Gennaker , code 0 , ou autre voiles d'avant pour le petit temps au près

5385 lectures / 6 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Sun Fizz (Monocoque)
Inscrit forum
Gennaker , code 0 , ou autre voiles d'avant pour le petit temps au près
sujet n°117672

Bonjour,

de mon expérience de la remontée de Dakar à Niueport , je retiens qu'il faudrait compléter la garde robe de mon sun fizz par une voile de petit temps 0/15 kn pour du près bon plein .

avez vous des conseils , des dimensions les trucs et astuces

Tags: 
gennaker
Hors ligne
OVNI 385 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°271307

bonjour

le geenaker  que j'utilise depuis 14 ans est la voile  plaisir par excellence pour moi (je ne connais pas le code 0)

Dans mon dernier  TAN  je l'ai peu utilisée (c'est un constat, dans le petit temps les vagues de l'atlantique peuvent vite entrainer trop d'instabilité de la voile)

je l'ai  rehaussé  par rapport  au pont  du bateau pour  qu'il prenne moins  les  vagues (il a commencé à se déchirer par le bas)

mais j'y  tiens,  il m'a donné  les plus belles  sensations  de  glisse.... (et il n'est pas gênant, il reste en place  sur l'avant sur un bout dehors de 50 cm)

bonnes reflexions

 

Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°271308

Sur un précédent bateau (Hanse 370), j'ai eu spi asymétrique et code0. Les deux étaient parfaitement complémentaires.

Le code0 était extrêmement puissant, je l'affalais (plutôt enroulais sur emmagasineur) dès 12 kt de vent réel, je le portais du bon plein au largue pas trop débridé. Après c'était le tour de l'asy, qui me tirait jusquà la vitesse du vent réel. Mais ça dépend sûrement des bateaux et du type de gréement.

Pour les dimensions et la coupe, les fabricants ont les cotes des bateaux de série et je m'en tiendrais à l'expertise des professionnels, en privilégiant celui ou ceux qui fournissent habituellement le chantier concerné.

 

    

Hors ligne
POLYESTER
Inscrit forum
réponse n°271317

Le problème, c'est que pour pouvoir faire du près (même bon plein), il faut à la fois pouvoir étarquer le guidant très fort, et border la voile plutôt à plat. Or les gréements anciens comme le Sun Fizz ne le permettent pas: gréement en tête avec potence ne pouvant pas encaisser la charge, balcon très en avant, ....

 

J'ai un code 0 sur un gréement en tête ancienne génération, et cela a demandé des modifications assez lourdes: création d'un bout dehors/delphinière/davier en aluminium (les bout dehors du commerce ne sont pas du tout adaptés pour un code 0), modification du davier d'origine en fonte d'alu à la meuleuse, changement du balcon avant pour un balcon plus reculé (comme sur la photo du Hanse), pose d'une potence renforcée en tête de mat (donc dématage), installation d'une drisse mouflée en dyneema (donc pas donnée vu la longueur). Tout est prévu pour encaisser 2,5 T de charge, et c'est la condition pour ce type de voile.

 

Par contre effectivement, pour faire du près par vent très (très) léger, même par mer formée, le code 0 est l'arme absolue ! Pour moi également maxi 12 nds.

 

Si on ne veut pas se lancer dans des modifications aussi lourdes, on peut envisager pour ce type de gréement un génois sous grammé et de très bonne qualité avec très fort recouvrement (155%) et utilisation d'une trinquette en complément, avec obligation de ne jamais utiliser le génois au delà de 18 nds de vent.

Hors ligne
Sun Odyssey 36I (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°283577

Coucou

J'ai un code D sur emmaganiseur. C'est un genois XXL, guidant rigide, il remonte presque autant que le genois,  Utilisable de 60 à  140° Pour info genois=30M3, code D= 90M2. 

Hors ligne
VOILIER J109 (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°283583

Bonjour à tous et meilleurs Vœux 

Comme  toi Brice j'envisage le code D d'environ 90 m2 sur mon J109.  J'avais un code 0 que j'ai revendu car je le trouvais trop lourd à mettre en œuvre en régate avec son enrouleur. J'envisage de racheter un code D avec une ralingue durcie mais sans enrouleur, de manière à pouvoir l'envoyer comme un spi classique. Cette année en régate on s'est  fait distancé quelquefois par certains bateaux qui portaient ce type de voile. En effet dans la brise un spi épaulé devient difficile à maîtriser  à cause de sa surface, alors qu'un code D bien plat permet de faire route à 70 degrés du vent sans trop gîter.

En fait on se rend compte qu'un code D à la jauge bien sûr revient à avoir un grand génois . Normalement le code D est construit dans un grammage fin pour le petit temps, personnellement je choisirai un grammage plus solide pour pouvoir le porter dans la brise.

Le site de la Grande Croisière...