Réflecteurs radar: le test vérité publié par le MAIB en Angleterre

504 lectures / 10 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
SWIFT TRAWLER 42 BÉNÉTEAU
Inscrit forum
Réflecteurs radar: le test vérité publié par le MAIB en Angleterre
sujet n°84294
Après la tragédie du voilier Ouzo coulé par le Pride of Bilbao en Manche, les anglais ont décidé de se pencher sur l'efficacité des réflecteurs radars. Leur excellente presse nautique, il n'y a pas photo avec la notre en terme de transparence, de qualité d'info et d'humour,vient de publier le résultat de tests techniques réalisés en labo sur les principaux modèles. Ca fait peur.Autant accrocher une vieille poële à frire rouillée dans le mât pour nous signaler aux passerelles des cargos et autres bateaux MDR. Pour celles et ceux qui lisent l'anglais, voici le lien: http://www.maib.gov.uk/publications/investigation_reports/2007/ouzo.cfm puis ouvrir ce fichier (pdf) :QinetiQ report: Performance Investigation of Marine Radar Reflectors on the Market. On aimerait la même capacité d'investigation que Motorboat ou Practical boat owner chez Neptune, Voiles ou Bateaux. Pour info, le lien du fabricant UK de réflecteurs utilisés par les sauveteurs en mers britanniques:http://www.echomax.co.uk/
Hors ligne
SWIFT TRAWLER 42 BÉNÉTEAU
Inscrit forum
réponse n°102265

Pour les fainéants SourireVoici la conclusion de l'enquête:
Je cite le rapport:
"Conclusions
The following is concluded;
· The Sea-Me is a good example of an active reflector (RTE) exceeding the
requirements of the current and future ISO 8729 at heel/elevation angles of up
to 15˚, it is also very small and light. Drawbacks are that it requires power to
operate (which on a yacht is at a premium), it will only operate at X-Band and
will offer no performance at S-Band.
· The POLARef shows excellence is possible but at a price, technically it just fails
meet current ISO8729 [1] or its replacement [2]. The main drawbacks are it is
very costly at £2000 and its quite heavy at around 5kg. It is currently used as a
radar measurement standard although it could possibly be re-engineering for
commercial production which could reduce the price.
· The Large Tri-Lens performs well especially at larger angles of heel and
elevation, it just falls short of ISO8729 [1] having a peak RCS of 8.5m2 but
otherwise performs well. It is the heaviest reflector supplied for test at 5.5kg
and costs around £300.
· The Echomax 230 narrowly failed to meet ISO8729 during this testing, but
showed good peak and average RCS performance. The reflector is reasonably
priced at £130 and weighs 2.4kg; the main drawback was a RCS drop-off above
an elevation angle of 10˚.
· The Firdell Blipper 210-7 narrowly failed to meet ISO8729 during this testing,
but showed good peak and average RCS performance. The Blipper is priced at
£130 and weighs 1.8kg; the main drawback was a RCS drop-off above an
elevation angle of 10˚.
· The Standard Tri Lens does not meet ISO8729 as the peak RCS was too low at
4m2. However its consistent RCS response outperformed most of the other
reflectors when heeled over beyond 10˚; it is reasonably priced at £130 and
weighs 2.5kg.
· The Plastimo 16? octahedral is inexpensive at £16 and lightweight at 0.65kg
but failed to meet ISO8729 in either tested position. It had reasonable peak and
average performance averaging around 2m2 but had wide nulls which kept its
stated performance level down. Other drawbacks are that its mounting
arrangement is by suspension only (often in an unfavourable position) and
could be subject to damage.
· The Davis Echomaster failed to get close to ISO8729 during this testing. Its peak
RCS is too low at 7.5m2 and its average performance is only 1.75m2. This
reflector is priced at £60 and is lightweight; it can be mounted on a rod as well
as by suspension (in the correct catch-rain position).
· The 4? tube reflector performed very poorly.
· It is concluded that either the active Sea-Me, POLARef and the Standard or
Large Tri-Lens radar reflectors are the best reflectors at heel and elevation
angles of over 10˚." FIN DE CITATION, finis les roupillons en nav de nuit...

