Laisser son bateau à Trinidad

472 lectures / 4 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Catamaran Foutaine Pajot Belize (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2014
Laisser son bateau à Trinidad
sujet n°127605

Bonjour, coincés à Marie Galante par le confinement, je cherche néanmoins un endroit où laisser mon cata pour rentrer en France à la fin de cette crise. Pour moi, Trinidad paraissait le plus sûr pour son absence de cyclone mais, en discutant avec les autres marins confinés, j'ai appris que l'humidité était telle à Trinidad que l'intérieur du bateau était complètement moisi, parfois de façon irrécupérable (tissus, vaigrages, etc) . Quelqu'un a t'il l'expérience de cet endroit et faut il choisir plutôt Grenade ou Cariacou?

Merci pour vos retours.

Tags: 
Trinidad Humidité
Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°288169

J'ai laissé le mien il y a quelques années, et en effet après un séjour de quelques mois il y avait beaucoup de moisissure à l'intérieur, de la corrosion un peu partout avec des pannes multiples dès la mise à l'eau (pilote, câbles de commande moteur, etc.), et une invasion de fourmis. Rien d'irrémédiable, mais il a fallu plusieurs jours pour tout remettre en ordre de marche. Les climatiseurs loués en principe par Peake n'étaient pas disponibles sauf à l'achat. A la réflexion, ça aurait valu la peine, quitte à revendre l'appareil plus tard. Il y a aussi la possibilité de faire complètement envelopper le bateau d'un emballage plastique, mais je ne sais pas si cela ne favorise pas la condensation dessous.

A Grenade, j'ai aussi séjourné à Grenada Marine, où je n'ai pas eu ce problème, mais une densité élevée de moustiques, un problème si on reste ou travaille sur le bateau : il y a quand même le risque de dengue, entre autres.

Le chantier de Cariacou est près d'une mangrove donc les moustiques ne doivent pas être loin, là aussi, mais je n'y suis pas encore allé. C'est dans mes projets proches quand le confinement sera levé, mais juste pour carénage.

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2010
réponse n°288180

Ce que disent les voisins marins confinés de Filoubus sur les moisissures lors de l'hivernage à Trinidad n'est pas entièrement faux mais en grande partie évitable !

Le climat est très humide (proximité de la ZIC), de plus la zone où se situe les chantiers est peu ventée (un bon point en période cyclonique), il y fait chaud !

Selon mon expérience, toute négligence lorsqu'on laisse le bateau au printemps se paie cash au retour.

Notre bateau a hiverné 5 fois à Chaguaramas chez Power Boats (Peake et Coral Cove les 2 autres chantiers sont à quelques centaines de mètres mêmes conditions météo), la première année, mes bosses de ris étaient lovées ensemble au pieds du mat, rétention d'eau : vert ! de même que mes lignes de vie textiles laissées à plat pont.

Nous n'avions pas rincé à l'eau douce les pare battages ni les coffres (pas aérés) les renfermant : de la moisissure noirâtre, facilement enlevée avec une éponge trempée dans un liquide javellisé, cela aurait été plus dramatique sur du skaï ou du tissu.

Depuis, rinçage à grande eau de tout, pas de bouts à l'extérieur pouvant retenir de l'eau, nettoyage sérieux de l'intérieur avec un produit anti moisissure. Mon bateau est légèrement aéré par des '' champignons'' et je n'ai aucune moisissure à mon retour. Il en était de même pour les bateaux alentours, pour la plupart des habitués de l'hivernage en zone humide (j'ai hiverné aussi dans le Rio Dulce, les conditions de chaleur humide étaient comparables).

En résumé, selon l'état dans lequel on laisse son bateau, il sera clean ou noir au retour !

Hors ligne
Océanis 37 (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2010
réponse n°288188

Bonjour, nous avons laissé notre Océanis 37 chez Peake sur  ber le 18 février avant de rentrer en France juste à temps.  Avant de quitter Chaguaramas,  GRAND nettoyage de TOUT, intérieur comme extérieur, à l'eau douce puis au vinaigre cristal de ménage à l'intérieur . Ensuite la pose de multiples déshumidificateurs à l'intérieur (au moins 6) qui sont vidés et  rechargés en produit tous les 15 jours par un gars de chez Peake ($60 US/mois).   Nous gardons les doigts croissés que cette solution s'averera efficace et espérons pouvoir retourner fin mai/début juin pour poursuivre notre route. 

Le site de la Grande Croisière...