La voile et l'Algérie

2640 lectures / 24 contributions / 0 nouveau(x)
Anonyme (non vérifié)
La voile et l'Algérie
sujet n°82450
{DT_ID=865}
Hors ligne
(Trawler)
Inscrit forum
réponse n°88520

Bravo pour cet exercice de pionnier et pour la qualité des informations qui seront très certainement utiles à la communauté
navigante.

Patrick de Caramel

Hors ligne
RM 10.50
Inscrit forum
réponse n°88521

Bravo et merci pour ce bel article, très bien écrit, qui donne envie d'aller y faire un tour...
Michel de Nostria

Hors ligne
PLAN CAROFF 47 LEX ETERNA
Inscrit forum
réponse n°88998

Bravo et merci de toutes ces informations.
Basé actuellement en Tunisie, je vais me rendre au Sénégal courant 2007. Jusqu'à présent j'avais programmé de passer par les
Baléares.
Mais...Je viens de lire votre récit et plein de choses se sont mises à tourner dans ma tête: pourquoi ne pas tenter, tout
simplement, de longer la côte d'afrique du Nord ???
J'avoue que celà me tente beaucoup même si cette navigation ne devait pas être du style "long fleuve tranquile".
Au moins maintenant, je sais à quoi m'en tenir.
Merci encore pour votre formidable travail de communication
Patrice de Natinem

Hors ligne
GINFIZZ
Inscrit forum
réponse n°89203

Héé bé...!! Oui,effectivement, bravo pour ton article qui répond à la questoin que je me posais : et pourquoi pas l'Algérie!?

C apparemmenr un calvaire administratif, des fonctionnaires zélés tout partout, un vrai paradis quoi! Et d'aprés ce que je crois,
les mouillages nocturnes sont interdits, non? MDR Question de sécurité pour les voyageurs que nous sommes et de suspiçion
aussi... Bref, que de bonnes raisons pour ne pas y aller à mes yeux. Merci.

Pour Natinem, en remontant la côte Nord Africaine comme tu l'envisages, il y a un courant d'Ouest en Est, mais c'est à toi de
voir, par rapport au détour par les Baléares...sinon, à plus de 12 Nautiques des côtes, ce sont les eaux internationales!

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°89209

Non, ce n'est pas un calvaire. Mais si l'on est bien préparé et si l'on accepte ces contrôles, c'est une
merveilleuse découverte qui vaut à mon avis le détour - il faut certes savoir de temps en temps prendre son mal
en patience.

Voile Magazine vient de sortir son numéro de Septembre 2006 et un article de 4 pages sur ce voyage y est
publié. Très bonne lecture (publicité gratruite).

Yves Rousselin

Hors ligne
FEELING 446
Inscrit forum
réponse n°89951

Bonjour Yves ROUSSELIN,

Dans ton article sur STW et Voiles Magazine (excellent au demeurant) tu n'es pas très clair sur la possibilité de mouiller hors des
sentiers officiels ? Quand est il ? faut il signaler par avance aux autorités des lieux de mouillage, que ce passerait il si pour une
quelconque raison le mouillage est différent de celui annoncé ?

Je projette une grande ballade partant de Gibraltar fin septembre 07 jusqu'à l'Egypte en février 08. Connais tu la situation en
Libye ?

Bien à toi

Stéphane

Hors ligne
OCÉANIS
Inscrit forum
réponse n°90133

Merci de cette article qui réponds à ma curosité. Ayant autre chose à faire que passer le temps dans des procédures
administratives, ne pas pouvoir mouiller et avoir des uniformes sur le paletot en permanence... merci, on attendra encore pour y
aller! D'autant que la Méditérranée est vaste et que la Tunisie à côté plus accueillante!

Hors ligne
BENETEAU FIRST 260
Inscrit forum
réponse n°90186

Merci pour le récit de votre expérience.

Je poursuis la récolte d'information pour mon voyage de Pornic à Mangalia (Roumanie) prévu en 2008 ou bien 2009 et je
souhaiterai découvrir les côtes du magreb et ses riverains. Je vous contacterai certainement pour de plus amples détails,
encore merci

Fanch du Noroc II

Hors ligne
SLOOP
Inscrit forum
réponse n°90219

Sympa d'avoir des nouvelles de cette très belle destination méditerranéenne.

Pour ma part je suis passé le long des côtes Algériennes en 1976 lors du convoyage d'un catamaran Solaris à destination
d'Athènes. J'ai ainsi fait escale à Arzew pour - ça ne s'invente pas - faire remplir ma bouteille de gaz directement à l'usine à gaz.
Un poème... Puis à Oran et ensuite bien malgré moi dans le port de Ténes où j'ai séjourné 1 mois durant...
L'épontille de mât s'étant affaissée j'ai regagné au plus vite le premier port en vue, en prenant bien garde de ne pas avoir à virer
de bord...

