Mouillage en catamaran

7082 lectures / 31 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
Mouillage en catamaran
sujet n°108449
De l'excellent fil consacré au mouillage (lien ci-dessous) je retiens de nombreux enseignements qui s'appliquent autant aux multicoques qu'aux monocoques : la nécessité d'un bout amortisseur ; l'intérêt du câblot en cas de grande profondeur et surtout de vent fort avec houle, tout cela étayé par études théoriques, schémas et tableurs ; les moyens de limitation des mouvements du bateau (essuie-glace) ; la problématique de la pièce de jonction chaîne-ancre ; celle de la liaison chaîne-câblot ; les différentes qualités de chaîne, diamètre et grade entre autres.
L'application au catamaran a été effleurée dans ce fil pour dire qu'il faudrait en ouvir un autre spécifique sur le forum multicoques, voilà donc qui est fait.
Le catamaran de croisière a quelques particularités qui peuvent faciliter le mouillage :
  • la double étrave permet le montage d'une large patte d'oie qui limite le louvoyage et fait déjà office d'amortisseur
  • la situation de la baille à mouillage en pied de mât rend moins sensible le problème du poids de chaîne à l'avant
  • la place disponible à l'avant rend les manoeuvres plus aisées
  • le faible tirant d'eau autorise le mouillage à faible profondeur
En revanche les distances peuvent être un handicap : entre le poste de barre et la plage avant, entre le guindeau et le davier, notamment, ce qui peut poser des problèmes en équipage réduit.
Il y a en outre certaines questions spécifiques pour lesquelles j'aimerais un partage d'expérience :
  • la ligne de mouillage devant obligatoirement revenir sur les étraves, comment gère-t-on les liaisons successives d'un mouillage mixte : chaîne-bout, bout-patte d'oie ?
  • est-il possible de réaliser un montage analogue au bout d'amortissage à plat-pont en faisant revenir (mais comment ?) le bout vers l'arrière du bateau comme cela est conseillé sur monocoque ?
  • peut-on imaginer un amortisseur en patte d'oie à longueur réglable, ce qui ne ferait qu'une jonction chaîne-bout ?
  • comment transposer les résultats des calculs des tableurs d'Alain Fraysse et de Thoè aux catamarans, ou une simple saisie du maître-bau suffit-elle pour estimer le fardage et les paramètres de la ligne de mouillage (en mixte surtout) ?
Si les intervenants du fil cité veulent bien apporter leurs lumières à ces questions (et à toutes celles qui viendront), leurs contributions sont bienvenues, ainsi que les expériences des navigateurs sur catamaran.
Merci à tous.

http://stw.fr/forumstw/quest_answers.cfm?quest_id=48188&st_row=91&rep_st_row=1&topic_id=22

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236330

 salut Shrubb
ne comptes pas sur moi pour les calculs.... je laisse cela aux Ingénieurs et leurs calculs !
pour mon experience, spade 30kg, 100m de chaine de 10, patte d'oie textile de 6m (largeur du cata 7m), mouillage en moyenne de 30-40m chaine, mini 25m (meme avec 2m d'eau)maxi 60m et 50nds de vent en baie abritée.
j'évite les herbiers, la spade n'accrochant vraiment pas.... 
voici ma petite experience de 6 mois de mouillages de Lorient à Arbatax
stef

http://misterhappy-catamaran.blogspot.fr

Hors ligne
CATAMARAN AIKANE 56
Inscrit forum
réponse n°236332

 Bonjour à tous,

Pour ma part sur un cata 17 pour 15t en pleine charge : 80 de chaine de 12calibrée + cablot en cas de nécessité avec barbotin mixte chaine cablot, ancre principale ROCNA de 32 kg + secondaire delta 25 Kg.Jusqu' à ce jour je n'ai pas utilisé de cablot ( vent max rencontré dans mouillage mer plate 45nds. Reste toujours effectivement le problème délicat liaison chaine ancre avec émérillon adéquat que je change tous les trois ans par précaution ( 95% du temps en mouillage forain).L 'Autre liaison: épissure.Effectivement dans le cas d'utilisation du cablot quid de la patte d'oie? 