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°102266

J'avais lu un artcle dans PBO avec pratiquemment les mêmes engins comparés et j'ai acheté un Sea-Me sur Internet !!!
Ce rapport me conforte dans mon choix !

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°102267

Merci SS à Balder de cette excellente information..

et pour ceux qui ne parlent pas le "Grand Breton", voici une traduction rapide et approximative en (bon?) français de chez nous..

Conclusions ; ?le Sea-Me est un bon exemple d'un réflecteur actif (RTE) excédant les conditions de l?actuel et du futur ISO 8729
a la gite /angles d'altitude de jusqu'à 15˚, il est également très petit et léger. Les inconvénients sont qu'il exige de l?énergie pour
fonctionner (qui sur un yacht est à un coût), il fonctionne seulement à la bande x et ne donne aucun résultat dans la S-Bande. ?

Le POLARef montre que l?excellence est possible mais à un prix, techniquement elle échoue de justesse á l?ISO8729 actuelle [1]
ou son remplacement [2]. L? inconvénient majeur est qu?il est très cher à £2000 et assez lourd à environ 5kg. Il est actuellement
employé comme norme de mesure de radar bien qu?il pourrait probablement être réétudié pour la production commerciale ce qui
pourrait réduire le prix.

? Le grand Tri-Lens est très performant particulièrement à de plus grands angles de gite et d?élévation, il juste fait défaut à
ISO8729 [1] ayant une crête RCS de 8.5m2 mais autrement fonctionne bien. C'est le réflecteur le plus lourd fourni pour l'essai à
5.5kg et le prix autour de £300.

? L'Echomax 230 échoue de très peu á l? ISO8729 pendant cet essai, mais montre une bonne crête et une performance
moyenne de RCS. Le réflecteur a un prix raisonnable à £130 et pèse 2.4kg ; l'inconvénient principal était une chute de RCS au-
dessus d'un angle d'élévation de 10˚.

? Le Firdell Blipper 210-7 échoue de peu à satisfaire la norme ISO8729 pendant cet essai, mais montre une bonne crête et une
performance moyenne de RCS. Le Blipper coûte £130 et pèse 1.8kg ; l'inconvénient principal était une descente de RCS au-
dessus d'un angle d'altitude de 10˚. ? Le Tri-Lens standard ne répond pas à l?ISO8729 car la crête RCS était trop basse à 4m2.
Cependant sa à réponse conformée de RCS a surpassé la plupart des autres réflecteurs une fois gîtée au delà de 10˚ ; le prix
est raisonnable indiqué à £130 et pèse 2.5kg.

? Le Plastimo 16 ? octaédrique est peu coûteux à £16 et a poids léger à 0.65kg mais n'arrive pas à répondre À l?ISO8729 en l'une
ou l'autre position "TEST". Il a eu une crête raisonnable et l'exécution moyenne faisant la moyenne autour de 2m2 mais il a eu
beaucoup de nuls ce qui réduit son niveau des performances indiqué. D'autres inconvénients sont que son dispositif de support
est par la suspension seulement (souvent en position défavorable) et pourrait être endommagé.

? Le Davis Echomaster n'a pas obtenu l?'ISO8729 pendant cet essai. Sa crête RCS est trop basse à 7.5m2 et sa performance
moyenne est seulement 1.75m2. Ce réflecteur a un prix de £60 et est léger ; il peut être monté sur une tige aussi bien que par
suspension (en position correcte d'attrape-pluie).

? Les 4 ? réflecteur de tube a fonctionné très mal.

? On conclut que les réflecteurs actifs Sea-Me, POLARef et les réflecteurs standard ou large de radar de Tri-Objectif sont les
meilleurs réflecteurs á la gite et aux angles d'élévation de 10˚

Hors ligne
SWIFT TRAWLER 42 BÉNÉTEAU
Inscrit forum
réponse n°102278

Je voudrais juste noter, après cette excellente traduction, que le fameux cône de chez plastimer...de nous a été imposé
pendant des décennies dans l'armement obligatoire à bord en 1ère cat sous réserve de se prendre des amendes ( ça m'est
arrivé à Bonifacio). Et l'on découvre aujourd'hui qu'il ne sert proprement à rien, si ce n'est à vous tomber sur la tête un jour où
ça piaule un peu plus et que la drisse qui le suspend s'est usée!Sus à la bureaucratie stupide! MDR

Hors ligne
FIRST 35
Inscrit forum
réponse n°102306

merci Alain pour ta traduction pour les pauvres Gaulois que certains d'entres nous sommes encore!

