Changer un nom de bateau

6169 lectures / 29 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
LAGOON 410
Inscrit forum
Changer un nom de bateau
sujet n°89784
 Voilà, je viens d' acquérir un Lagoon 410 d' occasion, mais son nom actuel ne me plait absolument pas !!!! alors, superstition ou réalité qu' il ne faut pas changer le nom du bateau ???? j' ai beau me dire que tous les capitaines qui emmènent leur épouse à bord n' ont pas tous un bateau qui finit en épave, j' aimerais bien avoior vos avis, et que faire exactement pour conjurer le sort ? 
Anonyme (non vérifié)
réponse n°134616

bonjour,

j'en suis personnellement à mon sixième  bateau (achetés d'occasion), et j'ai changé à chaque fois le nom, sauf une fois.
Ceci sans remords, ni étât d'âme particuliers.
Non plus que de rite vaudou, croisement de sillage ou quoique ce soit d'autre. Et je dois avouer que je n'ai pas vraiment constaté de courroux intempestif de la part d'Eole ou de Neptune...

Hors ligne
OCEANIS 34 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°134620

En ce qui me concerne, je ne suis pas croyant dans  tous les sens du terme, et j'ai changé le nom de mon bateau.
A ce jour, il flotte toujours
Bonne nav et ne te prends pas la tête.

Hors ligne
(Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°134630

Pas de soucis... Pense aux bateaux commerciaux  qui changent de propriétaire et de nom tous les 2 ans !

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134638

Salut,

Nous n'avons pas changé le nom de notre "TROLL", parce qu'il nous plaisait bien!

Le précédent est passé de TYBO3 à GRAND TITCH,

Celui d'avant est passé de CALLISTO....à CALLISTO, C'est bô les constellations...

Et celui encore d'avant de ALIZE à SATURNE ( hommage à Tonton georges Brassens)

Au bilan:

"Faisez bien ce qui vous fait plaise avec le patronyme de votre barcasse, l'Eole, y s'en tape bien de comment que vous allez l'appeler! "

http://www.lepetitmondedetroll.fr/topic/index.html

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°134641

sinon, pour les supersticieux, on dit qu'il faut faire couper le sillage du bateau 7 fois par un autre bateau

cordialement

 A mon avis, couper trois fois son sillage avec son propre bateau en débouchant une bouteille de champ juste après l'avoir rebaptisé ça devrait suffire. Je l'ai fait et ça a marché.

ISTOS

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°134643

 Bande de mécréants, 

changer de nom , pour la plupart des embarcations çà peut l'faire, pour un Lagoon de plus 410 avec épouse à bord, là je suis réservé.

Mon conseil, t'équiper de tous les grigris possible et y en a!

Trouver un poivrot, certains sont allés au grand séminaire, l'arroser copieusement, le bateau et le poivrot, il devrait te trouver une prière, propre a t'attirer la sympathie des dieux, pour le moins, et des cabaretiers du cru accessoirement.

Bonne nav, quand même

Amicalement
Next Tee

Ps; essaie de couper le sillage 77 fois, mais t'étonnes pas si les pandores se pointent avec une blouse boutonnée dans le dos

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°134644

A mon avis tu dois suivre les conseils de next tree mais avec modération. Ainsi tu n'évoqueras jamais le nom du cousin du lièvre sur ton bateau et tu vérifieras scrupuleusement la composition des pâtés que tu emportes à bord.

Istos

Hors ligne
CONTEST 32 CS
Inscrit forum
réponse n°134659
Tiplouf a écrit :
 Voilà, je viens d' acquérir un Lagoon 410 d' occasion, mais son nom actuel ne me plait absolument pas !!!! alors, superstition ou réalité qu' il ne faut pas changer le nom du bateau ???? j' ai beau me dire que tous les capitaines qui emmènent leur épouse à bord n' ont pas tous un bateau qui finit en épave, j' aimerais bien avoior vos avis, et que faire exactement pour conjurer le sort ? 

 