GUINDEAU : contact moteur du guindeau dans baille à mouillage et derrière la barre. En couple le barreur remonte le mouillage guidé par l'équipier d'avant qui n'a qu'un rôle de communication uniquement par geste tout en étant éloigné du guindeau et de l'ancre lorsque celle-ci est sortie de l'eau.
Pour le reste je suis comme vous et serais curieux d'obtenir des informations.
J'ai pu remarquer que dans 40nds en rafales, 2,5m d'eau, 45m de chaine (impossible d'en mettre plus) le cablot devenait intéressant car l'ensemble de la chaine était tendu et seul l'ancre travaillait (dans les rafales) et ceci sans houle.
Mêmes conditions avec empenellage : nette amélioration mais la solution de la patte d'oie réglable en plus semble être la meilleure.(Si la patte d'oie lâche reste toujours la chaine.J'ai pour ma part commencé à bricoler une deuxième patte d'oie pour le mauvais temps mais fastidieux à mettre en place, je ne l'ai jamais utilisé.
bien à vous

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236339

 un petit truc pour rajouter un poids amortisseur, je vide un peu (beaucoup)+ de chaine apres avoir fixé la patte d'oie.
jamais affourcher ou empelener, pas eu besoin et pas trop envie de me compliquer la vie si depart d'urgence necessaire.
pour l'instant j'ai la jonction de l'ex proprio... qui a pas mal de mouillages dans la vue mais comment se rendre compte de son état ?

Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°236342

Bjr , surtout pas de systême genre manille pour la jonction patte d oie/chaine , si tu dérapes et dois vite partir , trop long et risque que le manillion soit courbé , main de fer ok . Patte d oie reglable qui est fixé sur un taquet a chaque étrave , patte d oie que l on retire pour la nav . cata 40 pieds , 50 m de chaime et cablot , on a tj mis que la chaine , que du mouillage entre la France Bresil Antilles et la polynesie

Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°236354

De ces premières interventions ressort que le mouillage tout chaîne est la règle, avec au maximum 60 m, parfois empennelé mais pas d'usage du câblot même s'il existe à bord.
C'est aussi mon cas, j'ai empennelé une fois à 3 ancres pour la saison cyclonique, pas de câblot. Pour fixer la patte d'oie sur la chaîne j'ai un gros mousqueton, taille maxi pouvant passer dans un maillon.

Cela dit, nous serons d'accord pour les conditions habituelles des mouillages. Le problème est de pouvoir affronter des conditions d'exception non prévues, type coup de vent à 60 noeuds avec rafales encore supérieures comme décrites par Thoè dans le fil Mouillage. C'est là qu'un système d'amortisseur, et un allongement du mouillage non par chaîne mais par câblot (cf. les démonstrations d'A. Fraysse) sont indispensables et doivent être prévus d'avance.

Pour la liaison chaîne-bout, faites-vous confiance à une épissure, pensez-vous applicable le noeud de bosse avec ses variantes ou encore l'oeil épissé avec mousqueton, manille ou tout ce qu'on veut...?
Comment se présente le système de patte d'oie réglable de tropicat ? Pour ma part je verrais assez bien un allongement de la patte d'oie par une amarre polyamide passée en double sur chaque bras (erse épissée à chaque bout sur la mienne) et frappée sur chaque taquet d'étrave : pas de câblot supplémentaire à prévoir et pose hyper-simple et facile à défaire dans l'urgence. Le point crucial est alors la liaison chaîne-patte d'oie qui supporte tous les efforts de la ligne de mouillage : s'il est correct en usage courant, il faut qu'il soit à toute épreuve dans des conditions dures, d'autant que dans ce cas de figure on a filé la chaîne qui n'est plus reliée au bateau.