Les tracasseries administratives sont, je le constate, toujours les mêmes, mais la population était à cette époque là très
francophile et très en butte avec l'administration (police, douanes, affaires maritimes, services de santé).

Il n'y avait évidemment à cette époque là aucune facilité sur le port. Ni eau, ni électricité, ni carburant, ni grue, ni remorqueur.
Nous étions au milieu des pêcheurs ( 5 à 6 bateaux qui restaient à flot par miracle, grâce à 3 équipes de gamins qui se relayaient
aux pompes à bras 24 heures sur 24) dans l'attente de cette hypothétique pièce en provenance d'Angleterre.
J'avais mis 3 jours pour arriver à joindre, à Paris, les correspondants du chantier, par téléphone.
Téléphoner en Angleterre, à cette époque là était inconcevable. Personne ne parlait anglais à la poste.
Et le courrier ne fonctionnait pas; les lettres et colis étaient tous décortiqués par la Police et mettaient plus d'un mois pour sortir
du pays. Et j'attendais la pièce...
Nous étions sans le sou car notre prochaine escale devait être Malte où nous attendaient les papiers officiels du bateau, et de
l'argent.
Nous avons changé je me souviens notre dernier billet de 100 francs le 2eme jour. Puis nous avons fait du troc tout au long du
séjour : des eaux gazeuses, puis les alcools du bord (whisky, cognac, rhum, pastis) qui était bien achalandé heureusement, et
enfin des cigarettes ( paquets de gitanes filtres). Je me rappelle des "affaires" que nous faisions : 1 paquet de clopes contre un
cageot de gambas... - Elles faisaient 15 à 20 cm de long, un régal... surtout flambées au whisky.
Tout le monde y trouvait son compte !

Etant 2 à bord nous avons été très vite adoptés par les pêcheurs, et après une semaine d'observations mutuelles nous avons
ensuite été invités chez eux. Nous étions même gênés car on s'arrachait notre présence... mais il aurait été très impoli de
refuser. Nous avons ainsi assisté à un mariage puis à un baptème. Tout cela dans le folklore de l'époque : les femmes d'un côté,
les hommes de l'autre et les danseuse et les chanteuses au milieu... chez les hommes...

Nous sommes partis également en mer avec eux sur leurs épaves flottantes - des bateaux en fin de vie, en provenance de
France et d'Espagne.
Ils pêchaient à l'époque au compas, mais sans carte, sans loch, sans sondeur...
On envoyait le moulin à 2500 t/m. dans telle direction pendant 1 heure 1/2, on virait à 90°, on descendait le chalut pendant 3
heures, on remontait le filet puis on reprenait le même chemin, le même manège, le même cap, puis retour au port où le bateau
était pris totalement en main par 3 nouvelles équipes: la maintenance, le commercial et les petits pompeurs...
Inutile de dire que les journées de pêche avaient uniquement lieu par grand beau temps.
Chaque bateau devait faire vivre une bonne dizaine de familles.

Et notre épontille est enfin apparue au bout de 3 semaines... On n'y croyait plus. Tenue par un anglais qui ne parlait pas un mot
de Français ni d'Arabe mais qui s'était fait dépouiller à l'aéroport d'Alger de ses bagages, de son argent et de sa caisse à outils...
Le bon cadeau.
Enfin il était super content de nous avoir trouvé, et nous d'entrer en possession de la pièce si convoitée.
Après avoir démonté tout le carré, avoir réhaussé le roof au moyen de 2 crics de charpentier (vous voyez le tableau...) avoir
percé moultes trous dans l'acier à la chignole à main... nous étions prêts à repartir... cette fois ci sans beaucoup de gasoil.

Mais le régime algérien avait assez duré. Nous avons regagné Malte 4 ou 5 jours plus tard à la voile pure.

Plus tard, de retour en France j'ai expédié des cartes marines du coin (SHOM) , des jeans et des photos que nous avions
prises... tout a été livré en morceaux, déchiqueté...

Je suis toujours en contact avec eux. Il ne se passe pas un Noël, une fin d'année sans que je reçoive une carte, une lettre. Ils
sont très attachants et rêvent de venir en France. Mais pour eux c'est le mauvais plan...

Les côte Algériennes sont magnifiques, une alternance de falaises, de rochers et de petites plages de sable fin et très
poissonneuses.
A bon entendeurs à vos cartes!...
Bruno.