Culture maritime

Michel dit qu’il n’est pas superstitieux, parce que ça porte malheur… c’est tout dire !
Sur les bateaux, comme à terre sans doute, les deux écoles se confrontent, ceux qui sont superstitieux, et ceux qui s’en moquent, l’un et l’autre parfois à outrance. Sur un bateau, il y a des mots -un mot en tout cas- qu’on ne prononce pas,
sur le savent bien, et c'est tout juste si Michel n'a pas osé déchirer la page 623 du petit Larousse Illustré, d'autant que le néfaste "Longues Oreilles" y est justement illustré.  D'autres gestes occupent l'esprit
des marins de tous pays confondus. Ici on proscrit le vert, là on pose une pièce de monnaie d’or au pied du mât, là-bas on garde toujours une pincée de sel dans la poche, on donne une goutte d’alcool à Poséidon à tribord avant de boire son apéro, on ne siffle pas car cela fait fraîchir le vent, on tue le Macouï avant de donner un nouveau nom au bateau… (mode d'emploi dans le premier lien ci-dessous)  Les marins ont de l’imagination, et souvent, ces coutumes pointues puisent leur origine dans une « culture » maritime qui rejoint les règles d’étiquette, ancestrales et multiples, encore respectées aujourd’hui, surtout par les gens du Nord avouons-le. On retrouvera quelques-unes de ces superstitions sur scène, puisque les charpentiers, cordiers et gabiers de marines occupaient leur hivernage à la construction et à l’installation des scènes théâtrales.
Mais surtout, osons le dire, si on n’est pas capable de retenir qu’un mot, un seul, ne peut pas être prononcé sur le bateau, comment retenir alors, et respecter, tous les autres principes et obligations dont il faut tenir compte sur un bateau ? C’est en tout cas ce
qu’affirme Michel, mais j’avoue que moi-même, au début de ma « carrière » nautique, ma langue a fourché quelques fois et je me suis retrouvée avec une lame de couteau serrée entre les dents pour essayer de conjurer le sort. Depuis, pour éviter tout danger, je ne prononce plus jamais le mot enchanté, même quand je suis à terre. C’est quand même effarant que l’animal soit sur toutes les lèvres, et même dans chaque livre. Je crois bien que je n’ai jamais lu un livre  qui ne mentionne pas le familier

oryctolagus.Jannik.

http://www.aquarellia.com/54/aquarellia.htm

www.aquarellia.com

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134660

Le sacro-saint lapin ?

superstition nationale sans doute. N'avns-nous jamais rencontré de bateaux british appelés "Peter Rabbit" ?   xD

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134663

Metteur en scène au théatre pendant 20 ans, le moins que l'on puisse dire c'est que j'en ai cotoyé des superstitions et des supersticieux!

Je n'ai jamais mis, pour ma part, la moindre énergie à y souscrire ! J'ai bien assez à faire avec le naturel pour céder aux sirènes du surnaturel

Je respecte, mais, je n'applique pas à MOI-MEME!

Mais, comme pour le sexe, entre adultes consentants, que chacun fasse ce qu'il veut!

Sur Troll, on en mange du là-pain (voyez, je respecte!) , comme on pouvait dire cordes sur un plateau où je travaillais, en tout cas, entre nous! Mais si oreilles, même courtes, étaient écorchéees par le mot, on y faisait gaffe voilà!

La superstition, c'est, pour moi, s'empêcher d'être ancré dans la réalité et s'en remettre à "quelque chose d'autre" qu'à soi-même!


http://www.lepetitmondedetroll.fr/topic/index.html

Hors ligne
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Membre actif depuis 2003
réponse n°134665

et le sopalin du bord, c'est autorisé?

Hors ligne
TRISBAL 36
Inscrit forum
réponse n°134666

Pas Sopalin, mais CHAUD LAPIN !

Hors ligne
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Membre actif depuis 2003
réponse n°134669

au féminin. dire "sopaline"
mais la, ca derive

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134675

Mouais.....

Un poil "corporatiste" à mon goût, ton raisonnement, Standfast
( Belle barque, ceci dit...j'ai été à moins de deux doigts d'en acheter un!)

Pour ma part, peu me chaud qu'untel ne soit qu'un "quidam de passage" ou un "vrai voileux', s'il est sur l'eau et qu'il mouille à coté de moi, à la bonne distance et avec suffisament de chaîne....

Et  si ça sent le civet et la bonne humeur, nul doute que je vais l'aborder avec mon annexe!!!  Avec un peu de bol, je pourrai me goinfrer une patte avant ou un bout de râble!!!


Anonyme (non vérifié)
réponse n°134676

Les noms des bateaux de course par exemple sont très important au point qu' il est fréquent de spécifier l' ancien nom quand on évoque un bateau par son nom actuel genre Manureva ...ex Penduick 4,  ceux qui sont supertitieux vont se régaler avec cet exemple, mais il en existe plein d' autres bien plus heureux. Mon bateau avait été débatisé pendant de nombreuses années puis je lui ai remis son nom d' origine par respect pour lui et pour ce qu' il représente : PALYNODIE 2, vous en auriez fait tout autant. Il y a eu aussi un nom de bateau de course très célèbre KIOLA dont le propriétaire se refusait de voir d' autre que lui utiliser ce nom pour son bateau , il se refusait donc à les vendre à chaque fois qu' il changeait de bateau... simple non, je suis sûr que vous n' y avez pas pensé ! Puisque nous sommes dans les noms de bateaux j' avais un copain nommé Yvon Le Guével qui dans les années 70 avait bâtisé son bateau SANFOULAMORT... auriez vous revu ce si joli nom se balader ?

