BRESIL PRATIQUE

2062 lectures / 11 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
(Trawler)
Inscrit forum
BRESIL PRATIQUE
sujet n°82156
{DT_ID=823}
Hors ligne
CATAMARAN NAUTITECH 44
Inscrit forum
réponse n°92420

BONJOUR
QUELQU'UN PEUT ME DIRE SI le Guide nautique du Brésil de Michel BALETTE est sorti à ce jour?

Hors ligne
(Trawler)
Inscrit forum
réponse n°92909

Le mieux est de vous renseigner auprès des Editions du Plaisancier.

Patrick

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°92928

Guide nautique en français sur les côtes Est d'Amérique du Sud

Lorsque nous sommes partis en 1998, nous n'avons trouvé aucun guide nautique pour le Brésil qui était notre but premier.
J'ai donc pris beaucoup de notes au cours de notre voyage et je les ai réunies sur un guide intitulé: "Naviguer sur les côtes
d'Amérique du Sud" Du Venezuela au delta du Rio de la Plata.

Vous y trouverez du Nord au Sud: les îles du Venezuela, Trinidad et Tobago, le Brésil, l'Uruguay et Buenos Aires. Ce guide est
truffé de cartes, d'infos pratiques telles que les tarifs des ports et marinas, les adresses des bureaux douaniers ainsi que des
capitaineries, mais aussi les bons restaurants.

J'ai voulu également l'agrémenter en y glissant beaucoup de photos personnelles.

Ce guide est en vente dans les bonnes librairies nautique ainsi que sur internet. Pour plus d'informations n'hésitez pas à
contacter: jakerin29@yahoo.fr

P.S. - je n'ai pas lu ce guide et je ne touche pas de royalties.
P.S. 2 - à nouveau un super bravo pour l'excellent travail de Patrick

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°92930

Pour la Météo au Brésil, notre Site préféré:

http://www.cptec.inpe.br/prevnum/

Bonnes navigations

Alain

Hors ligne
VOILIER
Inscrit forum
réponse n°93258

Les articles de Patrick sont toujours un régal à lire, à l'aune de son magnifique site...

Hors ligne
first 35 GTE (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°106461

petite rectiication sur la langue :
vous parlez du Brésilien. Le brésilien n'existe pas on dit le portuguais du brésil. je dirai qu'il est plus facile à comprendre et à
parler que le portuguais parceque plus lent et que toutes les voyelles y sont prononcées voire meme exagérées.
ensuite, une bonne partie des brésiliens parlent anglais dès que l'on descend un peu au sud.

Hors ligne
(Trawler)
Inscrit forum
réponse n°106464

Merci pour cette précision sémantique sur le portugais brésilien. Concernant l'usage de l'anglais, nous avons constaté que si
les "Paulista" d'un bon niveau parlent anglais, ailleurs, c'est plutôt rare.

Cordialement

Patrick

Hors ligne
first 35 GTE (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°106470

quelques précisions qui peuvent etre utilse aux nouveaux venus (je les met comme elles me viennent ...) :
A paraty :
éviter la marina imperial : prix prohibitifs : on m'a demandé 100 euros (j'ai bien dit euros) pour mon 37 pieds pour nue nuit ou 80
sans electricité !! mais il ya deux autres marinas nettement plus abordables. (on voit d'ailleurs très bien les tarifs sur le lien que
vous proposez : (9 reais du pied = 360 reais pour 40 pieds = 130 euros)

A fortaleza :