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°90228

Le texte indique en ce qui concerne les mouillages forains :

"Mouillage forain

A priori possible avec l?obligation d?obtenir l?accord préalable des Coast Guards (c?est ce qu?indique l?Imray) ?
nous ne l?avons pas fait."

Je ne peux pas en dire plus, car je ne l'ai pas pratiqué, comme indiqué. Dans un but de clairté j'ai précisé que
l'Imray écrivait que c'était possible.

Je ne peux donner comme conseil d'approcher les Coast Guards -CG- au préalable si l'on veut procéder à un
mouillage forain. Dans le cas d'une modification, impérativement contacter les CG par VHF (16) pour obtenir un
accord préalable.

En ce qui concerne la Libye, l'Imray "North Africa" précise que les bateaux de plaisance ne sont pas autorisés à
pénétrer dans les eaux territoriales libyennes.

Yves Rousselin

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°90229

Certaines personnes m'ont demandé (entre autres suite à l'article publié dans Voile Magazine) le document que
j'avais préparé dans le but de faciliter les formalités administratives, et qui reprend toutes les informations
demandées par les différents corps administratifs algériens lors de l'arrivée dans un port.

Dans un souci d'efficacité ci-joint ce document Word

Hors ligne
SWIFT TRAWLER 42 BÉNÉTEAU
Inscrit forum
réponse n°90244

Cher Yves Rousselin,

Merci infiniment de cette contribution nette et précise qui nous change un peu des "bavardages" franco-socialo-franchouiards".
Je prépare le convoyage de mon trawler ST 42 de Jersey vers la Tunisie via Gib en avril prochain et essayait de mettre à jour
mon vieil IMRAY. Une question qui aiguise ma curiosité, vous le comprendrez, est-il facile de se ravitailler en gasoil?

J'ai pris contact avec l'ambassade à Paris, cela vouys interesse t-il de récupérer d'autres infos?

MY BALDER VII

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°90254

Dans ce pays, important producteurde gaz et de pétrole, il n'y a aucun problème particulier pour faire le plein en gasoil
(de qualité et bon marché) dans les ports. Comme précisé,le plein peut être fait à la pompe (rarement a priori), mais le
plus souvent par un camion-citerne.

Pour le visa, des personnes m'ont récemment contacté suite à l'article paru dans le numéro de Septembre de Voile Magazine.
Ils m'ont précisé que le Consulat d'Algérie leur a octroyé un visa pour se rendre en voilier en Algérie, suivant le
mécanisme n° 2 - c'est avec ce Consulat que j'avais été (et suis toujours) en contacts très étroits.

Bien entendu toute information complémentaire que tu pourrais obtenir de l'Ambassade à Paris et susceptible d'intéresser les
membres STW, est la bienvenue en la publiant sur ce forum.

Yves Rousselin

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°92931

Suite à une question posée par un membre je tiens à la disposition de STW et de ses membres le document
unique que j'avais préparé pour distribution aux différentes forces venant nous contrôler dans chaque port
algérien où nous faisions escale.
Je ne sais pas comment le joindre à ce message, sauf si quelqu'un me le dit...

C'est un document personnel qui rassemble les éléments des différents formulaires.

Yves

Hors ligne
GULFSTAR 50
Inscrit forum
réponse n°94149

Bonjour,

Une petite contribution aux discussions sur la navigation en Algérie où nous avons passé trois semaines en novembre dernier
sur http://www.kamoke.org/spip.php?breve1

Pascal IRZ

http://www.kamoke.org/spip.php?breve1

Hors ligne
SUN ODYSSEY 43 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°101223

Bonjour Yves,
Je ne savais pas que c'est à toi que nous devions nos escales algériennes d'octobre 2006. Ton article dans Voiles et Voiliers (que
nous n'avions pas lu puisqu'étant en mer) nous est quand même venu aux oreilles. D'Ibiza, nous avons donc pointé sur Béjaia.
Nous n'avions pas de visa. Ensuite Skikda et Annaba. A chaque fois, accueil chaleureux. Nous étions en plein ramadan. Malgré
cela, nous avons pu sortir en ville sans problème. Cette navigation le long des côtes algériennes reste notre meilleur souvenir,
de St Quay Portrieux (Côtes d'Armor) à Hammamet ! Nous y retournerons, mais avec un visa cette fois là.
Merci encore.
Philippe DELACHOUE

82.216.56.87

Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°101231

Philippe,
Très heureux d'avoir cette confirmation sur l'Algérie et l'accueil qui t'a été réservé lors de ton passage, même sans visa (je
pense qu'à Alger tu n'aurais pas pu entrer dans la ville dans un document officiel).
Bejaïa et Annaba ont été des escales très agréables, avec des gens très sympathiques.

Au fait, ce n'est pas Voiles et Voilies qui avait publié cet article, mais Voile Magazine.