Hors ligne
CATANA 411 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°236387
Shrubb a écrit :
De l'excellent fil consacré au mouillage (lien ci-dessous) je retiens de nombreux enseignements qui s'appliquent autant aux multicoques qu'aux monocoques : la nécessité d'un bout amortisseur ; l'intérêt du câblot en cas de grande profondeur et surtout de vent fort avec houle, tout cela étayé par études théoriques, schémas et tableurs ; les moyens de limitation des mouvements du bateau (essuie-glace) ; la problématique de la pièce d

 Bonjour à tous ! Pour mon cata, (Catana 411 ), 50m de chaîne de 10 + 60m de câblot de 16 (squareline, tresse section carrée) + ancre Delta 20 kg + guingeau barbotin et poupée. Ancre CQR de 20 kg en secours sous poutre mât.
- ancre à poste sur davier, sur poutre. Toile sur trampoline pour éviter la prise des maillons dans mailles filet.
- patte d'oie avec mousqueton (abandon de la "main de fer" car le petit piston se bloquait). En cas de mouillage libre avec câblot (au-dessus de 10m de fond) j'utilise un bout avec boucle assuré avec un noeud de bosse sur le câblot.
- Utilisation du mouillage avec câblot surtout dans les ports avec cul à quai.
- liaison chaîne/câblot par épissure d'environ 20 cm.
- commande guindeau avec compteur de chaîne à la barre et aussi par télécommande filiaire à l'avant.
- j'ai été stupéfait par la tenue du squareline dans le barbotin ! Il faut cependant être présent et parfois aider pour la remontée du câblot.
- En général je remonte l'ancre à l'avant avec la commande filiaire en faisant, comme Jobick, le sémaphore pour le barreur !
Cdlt

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236396

 qui a deja essayé de rajouter un poids (une gueuse) sur la chaine pour amortir un poil de + ? moi, je relache une hauteur d'eau de chaine en + entre le davier et la patte d'oie si les conditions ne sont pas sures.... qd la chaine se tend, le poids de la chaine en + joue un peu ce rôle de gueuse....
autre question : quelle marque ou ref pour ce genre de jonction ancre / chaine (PJ) ? il y en a tellement sur le marché....
merci stef

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°236402

 voila pourquoi il faut se mefier de cette attache  fixe , 

http://www.stw.fr/forumSTW/photo/grande/ans_ph_1_153313_g.jpg

Hors ligne
CATAMARAN
Inscrit forum
réponse n°236404
Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236405

 merci catak9, je viens juste de lire ce post.... brrrr ca fait froid dans le dos...!
je vais faire comme shrubb, une manille Lyre acier costaud 8.8 à priori (si je trouve) fera l'affaire.... 
stef

Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°236413

bjr , j aime pas les mamilles , trop long a défaire au cas ou il faut vite partir et risque que le manillon se torde , la impossible de retirer la maille ; main de fer , jamais eue de souci avec le piston qui d ailleur sert a rien ....
laision ancre chaine avec un manille galva off course et tu coupes l oreille

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236415
Tropicat a écrit :
bjr , j aime pas les mamilles , trop long a défaire au cas ou il faut vite partir et risque que le manillon se torde , la impossible de retirer la maille ; main de fer , jamais eue de souci avec le piston qui d ailleur sert a rien ....
laision ancre chaine avec un manille galva off course et tu coupes l oreille

 salut Pascal,
oui penser à couper l'oreille, et j'ai la meuleuse si besoin...

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236422

 meuler (pour limiter risque d'accroche) au lieu de couper si effectivement l'oreille sert de blocage.... mais je prefere bloquer à la Loctite ou epoxy...
stef