surtout ne pas se mettre au mouillage devant la plage de mucuripe : une favela est juste derrière les grands immeubles du front
de mer et les petits bandits viennent a la nage. (voir les déconvenues du notre dame des flots :
http://www.notredamedesflots.com/index.asp qui y est resté deux jours et s'est fait volés deux fois avec tout l'équipage à
l'intéreirur en train de dormir).
Quant à la marina du marina park hotel : on s'amarre cul aux pontons flottant d'acier en mouillant à l'avant : la tenue n'est pas
forcément très bonne et la houle peut rentrer assez conséquente dans la marina. il n'y a pas de prises electriques normées.
c'est du bricolage a faire sur des prises en 220 v branlantes et parfois auvec fils à découvert trainant sur les pontons en acier ...
enfin pour finir sur Fortaleza il y est très diffcile de recharger en gaz : la centrale de gaz de la ville refuse et il faut aller
recharger des petites boutiques au centre ville : obligation de se faire faire un adaptateur.
Comme un peu partout ne pas hésiter à négocier avec le brave mais un peu filou Armando qui va vous faire croire à un tarif
préférentiel si vous restez plus de quelquies jours mais qui en fait les accordent à tout le monde : je suis moi meme passé de 16
à 10 dollars la journée durant mon séjour !! (oui les tarifs sont en dollar mais on paye en carte bleue internationale à la
réception de l'hotel !!).
Pour continuer sur la pratique de l'anglais, meme dans la partie nord du Brésil :que ça soit à Salvador, Recife ou Fortaleza on
parle anglais dans les bureaux des marinas. Il est vrai qu'il est rare de trouver quelqu'un qui parle anglais dans la rue mais dans
les lieux touristiques ce n'est pas rare meme dans le nord est pauvre.

Hors ligne
CASAMANCE
Inscrit forum
réponse n°108318

pour complèter l'excellent article de Patrick et les deux livres disponibles sur le bresil, qui ne parlent pas du Nord quelques infos
sur la :

COTE NORD BRESIL

Il est tout a fait possible de caboter sur la cote nord du Brésil, de Salvador à Sao Luis voici nos escales et nos temps de parcours
avec notre cata casamance de 13 m qui n'est pas un avion :
Salvador / 48 h / Suape ( Recife ) / 12 h / Jacare ( Cabedelo, Joao Pessoa ) / 12 h / Natal / 36 h / Fortaleza / 30h / Luis Correia /
30h / Sao Luis / 7h / Outeiro / 12 h /
ilha de Lensois

Suape
juste avant Recife le port est très facile d'accès même par mauvais temps, avec son brise lame et pas de dangers autour .
L?entrée est au fond à gauche, des gros cargos sont au quai derrière le récif.
Il faut attendre la marée haute puis longer le récif mais pas tout près comme indiqué dans le bouquin, plutôt à 50 m, jusqu?à
avoir l?hôtel par le travers puis piquer droit vers l île qu'on vient de longer à gauche .
Le mieux c 'est d 'aller chercher Marcos et il vous guide, il viendra vous voir dès que vous allez pointer votre nez sur son petit
voilier fait de ses mains,fort bien ma foi,
le mieux c' est aussi d'avoir un petit tirant d'eau.
Le bouquin indique un mouillage devant l île Tatuoca .
Un autre mouillage est meilleur devant l'hôtel, dans la rivière , c? est plus beau ça tient mieux mais c'est rock and roll entre les
courants de marée et le vent : Atsani tirait des bords autour de son encre, j ai essayé l 'encre derrière mais elle chassait , une
cqr , affourcher : un vrai binz
On s'est retrouvé sur la plage un matin ,
pour finir on est allé un peu plus loin dans la rivière devant le premier restau colle près de la mangrove en face , la il y a du fond
et moins de vent le bateau reste bien dans le lit du courant

Itamaraca
juste après Recife, ça faisait une petite étape tranquille à 30 milles
On est monté comme une balle en 4 h
C'était pas l? heure, on a attendu à la cape devant l 'entrée que la marée monte , ce qu 'elle a fait.
Je me suis avancé exactement au point GPS indiqué mais je n'ai vu que des rouleaux qui déferlaient partout !
J'ai dit, au grand dam des dames, cap sur Cabedelo : une nuit en mer ! Bon dieu de bon dieu !
Un allemand qui était avec nous a Suape y est entré 3 jours plus tard il m'a quand même dit que ce n'était pas évident.

