Merveille de Mer Veille

6761 lectures / 27 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
BAVARIA 49
Inscrit forum
Merveille de Mer Veille
sujet n°81794
{DT_ID=720}
Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°84548

bien d'acord à une nuance prés : c'est qu'il y a des c... de navires qui ne branchent pas leurs radars en pleine mer,
cà a été le cas la première fois que j'ai utilisé Mer Veille entre Madère et les Canaries.
N'ayant pas les bonnes attaches je l'ai mis provisoirement (?) à l'intérieur du bateau !

Hors ligne
DYNAMIQUE 52 SL (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°84550

N'ayant pas encore franchi le pas, quelqu'un peut-il me donner les avantages et inconvénients entre le MER VEILLE et l'AIS
radar ? Le tout afin de me permettre de me lancer dans l'achat de l'un ou de l'autre. Merci de vos conseils avisés ! Amitiés.

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°84553

AIS est beaucoup plus compliqué cher et consommateur d'electricité (si GPS branché)
va sur le site de amelcaramel.net/techradarais.php ou seamarknunn.co.uk/catalog/items/items3868.htm
il existe au moins 5 detecteurs radars :
WATCHMAN 220£, CARD 415£ qui detectent
SERPE 719?, Ocean Sentry500£ qui emettent en plus,
et un chez LOKATA que je ne connais pas
j'avais fait un comparatif il y a longtemps sur STW
j'ai choisi Merveille le moins cher et qui consomme moins de jus ( chiffres constructeurs )

amelcaramel

seamarknunn.co.uk

jpg
Hors ligne
TRAWLER + FORBAN
Inscrit forum
réponse n°84554

bonjour

cet apparei est absolument merveilleux

il détecte tous les bateaux équipés de radars en marche, donc ceux qui te voient depuis bien longtemps et si le temps est clair et
que la visi est bonne tu peux meme savoir où ils sont

c'est absolument fantastique

bien sur, pour les bateaux qui n'ont pas de radar du tout ou de radar branché, pour les obstacles naturels et les engins
flottants, tu ne vois absolument rien donc une bonne prière s'impose quand meme

un autre gros avantage est que par temps de mauvaise visi, le merveille te signale des obstacles équipés de radars actifs que tu
ne peux pas voir et dont tu ne connais ni la position, ni la nature ni la trajectoire ce qui garantit que tu en t'ennuis pas pendant
un bon moment

en clair, c'est surtout un appareil qui ajoute du stress quand il serait utile, c'est à dire dans les endroits fréquentés et qui sert à
rien car la mer est vide, sauf s'il est couplé à un radar, ce qu'il est sensé éviter

c'est comme le TCAS en aviation qu'il faut couper quand le traffic devient trop important, c'est à dire aussi, là ou le risque est le
+ important

mais chacun est libre de faire ce qu'il veut avec ses ?, bien sur et je ne donne qu'un avis et non un conseil sans oublier que cet
appareil a été conçu pour détecter les radars routiers et qu'il a été proposé à la navigation de plaisance pour cacher la merde du
chat et permettre sa commercialisation

amicalement

Anonyme (non vérifié)
réponse n°84558

bonsoir,

tout le monde a un peu raison: le détecteur de radar permet, pour une consommation faible et un prix assez modique de savoir
si un radar en émission se trouve dans le secteur. Rien de plus, mais celà couvre une bonne partie de la "menace": les
conteneurs et autres OFNI sont peu détectables de toute façon, une veille visuelle correcte reste indispensable pour détecter
les bateaux sans radar en émission, en principe moins rapides et plus petits, (un tour d'horizon toutes les 10 à 15 mn). Tout le
monde a rencontré des navires de commerce qui n'utilisent pas leurs radars, mais il ne faut pas prendre les marins pour des
idiots, et un porte conteneurs à 25 noeuds (celui qui déboule vite) assure bonne veille, la plupart du temps.

par mauvaise visibilité il vaut mieux utiliser le radar en permanence, s'il y en a un et à condition de savoir un peu s'en servir, tout
le monde est d'accord.

bonne veille à tous

JF Perrouty

Anonyme (non vérifié)
réponse n°84562

Mieux que le merveille: L'activ'echo qui en reprend les fonctions + (et c'est à mon avis essentiel), une amplification retour
de l'écho émis par le cargo ou autre grosse bébêtte à éviter car c'est emm. de rentrer dedans et de la couler ( C'est en
fait ce qui s'est passé pour l'Erika; un plaisancier est rentré dedans et vu l'état des tôles, il l'a percé.). Comme çà tu
apparais comme un cargo sur son écran et là, en général, il fait gaffe ! Et même s'il ne veille pas, en général le radar
tourne et çà déclenche son alarme. Comme nos réflecteurs ne servent à rien, c'est un énorme plus pour la sécurité.
Restent les containers et autres débris flottants entre 2 eaux (ou parfois dessus quand il s'agit d'un plaisancier ne veillant
pas)... Mais çà réduit l'occurence du crash et c'est déjà çà.
Environ 600 euros HT.
Bon vent.
RV