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°236451

Je prends le fil bien en retard, c'est le pb quand on navigue loin des bornes wifi.
Première constatation , il va falloir que j'aille voir mon psy : j'ai la plus petite..... longueur de chaine : 30 m de chaine de 10 avec du cablot de 18 reliés par une épissure que je refais tous les 2 ans environ (les torons s'usent dans le barbotin). Ceci pour un cata d'une quarantaine de pieds, pesant 6 tonnes et avec fardage limité.... (j'ai quand même fait des concessions pour la longueur de chaine, car j'ai commencé à naviguer sur des catas anglais, 5 m de chaine et du cablot et cela tenait !)
AMHA, les pb des catas au mouillage dans la brise sont plus liés au fardage qu'au poids lors des rappels. Autant l'inertie d'un mono va solliciter la ligne de mouillage lors des évitages, autant pour un cata, le fardage latéral des coques et superstructures, lors de l'évitage sous rafales erratiques ou le Cx si le vent est stable sont prédominants. En résumé, un cata à cabine profilée, ou sans avancée de toit aura moins de soucis.
Autre détail, je ne castre pas l'oreille de la manille de liaison ancre chaine, je l'utilise pour assurer le manillon avec du fil de fer, c'est peut être freudien  : dois je prendre un deuxième RV chez le psy ?

Envoyé du pays des rastas, cool my friend !

Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°236454

Slt didier , un " lerouge " un simple grappin suffit , leger et peu de prise au vent , lol


Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°236455

Slt didier , un " lerouge " un simple grappin suffit , leger et peu de prise au vent , lol 


Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236461
Didierc a écrit :
Je prends le fil .... (j'ai quand même fait des concessions pour la longueur de chaine, car j'ai commencé à naviguer sur des catas anglais, 5 m de chaine et du cablot et cela tenait !)

Envoyé du pays des rastas, cool my friend !

 qu'est ce que j'aimerais n'avoir que 5 m de chaine+ cablot.... ! pour l'instant, je débute et c'est vrai que la chaine me rassure mais certainement une fausse idée.
d'autre part, elle est deja sur le cata, je vais donc la racourcir au fil de son usure...

Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°236471
Didierc a écrit :
 j'ai la plus petite..... longueur de chaine : 30 m de chaine de 10 avec du cablot de 18 reliés par une épissure que je refais tous les 2 ans environ (les torons s'usent dans le barbotin).

 Salut Didier,
En dehors des implications psychanalytiques...
Comment gères-tu la liaison câblot-bateau ? Où est la patte d'oie dans tout ça...?
Si ton épissure s'use, c'est que tu l'emploies souvent, pas de problème entre tes révisions de 2 ans ? La confiance dans l'épissure câblot-chaîne, c'est une question centrale...

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°236478
Didierc a écrit :
Je prends le fil bien en retard,...
Autre détail, je ne castre pas l'oreille de la manille de liaison ancre chaine, je l'utilise pour assurer le manillon avec du fil de fer, c'est peut être freudien  : dois je prendre un deuxième RV chez le psy ?

Envoyé du pays des rastas, cool my friend !

 en général, j'utilise un collier serflex afin de bloquer les manilles.... dès que ca cède , ca part, et c'est donc + facile à verifier régulièrement (je m'étais fait avoir par du "fer de fil" coupé mais resté à poste...)

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°236483

L'intérêt d'une chaine longue est l'absence de liaison chaine-cablot qui pose pb au passage de l'écubier, mais aussi lors de mouillages sur fonds un peu agressifs (coralien) ; l'inconvénient c'est le poids et comme l'a fait remarquer Pascal, mon cata est léger et j'essaie de rester dans cette philosophie.
J'ai une patte d'oie d'environ 6-7 m (par bras) avec un mousqueton que je frappe dans les derniers maillons de la chaine si le fond et le vent sont raisonnables. Si je dois la frapper sur le cablot je réalise, avec une garcette de 8 mm, un noeud de Prusik (c'est un noeud autobloquant utilisé en alpinisme) et je frappe le mousqueton dessus.
@ Mr Happy : merci pour le tuyau du serflex sur le manillon , car mon fil de fer est en inox et cela me turlipinait côté effet galavanique avec ma manille galva.
Comme je mouille fréquemment, l'épissure chaine - cablot a tendance à s'effilocher en surface : est-ce grave côté resistance, je ne sais pas, mais quand j'en suis assez agacé, je coupe et je refais une jolie épissure (d'une longueur correspondant à environ 10 maillons de chaine), maintenat que je suis au point, cela me demande à peine une heure.