Cabedelo
Finalement on y est arrivé vers minuit sans savoir si les bouées seraient allumées
Si ! J?en aperçois une puis deux puis toutes mais de temps en temps , genre qui s'éteignent pendant 5 minutes !
Je branche Max sea et fais ma première entrée de nuit avec cet appareil qui est quand même génial il faut reconnaître! On
passe au ras de certaines bouées, dont une du mauvais côté mais sans problème, marée haute, il y a de l'eau.
Après l? entrée on sert à gauche le long du quai et on mouille devant les pêcheurs après les silos.
le lendemain on va à Jacare sans soucis.
la première marina est celle du français Philippe qui n est pas terminée mais il y a eau électricité payante en plus et wi-fi ,
douches sans lumière.
pour nous c? était 14 euros par jour
on n y ai pas allé , pas d intérêt à part wi-fi
l? autre est le iate club , en faillite mais qui fonctionne encore avec quelques places au ponton , beaucoup moins cher genre 50
réals la semaine avec eau.
on est resté au mouillage
on entendait comme tout le monde le boléro de Ravel tous les soirs
le village des pêcheurs est sympa : une rue, la gare au bout , un train pour Joa Pessoa , ville à taille humaine

Natal
le truc qu il faut savoir c'est qu'il y a un nouveau pont sous lequel on passe en entrant , puis le iate club est à gauche tout près
pas de bouées de mouillage du club , on en a pris une qui traînait , à côte de la bouée verte
le ferry passe tout près mais pas de soucis .
ce ferry permet d? aller à Genipabu dans les dunes en buggy: à faire.
le iate club coûte 15 réals même au mouillage pour mettre son annexe, prendre les douches et de l? eau, près de la piscine
robinet vert gratos contrairement à ce que dit le papier que te donne la secrétaire.

Fortaleza
Impérativement faire le grand tour comme indique sur STW par Patrick Naegels sur caramel avec les WP et les cartes, un pote
s'est planté dans une épave en suivant la carte officielle
un vrai champs de mine! On est entré de nuit, j avais gardé la GV et le vent a monté, on s est retrouvé à 8 noeuds à slalomer
dans les dangers; fallait pas rater les virages à 90 degrés ! On a du mal à repérer l? entrée, mouillage devant la marina park
hotel ou on est rentré le surlendemain
on peut rester au mouillage sans soucis, à la marina c est plus confort, on payait 37 réals
par jour pour notre cata.

Luis Correia
arrivee facile un peu rouleuse , a maree montante , 5 noeuds de courant
mouillage devant les pecheries , pas trop loin : on se posait a maree basse
essayer de contacter jean luc qui habite a cote du 1er ponton medeira , tres sympa, voileux arrive il y a 2 ans
l albatroz n existe plus , est remplace par :pescados medeira , on peut s amarrer actuellement au 2 eme ponton de ce nom , pas
utilise pour le moment , en attente de vente donc ça va changer
pour 25 reals au gardien on a de l eau et du jus si besoin , des sanitaires
bon endroit pout laisser le bateau et aller visiter le parc de lensois , par paraiba bus pour tutoia , puis toyota bachee pour
paulina neves , nuit , descendre a la pousada sur la place , en face d un restau , le lendemain toyota pour baranenseis ,
superbalade a 5 h du mat , puis balade dans les dunes , magnifique
Au ponton, il reste le danger du Bastardo (gros voilier de pêche) qui rate sa manoeuvre et vient s?encastrer dans votre tableau
arrière, poussé inexorablement par le courant .
Comme ça nous est arrivé. Fort heureusement nous étions rentrés la veille de notre balade dans les dunes de Lençois
Maranhenses , mais avons dû appareiller pour nous dégager avant de revenir s'amarrer. Mieux vaut donc se placer en début de
ponton plus éloigné des pécheurs.

Alcântara
Entrée facile, on voit les brisants à droite à l'entrée, puis rester plutôt à gauche en montant sur la ville et mouiller juste après la
rivière pour ne pas gêner les lanchas qui font la navette avec Sao Luis. On mouille par 10 à 15 m d'eau juste au ras de la vase
comme si c'était dragué !
Là vous pourrez admirer vos premiers Ibis Rouges et en ressentir une grande émotion.
On peut aussi se mettre au quai perpendiculairement au lanchas ou mouiller juste après le ponton, il y a de l'eau pour un cata.

