De Hammamet jusqu'en Grèce

943 lectures / 2 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
DUFOUR 35 CLASSIC
Inscrit forum
De Hammamet jusqu'en Grèce
sujet n°88259
{DT_ID=3356}
Hors ligne
SUN ODISSEY 45
Inscrit forum
réponse n°131620

Nous avons fait une croisière presqu'identique de Hammamet à Marmaris, mais nous sommes passés par le nord pour éviter les Cyclades en juillet-août 2008.
Mon récit pourra compléter le récit très intéressant en apportant d'autres escales.



Nous sommes partis de Hammamet le 10 juillet vers Licata où il y a un très bon mouillage juste à côté du port, protégé par une digue. La traversée a duré 27 heures, pas de vent donc tout au moteur.

Ensuite descente vers le sud est: mouillage juste avant le cap à Porto Palo mais le mouillage après le cap Passero a l’air encore mieux comme on a pu le voir le matin en remontant vers Syracuse.

Escale à Syracuse, port que nous connaissions bien. Premier mouillage en face du port. Bonne tenue et bon abri par vent du sud. Les quais de la ville sont gratuits mais si le vent souffle du sud c'est intenable. Il y a aussi la marina bien abritée.  Il ne faut surtout pas se mettre sur les pontons extérieurs mais à l’intérieur tout va bien. Le vent souffle très fort et les pontons de la marina sont submergées par de grosses vagues. Nous y allons pour une nuit afin de visiter la ville et surtout faire des provisions au superbe marché en plein air. Il y a bien sûr plusieurs magasins d'accastillage.

En quittant Syracuse, nous voulions traverser jusqu'à Rocella Ionica, mais le vent se lève (25-30 noeuds), de face et nous nous  déroutons vers Catane (2 jours), avant de reprendre la traversée. Nous en profitons pour visiter Catane, ville très agréable.

Départ à 5h30 pour Rocella Ionica; l'Etna déverse une belle coulée de lave, nous arrivons vers 20 h au port (gratuit). À nouveau départ à 5h30 en direction de Crotone (moteur puis voile) et arrivée au port à 15h30 (60 euros). Départ à 6h et mouillage juste devant la digue du port de Sta Maria di Leuca.

Ensuite, traversée vers la Grèce, mouillage dans la petite baie au sud de Erikoussa, très agréable. Puis Corfou, avec un mouillage dans la baie de Kalami, puis à Corfou (ville) dans la marina Naok (30 euros).

Après nous descendons les Ioniennes en mouillant à Paxos dans la baie au sud de Gaios, dans la baie de Vlikho (île de Lefkas): un lac avec tavernas, dans la baie de Vathi (Ithaque): devant le port. De là, nous traversons vers le golfe de Patras en longeant la côte nord: arrêt à Missalonghi, marina gratuite et très bien abritée, puis Trisonia : petite marina gratuite et village adorable, il faut arriver tôt pour une place à quai, nous étions à l’épaule avec un cata qui y hivernait, mais le mouillage à côté est parfait.

Halte dans la baie de Vathi (Grèce continentale) avant de rejoindre le canal de Corinthe (200 euros pour un 45 pieds) et plein de fuel à la sortie par un camion citerne moins cher qu’ailleurs!

Mouillage dans la baie d’Aias au sud de Salamine. Arrivée le 31 juillet à Athènes, Zéa marina. La marina est à quelques minutes du Pyrée, en pleine ville. Après quelques discussions, on nous donne un emplacement au fond du port à 2 pas d’un Carrefour (30 euros).

Descente jusqu'à Lavrion, ville agréable, fondée par des Français. On trouve un emplacement dans un petit club nautique où on « oublie » de nous faire payer c’est le week-end!!

Remontée vers Khalkis (vent fort, de face, la plus mauvaise journée du voyage) et passage du pont à 23h; il n'ouvre qu'une fois par jour et en général la nuit au moment où les courants s'arrêtent. Le passage est payant (18 euros), il faut aller à terre pour quelques formalités et rester à l'écoute sur la VHF pour attendre qu'on nous appelle. Arrêt à Khalkis au quai de la ville pour la nuit.

Mouillages suivants: Atalantis, Arironysos avant d'arriver dans les Sporades Nord.

Mouillages devant le port de Skiatos (attention ne pas s’enfoncer trop dans la baie car le fond remonte vite), puis baie de Staphylos (île de Skopélos).

Ensuite mouillage dans la petite baie de Votsi à côté de Patitiri (Alonyssos), puis Skyros (port de Linaria et mouillage au sud dans la baie de Tristomou).

Traversée de la mer Égée en direction de Chios. Mouillage dans la baie de Salagona au sud et arrivée à Chios ville où nous avons eu le tort d'aller dans le port, aucune protection. Nous sommes allés ensuite dans une petite marina à 3 miles au nord, gratuite et bien protégée. 2 euros en taxi pour la ville. Nous avons loué une voiture pour visiter Chios: villages de Pyrgi et Mesta: inoubliables, grotte d’Olympi entre les 2, monastère de Néa Moni et villages de Avgonyma et d’Anavatos (village martyr, abandonné, perché sur une falaise).

Puis descente en s'arrêtant à Icaria (mouillage devant Therma) et Samos : marina tout neuve à côté de Pythagorion (30 euros), bonne taverna, shipchandler bien achalandé, superette, café internet.

À Patmos (splendide baie de Moloi et port de Skala), nous avons loué un quad pour parcourir l'île: monastère St Jean et grotte de l'Apocalypse, plage de Lambi au nord aux galets multicolores et enfin mouillage de rêve dans la baie de Grycos. Mouillage à Leros dans la baie de Pantelli, puis arrivée dans le port de Kalymnos (gratuit): visite des boutiques d'éponges.

En arrivant à Kos nous avons dû mouiller devant la marina car celle-ci est bondée puis le lendemain nous avons eu une place au port: beaucoup de vestiges romains et fort des chevaliers de St Jean, mosquée, …

Dernière escale grecque: Symi : une merveille, il faut arriver tôt dans le port pour y trouver une place.

De là, une journée de mer pour arriver à Marmaris le 1er septembre, où le bateau nous attend dans une marina superbe: Yacht Marina.

Ce périple nous a pris un peu moins de 2 mois, avec de longues traversées pour arriver en Grèce et en prenant plus notre temps ensuite. Sur les conseils d'amis, nous avons évité les Cyclades et ce trajet s'est effectué sans problème.






Le site de la Grande Croisière...