Yves

Hors ligne
BI LOUP 26 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°101873

Escale à Annaba fin Octobre 2006.

A notre arrivée pres des cotes Algériennes, j' ai un peu modifié ma route pour ne pas gener un pecheur, et nous l' avons salué ,
de loin, de la main. Il s' est alors précipité sur nous pour nous lancer un thon bonite...et partir tout aussi vite.... un grand
moment

Je suis donc resté une semaine en escale avec mon voilier ZIPANGU. Nous avions un visa de 1 mois. Excellent acceuil des
autorités du Port et Police(s) Douane etc

Nous avions l' avantage d' avoir à bord un équipier originaire de Bone, qui a un ami d' enfance, resté, lui, là bas. il s' agit de
Bernard Gassiot, bien connu sur le port pour ses talents de mécanicien et de plongeur. Il s' occupe aussi du cimetière.. "le
cimetière de Bone.. tellement beau qu' envie de mourir il te donne". Si vous passez par là, contactez le.

Nous sommes ensuite partis sur Tabarka...

Ce fut une belle escale

JC Guigny

Hors ligne
MAG 12
Inscrit forum
réponse n°149446

et aujourd'hui y a t'il d'autre personne à avoir été en algérie en voilier ?

Hors ligne
KELT760
Inscrit forum
réponse n°160848

Bonjour,
Vue les dates, je ne sais pas si ce forum est toujours d'actualite, mais bon....
Nouvellement membre de STW, je viens seulement de decouvrir cette discution...Je suis algerienne et vie a Alger. Nouvelle venue dans le monde de la voile (2007), mais mechemant accro,  j'ai depuis un an un Kelt 7,60 (actuellement en espagne) que je ramene a alger debut 2011. En attenant avec le peu de voilier a Sidi feruch on essaie de bouger un peu. Bref, Lire cet article, merci Yves, me fait plaisir parce qu'il est realiste.
pour information, nous sommes quelques un a batailler pour refaire vivre la plaisance a Alger, avec ce que cela implique, pas facile, masi bon....Donc pour tout navigateur qui souhaite venir sur nos belles cotes, n'hesiter a me contacter: mob. 00213 661 54 28 00. ou par mail.

Pour repondre au dernier mot, il y a um mois et demi, un couple de francais a la retraite est passe au port de la Madrague (entre sidiferuch et alger).

Hors ligne
SHARKI (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2007
réponse n°160863
Hors ligne
Oceanis 411 Celebration
Inscrit forum
réponse n°161011
Novae5 a écrit :
Bonjour,
Vue les dates, je ne sais pas si ce forum est toujours d'actualite, mais bon....
Nouvellement membre de STW, je viens seulement de decouvrir cette discution...Je suis algerienne et vie a Alger. Nouvelle venue dans le monde de la voile (2007), mais mechemant accro,  j'ai depuis un an un Kelt 7,60 (actuellement en espagne) que je ramene a alger debut 2011. En attenant avec le peu de voilier a Sidi feruch on essaie de bouger un peu. Bref, Lire cet article, merci Yves, me fait plaisir parce qu'il est realiste.
pour information, nous sommes quelques un a batailler pour refaire vivre la plaisance a Alger, avec ce que cela implique, pas facile, masi bon....Donc pour tout navigateur qui souhaite venir sur nos belles cotes, n'hesiter a me contacter: mob. 00213 661 54 28 00. ou par mail.

Pour repondre au dernier mot, il y a um mois et demi, un couple de francais a la retraite est passe au port de la Madrague (entre sidiferuch et alger).

 Merci pour ces infos toujours d'actualité. L'Algérie est un pays à découvrir à la voile, malgré les quelques contraintes administratives.

Il faut continuer à alimenter ce blog sur ce Pays (il y a d'autres forums sur STW où l'on a parlé de l'Algérie -utiliser le moteur de recherche).

José y a également contribué par des informations complémentaires et intéressantes.

Pour info, Imray va sortir en 2011 une nouvelle édition (la 2ème) sur l'Afrique dud Nord (dont l'Algérie).

Yves

Hors ligne
KELT760
Inscrit forum
réponse n°161103

Boujour,

Merci pour cette reponse et l'info. Nous sommes actuellement en negociation avec les autorites portuaires pour intergrer au port de la Madrague, des pontons flotants pour les plaisantiers...Je vous tiendrais informer de l'avancement et des resultats.

En attendant je m'occupe d'integrer les enfants de "sos village" Algerie au programme "frere de Mer 2011" des Glenans. Je dois les rencontre au salon nautique de Paris. cela ce presente bien.

A bientot.

Le site de la Grande Croisière...