Il faisait beau, et mon bateau a coulé!!! OFNI???

2334 lectures / 12 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Inscrit forum
Il faisait beau, et mon bateau a coulé!!! OFNI???
sujet n°81111
{DT_ID=614}
Hors ligne
ABACAXI (15m ALU GARCIA comme un grand Maracuja )
Inscrit forum
réponse n°80849

Roland ;
Dramatique, je comprends ta détresse, j'ai quasiment coulé dans une baie d'Amérique du Sud il y a dix ans, sauvé le bateau
parce que nous étions a 1 milles du port et grace à la générosité des Argentins. Les 4 voiliers charters Français écoutent
ce qui se passent sur la VHF et personne ne bougent ! Viva Argentina. Article : La chance par 55° Sud !

La rage est soluble dans le temps, la vie est insoluble dans l'eau. Elle est tout au plus dissoute. Alors, la vie sauve
même mouillée c'est pas mal.

Et l'été dernier j'ai fait demitour depuis l'équateur - 200l eau dans le bateau,+ pilote Hs, Groupe Hs. Petit pb et grande
frayeur.
Si dans trois ans t'as pas un autre canot et tu cherches une place d'équipier fais-moi signe.

Bon courage.
Jean-Pierre

AH, On ne peut pas lire ton article d'orignie sur le site STW.

Hors ligne
KETCH
Inscrit forum
réponse n°80850

Courage Roland,

sache que plein d'internautes vont te soutenir par leurs pensées affectives et réconfortantes.

Oublie vite et repars sur de nouveaux projets maritimes...

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°80851

Bonjour Roland,

C'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que je viens de lire sur STW le récit de ton naufrage. Après t'avoir suivi pendant
un an tout au long de ton périple de tour d'atlantique, je ne trouve plus mes mots pour t'exprimer ce que je ressent.

Je partage le sentiment de JP; en effet même mouillé, toi et ton épouse vous en êtes sortie indemne. Maintenant, il va falloir te
reconstruire moralement et "bateaument" parlant. Te connaissant, je pense que tu avais une assurance qui devrait combler
l'incomblable mais peut être suffisamment pour remettre une quille dans l'eau.

En ma qualité de Président de STW, je puis t'assurer à toi et à ton épouse de mon soutient ainsi que de celui de l'ensemble des
cadres et des membres STW. Je ne sais pas encore quoi et comment, mais sache que STW sera toujours là avec toi.

Avec toute mon amitié

Alain pour STW

PS: pour JP, le dossier du tour d'atlantique du "Célugé" de Claudine et Roland est disponible ici:

http://www.stw.fr/dt/display_dt.cfm?dt=248

http://www.stw.fr/dt/display_dt.cfm?dt=248

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°80852

ton recit est succint, peut tu preciser le type du bateau, son etat general, etc ...

si je comprends bien, il a coule en 2h environ, ce qui laisse supposer une tres petite fuite ( as-tu deja essaye d'enlever
le sondeur ou le loch pendant 1mn : c'est impressionant la quantite d'eau qui entre)

a priori , vu ton parcours, il est coule par 20, 30m de profonfeur, as-tu note le point exact, et envisage-tu d'aller voir
de plus pres la cause du naufrage ?

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°80855

Suis vraiment désolé pour vous 2. J'imagine la quantité de souvenirs qui sont maintenant par 30m de fond. Mais l'essentiel est
là, vous êtes en vie et dans votre malheur vous avez eu la chance que l'accident se déroule dans une zone plusn que protégée.
La même chose au large du Maroc ?
Je ne sais pas si tu connais précisément la position du bateau, mais c'est sûr qu'il serait important pour vous, pour que cette
triste histoire ne soit plus qu'un méchant souvenir, que vous puissiez savoir pourquoi.
Un grand courage à vous deux. Il faut maintenant gérer le manque, mais avec le temps vous aurez encore envie de vivre de
nouvelles et belles aventures.
Jean-Yves

Hors ligne
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Membre actif depuis 2003
réponse n°80856

ayant moi meme heurte cet ete de nuit au large de la corse un OFNI (sans doute un arbre entre deux eaux) qui a arrache
l'arbre moteur et l'helice, je peux temoigner de la vitesse a laquelle se rempli un bateau par le tube d'etambot lorsque l'arbre
moteur est parti. Pour moi ca c'est heureusement bien termine et je ne peux qu'apporter ma malheuresement inutile sympathie
et ma grande tristesse pour les collegues qui ont eu moins de chance. c'est malheureusement imparable.
courage a vous

