voiles TRILAM

692 lectures / 4 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
LAGOON 52 Sportop
Inscrit forum
voiles TRILAM
sujet n°125697

Je suis en tdm depuis 2016 sur un cata de 16m équipé de voiles TRILAM TDBT de la voilerie TAROT .

les voiles sont perfomantes mais des la transat pas  mal de pb; tetiere explosée idem poit d écoute GV,etc

Après 2ans et demi, les voiles se délaminent les unes après les autres, code0, spi asy, GV, génois... grosse déception vu le budget... d'autant que je ne suis pas le seul.. Avez vous des retours d'expérience en  grande crodère ?

Tags: 
voiles TRILAM
Hors ligne
J/36
Inscrit forum
réponse n°286412

Nous avons utilisé les voiles laminés pour faire les ronds autour des bouées et quelques croisières côtières.  Elles nous ont duré environ trois saisons.  A la fin de la troisième saison, lors d'une régate, le foc s'est commencé à disintégrer.  On a eu beau essayer de le stabiliser avec du ruban adhésif, duct tape, mais les failles nous dépassaient.  Au bout de quinze minutes, le foc n'était plus utilisable.   Nous avons des voiles en Pentex maintenant.  Même si elles s'usent et se déforment, ils fonctionnent et laissent pas tomber des morceaux.  

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°286596

Je représente TRILam, et sur notre marché nous connaissons quasiment tous nos clients ! 
Même sur 30 années d'activités, car j'ai commencé mes armes en 1989 sur le collage des voiles des Class America de M Pajot. 
Donc il est important de clarifier les choses du sujet de messieurs « JPCatleya » et PaulK

Au sujet de PaulK et son J36, est ce le J36 concerné  ? Car je viens de faire des recherches  : on n'a fait aucun J36 depuis 2007 et je ne préconiserai jamais du pentex au delà de 30-33 pieds, c'est inutile. Il vaut mieux des fibres haut modules bien meilleures en rapport poids-prix que le Pentex, ( limité au petites unités du genre MiniTransat car obligatoire par la jauge)

En général, nous assurons une garantie des matériaux de 2 à 7 ans, non-pas en fonction de la gamme, mais plutôt en fonction de la voilerie opérante et de la confiance dans l'utilisateur final. 
« JPCatleya » a un jeu de voiles vraiment identique aux IMOCAs de 2014-2016, fibres Dyneema + Black Technora précontraintes, finition double utex et tout le reste... A cette époque, nous avions produit 4 jeux de voiles pour divers bateaux du dernier Vendée Globe. A ce jour, on est à 5 autres IMOCAs équipés pour le prochain Vendée, car avec la Voilerie All Purpose de Carnac, nous avons acquis une sérieuse notoriété auprès des professionnels du secteur. En effet, il n'est pas rare que « « JPCatleya »  » des bateaux de course au large (Class40, Multi, Imoca...), fassent plus de 30 000 miles avec une GV.

Pour preuve, des voiles du précédent Vendée naviguent encore, sans grande maintenance, totalement identiques à ce Lagoon 52. Notamment l'IMOCA VetB (Ex Courrier Nord, avec ses voiles de l’époque repeintes actuellement en noir). Ce bateau a fait 5ieme sur 15 à la Bermudes 1000 Race il y a qq semaines. On avait par ailleurs équipé Maxime Sorel depuis une dizaine d'année en class40 avec plusieurs victoires en Transat. 
Actuellement même, avec un matériau Sprint Offshore TDBT, similaire mais simplement plus léger en DPI, Fabien Hardy vient de remporter la 2ieme étape de la solitaire du Figaro, ou encore en IRC avec de nombreuses victoires dans toutes les conditions, du Spi Ouest à la rude Sydney Hobart. Nous sommes fiers d'avoir acquis avec cette gamme offshore, une réputation de voiles dites "indestructibles".

Au sujet du propriétaire de ce Lagoon 52 : pour son achat, il a mis notre matériau en concurrence entre All Purpose Carnac et La Voilerie Tarot. Il a choisi la seconde et nous avons fourni la matière. Apparemment « JPCatleya » est en litige avec la voilerie Tarot pour diverses raisons. 
Effectivement « JPCatleya » m'a téléphoné il y a qq semaines et, après discussion, il m'a montré des photos. En effet certains assemblages glissent là où les efforts sont maximums, cad au-dessus de l’écoute et sous la Têtière de la GV, mais aussi sur le milieu haut du Génois. Il y a aussi visiblement des problèmes de câbles trop longs, car un assemblage de genak a souffert à son milieu sous la ralingue. 
« JPCatleya » a reconnu au téléphone que le matériau TRILam n'avait pas de soucis en dehors de ces assemblages défectueux qui déchirent le matériau.

Bref, nous sommes bien ennuyé, car ce n'est pas un problème de qualité du TRILam, et entre temps Mr Tarot a vendu sa voilerie (le nouveaux gérant reprend ce dossier dans les dents).

Tout le monde peut comprendre la problématique : il ne suffit pas de sélectionner le meilleur tissu pour son costume, il faut aussi choisir son tailleur !... 
Je m'explique : les matériaux performants actuels doivent être impérativement collées structuralement, mais aussi avec des sanglages, des œillets, des câbles, des renforts suffisamment résistants. Pour mémoire un Lagoon 52 fait près de 25 tonnes avec un couple de redressement énorme. Quand on observe ses lignes d'eau, on comprend les répercutions dans le gréement et les voiles lors de grands différentiels de vitesses avec le vent. On a déjà vu sur un cata de croisière, ½ m² de flotteur partir avec la poulie et l’écoute de genak ! D’après « JPCatleya » : max 8 nds de vitesse, avec 25 tonnes dans disons 25 Nds de vents.

Par ailleurs, si des usagers de TRILam ont eu des soucis, nous serions heureux de les écouter et de les satisfaire.  Nous assurons généralement des SAV gracieux jusqu’à 7 ans de navigation, car nous avons ces dernières années très peu de problème. Et surtout, cela nous permet d'expertiser les vieillissement des divers matériaux afin de toujours évoluer. Nous progressons de 10 à 20% par an et nous avons aussi des navigateurs qui viennent chez nous après avoir utilisé du 3di ou autres. Quant aux voiles à panneaux tri-radiales, elles sont évidemment bien plus lourdes, il ne faut surtout pas être exigeant sur le profil de la voile au bout de quelques miles, mais aussi avec le temps, car les ris (biais tissus) et les coutures fatiguent, ces voiles peuvent s'ouvrir aussi.

Cordialement,
Pascal Rossignol

Hors ligne
J/36
Inscrit forum
réponse n°286603

Evidemment, Pascal n'est pas notre voilier.  Comme Jpcatleya, nous avons eu des ennuis avec une voile laminé.  C'est tout. La voilerie n'est pas indiquée dans ma poste.  Si les voiles  de chez Pascal ne se délaminent pas, tant mieux.  Quand nos voiles en Pentex s'usent, on pourra peut-être lui appeler pour une devise.   Cependant, on vient de remporter une régate au mois de mai contre un Beneteau 36.7 et un X38, entre autres, avec 4 premières places. Alors ça va peut-être prendre du temps.  

Le site de la Grande Croisière...