Hors ligne
SANTORIN AMEL (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°134699

A propos des"longues oreilles"..

Il s'agit d'une superstition probablement nationale; vous connaissez tous le chantier "CONTEST" en Hollande. Le patron s'appelle "Meneer  De Konijn"  ce qui en français signifie "Monsieur le lapin" Oups! je l'ai écrit !  Désolé.

Son bateau navigue depuis toujours et se nomme "LAPIN AGILE"  Re-oups !

Ce qui n'empêche que lors du baptème de mon canote, j'ai coupé 7 fois mon sillage, ouvert le champagne, versé une rasade à la proue et à la poupe et fait la fête. Lors de notre première sortie à 2 milles des côtes, nous voyons notre premier dauphin... c'est pas de la chance çà !!!

Alors supertitions ou pas : un grand baptème et une grande fête !!

Dany de SY FARNIENTE

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134700

A une lettre près, TRENET était interdit d'écoute sur un rafiot!

Papa peint dans les bois.
Papa boit dans les pins.
Quand papa peint dans les bois,
Quand papa boit dans les pins,
Il peint des pins
Seul dans les bois,
Papa.
Il boit du vin
Et mange du pain.
Ce n'est pas en vain
Car lorsqu'il boit,
Il trempe son pain mon papa,
Ah quel repas de rapin !
Qu'il est heureux dans les pins
Mon papa quand il boit !
Qu'il est heureux dans les bois,
Mon papa quand il peint !

  


Anonyme (non vérifié)
réponse n°134702

bonsoir à tous,
le marin comme tous les humains est un peu superstitieux!
forcément puis que toutes ces coutumes et superstitions sont arrivées avec la peur comme origine première. les cousins aux longues oreilles avaient la mauvaise habitude de ronger tout ce qu'ils trouvaient, bois, cordages etc. et les exemples de cargaisons ayant ripées à cause des arrimages rongés sont nombreux! tout cela relève un peu du folklore maintenant mais preuve est que nous nous en régalons encore.......
personnellement, toutes ces croyances et règles m'intéressent beaucoup parce qu'elles ont toutes une origine  qu'elle soit cocasse ou dramatique ou tout bétement logique
les us et coutumes des pavillons et de l'éthique marine sont aussi fort intéressantes, et si quelqu'un en connait bien les détails, un petit rappel serait sûrement bien utile et profitable à tous.
merci.

Hors ligne
ECUME DE MER
Inscrit forum
réponse n°134706

Cette explication est certes connue, mais ce genre de fait n'était pas uniquement réservé aux navires français. Alors poursuoi cette superstition uniquement chez nous?
Il y avait certainement beaucoup plus de rats que de lapins dans les cales des navires alors pourquoi rien au sujet des rats?

Souvenons nous que notre grand Tabarly s'est régalé pendant la Transpacifique gagnée à bord de Pen Duick V des bocaux de lapin chasseur que Terlain avait refusé d'embarquer... et Eric gagna!

Je me demande si mon prochain bateau ne s'appelera pas Lap'1!!! De quoi faire s'étrangler les marins superstitieux!!!

Anonyme (non vérifié)
réponse n°134712

Jean Sans le patron IRC de l' UNCL avait batisé son bateau de course un Medge 24 : LAPIN-LAPIN, sans aucun problème ! Il parait que + par - s' annule...

Hors ligne
ECUME DE MER
Inscrit forum
réponse n°134714

Je me souviens l'avoir vu dans un chantier voisin de Perros.

Hors ligne
MAÏCA À TABLEAU
Inscrit forum
réponse n°186262

Attention : le fait de changer le nom d'un bateau du patrimoine complique les recherches de ceux qui tâchent de les retrouver, de les répertorier, de les sauver...

www.maica.fr

Hors ligne
Membre cotisant
Cotisant depuis 2007
réponse n°186263

 J'ai appareillé plusieurs fois, pour une longue traversée, un vendredi. Et sans même m'en rendre compte. Ce n'est qu'ensuite, en relisant mon livre de bord, que j'ai remarqué que j'étais parti un vendredi. Lesdites traversées s'étaient très bien passées. Par ailleurs, j'ai un très bon copain qui a couru avec le financement d'un sponsor qui vendait du lapin. Son bateau s'appelait "Bretagne Lapins". Il a eu de très bons résultats et jamais de pépin grave. En tout cas pas plus que n'importe quel autre bateau.