Hors ligne
POUVREAU PLAN AUZEPY BRENNEUR
Inscrit forum
réponse n°80857

Je compatis sincèrement à votre mésaventure. Le 26 décembre dernier, à 100 milles des Iles du Cap Vert nous avons également
touché quelquechose que nous n'avons pas pu voir, la mer était agitée, le vent arrière de 30 noeuds, nous naviguions sous
régulateur d'allure: un énorme bruit dans le puit de dérive, les quatre boulons inox de 20 mm qui maintiennent la quille pivotante
sur son axe cassés net. La quille pendait au bout de son vérin hydraulique. Une petite voie d'eau dans le puit (une trappe de
visite). L'aventure s'est finalement bien terminée mais je ne peut plus l'oublier et je me surprend à scruter devant pour voir si
quelquechose flotte! Je vous souhaite de vite retrouver un bateau, mais si vous pouviez plonger sur l'épave cela pourrait lever
une incertitude qui va vous hanter!
Bon courage

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°80863

merci de tous ces témoignages de sympathie...
mon problème est maintenant de relativiser ce qui ne reste heureusement qu'une perte matérielle, le moral n'ayant aucune
valeur marchande...
Nous sommes là effectivement, et la vie des sauveteurs n'a pas été en danger...
Nous avons beaucoup apprécié leur professionnalisme et leur gentillesse dans les premiers moments, là où on se demande
vraiment si on rève ou pas...
J'avais noté la position du naufrage au stylo sur ma main, mais perdue lors du passage au "karcher" sous le rotor de
l'hélicoptère...
par contre la profondeur des fonds à cet endroit est de 60 m, sinon, plongeur moi-même, j'y serais peut-être déjà...
2 ans pour en faire les plans, 5 ans de construction, à l'eau depuis 1982, j'avais déjà subi des rencontres avec voies d'eau
circonscrites, mais là, le niveau gagnait sur nos efforts, et ça s'est beaucoup accéléré en atteignant le haut du puits de dérive
(table du carré)...
je ne sais encore à quelle hauteur je vais être indemnisé, ce qui conditionnera bien sùr la hauteur de mon projet de re-départ
sur l'eau, la vie de pur terrien me paraissant pas (encore) envisageable...
encore merci à tous,
Roland A.

Vic
Hors ligne
BILOUP
Inscrit forum
réponse n°80890

Plongeur moi aussi, 60 m n'est pas une profondeur déraisonnable pour imaginer un renflouage.
Quel est le type, taille, poids de votre bateau?
A voir les conditions de votre contrat d'assurance, mais le jeu en vaut peut-être la chandelle s'il est tenté assez vite.
Si vous avez besoin d'un coup de main..............

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°80965

Ce 14 septembre je naviguais de Port Olona vers Port Joinville, donc dans la zône proche du naufrage. J'ai entendu sur le 16, en
fin de matinée la fin du déroulement de l'accident. Sache que si j'avais été plus tôt sur zône, je n'aurais pas hésiter 1 seconde
pour venir t'aider.
Hallucinant, car ce jour là, si je me souviens bien, c'était ciel bleu, mer belle et vent inférieur à 10 noeuds. Je me suis tout de
suite dis, mais comment est-ce possible de couler avec une météo si clémente ? Nous avons pensé à une collision ou tout autre
supposition. STW a permis de dévoiler une partie du mystère !

En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage suite à cette expérience rageante, et une nouvelle navigation rapide.

Olivier

Hors ligne
OVNI 345
Inscrit forum
réponse n°184630

 Salut Roland, je viens de découvrir cette triste fortune de mer... Que deviens-tu ?... Nous nous sommes vus la dernière fois en mars 2005 lors d'une escale dans la marina de Bas-du-Fort à la Guadeloupe...
J'espère que tu vas bien, elle est loin la Polynésie... Tu peux me retrouver sur  http://skreo-dz.over-blog.com

Georges SKREO ovni 345 (ancien de Ly p Taaone)

http://skreo-dz.over-blog.com/article-35886989.html

Le site de la Grande Croisière...