Hors ligne
CATAMARAN LAGOON 380
Membre cotisant
Cotisant depuis 2011
réponse n°242713

Bonjour,si je peux me permettre une petite remarque:Didier parle d'une manille galva...attention!!! car la charge de rupture est très faible:1300kg pour du 10 et 2000 pour du 12 contre 4à6 tonnes pour de l'inox (la chaine de 10 prend 5 tonnes).Idem pour la main de fer...1000kg,et en wichard(j'ai essayé, 2 au tapis). J'ai opté pour un mousqueton pompier en 10 (le 12 ne passe pas dans les maillons de la chaine de 10) rupture 2600kg.Et j'ai pour le pire la manille de mouillage: 5O tonnes parait-il.
Voilà, pour mon expèrience:4 ans  dans les Caraibes jusqu'à Panama, tout au mouillage et 3 ans en Méditerranée.Avec un lagoon 380,une Brake MPI 24 kg, 60 m de chaine de 10, 110m de bout polyamide (jamais utilisé) jonction épissure 30cm.
Toujours mini 30m de chaine.Dans les mauvais coups 40 à45N les 60m.Quand le fond est mauvais j'empennelle avec ma FOB HP 20kg que je colle derrière la brake avec 3 m de chaine, jamais bougé !
J'ai eu aussi une kobra de 25kg qui tenait parfaitement et que j'ai cédé a un copain ayant fini 2 fois sur le corail(heureusement pour lui avec un OVNI alu) avec une CQR...surnommée "celle qui ripe" par beaucoup qui voyagent loin.
Pour info j'ai monté un guindeau plus puissant dés le départ et je dispose d'une ancre légère Fortress FX 23 que je n'ai utilisé qu'en mouillage AR.

Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°242723

Bjr , main de fer wichard pour chaine de 10 , charge de travail 720 kl , rupture 2400 kl

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°242725

Vaste débat que celui de la résistance des manilles galva ou inox.....
Je pense que c'est lié à la qualité de l'acier et que parfois certaines manilles "à pas cher" sont faites d'acier à ferrer les ânes...
Avec une chaine de 10, il faut une manille de 12 et j'en ai trouvé avec des charges de ruptures plus élevées que la chaine.
L'inox crée avec l'acier galvanisé un couple qui se traduit (à la longue, voire la très longue...) par une perte de matière de la partie galva, pas rassurant !

Dans un fil de 2012 (voir lien) ce tableau était cité  :

un exemple chez Mennens

inox axe 10mm : cmu 0.6x 5 = 3t charge de rupture,
galva axe 10mm : cmu 0.75x6 = 4.5t cdr

axe 22 inox : 3t x 5 = 15t cdr
axe 22 galva green pin : 4.75 x 6 = 28t cdr

voir aussi le catalogue crosby : thecrosbygroup.com

Moi aussi, j'ai été très déçu par la main de fer Wichard, après un mois de mouillage, elle était complètement twistée !

http://www.stw.fr/forumstw/quest_answers.cfm?quest_id=42337&st_row=1&rep_st_row=11&topic_id=22

Hors ligne
CATANA 40
Inscrit forum
réponse n°242726

Bjr , on a du mal des fois a comprendre résistance indiqué , en 7 ans la main de fer et tj utilisé et avec satisfaction

Hors ligne
CATAMARAN FLICA
Inscrit forum
réponse n°254322

 Bonjour,
je viens de tout lire et je n'ai pas vu de reponse a la question avec le cablot on fait quoi?
une proposition venue de l'experience en tri de 12 m et 7 m de large aux usa, caraubes et maintenant cata de 6,5 de large.
quand on a mis la distance suffisante, on met un bout de 5 a 6 m sur une coque et frappé avec cabestan sur le cablot. on prend le mou derriere le point d'attache du cablot et o le frappe sur le taquet de l'autre coque puis on detache le cablot.
c'est simple et si on a besoin d'en remettre soit on defait le cabestan mais faut tirer soit on jette le bout court a l'eau bien sur apres avoir preparé du mou sur le cablot et frappé un autre bout et retour au probleme precedent. facile quand le  vent se dechaine au milieu de la nuit.
bon vent

