Sécurité de la navigation dans le Golfe d'Aden

3506 lectures / 5 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Inscrit forum
Sécurité de la navigation dans le Golfe d'Aden
sujet n°90983
{DT_ID=3535}
Hors ligne
PRINCESS 33
Inscrit forum
réponse n°140163

Soit ce plaisancier ne lit aucune information, ce qui est difficile à croire quand on navigue dans cette zone,

soit il est complètement inconscient.

Si il n'y a peu mort d'homme du fait direct des pirates, c'est qu'ils sont bien conscients qu'un otage n'a de valeur que vivant !  encore faut-il que l'otage soit à même de verser une rançon ; on n'ose imaginer le sort d'un type complètement désargenté qui ne représente par lui-même aucune valeur monayable.

Ah si ! : vendu comme esclave...   ( Vous croyez que je plaisante ; pas si sûr !)

Hors ligne
OCEANIS (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°144087

Et en plus, lespirates auraient été obligés de le nourrir.

Hors ligne
MELODY 1976
Inscrit forum
réponse n°144408

Si tout le monde se comportait exactement comme le dicte des états, du fait de situations créées elles-mêmes par les dits états personne n'aurait lu Henri de Monfreid, ni Joshua Slocum, ni suivi les périgrinations de Cook ou La Pérouse.

Bref on s'emmerderait ferme dans nos bibliothèques.

Si les pirates ont une telle importance dans nos lucarnes, c'est à cause du sacro-saint progrès puisque maintenant on peut voir un otage zigouillé en direct en plein apéro.

Avant les otages (non solvables) étaient aussi bien "zigouillés" ou transformés en esclaves mais comme on ne le savait pas (ou si tard...) personne n'était intéressé.

Affirmer que c'est de l'inconscience relève d'un comportement "pantouflard" et paternaliste et laissons aux Aventuriers le choix de leur destin.

Bien sûr j'entends déjà "Ouais... mais c'est nous qu'on paie pour aller les chercher quand y sont dans la merde!". C'est très vrai, mais la force militaire Européenne à été mise en place pour protéger des intérêts privés (Ce qui est une première en temps de paix) et non pas quelques voileux hors du temps.
Quant à savoir s'il faut aller les chercher, je pense que c'est au commandement de la flotte sur place de décider; c'est pas tous les jours que nos petits pois ("militaires" en jargon Damien) ont l'occasion de s'entraîner en réel.

Hors ligne
PRINCESS 33
Inscrit forum
réponse n°144428
melody a écrit :
Si tout le monde se comportait exactement comme le dicte des états, du fait de situations créées elles-mêmes par les dits états personne n'aurait lu Henri de Monfreid, ni Joshua Slocum, ni suivi les périgrinations de Cook ou La Pérouse.

Bref on s'emmerderait ferme dans nos bibliothèques.

Si les pirates ont une telle importance dans nos lucarnes, c'est à cause du sacro-saint progrès puisque maintenant on peut voir un otage zigouillé en direct en plein apéro.

Avant les otages (non solvables) étaient aussi bien "zigouillés" ou transformés en esclaves mais comme on ne le savait pas (ou si tard...) personne n'était intéressé.

Affirmer que c'est de l'inconscience relève d'un comportement "pantouflard" et paternaliste et laissons aux Aventuriers le choix de leur destin.

Bien sûr j'entends déjà "Ouais... mais c'est nous qu'on paie pour aller les chercher quand y sont dans la merde!". C'est très vrai, mais la force militaire Européenne à été mise en place pour protéger des intérêts privés (Ce qui est une première en temps de paix) et non pas quelques voileux hors du temps.
Quant à savoir s'il faut aller les chercher, je pense que c'est au commandement de la flotte sur place de décider; c'est pas tous les jours que nos petits pois ("militaires" en jargon Damien) ont l'occasion de s'entraîner en réel.

 Jusqu'à présent, l'absence de décision ferme de la part des politiques a interdit de lancer une véritable guerre ; on peut s'en féliciter ou le regretter, affaire de point de vue . 

Il faut bien constater que tous les bateaux et les équipages que la force combinée n'a pas réussi à protéger n'ont été relâchés par les pirates qu'après paiement d'une rançon ; on est loin du commerce de Monfreid , tant pis pour les rêveurs...  Quant à l'expédition de La Pérouse, il faut lire les récits (avant le naufrage fatal) : cette expédition s'est battue quelquefois de manière sanglante contre des autochtones des ïles visitées ; ce n'était pas toujours une partie ami-ami, comme d'ailleurs toutes les missions d'exploration des 18eme et 19eme siècles !

Le site de la Grande Croisière...