Anonyme (non vérifié)
réponse n°186264

Supin : complètement ok avec toi, on ne doit jamais changer le nom d' un bateau du patrimoine surtout si c' est un ancien bateau de course au large. J 'irai même plus loin : on ne doit pas changer non plus sa couleur... Il y a plusieurs années un magnifique class 1 du RORC fait escale, mon oeil est attiré par cette coque bleu marine qui vient surement d' être refaite et qui doit  être du début des années 70. Mais qui est ce ? Je suis sur que je le connais ! Je vais au bout du ponton voir le bateau, le tableau ar n' étant pas visible je ne peux lire son nom, je m' adresse aux 2 Anglais qui sont dans le cockpit : "hello sir what is the name of this yacht please ?" : "Quailo-3" : "Hoooo nice, I remember her in 1971 she is wonderful but ... but it's not her color, she was English green before" : "hoooooooo yes come on board and take a drink..." Le propriétaire s' est retrouvé en faute d' avoir osé changer la couleur d' origine d' un bateau aussi célèbre car s' il avait eu la même roble je l' aurai reconnu au premier coup d' oeil... nous aussi nous courrions cette année là avec tous ces bateaux mais en class V, comme quoi tout reste gravé dans la mémoire : Quailo-3 = le Nicholson 55 de Don Parry grand exclu des sélections de l' équipe Anglaise de l' Admiral' s Cup 1971 mais qui a fait cette année là second du Fasnet derrière l' éternel Australien Ragamuffin plan S&S... Au fait Supin je vois que ton adresse mail comporte le mot "Maica"... c' est de la provoc ?

Hors ligne
MAÏCA À TABLEAU
Inscrit forum
réponse n°186271

Yes !
Mais encore un peu de patience mister Hervé : lorsque Eider II, mon Maïca à tableau à moi personnellement sera restauré, je viendrais là-haut prendre des leçons !
Pour en revenir au sujet, les Maïca Midship-ça et Phérousa, rebaptisés respectivement Erna et Trident (ce dernier était récemment en travaux dans ton coin) furent 2 des 3 Maïca de l'Ecole Navale à avoir donc changé de nom ; le troisième Maïca de l'Ecole Navale, Pen Ar Vir, vient quant à lui de changer de... propriétaire (ouf !) et est en cours de restauration. Il est donc le seul ex-Maïca de l'Ecole Navale à n'avoir jamais changé de nom...
Par ailleurs, je prépare un article pour Class Maïca sur la restauration de ces bateaux et plus particulièrement de ceux construits aux CMN. Il est évident qu'il y aura un passage sur la vraie fausse bonne idée de changer le nom d'un bateau du patrimoine comme s'est arrivé au Loup Rouge, Maïca bien connu qui s'appelle désormais Maïa : il y a déjà un Maïca nommé Maïa (!), qui est abandonné sur un terre-plein à Cherbourg et Maïa était aussi le nom de l'ancien dragon d'Henri Rouault qu'il transformera en "Maïca" à la mise à l'eau du futur célèbre plan Illingworth-Primrose.
Diable ! Que fait donc la police ?


Anonyme (non vérifié)
réponse n°186279

Ah je comprends mieux... J' ai eu régatté il y a quelques années conte le Loup Rouge, super entrenu, super jeu de voile, il ne méritait pas de changer de nom. Un autre Maïca contre lequel j' ai régaté dans ma jeunesse, ce devait être fin des années 60 dans la course St Malo - Plymouth nommé Mandragore il appartenait au Malouin Noêl Laurent construit par le célèbre Raymond... Labé, puis il a donné la main à son gendre Marc Hertu qui vient malheureusement de nous quitter il y a quelques jours, Noël Laurent l' a racheté à son gendre en 2000 pour lui offrir un total refit.

Hors ligne
PASSOA 47
Inscrit forum
réponse n°186282

bien que plutot septique et pas trop supersticieux je reste mefiant  !lors du bapteme et premiere mise à l'eau du bateau ma femme du s'y prendre 5 fois pour briser la bouteille sur l'etrave, à la consternation du curè et de l'assemblè .pour finir completement paniquèe elle attrapa la bouteille par le goulot et la fracassa sur l'etrave(metalique)!!!!je n'ai pas changè de femme ni de bateau mais ce fut 5 ans de galeres incomprehensibles   apres plus rien à signaler????????? maintenant quand un copain baptise son bateau je lui conseille de verser un verre à l'etrave et de boire le reste ou s'il sagit d'un traditionnaliste indecrotable  de donner plusieurs coups de scie à metaux sur le goulot de la bouteille . cordialement

Hors ligne
Swift Trawler 34
Inscrit forum
réponse n°186305

 J'ai changé le nom de plusieurs de mes bateaux, mais pas tous : un de mes précédents, acheté en Bretagne bien entendu, s'appelait SALVE NOS.

Là, je me suis dégonflé: couper le sillage, ne pas manger de civet, ça peut le le faire, mais contre le péché du reniement....
Il était né Salve Nos, il est resté Salve Nos... 

Le site de la Grande Croisière...