Anonyme (non vérifié)
réponse n°84585

bonjour,

sans vouloir ergoter, le cargo n'émet pas un écho, mais une impulsion qui lui revient sous forme d'écho, éventuellement renforcé
par l'activ'echo ou équivalent (lui même dérivé du SART obligatoire sur les navires ASTREINTS au GMDSS/SMDSM, qui renvoie un
signal particulier qui se traduit su l'écran du radar par 12 "bips" les uns derrière les autres).

quant à l'Erika, ... son problème n'a pas été celui de la veille radar, ni d'une collision, mais de l'app^t du gain qui fai travailler
trop longtemps un bateau trop mal entretenu structurellement. Un navire de commerce a, relativement, la peau beaucoup plus
fine qu'une embarcation de plaisance.

Pour le reste, bien d'accord.

ouvrez l'oeil

JF Perrouty

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°84594

j'ai même trouvé au mer-veille une application insolite mais très utile. il fonctionne très bien en répétiteur d'appel
iridium. très utile surtout lorsque l'on est en solo (l'alarme du mer-veille est nettement plus efficace que le bruiteur du
motorola).

Anonyme (non vérifié)
réponse n°84633

Damien,
Pour l'Erika je plaisantais ! Si un plaisancier suffit pour percer une tôle de cargo, le bateau n'arrivera même pas à sortir du
port. Et le plaisancier couleur de cargo, ... je ne donne pas cher de sa peau !
Pour l'écho"émis" par le cargo je me suis effectivement mal exprimé. Inconvénient des forums ou on tape "au kilomètre"
sans se relire. Par définition, un écho ne peut être généré que par une réflexion d'impulsion.
Quant à la morale de l'Erika, bien d'accord. Et hélas, ce n'est pas près de s'arrêter.
Et... je me commande un Activ'écho pour l'été prochain. Cà facilitera le sommeil du solitaire que je suis.
Bon vent, bon vent, bon vent (tiens, y'a d'l'écho !)

Hors ligne
Cap Camarat (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°84637

Le merveille ou equivalent apporte un complement de sécurté
La nuit lors d'un quart par beau temps , l'économie d'energie est necessaire, l'homme de quart est en veille , le detecteur amene
un complément , le jour la veille n'est pas constante par beau temps , là aussi le detecteur amène un peu de sécurité
jnc

Hors ligne
DYNAMIQUE 52 SL (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°84666

Merci pour vos infos, le Mer Veille a maintenant un 1401ème client (chiffre donné sur le site du fabricant). Amitiés.

Hors ligne
FIRST 35
Inscrit forum
réponse n°84849

Je suis aussi équpé d'un Mer Veille depuis l'année dernière et je ne l'ai à ce jour expérimenté qu'en Manche ou son intérêt est
sans doute moindre que dans d'autres régions car compte tenu du trafic qui y règne il est quasiment en permanence en train de
détecter quelque chose. Et en plus hein!, si on n'exerce pas une veille attentive dans cette région ou est ce qu'on va la
faire???? Je pense donc que quand je vais aller trainer ma quille un peu plus loin ce sera un outil trés interessant.Par contre j'ai
trouvé que le buzzeur est un petit peu faiblard surtout quand on est dehors et que cela brasse pas mal. Existe t-il un moyen
d'augmenter le volume sonore???????? ou alors peut être que je suis 'dur de la feuille'.

