Catamaran, grand voile et vent arriere

5429 lectures / 15 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Inscrit forum
Catamaran, grand voile et vent arriere
sujet n°107905
Bonjour, une demande de conseils aux specialistes du cata.

je ne sais pas trop quoi faire de cette grand voile au vent arriere. s en passer est dommage vu la surface de voile. par contre je n arrive pas a l ouvrir. d une part le chariot de grand voile tres recule pris en bout de bome limite le debattement, et comme il n y a pas de hale bas quand je choque plus la bome monte mais ne s ecarte pas beaucoup.
au final la GV est toujours assez proche de l axe du bateau.

comment faites vous ? est ce que vous greez un 'ecarteur' de bome ?
Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°233334

 bjr
as tu tenté une retenue de bôme ? elle te permet de tendre la chute et naviguer en sécurité... j'ai à bord un bon système sur mousquetons à des pontets, et poulies/taquets coinceurs (violon à emerillon avec taquet coinceur et ringot) pour le réglage.... cela m'évite de faire des noeuds, et de passer du temps les bras en l'air sous la bôme par mer formée...
pas de photo car pas sur le cata...en sardaigne
par contre et en général, j'évite au max d'etre à +de 170° du vent
stef

http://misterhappy-catamaran.blogspot.fr

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°233342

oui j ai mis une retenue de bome mais prise en bout de bome et sur les taquets exterieurs elle n ecarte que peu la bome de l axe du bateau.

en fait j ai egalement le probleme au travers si le bateau est trop ardent je n arrive pas a deventer la GV, elle ne s ouvre pas assez

Hors ligne
CATANA 411 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°233382
Felice a écrit :
Bonjour, une demande de conseils aux specialistes du cata.

je ne sais pas trop quoi faire de cette grand voile au vent arriere. s en passer est dommage vu la surface de voile. par contre je n arrive pas a l ouvrir. d une part le chariot de grand voile tres recule pris en bout de bome limite le debattement, et comme il n y a pas de hale bas quand je choque plus la bome monte mais ne s ecarte pas beaucoup.
au final la GV est toujours assez proche de l axe du bateau.

comment faites vous ? est ce que vous greez un 'ecarteur' de bome ?

 

 Bonjour, Il est, effectivement, impératif d'écarter la bome de l'axe. Pour cela plusieurs solutions :
- La meilleure si vous pouvez facilement et rapidement libérer le palan d'écoute de GV : le mettre sur un pontet à plat pont au niveau du roof, près des filieres. C'était d'origine sur les Catanas avec leur double palan d'écoute (il n'y a pas de rail d'écoute) qui se largue facilement (mousqueton) et que l'on fixe sur ce pontet. Ce qui permet d'écarter au maximum la bome tout en conservant le réglage de la chute avec un winch d'écoute de gènois.
- si ce n'est pas possible il faut installer un hale-bas entre la bome et un point (solide !) vers l'avant du cata (taquet au milieu ?)
De toutes les façons sur nos catas on ne peut l'écarter au maxi car la GV bute dans les galhaubans. A ce propos une astuce de voilerie : Sur ma nouvelle GV Incidences le voilier a cousu des bandes de "scratchs" au points de ragages et je pose des sangles d'usure sur ces Velcros.
NB : le pontet est visible près du capot sur la photo

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°233741

 Tout ces conseils sont bons si tu es obligé de faire du vent arrriere pour une raison de route (cap a passer, ou caillou etc...) ce sont des situations qui ne durent pas en cata ou alors tu es un peu maso. Personnellement c'est un des seuls moments ou je barre. C'est pas la grand voile qui m'embete mais mon genois qui n'arrete pas de battre déventé qu'il est par la grand voile. Donc au plein arriere je barre et je croise mon genois en barrant jusqu'au refus du genois ça donne du 170 apparent et interdiction a quiconque de se balader au vent de la bome. Cette situation risquée ne dure pas heureusement car en cata tu tires des bords au vent arrière quand la cote te le permet.
Une autre solution qui baisse la pression de la grand voile si tu veux faire du cap le plus proche de l'arriere c'est le spi symetique. Ton bateau est alors tiré par le spi et tes risques d'empannages sont moins catastrophiques. En cas de route longue plein arrière choisis ta route en tirant tes bords longs si possibles pour ne pas multiplier les empannages, regarde ta trace sur la carte, il y a toujours un bord favorable.
Hervé
PS pour les pontets ou points d'attaches de ton hale bas ou retenue de bome, méfie toi qu'il soit bien costaud car un empannage musclé arrachera tout

Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°233743

Compte tenu de ma brève expérience du cata, j'ai observé au début les conseils de louvoyage au portant. Mais en commençant à un peu mieux maîtriser le gréement classique Catana avec double palan d'écoute de GV, j'ai fait quelques essais de plein vent arrière avec voiles en ciseaux et finalement je trouve que cette allure est très stable sous gyropilote avec un aussi bon VMG que sur des bords de largue.
Je déborde modérément la GV à cause de ce problème d'appui sur les haubans, mais mes haubans sont gainés et jusqu'ici je n'ai pas noté de problème sur la voile. J'essaie de l'aplatir autant que possible pour réduire la pression en jouant sur le palan sous le vent qui fait office de hale-bas.
Comme dit plus haut, j'ai pensé à frapper un palan sur la cadène prévue pour cela sur le passavant (elle est de bonne taille et très solide), mais je ne suis pas sûr que la tenue de la voile en serait meilleure et je ne vois pas bien comment retenir l'écoute : le winch d'hiloire est pris par l'écoute de génois et l'autre est trop loin. On pourrait imaginer une poulie avec coinceur mais s'il faut la débloquer en urgence c'est la galère (dangereuse) assurée.
Au largue ou grand largue, de même je choque modérément car le vent apparent reste entre travers et largue et les penons sont bien orientés. S'il y a tendance au lof ou si le pilote peine à abattre, c'est qu'il y a trop de toile et je réduis, dès 15 kt de vent réel en général. La vitesse ne diminue pas et même augmente souvent car le bateau est mieux équilibré.
A parfaire avec les avis énoncés ici et que j'apprécie beaucoup !

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°233786

 Bonjour
Tu réduits dès 15 Knts de vent réel en vent arrière? Pour la bonne marche du bateau ou par sécurité? Et quoi? GV et foc ?
amicalement
Paturel

Hors ligne
CATANA 411 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°233795
Shrubb a écrit :
Compte tenu de ma brève expérience du cata, j'ai observé au début les conseils de louvoyage au portant. Mais en commençant à un peu mieux maîtriser le gréement classique Catana avec double palan d'écoute de GV, j'ai fait quelques essais de plein vent arrière avec voiles en ciseaux et finalement je trouve que cette allure est très stable sous gyropilote avec un aussi bon VMG que sur des bords de largue.
Je déborde modérément la GV à cause de ce problème d'appui sur les haubans, mais mes haubans sont gainés et jusqu'ici je n'ai pas noté de problème sur la voile. J'essaie de l'aplatir autant que possible pour réduire la pression en jouant sur le palan sous le vent qui fait office de hale-bas.
Comme dit plus haut, j'ai pensé à frapper un palan sur la cadène prévue pour cela sur le passavant (elle est de bonne taille et très solide), mais je ne suis pas sûr que la tenue de la voile en serait meilleure et je ne vois pas bien comment retenir l'écoute : le winch d'hiloire est pris par l'écoute de génois et l'autre est trop loin. On pourrait imaginer une poulie avec coinceur mais s'il faut la débloquer en urgence c'est la galère (dangereuse) assurée.

 Pour compléter ce qui a été dit : Pour des petits bords, ou par vent fort je met aussi les voiles en ciseaux. Autrement spi symétrique.
Par contre dès 110/120° du vent apparent je frappe le palan de GV sous le vent sur la cadène prévue avec un gain toujours constaté de mini 1nd. Seul bémol la dangerosité de la manoeuvre par mer formée ! L'écoute est reprise en direct sur le winch d'écoute de gènois qui ne sert plus avec les voiles en ciseaux. Au grand largue je mets l'écoute de gènois sur taquet car les réglages sont peu fréquents, pour récupérer le winch. 

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°233798

 Pour ceux qui nous lisent Shrubb , Dugue et Happy sont des catana a derives. Si Shrubb lofe un peu trop après 15nds apparent peut etre que ça peut se regler avec les derives. Ce sera interessant que tu nous dises comment tu les regles a 15 nds et plus. 
Quand il y a peu de vent il n'y a pas photo il faut tirer des bords sous spi ou mieux gennaker
Sur la photo de shrubb on voit bien l'ecoute de foc. Personnellement si je reste croisé longtemps je frappe l'écoute de spi sur le point d'ecoute du foc elle passe a l'extérieur des haubans et ouvre ainsi mon foc encore plus.
Scrubb a raison quand il évoque le ragage de la grand voile a ces allures sur nos haubans qui sont tres reculés . C'est encore un critère pour tirer des bords.
Il y a une autre solution quand on doit faire du vent arriere plein avec 20nds réel c'est de mettre le spi seul. Personnellement j'affale la GV je la met au centre et je borde bien; ainsi la balancine  me sert de pataras. Aucun risque d'empannage et belle vue sur le spi qui ne devente jamais c'est très confortable et raisonnable en vitesse

Hors ligne
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Inscrit forum
réponse n°233801
Hervélp a écrit :
 
Il y a une autre solution quand on doit faire du vent arriere plein avec 20nds réel c'est de mettre le spi seul. Personnellement j'affale la GV je la met au centre et je borde bien; ainsi la balancine  me sert de pataras. Aucun risque d'empannage et belle vue sur le spi qui ne devente jamais c'est très confortable et raisonnable en vitesse

 C'est une manip' que je n'ai jamais osé faire sous les tropiques en raison des risques de surventes liés au grains entre autres. Si la chaussette coince, on ne peut plus déventer le spi sous la GV et l'affaler de manière classique. Certes on doit anticiper, mais parfois le grain passe bien à côté et génère des surventes (nous naviguons à 2 et le plus petit des spis mesure 107 m², chaud l'affalage en vrac)
Par contre il m'arrive de naviguer sans GV, avec le génois, et même la trinquette envoyée en ciseau. Le centre de voilure étant très avancé, la stabilité de route est meilleure qu'avec une GV pas assez débordée.