Hors ligne
ALOA 27 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°258226
Sulamm a écrit :
 Bonjour,
je viens de tout lire et je n'ai pas vu de reponse a la question avec le cablot on fait quoi?
une proposition venue de l'experience en tri de 12 m et 7 m de large aux usa, caraubes et maintenant cata de 6,5 de large.
quand on a mis la distance suffisante, on met un bout de 5 a 6 m sur une coque et frappé avec cabestan sur le cablot. on prend le mou derriere le point d'attache du cablot et o le frappe sur le taquet de l'autre coque puis on detache le cablot.
c'est simple et si on a besoin d'en remettre soit on defait le cabestan mais faut tirer soit on jette le bout court a l'eau bien sur apres avoir preparé du mou sur le cablot et frappé un autre bout et retour au probleme precedent. facile quand le  vent se dechaine au milieu de la nuit.
bon vent

 Désolé, j'arrive pas à comprendre ton montage, Sulamm, un dessin ?

Hors ligne
CATAMARAN FLICA
Inscrit forum
réponse n°258238

 L'idee de base est de desoladiriser la ligne de mouillage et la patte d'oie.
en particulier eviter les mains de fer qui obligent a reprendre le mouillage pour les defaire. On se sert donc de
1 la ligne de mouillage elle meme (sauf si chaine seule) pour un cote de la patte d'oie
2 un bout frappe sur la ligne de mouillage avec un noeud de cabestan.
si on a besoin de rajouter de la longueur sans avoir a remonter quelques metres de mouillage on fait
1 larguer le bout
2 laisser filer quelques metres de mouillage et on revient au probleme precedent.
si le mouillage est en chaine, regrettable sur un multicoque a cause du poids, on frapoe deux bouts.
experimente environ une douzaine de fois aux caraibes, recemment deux fois en esoagne et portugal.
ps je n'avais pas de guindeau a l'epoque et je remontais vers l'ancre a la voile. Avec un guindeau electrique c'est peut etre aussi simple de remonter les quelques metres jusqu'a la main de fer et relacher ensuite, a voir....

Hors ligne
ALOA 27 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°258295

 Merci Sulamm, mais je vais essayer de faire la manip' car je n'arrive toujours pas à comprendre, où alors je me complique la vie...
Je reviendrai en deuxième semaine !
Clin

Hors ligne
Catamaran
Membre cotisant
Cotisant depuis 2007
réponse n°258491

bonjour

pour ma part, plus jamais d'empenellage (un post ci dessus y fait allusion). les 2 seules fois ou je l'ai fait, j'ai dérapé.
désormais, affourchage si besoin. en plus, ca permet une redondance des amarres.

la question qui me reste est comment fixer la patte d'oie au mousqueton? j'ai fait un simple noeud a double entre les 2 bouts de patte d'oie, mais en sachant qu'un noeud réduit la résistance de 70%... et pas moyen non plus de faire 2 noeuds de chaise (boucle trop petite). alors, idéalement faire une épissure, mais mes compétences en mattelotage sont trop limitées.

bon vent

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°258495
100non a écrit :
bonjour

la question qui me reste est comment fixer la patte d'oie au mousqueton? j'ai fait un simple noeud a double entre les 2 bouts de patte d'oie, mais en sachant qu'un noeud réduit la résistance de 70%... et pas moyen non plus de faire 2 noeuds de chaise (boucle trop petite). alors, idéalement faire une épissure, mais mes compétences en mattelotage sont trop limitées.

bon vent

 pour ma part, amarre basique en 16mm achetée à 4€ le kilo (en grèce) avec simple noeud "boucle" + tuyau d'arrosage en protection et mousqueton rapide wichard.
bon, la qualité de l'amarre n'est pas top donc l'an prochain j'ameliorerai... mais le système tient au moins avec des rafales "brutales" de 40nds et ds du vent à 50....
dans une petite crique j'ai experimenté aussi la patte d'oie à l'arrière du cata, sur ancre + amarres, c'est pas mal...
stef

Le site de la Grande Croisière...