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90451

Attention à ne pas dire des choses erronées. Je possède les 2 appareils à bord, le Mer Veille qui m'a dispensé maintes fois
de mettre mon radar en veille, et le radar AIS. Celui-ci ne détecte pas les VHF ASN comme vous le dîtes mais seulement les
transpondeurs dont sont équipés les bateaux d'un certain tonnage, militaires et tous les bateaux avec passagers. Ces
transpondeurs dont sont équipés ces bateaux servent de réemetteur pour les signaux de votre VHF ASN et permettent
d'accroître la portée de ces signaux jusqu'à leur réception à terre par un sémaphore en cas de détresse. Le radar AIS
consomme quelques mA mais nécessite une antenne VHF distincte de celle de la VHF ASN ou non du bord. Pour ma part j' ai
installé une antenne de 6db dans le portique arrière (elle peut servir d'antenne de secours en cas de démattage) et cela me
permet de détecter les bateaux jusqu'à plus de 40M donc à une distance largement suffisante. En général je positionne
l'alarme à une distance de 8M. Ce radar AIS permet de connaître le nom des bateaux rencontrés, leur cap, leur vitesse, de
les visualiser à l'écran de connaître également leur code MMSI et ainsi de pouvoir rentrer en contact direct avec eux en
appel VHF ASN ( Ils en sont parfois surpris). Pour nous ces deux appareils qu'on peut considérer comme complémentaires nous
sont d'un grand secours lors de nos navigation car on s'aperçoit que de plus en plus de cargos ne mettent pas leur radar en
marche même de nuit car souvent leur radar est loué, donc le prix est fonction du nombre d'heures de fonctionnement !!!!

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90454

bonjour,

les navires qui doivent disposer d'un AIS sont décrits, pour la France, dans la division 221 (lien ci dessous), il s'agit de tous les
navires à passagers et des navires de charge de plus de 300 ou 500 unités de jauge brute, selon les cas (page 393 de la
division 221).

une version simplifiée des émetteurs AIS doit être sous peu disponible, et non obligatoire. La VHF ASN n'est en aucun cas un
émetteur AIS; les éléments MMSI et position ne peuvent être transmis que volontairement. A ma connaissance le relais des
informations AIS n'est assuré que par les VHF ASN (DSC) de classe A et non par les classe D dont disposent en général les
navires de plaisance de moins de 24m.

les aides apportées à la veille par les récepteurs AIS, détecteurs de radar et transpondeurs sont indéniables, surtout par
mauvaise visibilité; par beau temps la veille optique et un compas de relèvement sont largement suffisants et évitent au veilleur
d'être trop absorbé par la contemplation d'un ou plusieurs écrans.

bonnes navigations

JF Perrouty

http://www.mer.equipement.gouv.fr/securite/01_reglementation/03_textes_navires/fichier_pdf/divisions/volume_2/d221_(28-06-06).pdf

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90455

Bonjour à tous,

Ce fil est très intéressant. Mais je suis un peu largué (et sans doute plusieurs lecteurs avec moi) à cause la profusion des sigles :
AIS, TCAS, SART, GMDSS, SMDSM, RADR, VHF, DCS, ASN, CQFD, MMSI, DSC, HTTP. Certains sont bien connus, d?autes
beaucoup moins. Par exemple VHF, je connais, mais ça se complique en VHF ASN, et encore mieux en VHF ASN (DSC).

Alors, les ceusses qui employez des sigles, soyez sympa s?il vous plaît, tout le monde n?a pas vos connaissances. Je vous
suggère donc, à chaque fois que vous utilisez un sigle « exotique », de le traduire en français, voire de donner quelques
explications simples. Sinon le fil restera réservé aux spécialistes, ce qui serait dommage vu la qualité évidente des
interventions. Merci d?avance !

Amitiés.

Bernard

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90457

bonsoir,

touché, comme on dit en escrime, et en anglais.

pour commencer:ASN (appel sélectif numérique) est la traduction française de DSC (digital selective call), dispositif adapté aux
E/R (emetteurs récepteurs) VHF (very high frequency) ou HF/MF (high frequency/medium frequency, souvent désignés par le
sigle de la modulation employée en phonie par ces appareils, la bande latérale unique ou BLU, SSB ou single side band en
anglais) utilisées par le SMDSM (système mondial de détresse et de sécurité maritime, global maritime distress and safety system
ou GMDSS en anglais. Ces systèmes fonctionnent sur le canal 70 en VHF radiomaritime et sur des fréquences particulières en
HF/MF. au lieu de l'indicatif radio utilisé en phonie, le navire est identifié en ASN par son MMSI (maritime mobile service identity,
suite de 9 chiffres propres à chaque navire enregistré).

AIS: AUTOMATIC INFORMATION SYSTEM, décrit entre autres dans le lien de monmessage précédent.

SART: Search and rescue transponder, transpondeur radar dans la bande des 9 GHz, réemet un signal particulier, visible sur
l'écran d'un radar dont il reçoit le signal; ce matériel est obligatoire à bord des navires astreints au SMDSM (la plupart des
navires professionnels). le transpondeur radar "simple", ou "renforçateur d'écho" est une variante de ce matériel, qui ne fait
que renvoyer un écho fort, sans signaler de détresse.

assez pour aujourd'hui

bonnes navigations

JF Perrouty

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90637

Aux utilisateurs de Mer Veille

Quelle est la qualité et la portée dune balise Mer Veille ?