Hors ligne
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2008
réponse n°233802
Groom a écrit :
 Bonjour
Tu réduits dès 15 Knts de vent réel en vent arrière? Pour la bonne marche du bateau ou par sécurité? Et quoi? GV et foc ?
amicalement
Paturel

 Je réduis en effet dès que je sens une tendance à l'autolofée, et c'est souvent vers 15-16 kt aux allures portantes. Ca peut dépendre en plus ou en moins des courants et de l'état de la mer. Mon Catana 48 est un modèle "S", plus toilé que le standard et la nouvelle GV que j'ai fait faire est vraiment surpuissante, d'où nécessité de réduire rapidement. Je réduis la GV, pas le génois. Question sécurité je pense qu'il y a de la marge : j'ai eu jusqu'à 28 kt de vent sous grains avec tout dessus, il n'y avait aucun problème en abattant tranquillement mais évidemment je n'ai pas laissé durer une telle situation.
Aux Antilles le vent est assez constant entre 15 et 20 kt, donc suffisant pour bien tenir en ciseaux au vent arrière. Le spi est une option : j'en ai un mais sans chaussette et même un gennaker sans emmagasineur. Je préfère ne pas me risquer à manipuler de telles surfaces tant que je n'aurai pas investi dans une chaussette et un emmagasineur de gennaker (et il y a toujours d'autres priorités !).
Au portant mes dérives sont descendues au tiers selon les préconisations de Catana. Je pourrais même les laisser relevées mais le pilote travaille mieux avec un peu de dérives. Je ne les descends vraiment qu'au près, voire au près serré et là le gain en cap et vitesse est spectaculaire. Je n'ai pas trop testé différentes hauteurs au portant en cas de tendance au lof, c'est en effet une idée à creuser.
Je retiens l'idée du palan sur la cadène de passavant en utilisant le winch de génois s'il est libéré. Je crains juste de rapprocher encore plus la voile des haubans, ou alors il faut blinder l'écoute sous le vent.

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°233813

 Shrubb.

Tu as deux derives donc tu peux jouer sur les deux en sachant que plus tu vas vite moins tu as besoin de derive :ta coque et tes safrans peuvent suffire a faire un plan antiderive suffisant. Le seul critère a en laisser est ta stabilité sous pilote.
Pour le spi et le genaker sans chaussettes vaut mieux etre a plusieurs!

Pour le spi seul c'est vrai que si la chaussette coince pour l'affalage c'est plus compliqué, on peut alors lacher un mousqueton d'un bras ça libère la pression sur la tetiere et la foutue chaussette descend. Nimporte comment à 2 le spi par vent supérieur a 18 20 noeuds c'est trop sportif. A 3 c'est mieux : 1 a la barre 2 a l'affalages . C'est là que l'on est content d'etre sur un cata ...
Hervé

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°233822

 clair qu'en jouant sur les derives, le comportement s'en ressent de suite, surtout au niveau du pilote...
j'ai un spi (160m2 ), mais je n'ai pas encore les contres écoutes... ca va venir....mais à 2, voir 1et1/2 et meme avec une chaussette toute neuve, j'attends un tout petit temps histoire de régler tout ceci !!
j'arrive à tenir mon gennak jusqu'à 160° avec la GV, mais c'est vraiment le max.

Hors ligne
MARYLAND (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2003
réponse n°233826

 Les catanas et l'outremer il n'y a surement pas photo a tirer des bords votre VMG doit etre bien supérieur a un spi plein arrière.
160 sous gennak c'est pas mal il faut barrer au vmg et voir ce que ça donne en apparent . Vous pouvez aller tellement vite qu'i faut bien se servir des instruments pour exploiter vos betes au max. Mais ça c'est quand on a envie de s'amuser. C'est different quand on fait de la route et que l'on doit bricoler ou faire a manger!
Amusez vous bien ...
Hervé

Hors ligne
mon Super Cata Outremer 50Light
Inscrit forum
réponse n°233830

 160°, c'est vent réel.... la gv devente un peu la chute du gennak, mais ca le fait... ensuite, je ne suis pas assez experimenté pour affiner la vmg et reste très prudent quant à la garde-robe requise.... souvent un cran en dessous pour la securité, à 2 seulement....
pour info au près ou travers, le 1er ris à 17-18nds, le 2éme vers 23nds....au portant c'est bcp+ cool.... mais derive (quand elle est est là) sous le vent tjrs + relevée que celle au vent, principe de précaution
stef tjrs interressé par le réglages des autres !

Le site de la Grande Croisière...