Ce serait super de pouvoir laisser le voilier au mouillage quelques semaines, retourner travailler en attendant un long week-end pour rejoindre l'espagne ou autre. Pourquoi les navigateurs qui aiment se balader, changer d'endroits, se barrer pour la saison, sont toujours pénalisés en matière tarifaire ? Nous sommes respectueux, nous contribuons au turn-over des ports mais c'est toujours nous qu'on paye !

Voilà, si ce bassin vous intéresse, je peux un peu creuser la question en appelant les services. Je pense y passer au printemps, en allant vers l'espagne (si mon boulot me laisse du temps), je pourrais également prendre des renseignements.

Cordialement,
Olivier


Hors ligne
Catamaran
Inscrit forum
réponse n°168735
ISTOS a écrit :
Titre Article : Mouillages payants - Les principes de STW

Merci de me faire part de vos remarques et de vos suggestions.

Francis GINIAUX
Commission Marinas et Mouillages

Sail The World et les mouillages payants
Quatre principes à respecter

 "amélioration de la sécurité, de protection de l’environnement"
Bravo/Belllliisssiimooo Francis et Stw!
Tout à fait pour!
J'aimerais en mettre dans la baie de Diégo (mais je n'ai pas de force/puissance diplomatique).
En plus de la sécurité pour les cyclones et de la protection des récifs/coraux, je rajoute maintenant plus de sérénité!

Veuillez trouver ci-joint un lien pour ABOLIR l'affairisme, club, piston, etc...(de plus en plus pendant la crise)
et en complémentarité des bouées plus indispensable pour Sail the world!

   G P(rotege?!)

http://mouillage-anchorage.e-monsite.com/

Hors ligne
BAVARIA 42 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°169438

Tout à fait d'accord avec les quatre principes qui doivent servir à l'évaluation des mouillages organisés: un mal hélas parfois nécessaire ! 

La prise de bouée elle-même n'est pas toujours facile, notamment en solitaire dans un mouillage dense et venté, et pourrait faire l'objet d'un commentaire lié à l'opérabilité de la bouée, de l'anneau ou le cas échéant de l'aussière disponible, éventuellement de l'assistance possible.

Pour Calvi, cela fait plusieurs années que je ne fréquente plus ce lieu de triste réputation. Mais je ne demanderai qu'à y retourner lorsque sa note STW aura fait des progrès.

Cordialement

Dartag 

Hors ligne
BAVARIA 42 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°169475

Ou trouver dans le site les mouillages sur bouées ?
Cordialement,
Sawadee.

Hors ligne
PRIVILEGE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2005
réponse n°169724

bonjour;
les mouillages en "forets de bouees"ne devrait exister que dans le but REEL de preserver les fonds fragiles.... mais surtout pas de rentabiliser l'espace; l'argument de "pouvoir augmenter d'un facteur 3 le taux d'occupation d'une baie" donne des boutons... les rayons d'evitage variables des mouillages sont la principale garantie d'une promiscuité acceptable, et garantissent de meme la polution limitée de baies frequentees...
et je ne parle pas de la polution visuelle des dites forets de bouees dans les baies eloignées des villes, ou a la rigueur elle peuvent se comprendre!
j'ai le souvenir du quasiment seul promontoire abri naturel de la cote nord de belle-ile, situé devant un petit port charmant au demeurant; un vent d'ouest fort m'a poussé a venir chercher repos momentane sous ce promontoire.... quelle surprise d'y trouver une foret de parcmetres: si je ne voulais pas payer, je devais rester dehors a en decoudre... est ce la "l'esprit marin" que nous accepterons a echeance?
et je dis non a la plaisance a parcmetres et pare battages obligatoires au mouillage; il faut que l'ancre reste un equipement obligatoire et necessaire a bord, n'est ce pas?
bon,c'etait juste une petite participation en passant; bon courage a l'equipe de stw sur ce sujet...