Derodas

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°90639

A vue (de beau temps), ce qui laisse environ dix minutes pour réagir, mais attention certains bateaux ne mettent pas leur radar,
je parle d'expérience. Mon MerVeille est à l'intérieur du bateau au plafond, c'est plus pratique à installer, cà semble être la règle
générale et bien suffisant, mais rien n'empêche de le mettre à l'extérieur plus haut, mais pas trop çà ne servirait à rien.

Hors ligne
SUN FIZZ
Inscrit forum
réponse n°90646

Bonjour,
J'ai installé l'antenne de mon détecteur, sur le portique supportant les panneaux solaire. Soit à 3m environ au dessus de l'eau.En
règlant la sensibilité au minimun, les bateaux sont détectés avant d'apparaitre sur l'horizon, ce qui permet de savoir de quel coté
l'ennemie arrive. Le boitier est fixé sur le haut de la cloison tribord de la descente, protégé par le panneau, même lorsque celui-ci
est ouvert. Cette position permet de le visualiser aussi bien de l'intérieur que du cockpit. Je navigue souvent en solitaire, c'est
vraiment un +
Alan

Hors ligne
COMPASS ANGELO LAVRANOS
Inscrit forum
réponse n°90653

Bon et dans tout ca vous avez oublié le plus important. c'est le radar ARPA.
J'ai effectué ma derniére traversée Athénes Alexandrie sur un motor yacht de 28metres équipé d'un tel systeme. quel confort.
vous voyez tous les echos, vous pouvez d'un clic connaitre leur course et leur vitesse et de plus l'ordi couplé au Radar vous
indique le risque de collision. je suis sur qu'un voilier a du etre étonné de me voir manoeuvrer de nuit pour l'éviter longtemps à
l'avance. ma vitesse était de 22 noeuds, et la portée du radar de 24 miles. je peux vous dire que ca va vite, surtout avec les
autres cargos qui eux filent a 20 - 25 noeuds.

Capt Eric

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°90654

ksekseksa ARPA ? çà tient dans mon voilier d'à peine plus de 28 pieds ( ben oui on chausse petit )

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°90655

Ahaaa... L'arpa c'est bien chouette!!!!

Sur des bateaux de bonne taille, on en avait deux grands comme des télés "home cinéma" et une fonction de suivi pour 30
bateaux. Repérage du cap, de la vitesse et même de l'heure de collision Clin l'antenne radar "normale" installer d'autres antennes couplées au radar rien que pour cette fonction.

Le prix en revanche est un peu dissuasif...

José sur Amuitz.

http://sextan.com/rubrique.php3?id_rubrique=49

http://furuno.fr/produits/radars/M1832

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90658

bonsoir,

ARPA: automatic radar plotting aid. Fonction de calcul couplée à un radar qui permet de calculer les élèments route (et non
course, qui est l'équivalent anglais), vitesse et CPA (closest point of approach, distance minimum de passage; la collision se
produit si le CPA est nul, et le reste malgré les manoeuvres éventuellement effectuées) des navires détectés.

celà ne nécessite aucune antenne supplémentaire, mais un radar ayant une antenne assez grande pour avoir une bonne
discrimination en azimut; en première approximation les antennes sous radôme sont un peu justes pour cette fonction.l'ARPA
(ou plutôt le mini ARPA disponible sur les radars de plaisance habituels, car l'ARPA homologué professionnel doit répondre à des
critères sévères de performance et de présentation en général réservés aux plus de 20 ou 25m) a pour avantage principal de
faire gagner du temps dans l'évaluation des situations dangereuses, surtout si l'on se trouve en présence de nombreux navires.

C'est l'AIS qui fonctionne en VHF et nécessite une antenne supplémentaire.

bons vents à tous

JF Perrouty

Anonyme (non vérifié)
réponse n°90660

Bonjour Damien-jfp,

Un grand merci pour lexplication des sigles. Très sympa.´Bravo.

Amicalement.

Bernard

Hors ligne
ENDURANCE 35 KETCH (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°110877

de tout cela il ressort que les: MER VEILLE et AIS ne détectent que les navires qui ont le matériel correspondant, et
branché, c'est à dire une partie de ce qui flotte, alors que le radar lui détecte tout ce qui flotte.CQFD y a pas photo!

Hors ligne
ENDURANCE 35 KETCH (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°110878

de tout cela il ressort que les: MER VEILLE et AIS ne détectent que les navires qui ont le matériel correspondant, et
branché, c'est à dire une partie de ce qui flotte, alors que le radar lui détecte tout ce qui flotte.CQFD y a pas photo!

Le site de la Grande Croisière...