Philou

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°102316

Clin Alain

Hors ligne
KETCH Bois 1959 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°102365

BONJOUR,
exacte, le mien est tombé au port , drisse usée, heureusement un jour ou je n'étais pas a bord, de plus je le conserve
par habitude à l'intérieur (c'est pas le meilleur endroit pour être efficace....) et il m'.... car je tombe toujours dessus
ou il me tombe dessus lorsque je cherche autre chose (est ce toujours obligatoire??????)
salut LECELTE

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°102399

J'avoue en être encore au système basique (Espece de cylindre en plastique en tête de gréement). Pour avoir plusieurs fois
navigué avec des pôtes, je trouve que nous nous détections bien avec nos radar de base... Cette détection doit être encore
meilleure avec un radar de cargo...

N'est pas le problème des veilles (ou plutôt des non-veilles) sur les bateaux de commerce qui est à mettre en cause ?

Amicalement, Sergio

Hors ligne
ICP 44
Inscrit forum
réponse n°102404

Au-delà de l'absence de veille sur certains bateaux, c'est le rapport signal sur bruit qui nous intéresse. A une fréquence radar
donnée, un voilier selon sa taille, les matériaux qui le composent, le nombre et la disposition des certaines parties anguleuses,
son inclinaison, la distance au radar, etc, etc... (l'équation est très complexe) a une certaine surface équivalente radar. C'est à
dire une capacité à renvoyer l'émission radar qu'il reçoit. En général, dans la bande des 9,3 - 9,5 GHz cette surface est très
faible (petit écho). A coté de cela, la mer renvoie plus ou moins d'échos. C'est ce que l'on appelle le clutter ou retour de mer,
c'est du bruit de fond. C?est la mer du vent qui nous pénalise le plus. Cela va des simples rides à la surface jusqu?aux déferlantes
qui peuvent apparaître comme des assez gros échos. Sur un radar classique, à partir de 20 n?uds, quand la mer blanchie, le
bruit de fond devient aussi important que l?écho d?un voilier, le voilier n?est pas détecté. L?inclinaison par rapport à la mer du vent
compte également. En général la détection est meilleure au vent. C?est donc du rapport entre le signal utile (le petit écho) et le
bruit de fond que dépend la détection d?un voilier sur un radar. Il existe des systèmes pour améliorer le rapport signal sur bruit.
Par exemple un radar qui tourne à très grande vitesse (300 à 500 tours par minute) peut faire de l?intégration tour à tour. C?est
à dire qu?il superpose ses images. Le bruit de fond est aléatoire (la position et l?intensité des petites déferlantes), il représente x
dB. La sommation à l?infini d?un bruit de fond de x dB fera toujours x dB. Par contre la sommation d?un écho fixe (à la vitesse de
rotation du radar, le voilier apparaît comme fixe) apparaîtra comme autant de fois cet écho. Le rapport signal sur bruit est ainsi
ramené par intégration à un niveau qui permet la détection sur l?écran. Gros inconvénient, pour faire tourner des antennes
radar à cette vitesse, il faut des asservissements très puissant. Cela coûte très cher et c?est plus fragile. C?est pourquoi les
bateaux de commerce et autres n?en sont pas équipés. Autre alternative, émettre sur plusieurs fréquences à la fois. C?est
l?agilité de fréquence. Une vaguelette renverra un écho à une fréquence donnée mais pas à une fréquence juste supérieure ou
inférieure. Mais la mer fait des vaguelettes de toutes tailles qui répondent à toutes les fréquences. Cependant, on diminue un
petit peu le bruit de fond avec ce système repoussant ainsi la limite de non détection. J?ignore si ce système équipe certains
radars de la marine de commerce et de pêche.

Marc

Le site de la Grande Croisière...