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°169736

Bonjour,

Je comprends (et même je partage) les avis de Phil et Chinook. Je connais bien l’abri à l’extérieur du port de Sauzon au nord de Belle-île. Il est envahi d’une forêt de bouées qui sont une injure à la beauté du site et font courir des risques aux bateaux à l’évitage car les vents et courants y sont tournant. Vers 18h, un canote du port vous aborde par la hanche et vous réclame après vous avoir interrogé sur la longueur du bateau la somme (pour le mien) de 16€. Vous découvrez le prix avec le sourire du préposé à la perception. Où est le service rendu ? Un mouillage sur ancre dans les règles de l’art serait incontestablement plus sûr. Pourquoi le prix varie-t-il selon la longueur ? C’est un peu comme si le prix d’un parking était fonction de la cylindrée de l’automobile! Dès que le pouvoir de « taxer » la mer est donné aux collectivités locales elles perdent le sens de la mesure, oublient que le prix doit être proportionné au service et que leurs assurances doivent couvrir les risques qu’elles font courir aux bateaux.
Il y a encore derrière tout cela la vieille et indéracinable idée que les propriétaires de bateaux auront toujours les moyens de payer. Les élus trop gourmands agissent dans l’impunité électorale. Ils savent que nous ne serons pas là pour les sanctionner le moment venu. Plus choquant encore, ils invoquent des arguments écologiques pour densifier encore plus leurs zones de mouillages.
Face à cela que faire ?
D’abord rappeler des principes de bon sens trop souvent oubliés. C’est le sens du texte que je vous ai proposé plus haut. Ensuite, informer sur les bonnes et les mauvaises pratiques, c’est l’objet du système d’évaluation que nous avons mis en place. Aujourd’hui appliqué aux marinas, il comprendra bientôt les mouillages. Enfin en agissant conjointement avec les associations européennes de grandes croisières nous pouvons décider de déserter certains sites pour nous reporter sur d’autres plus accueillants. C’est ainsi que par cette seule menace, nous avons réussi ensemble à faire abandonner par les autorités turques un projet dit « Blue card », particulièrement contraignant pour les bateaux de croisière.
Les moyens d’agir existent mais nous ne nous avancerons sur ce sujet que s’il existe un consensus entre nous.

Amitiés marines

Francis GINIAUX pour la commission marinas et mouillages

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°179277
ISTOS a écrit :
Bonjour,

Pourquoi le prix varie-t-il selon la longueur ? C’est un peu comme si le prix d’un parking était fonction de la cylindrée de l’automobile! Dès que le pouvoir de « taxer » la mer est donné aux collectivités locales elles perdent le sens de la mesure, oublient que le prix doit être proportionné au service et que leurs assurances doivent couvrir les risques qu’elles font courir aux bateaux.

Francis GINIAUX pour la commission marinas et mouillages

 

 
"et que leurs assurances doivent couvrir les risques qu’elles font courir aux bateaux." 

Là c'est un voeu pieu car lorsqu'il s'agit de municipalités ( rupture du chainage de fonds a Girolata avec bateaux en vrac, mauvaise foi du responsable du port qui explique que c'est la faute du bateau mal amarré et refuse même de faire une déclaration d assurance car selon lui ce n'est pas un port . Est il même assuré ?)

A Calvi l'exploitant privé qui bénéficie d'un monopole grace aux zones d'interdiction imposée par la seule mairie, ( zones que ses salariés font respecter manu militari ) ne garanti contractuellement son mouillage hypra dense et cher que jusquà force 5 . Au delà qui est responsable ? A mon avis personne en tout cas pas lui !  

Bref le mouillage organisé est un mal sans doute nécessaire, mais qui dans les mains des élus locaux donnera lieu à toutes les dérives !
Comme nous sommes des itinérants et docn pas des votants difficile d avoir voix au chapitre

Espéront que l'application des mouillages et marinas de STW deviendra un outil aussi redouté par les maires que Tripadvisor par les exploitants d'hôtels.
Ne serait il pas possible de l'avoir aussi en langue anglaise pour le rendre accessible et remplissable pour nos voisins européens ?
  
 

Le site de la Grande Croisière...