Sao Luis
Vous traverserez en fin de marée haute et pouvez passer sur le banc de Cerca sans problèmes
Le mouillage échouage est à Punta Aréia plutôt réservé aux catas qui échouent sur la plage de sable n 'importe où..
De nuit il y a un puissant lampadaire vert devant la plage ou on mouille et c'est le seul feu vert de toute la baie!
Les catas de droite sont regroupés en association: Aven , il y a de l'eau au petit ponton où vous pouvez accoster le temps de
faire le plein.
C'est gracieusement offert par Aven qui n'est néanmoins pas opposée à une modeste contribution, genre 30 à 50 réals pour
votre séjour (12 à 20 euros). Les plaisanciers sont adorables, voyez Flavio qui habite juste à coté, il parle français comme vous
et moi.
Le iatché cloube propose des douches pour un tarif à négocier, environ 60 réals par semaine
Un monocoque peut à la rigueur mouiller dans le chenal, en positon inconfortable près des vedettes du centre de lancement de
missiles d 'Alcântara: GPS : 2, 30 S 44,19W
Sao Luis concentre une cinquantaine de catas de croisière, la plupart construits en bois par le pionnier Manuel, portugais arrivé
en trimaran de 8 m il y a 43 ans et installé àOuteiro.
Le chantier Batevento construit des catas en strip planking de 30 à 45 pieds bien moins chers qu'en Europe.

Outeiro
A 30 m au nord de Sao Luis au milieu des bancs de sable, c'est le fief de Manuel qui n'aime rien tant que de parler en français de
bateau, mais aussi de fôret, d'essence de bois, des indiens, de l? amazone et de toute cette région qu 'il connaît comme sa
poche. Il est intarissable et passionnant, et raconte quantités d?histoires incroyables mais vraies qu'il a vécu ou entendues. Une
rencontre rare.
Pour y aller il vaut mieux essayer de le contacter de Sao Luis , tout le monde le connaît, et de venir avec lui ou un de ses fils ou
tenter le passage à marée haute, si ça ne déferle pas il y a au moins 2 m d'eau .
Vous passerez là un moment inoubliable dans ce village de pêcheurs à voile, des sacrés marins!

Ilha do Lençois
Contrairement à ce qui est indiqué sur les vieilles cartes il y a de l'eau derrière la dune même a marée basse.
On rentre donc, à marée haute quand même, après avoir largement arrondi la pointe et on suit la rivière de droite où on peut
mouiller par 7 m d'eau, marée haute, au niveau de la dune
Le paysage marie le sable blond, la mangrove verte, et le bleu de l'eau dans une harmonie magnifique sublimée par les vols de
dizaines d'Ibis rouges !!! .
Aux villages de Ilha de Lençois et de Bate Vento , en face, il y des petites boutiques avec à peu près rien à acheter.

Belem
Victime du syndrome Peter Blake qui fait prendre l 'Amazone pour un repaire de pirates et de brigands, la police n'étant pas la
dernière soupçonnée par la rumeur , nous avons évité Belem et traversé directement sur la Guyane .
Au fait les assassins de Peter Blake, condamnés à 32 ans de prison sont déja dehors ......

Regate de Fernando de Noronha
Cette régate qui attire des bateaux de tout le Brésil, part de Récife fin septembre est peut-être un bon plan pour visiter l? île, au
moins une semaine gratuite, et rester ensuite à Recife, 3mois gratuits, pour la modique somme de 280 réals par tête soit 112
euros , fiestas incluses.
A noter qu?un séjour à Fernando se paye normalement dans les 100 dollars par jour pour un bateau de 12 m avec 3 personnes
(avril 2007)
Pour les régateux il y a aussi une régate retour sur Natal, attention les quelques brésiliens qui régatent ont des bateaux rapides
et les poussent à fond comme leurs voitures !

Guyane
Une marina avec quelques pontons vous attendent à Cayenne, à Degrad des cannes, avec eau et électricité

Trinidad
Arrivez avec une clearance de sortie de Guyane, quelqu?elle soit, ou sinon donnez celle du Brésil mais donnez quelque chose.

Hors ligne
AMPHITRITE
Inscrit forum
réponse n°108891

brest m'me est actuellement a camocim, escale boudee par les navigateurs, a tort, meme si l'entree dans la lagune ne peut se
faire que de jour et si possible, au moins a mi maree. meme avec notre deriveur, ca peut etre chaud. mais les pecheurs locaux
guident les navires. bref, nous sommes mouilles face aux dunes, dans 1 m d'eau, et prenons le bac pour aller en ville. nous
sommes vraiment seuls depuis une semaine. superbe, surtout apres la jungle urbaine de fortaleza

Le site de la Grande Croisière...